25/04/2017

102 ans après, la communauté arménienne commémore le génocide

La communauté arménienne Genève étaient présents pour la commémoration du génocide arménien du 24 avril 1915. Ils réclamaient la reconnaissance de ce génocide par le gouvernement turc.

DEM_3398.jpg

DEM_3251.jpg

DEM_3257.jpg

DEM_3263.jpg

DEM_3266.jpg

DEM_3274.jpg

DEM_3282.jpg

DEM_3294.jpg

DEM_3305.jpg

DEM_3308.jpg

DEM_3313.jpg

DEM_3315.jpg

DEM_3319.jpg

DEM_3323.jpg

DEM_3343.jpg

DEM_3347.jpg

DEM_3353.jpg

DEM_3358.jpg

DEM_3363.jpg

DEM_3365.jpg

DEM_3367.jpg

DEM_3375.jpg

DEM_3383.jpg

DEM_3384.jpg

DEM_3386.jpg

DEM_3393.jpg

DEM_3395.jpg

DEM_3405.jpg

DEM_3407.jpg

DEM_3410.jpg

DEM_3421.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

22/04/2017

"Place des Nations, Place des peuples: honneur de Genève"

Madame, Monsieur,

J'ai le plaisir de vous annoncer la sortie de mon livre intitulé "Place des Nations, Place des peuples: L'honneur de Genève", publié aux éditions Slatkine. Une première depuis la fondation de l'ONU, ce livre, dont le texte de Jean Ziegler et le préface de Sami Kanaan viennent introduire les 64 photos relatant les manifestations tenues sur cette historique Place des Nations à Genève, pour la paix, la justice sociale et pour le respect des droits humains. Il sera disponible dès cette semaine dans les librairies et au stand des éditions Saltkine numéro E567 au salon du livre à Palexpo (Genève) entre le 26 et le 30 avril 2017.

Je saisis cette occasion pour remercier chaleureusement toutes les personnes et institutitons qui ont contribué à la réalisation de mon ouvrage.

L1020093-2.jpg

L1020095.jpg

L1020104.jpg

Quelques photos extraites de mon livre!

-2014-03-14_Hommage à Berkin ELVAN.jpg

-2014-05-17_Le massacre des chiens en Roumanie.jpg

-2014-08-08_Manifestation à Genève- « Soutenons les yézidis, il y’a un grand risque de génocide ».-,.jpg

2016-06-06 Manifestation en soutien aux prisonniers au Cambodge_.jpg

2016-04-24 Génocide Arménien 1894 à 1923 perpétré contre les Arméniens en Arménie-Occidentale.jpg 

 

http://www.photographygeneva.com/exposition-place-des-nat...

 

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

15/04/2017

Voyage au cœur de l'histoire en Arménie

Du 28 mars au 7 avril, j'ai voyagé en Arménie pour suivre les élections parlementaires. J'ai visité plusieurs lieux historiques et je partage, maintenant, avec vous  les photos de la richesse culturelle de ce pays.

DEM_9653.jpg

DEM_0207.jpg

DEM_0248.jpg

DEM_0294.jpg

DEM_0307.jpg

DEM_0309.jpg

DEM_0328.jpg

DEM_0354.jpg

DEM_0441.jpg

DEM_0453.jpg

DEM_0466.jpg

DEM_0539.jpg

DEM_0542.jpg

DEM_0554.jpg

DEM_0566.jpg

DEM_0605.jpg

DEM_0623.jpg

DEM_0638.jpg

DEM_0649.jpg

DEM_0659.jpg

DEM_0673.jpg

DEM_0688.jpg

DEM_9156.jpg

DEM_9180.jpg

DEM_9279.jpg

DEM_9311.jpg

DEM_9342.jpg

DEM_9342.jpg

DEM_9356.jpg

DEM_9375.jpg

DEM_9409.jpg

DEM_9597.jpg

DEM_9604.jpg

DEM_9642.jpg

DEM_9683.jpg

DEM_9748.jpg

DEM_9757.jpg

DEM_9766.jpg

DEM_9770.jpg

DEM_9807.jpg

DEM_9843.jpg

DEM_9845.jpg

 

Pour voir la suit des photos 

http://www.photographygeneva.com/gallery/voyage-au-coeur-...

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

26/03/2017

Manifestation contre le dictateur Erdogan à Berne et Erdogan menace la Suisse....

Plus cinq milles personnes ont manifesté contre le dictateur Erdogan samedi après-midi sur la Place fédérale à Berne. Elles demandaient la liberté, l'Etat de droit et plus de démocratie en Turquie.

 

Erdogan menace la Suisse....

Aujourd'hui Erdogan a menacé la suisse et son peuple. Comme toujours à chaque fois que Erdogan menace un pays il y eu un attentat les jours suivants sa menace. Nous avons vu le même scénario à Nice, à Paris, à Berlin, à Bruxelles,... et il y a quelques jours à Londres ! Le tour est il venu à la Suisse ?

La titre le journale Tribune de Genève

ERDOGAN: "Vous récolte  ce que vous avez semé"

http://www.tdg.ch/su…/erdogan-recolterez-seme/story/29355...

DEM_9919.jpg

DEM_9934.jpg

DEM_9978.jpg

DEM_9953.jpg

DEM_8207.jpg

DEM_8234.jpg

DEM_9984.jpg

 

DEM_8253.jpg

DEM_8259.jpg

DEM_8355.jpg

DEM_8381.jpg

DEM_8324.jpg

DEM_8400.jpg

DEM_8295.jpg

DEM_8312.jpg

DEM_8280.jpg

DEM_8409.jpg

DEM_8428.jpg

DEM_8450.jpg

DEM_8487.jpg

DEM_8504.jpg

DEM_9789.jpg

DEM_9821.jpg

DEM_9792.jpg

DEM_9837.jpg

DEM_9846.jpg

DEM_9879.jpg

DEM_9890.jpg

DEM_9915.jpg

DEM_9900.jpg

Pour voir la suit des photos 

http://www.photographygeneva.com/gallery/manifestation-an...

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

  

25/03/2017

Prix 2017 de la Fondation pour Genève à Michael MØLLER

Prix 2017 de la Fondation pour Genève à Michael MØLLER

Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève

DEM_9582.jpg 

Tout ce qui est fait, ici à l’ONU à Genève, a un impact sur chacun de nous, 24 heure sur 24 »

« Genève est un lieu neutre, où tout le monde peut se retrouver et être sûr d’être écouté.»

(Michael Møller)

DEM_9732.jpg

Depuis 1976, le Prix de la Fondation pour Genève, honore des Genevois de souche ou d’adoption ou des institutions qui participent au rayonnement de Genève en Suisse et dans le monde dans les domaines scientifique, politique, économique, culturel ou humanitaire.

Désignés par le Conseil de Fondation, les lauréats sont distingués dans des lieux symboliques de Genève lors d’une cérémonie à laquelle participent les autorités ainsi que des personnalités genevoises.

En choisissant Michael Møller pour sa cuvée 2017, le Prix de la Fondation pour Genève a décidé de récompenser celui qui, mieux que quiconque, incarne l’esprit de Genève. A l’heure où le droit international et les règles de gestion internationale sont trop souvent bafoués, l’infatigable patron de la Genève Internationale déploie son action dans trois domaines principaux :

  • en cultivant des liens étroits entre l’ONUG, les organisations internationales, et la société civile suisse et genevoise dont il ne cesse de mettre en valeur l’apport à la vie internationale.
  • maître d’œuvre des travaux de réfection du Palais des Nations, élément caractéristique du patrimoine architectural et artistique de Genève, il a en outre réformé le fonctionnement de l’ONU à Genève ainsi que les rapports des institutions spécialisées entre elles et avec l’ONUG.
  • enfin Michael Møller a renouvelé la communication de l’ONU, mettant en avant l’importance et la qualité de Genève pour la recherche de la paix et la médiation internationale, la coopération multilatéraliste, le secteur humanitaire et les droits de l’homme. A noter que Genève est le haut lieu de la mise en œuvre des 17 objectifs du développement durable que s’est assignés le système des Nations Unies. Pour cette action, il a reçu la médaille « Genève reconnaissante » en 2016 des mains d’Esther Alder, Maire de Genève. La même année, il devait également recevoir le Prix d’Excellence en Communication de l’Union Suisse des Attachés de Presse.

Michael Møller a pour credo “Tout ce qui est fait ici à l’ONU à Genève a un impact sur chacun de nous, 24 heure sur 24 ». C’est ainsi qu’il a pris son bâton de pèlerin pour se rendre à la rencontre des divers publics composant notre ville et notre région. Présent dans une multitude de milieux, comme les associations professionnelles, les milieux politiques et associatifs, les écoles, les universités, les fêtes et les commémorations locales ou régionales, Michael Møller a inscrit son action dans une démarche à la fois proactive et cohérente. Il fallait que cette « présence » réponde à une véritable stratégie de communication, ce que M. Møller a fait au travers d’une opération d’envergure, le « Perception Change Project ». Avec notamment l’édition d’un livre qui a eu un très grand impact, intitulé La Paix, les droits et le bien-être, une Journée Portes Ouvertes, des soirées Mix & Mash très festives conviant les communautés locale et internationale, l’ouverture du parc de l’ONU pour l‘entrainement à la course de l’Escalade. M. Møller a concrètement souhaité modifier la perception mutuelle des communautés.

Le directeur général a ainsi transformé l’image de l’ONU, soulignant l’impact du travail normatif de l’ONU et des agences spécialisées sur la vie quotidienne de chacun d’entre nous. Il a sensibilisé et motivé ses collaborateurs et ses partenaires, rouages essentiels du multilatéralisme.

Biographie

Møller compte plus de trente-cinq années d’expérience en tant que fonctionnaire international au sein des Nations Unies. Sa carrière a commencé en 1979 avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et il a ensuite occupé diverses fonctions avec le HCR à New York, en Iran, au Mexique, en Haïti et à Genève.

De 1997 à 2001, il a été chef du bureau du Secrétaire général adjoint aux affaires politiques au siège de l'ONU puis Directeur chargé des affaires politiques, affaires de maintien de la paix et affaires humanitaires au Cabinet du Secrétaire général de 2001 à 2006, période au cours de laquelle il a également été Chef de cabinet adjoint pendant deux ans.

Møller a aussi été Représentant spécial du Secrétaire général pour Chypre de 2006 à 2008 et le Directeur exécutif de la Fondation Kofi Annan de 2008 à 2011.

Né en 1952 à Copenhague, M. Møller a obtenu une maîtrise en relations internationales à l'Université Johns Hopkins et il détient une licence en relations internationales de l'Université du Sussex, au Royaume-Uni.

 

La promotion de Genève

En 2013, M. Møller devient le Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève (ONUG). Il est responsable pour les opérations de l’ONUG et représente le Secrétaire général de l’ONU auprès des organisations basées à Genève et en Europe, ainsi qu’auprès des autorités fédérales et cantonales de la Confédération suisse. M. Møller assume également les fonctions de Secrétaire général de la Conférence du désarmement et de représentant personnel du Secrétaire général de l’ONU à cette conférence.

En tant que Directeur général de l’ONUG, M. Møller s’est engagé personnellement depuis sa nomination à démontrer l’importance de la Genève internationale pour la paix, les droits et le bien-être et dans la promotion du rôle central de Genève sur la scène globale.

Début 2014, M. Møller lance le Projet de changement de la perception de la Genève internationale pour mettre en avant les atouts et les ressources que Genève offre aux nations. Les résultats prometteurs de ce projet de relations publiques innovant lui ont permis d’obtenir le soutien de plus de 85 partenaires.

Auprès du public et de ses collègues, M. Møller promeut Genève comme la plaque tournante opérationnelle du système international et particulièrement de l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Le Directeur général s’est aussi dédié à l’objectif d’ouvrir le Palais des Nations aux Genevois et d’ouvrir Genève aux Onusiens, par exemple pour la journée portes ouvertes ou l’entrainement de la Course de l’Escalade. M. Møller est aussi l’élément moteur du Plan stratégique patrimonial, un projet ambitieux de rénovation du Palais des Nations de 836,5 million de francs suisse qui témoigne de l’engagement de l’ONU envers Genève.

 

Actions clé du directeur général de l’ONUG

* Une plus grande ouverture du Palais : Plus de 110,000 personnes le visitent chaque année. Michael Møller a souhaité rapprocher l’ONU de la communauté genevoise. Journée portes ouvertes en 2015 pour les 70 ans de l’ONU (plus de 20,000 visiteurs). Une autre sera organisée en 2017 pour les 15 ans de l’adhésion de la Suisse à l’ONU. Le Palais et le parc servent aussi de lieu d’entraînement public pour la Course de l’Escalade.

* Projet de changement de la perception de la Genève internationale (PCP) : Michael Møller a lancé le PCP au début de 2014 ; fort d’une centaine de partenaires, le projet a plusieurs réalisations clés à son actif, et a donné un coup d’accélérateur au travail de sensibilisation aux Objectifs de développement durable (ODD).

* GVADATA : portail internet exhaustif qui réunit les données sur le travail de la Genève internationale pour la mise en œuvre des Objectifs de développement durable. Inauguré en 2016 avec le soutien du canton de Genève. La plateforme est disponible pour les agences onusiennes, les organisations internationales, le monde académique et les ONG.

* Plan stratégique patrimonial : Michael Møller s’est investi pour la préservation du Palais et son adaptation aux nouveaux besoins de la communauté internationale. Les travaux dureront de 2017 à 2023.

* Semaine de la paix : Tous les ans depuis 2014 se tient à l’ONUG, avec le soutien du directeur général, la « Semaine de la Paix », co-organisée par l’ONUG, l’Institut de Hautes études internationales et du développement et le Geneva Peacebuilding Platform en collaboration avec la Confédération helvétique.

* La médiation : Sous la direction de Michael Møller, l’ONUG a notamment accueilli trois vagues de pourparlers intra-Syriens, ainsi que les pourparlers sur Chypre. Les deux processus se poursuivront en 2017.

* Le désarmement/ inclusion de la société civile : Michael Møller s’est fortement engagé en faveur d’une plus grande inclusion de la société civile dans le débat sur le désarmement. Par exemple à travers du Forum informel de la Conférence du Désarmement et de la société civile, organisé chaque année depuis 2015.

* SDG Lab : Le SDG Lab est un facilitateur et un catalyseur pour mettre en pratique les connaissances et l’expertise en matière des ODD réunies à Genève, en permettant l’échange de bonnes pratiques entre différents acteurs.

* International Gender Champions : Plus de 20 ans après la Déclaration de Pékin, la parité hommes-femmes au sein des instances internationales n’est toujours pas atteinte. Pour accélérer le changement à Genève, Michael Møller a été un des promoteurs, en 2015, des « International Gender Champions », un réseau de dirigeants œuvrant à promouvoir l’égalité hommes-femmes au sein de leurs institutions.

DEM_9201.jpg

DEM_9213.jpg

DEM_9225.jpg

DEM_9253.jpg

DEM_9265.jpg

DEM_9270.jpg

DEM_9280.jpg

DEM_9292.jpg

DEM_9303.jpg

DEM_9326.jpg

DEM_9329.jpg

DEM_9341.jpg

DEM_9369.jpg

DEM_9426.jpg

DEM_9459.jpg

DEM_9489.jpg

DEM_9463.jpg

DEM_9503.jpg

DEM_9513.jpg

DEM_9550.jpg

DEM_9612.jpg

DEM_9648.jpg

DEM_9661.jpg

DEM_9674.jpg

DEM_9196.jpg

DEM_9682.jpg

DEM_9701.jpg

DEM_9705.jpg

DEM_9712.jpg

DEM_9714.jpg

DEM_9751.jpg

DEM_9764.jpg

DEM_9768.jpg

DEM_9775.jpg

DEM_9146.jpg

DEM_9152.jpg

DEM_9165.jpg

DEM_9166.jpg

DEM_9190.jpg

DEM_9188.jpg

DEM_9726.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

21/03/2017

La flamme du Newroz a été allumé contre le dictateur Erdogan à Genève

Plus une centaines Kurdes se sont rassemblée à la zone piéton du Mont Blanc pour célébrer la fête de Newroz (nouvel an Kurde). Ils ont marché jusqu’à la Plaine de Plainpalais avec des banderoles et torches. Sur la Plaine, ils ont allumé un feu en l’honneur du jour de la renaissance et de la résistance, suivi de chants et de danses. Ils ont également scandé des slogans contre l’Etat turc et son Président “l’Etat turque fasciste ! Erdogan assassin ! Libérer Öcalan ! Liberté et vie au Kurdistan”

DEM_9008.jpg

DEM_8927.jpg

DEM_8935.jpg

DEM_8949.jpg

DEM_8978.jpg

DEM_8985.jpg

DEM_8996.jpg

DEM_8998.jpg

DEM_9005.jpg

DEM_9019.jpg

DEM_9023.jpg

DEM_9027.jpg

DEM_9051.jpg

DEM_9052.jpg

DEM_9060.jpg

DEM_9083.jpg

DEM_9098.jpg

DEM_9105.jpg

DEM_9109.jpg

DEM_9125.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

19/03/2017

Les oscars des droits de l'homme rendu à Genève

DEM_8819.jpg

GRAND PRIX DE GENEVE ( CHF 10’000 )
Offert par la Ville et l’Etat de Genève
The War Show de Obaidah Zytoon and Andreas Dalsgaard
« Film de mémoire, film de combat The War Show porte haut les valeurs de la liberté. Obaidah Zytoon et Andreas Dalsgaard racontent de l’intérieur le courage d’une génération. Ce film reste marqué en nous pour nous rappeler la beauté de l’engagement. C’est aussi un magnifique hommage à ceux que la répression a englouti. »

DEM_8748.jpg
PRIX GILDA VIEIRA DE MELLO EN HOMMAGE A SON FILS SERGIO VIEIRA DE MELLO ( CHF 5’000 )
Offert par la Fondation Barbara Hendricks pour la Paix et la Réconciliation
I Am Not Your Negro de Raoul Peck
« En réveillant la figure de l’écrivain James Baldwin, le film donne à entendre l’intelligence face à la brutalité. Le mariage des voix, des images d’archive, de la musique forme un objet artistique puissant et envoûtant. Dans une période où les préjugés et le racisme s’expriment sans honte à visage découvert, la voix de Raoul Peck nous rappelle l’urgence de ce long combat pour l’égalité. »
DEM_8538.jpg

DEM_8689.jpg

PRIX DU JURY DES JEUNES ( CHF 500 )
Offert par la Fondation Eduki
The Good Postman de Tonislav Hristov
« En racontant l’histoire d’un postier dans un village bulgare qui s’engage en faveur de l’accueil des migrants, Tonislav Hristov transmet avec émotion et humour le projet utopique de ce héros atypique. Une thématique au cœur de l'actualité qui représente avec brio les enjeux qui s'opposent à nos frontières. La forme originale du film, se rapprochant parfois de la fiction, ainsi que l’esthétisme des images contribuent à poétiser cette quête perdue. » 
Jury : Adrien Zulet, Noémi Aeschimann, Sophie Oltramare, Damien Luyet, Awino Mbeche et Enzo Samy Ferrao
 Section Fiction et droits humains
Le Jury International Fiction et droits humains était présidé par mounir fatmi, aux côtés de Pınar Selek, Farzana Wahidy et Clarisse Colliard.

DEM_8642.jpg
GRAND PRIX FICTION ET DROITS HUMAINS  ( CHF 10’000 )
Offert par la Fondation Hélène et Victor Barbour
Burning Birds de Sanjeewa Pushpakumara
« Le jury a décidé à l'unanimité de décerner le prix de la Fondation Hélène et Victor Barbour au film Burning Birds (Sri Lanka/France/Pays-Bas/Qatar) de Sanjeewa Pushpakumara.
En utilisant le cinéma avec talent et engagement au service des droits humains, le réalisateur dévoile la situation au Sri Lanka et dénonce avec courage la réalité des femmes dans les contextes de guerre. »

MENTION SPECIALE DU JURY FICTION INTERNATIONAL
Era O Hotel Cambridge de Eliane Caffé
« Le jury a également décidé de donner une mention spéciale à Era O Hotel Cambridge de Eliane Caffé (Brésil, France, Espagne) pour l'originalité, la maîtrise et l'empathie autour de l'urgente situation des réfugiés au niveau mondial. »

DEM_8557.jpg
PRIX DU JURY DES JEUNES ( CHF 500 )
Offert par les Peace Brigades International
Burning Birds de Sanjeewa Pushpakumara
« La condition d'une femme seule face aux inégalités et son image dans la société, face à la pauvreté et face à un pouvoir politique totalitaire et corrompu a provoqué chez le jury des sentiments de révolte et d'indignation. Il a décidé de récompenser ce film fort, révolté et à l’esthétique puissante, soulignant notamment les paysages, les couleurs et les tons lumineux, les contrastes magnifiques ainsi que la récurrence de différents plans. »

DEM_8562.jpg 
MENTION SPECIALE DU JURY DES JEUNES COMPETITION FICTION
Mimosas, la voie de l'Atlas de Oliver Laxe
« Nous voulons donner une mention spéciale à Mimosas, la voie de l'Atlas de Oliver Laxe, qui nous a frappé par la force de son message sur la spiritualité et nous a émerveillé par la beauté du cadre, des paysages et des costumes. »
 
Jury : Victor Carranza Martinez, Aijan Muktar, Aurélien Puntos, Collège Claparède - 3e année
Prisca Rickenbacher, Thorens, Vorms

Section OMCT
Décerné par le Jury de l’OMCT, attribué à un.e cinéaste dont le film témoigne de son engagement en faveur des droits humains, pour soutenir l’écriture de son prochain film.

DEM_8482.jpg

DEM_8502.jpg

GRAND PRIX DE L’ORGANISATION MONDIALE CONTRE LA TORTURE (OMCT) ( CHF 5’000 )
Silent War de Manon Loizeau
« Silent War traite avec subtilité, pudeur et une incroyable puissance la thématique du viol utilisé comme arme de guerre qui, bien qu'elle soit trop souvent ignorée et reléguée au second plan, continue d'affliger nombre de femmes, communautés et de pays dans le monde. Et la double peine qui pèse sur la victime est le comble de l'horreur. En plus d'être convaincant et factuel sans montrer une seule scène des atrocités infusibles, l'appel au secours de ce film est une œuvre d'art digne d’être connue du plus grand nombre. »

DEM_8429.jpg
PRIX DU JURY DE LA BRENAZ
Le gagnant de cette 1ère édition à la Brenaz est le film documentaire de Nicolas Wadimoff, Jean Ziegler, l’optimisme de la volonté.
 
«Nous avons découvert le portrait personnel d’un homme d’une constance inébranlable dans ses convictions, dans ses combats et pour son courage. Nous avons été particulièrement touché par la force et l’amour qui unissent à travers l’image Jean Ziegler et son épouse Erika Dauber. Nous remercions chaleureusement Jean Ziegler et Erika Dauber d’être venus à notre rencontre en prison pour échanger avec nous. Ce fût un honneur, merci.»
 

Section Documentaires de création
Le Jury International documentaires de création était présidé par Deeyah Khan, aux côtés de Laurent Gaudé, Farahnaz Sharifi, Wu Wenguang et Elena Fortes.

DEM_8245.jpg

DEM_8218.jpg

DEM_8258.jpg

DEM_8280.jpg

DEM_8307.jpg

DEM_8315.jpg

DEM_8325.jpg

DEM_8333.jpg

DEM_8361.jpg

DEM_8361.jpg

DEM_8415.jpg

DEM_8421.jpg

DEM_8467.jpg

DEM_8483.jpg

DEM_8507.jpg

DEM_8522.jpg

DEM_8534.jpg

DEM_8544.jpg

DEM_8553.jpg

DEM_8560.jpg

DEM_8570.jpg

DEM_8599.jpg

DEM_8610.jpg

DEM_8624.jpg

DEM_8645.jpg

DEM_8680.jpg

DEM_8711.jpg

DEM_8719.jpg

DEM_8734.jpg

DEM_8750.jpg

DEM_8756.jpg

DEM_8780.jpg

DEM_8790.jpg

DEM_8798.jpg

DEM_8802.jpg

DEM_8810.jpg

DEM_8820.jpg

DEM_8830.jpg

DEM_8839.jpg

DEM_8840.jpg

DEM_8856.jpg

DEM_8872.jpg

DEM_8876.jpg

DEM_8895.jpg

DEM_8909.jpg

DEM_8912.jpg

DEM_8919.jpg

DEM_8924.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

13/03/2017

87ème Salon International de l'Automobile de Genève

L1010213.jpg

L1010147.jpg

L1010156.jpg

L1010164.jpg

L1010180.jpg

L1010183.jpg

L1010185.jpg

L1010196.jpg

L1010232.jpg

L1010234.jpg

L1010278.jpg

L1010280.jpg

L1010285.jpg

L1010291.jpg

L1010307.jpg

L1010314.jpg

L1010317.jpg

L1010328.jpg

L1010354.jpg

L1010358.jpg

L1010382.jpg

L1010395.jpg

L1010398.jpg

L1010401.jpg

L1010422.jpg

L1010436.jpg

L1010449.jpg

L1010455.jpg

L1010466.jpg

L1010472.jpg

L1010489.jpg

L1010491.jpg

L1010509.jpg

L1010518.jpg

L1010521.jpg

L1010524.jpg

L1010528.jpg

L1010542.jpg

L1010544.jpg

L1010551.jpg

L1010554.jpg

L1010592.jpg

L1010597.jpg

L1010607.jpg

L1010639.jpg

L1010657.jpg

L1010671.jpg

Pour voir la suit des photos

http://www.photographygeneva.com/gallery/87e-salon-intern...

http://www.photographygeneva.com/gallery/la-journee-de-li...

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

 

10/03/2017

Deux salons: face à face voitures et chaussures!

La journée de l’inauguration du 87ème Salon International de l’Automobile de Genève et de l’Autre Salon.

DEM_7410.jpg

Le 87ème Salon International de l’Automobile de Genève présente les derniers modèles de voitures des plus grandes marques mondiales. Cette année, les modèles se démarquant sont caractérisés par l‘utilisation de l’énergie propre et d’une plus grande autonomie.

L’Autre Salon a ouvert ses portes en ayant comme slogan « LA BAGNOLE C’ÉTAIT MIEUX AVANT : IL Y EN AVAIT MOINS ET SURTOUT EN VILLE ». Cet esprit s’est manifesté jeudi soir, lors de l’inauguration, par la présentation d’un défilé de chaussures. Le but est de promouvoir l ‘esprit de la chaussure ou du retour à la marche. Les organisateurs soulignent que : « Marcher peut avoir du style, et exprimer une personnalité, de la même manière que le détenteur d’une voiture de sport paradera fièrement au volant. Marcher est si évident, si quotidien, que l’on oublie souvent que c’est aussi un moyen efficace de se déplacer en ville. Un moyen par ailleurs bon pour la santé et économique. ».

DEM_6941.jpg

DEM_6972.jpg

DEM_7070.jpg

DEM_7080.jpg

DEM_7096.jpg

DEM_7100.jpg

DEM_7106.jpg

DEM_7114.jpg

DEM_7127.jpg

DEM_7134.jpg

DEM_7154.jpg

DEM_7217.jpg

DEM_7253.jpg

DEM_7281.jpg

DEM_7287.jpg

DEM_7306.jpg

DEM_7313.jpg

DEM_7331.jpg

DEM_7344.jpg

DEM_7356.jpg

DEM_7383.jpg

DEM_7389.jpg

DEM_7402.jpg

DEM_7430.jpg

DEM_7436.jpg

DEM_7469.jpg

DEM_7485.jpg

DEM_7501.jpg

DEM_7592.jpg

DEM_7525.jpg

DEM_7533.jpg

DEM_7536.jpg

DEM_7523.jpg

DEM_7540.jpg

DEM_7542.jpg

DEM_7549.jpg

DEM_7564.jpg

DEM_7568.jpg

DEM_7580.jpg

DEM_7585.jpg

DEM_7586.jpg

DEM_7613.jpg

DEM_7625.jpg

DEM_7650.jpg

DEM_7655.jpg

DEM_7664.jpg

DEM_7678.jpg

DEM_7688.jpg

DEM_7693.jpg

DEM_7708.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

09/03/2017

Les femmes sont en colère! 65 ans: C'est NON

DEM_6675.jpg

Communiqué de presse - Genève - 8 mars 2017

1000 manifestantes à Genève pour un féminisme révolutionnaire et inclusif

A l’appel de solidaritéS jeunes, de la Slutwalk Suisse et de diverses organisations féministes, plus de mille personnes ont manifesté à l’occasion du 8 mars ce soir à 20h00 à Genève. Cette manifestation faisait écho aux mouvements et grèves féministes internationaux, et visait à se réapproprier la rue.

Les manifestantes, en grande partie des jeunes, ont défilé pour un « féminisme révolutionnaire et inclusif ». La manifestation visait en effet à mettre au centre les oppressions multiples et variées du patriarcat et du capitalisme. L’importance de tenir compte de l’intersectionalité des luttes a donc été rappelée. « Femmes migrantes, mères de familles arc-en-ciel, femmes racisées, femmes* du monde entier : nous revendiquons le droit de nous établir où bon nous semble, le droit d’affirmer librement nos orientations sexuelles et identités de genre, le droit de nous vêtir et nous dévêtir, le droit à une vie digne et loin de la précarité et, plus globalement, les droits de toutes les victimes du patriarcat, parce que ce soir il s’agit d’un féminisme pour toutes », tonne Zoé Bon, militante de solidaritéS Jeunes.

Cette manifestation était également l’occasion de dénoncer les attaques faites aux femmes en Suisse, en première ligne le paquet Berset. « Alors que les femmes sont discriminées tout au long de leur vie privée et professionnelle, c’est encore elles que l’on veut faire trinquer avec l’élévation de l’âge de la retraite et la baisse du taux de conversion des rentes », conclut Zoé Bon.

DEM_6588.jpg

DEM_6600.jpg

DEM_6608.jpg

DEM_6612.jpg

DEM_6622.jpg

DEM_6634.jpg

DEM_6637.jpg

DEM_6642.jpg

DEM_6651.jpg

DEM_6663.jpg

DEM_6667.jpg

DEM_6690.jpg

DEM_6694.jpg

DEM_6712.jpg

DEM_6724.jpg

DEM_6731.jpg

DEM_6742.jpg

DEM_6756.jpg

DEM_6762.jpg

DEM_6765.jpg

DEM_6770.jpg

DEM_6774.jpg

DEM_6784.jpg

DEM_6799.jpg

DEM_6800.jpg

DEM_6803.jpg

DEM_6874.jpg

DEM_6889.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

05/03/2017

Congrès du Parti Socialiste Genevois 2017

 

DEM_4173.jpg

DEM_4182.jpg

DEM_4327.jpgDEM_4196.jpg

DEM_4288.jpg

DEM_4311.jpg

DEM_4348.jpg

DEM_4364.jpg

DEM_4400.jpg

DEM_4460.jpg

DEM_4501.jpg

DEM_4512.jpg

DEM_4528.jpg

DEM_4742 - copie.jpg

DEM_4548.jpg

DEM_4561.jpg

DEM_4588.jpg

DEM_4652.jpg

DEM_4700.jpg

DEM_4730.jpg

DEM_4777.jpg

DEM_4779.jpg

DEM_4803.jpg

DEM_4867.jpg

DEM_4927.jpg

DEM_4965.jpg

DEM_4998.jpg

DEM_5019.jpg

DEM_5053.jpg

DEM_5073.jpg

Pour voir la suite des photos

http://www.photographygeneva.com/gallery/congres-du-parti-socialiste-genevois-2017/

 

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

 

01/03/2017

Femmes en noir contre la guerre en Syrie!

Cet après-midi plus d’une vingtaine de personnes se sont réunies sur place de Bel-Air sous la pluie et le froid contre la guerre en Syrie

DEM_3820.jpg

DEM_3783.jpg

LA BARBARIE A ASSEZ DURÉ !
HALTE A LA GUERRE EN SYRIE

Depuis 2011, la guerre en Syrie a déjà fait plus de 400'000 morts, 300'000 prisonniers, 65'000 disparus, 8 millions de déplacés intérieurs, et 4'600'000 réfugiés (pour l'essentiel en Turquie, 2,5 millions, au Liban, 1,1 million, en Jordanie, 635'000, en Irak, 245'000).

Au nom de la "guerre contre le terrorisme", le monde entier a assisté sans réagir aux crimes de guerre du régime Assad et de ses alliés, aux interventions étrangères de tous bords, à la liquidation et à la criminalisation des forces d'opposition démocratique, à la destruction de la ville d'Alep et au déplacement forcé d'une partie de sa population.

Les Femmes en Noir de Genève, qui se sont mobilisées dans les années 1990 contre la guerre en ex-Yougoslavie, contre le militarisme, les nationalismes et les viols de guerre, et qui protestent régulièrement contre la poursuite de l'occupation des territoires palestiniens et contre leur colonisation par Israël, lancent aujourd'hui un appel pour mettre fin à la guerre en Syrie, pour protéger les civils, et soutenir les forces démocratiques en Syrie qui luttent pour la justice sociale et contre toutes les formes d'oppression.

Les femmes sont les premières victimes du militarisme, du nationalisme à outrance et des fondamentalismes religieux, comme elles sont les premières victimes dans tous les conflits armés. C'est pourquoi nous affirmons notre solidarité avec les femmes syriennes et demandons qu'elles soient pleinement associées, au travers des organisations qui les représentent, à la recherche d'une issue pacifique au conflit et à la reconstruction d'une société démocratique.

Par ailleurs, nous demandons que la Suisse ouvre plus largement ses portes aux personnes, notamment aux femmes et aux enfants, qui fuient la guerre en Syrie et les conséquences de celle-ci. En effet, d’après un article publié dans la presse en octobre 2016, il y a depuis le début de la guerre en mars 2011 près de 14000 migrants fuyant la Syrie qui ont demandé l’asile en Suisse, 3540 ont obtenu le statut de réfugiés, et 7000 ont été accueillis à titre provisoire. On pourrait attendre davantage d’un pays qui se réclame constamment de sa tradition humanitaire!

Pour rompre avec l’indifférence, la résignation et la démobilisation dues non seulement à la complexité des enjeux de la guerre en Syrie, mais également à la confusion entretenue par le discours dominant prônant la "guerre contre le terrorisme", alors que la plupart des victimes de la guerre en Syrie sont de simples civils.

Femmes en Noir

DEM_3794.jpg

DEM_3807.jpg

DEM_3817.jpg

DEM_3831.jpg

DEM_3842.jpg

DEM_3847.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

http://www.photographygeneva.com

 

20/02/2017

Manifestation des stagiaires de l'ONU

 

La coalition globale des stagiaires demande que les employeurs proposent des stages de qualité qui soient accessibles à tous, indépendamment de leur condition socio-économique.

DEM_2038.jpg

Une centaine de stagiaires des Nations unies ainsi que leurs sympathisants ont manifesté lundi devant le siège de l’organisation à Genève, dans le cadre d’une initiative mondiale pour attirer l’attention sur les difficultés de celles et ceux qui accomplissent ces stages non payés. Des manifestations similaires ont eu lieu à New York, Washington, Bruxelles et Vienne.


A Genève, les stagiaires de l’ONU, de différentes agences internationales et organisations non gouvernementales se sont réunis peu après midi sur la Place des Nations avec d’autres employés, des syndicalistes et des étudiants pour appeler à un «accès égal à des stages équitables et de qualité».


«Je manifeste en signe de solidarité avec les gens qui ne peuvent pas se permettre d’être ici», explique Jaime, Britannique de 22 ans qui accomplit un stage de trois mois à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). «Nous avons besoin de nous faire entendre et de montrer le niveau de soutien que nous avons de différents secteurs. Et aussi de montrer qu’en tant que personnel employé, nous avons des droits fondamentaux».

En 2014, les Nations unies employaient environ 4000 stagiaires entre New York et Genève, la plupart non payés. Une enquête de 2013 menée par l’association des stagiaires à Genève a montré que 68% d’entre eux ne percevaient pas le moindre salaire.


Une poignée d’agences onusiennes à Genève, comme l’Organisation internationale du Travail (OIT), paient leurs stagiaires (l’OIT donne 2200 francs suisses par mois, moins que le salaire d’une caissière de supermarché), mais elles sont une minorité. Et la vie à Genève est très chère. Un stage non payé de six mois peut demander un budget d’au moins 8000 francs, avec pour conséquence que seuls les plus riches postulent.


«Le système est injuste, car seuls des gens comme moi ont les moyens d’être ici, alors qu’il y a plein de gens plus pauvres avec différents bagages qui le mériteraient tout autant», dénonce Jaime, ajoutant quand même que quand son stage non payé se terminera, il ne pourra pas se permettre d’en faire un autre.

Mouvement organisé

Depuis quelques années, le mouvement de protestation n’a cessé de prendre de l’ampleur et de s’organiser. Lundi, les stagiaires de Genève ont été rejoints par des membres du parti des Verts et du Parti socialiste ainsi que par des syndicalistes locaux et étrangers, y compris de l’organisation du personnel des Nations unies.


Les offices onusiens, incapables d’augmenter leurs budgets et de recruter du personnel, se tournent de plus en plus vers de jeunes diplômés qui acceptent de travailler gratuitement pour deux à six mois. Les Nations unies affirment qu’elles aimeraient payer leurs stagiaires mais disent avoir les mains liées par une résolution adoptée en 1997 qui interdit de payer les gens qui ne sont pas membres du personnel. Pour l’ONU, se serait aux Etats membres de changer les choses. Pour autant, ni l’organisation ni aucun de ses Etats membres n’a pris le moindre engagement.


Les manifestants critiquent l’emploi de stagiaires comme main-d’œuvre bon marché ou gratuite, qui serait devenu une tendance dans de nombreux secteurs de l’économie, et pas seulement dans les organisations internationales. Alors qu’en 1980, 3% seulement des diplômés universitaires américains faisaient un stage à la sortie de leurs études, le chiffre est passé à 75% aujourd’hui. Les syndicats affirment que ces stages à statut précaire sont en train de remplacer les premiers emplois, au moment même où le chômage des jeunes explose dans le monde.

http://bit.ly/2lnTiUH

DEM_2058.jpg

FREE THE INTERNS!

Travailler sans rémunération est la forme la plus sévère d’exploitation. Le présenter comme un « investissement nécessaire » dans une carrière future est hypocrite et souvent un pur mensonge. Ce qui intéresse principalement les entreprises, OIs et ONGs est la main d’œuvre gratuite. Pas tant parce qu’elles sont méchantes ou ignorantes, mais parce qu’elles font partie du système capitaliste. Nous ne nous battons pas pour un « 500.- serait mieux que rien ». Nous luttons pour libérer les la jeunesse des chaînes du capitalisme afin de leur permettre de vouer leur énergie à résoudre de vrais problèmes et construire une meilleure société pour l’humanité.

« Un investissement nécessaire »

Tout d’abord, les stages non rémunérés renforcent les inégalités sociales et économiques. Selon le UN interns survey de 2015, 78% des stagiaires n’auraient pas pu se permettre le stage sans support familial et 76% des stagiaires non rémunérés viennent de pays à hauts revenus. Plus vous êtes riche, plus vous pouvez « investir » dans la carrière de votre enfant. Par le passé, ces « investissements » « portaient leurs fruits » pour ceux qui pouvaient se les permettre. Les connaissances et compétences développées peuvent être un avantage éducationnel décisif dans le marché concurrentiel du travail et mener aux carrières désirées. La même étude, cependant, nous dit que 81% des stagiaires ont eu plus d’expérience de travail que d’expérience instructive. De plus, le UN Youth report de 2016 affirme que, ces dernières années, il y a eu une tendance des employeurs d’offrir des stages non rémunérés sans possibilité d’avancement professionnel au sein de l’organisation. Aujourd’hui, les stages non rémunérés peuvent rendre la situation économique des jeunes pire que s’ils/elles n’avaient jamais fait le stage. Nous voyons que les « investissements » dans des stages non payés mènent de moins en moins au résultat attendu

L’exploitation depuis 2008

Afin de comprendre pourquoi il en est ainsi nous devons analyser la logique derrière cette exploitation. Dans le capitalisme, les entreprises mais également les départements du secteur public se voient forcés d’exploiter leurs travailleurs/travailleuses au plus haut taux possible. L’ONU, étant un instrument des Etats-nations capitalistes (et financée par ceux-ci), est liée à la même pression. Le premier programme de stagiaires de l’ONU en 1958 par exemple, déclare comme un de ses buts de « maintenir l’efficacité maximale en réduisant les coûts ». Cette logique s’applique donc depuis les débuts des stages à l’ONU. Néanmoins, depuis la crise de 2008, il y a eu un changement dans le rôle des stages. Selon le « UN Youth report 2016 », il y a un nombre croissant d’entreprises et d’organisations qui offrent des stages non-payés à plein-temps. Dans beaucoup de cas, le travail des jeunes stagiaires remplace celui du personnel régulier. Avec la crise de 2008, une quantité massive d’emplois a été détruite et de lourdes mesures d’austérité ont été appliquées. Plus de 20% de la jeunesse en Europe est au chômage et, dans plusieurs pays, ce sont même plus de 40%. Dans une telle période, de la main d’œuvre gratuite devient un moyen efficace et donc important de renforcer la productivité en réduisant les coûts. Comme des contrats de travail à long terme payés deviennent de plus en plus rares, il y a moins besoin de former de futurs travailleurs/ travailleuses.

Nos demandes:


Une grande partie de la jeunesse en Europe n’a pas de perspectives. Des “investissements” dans des stages non-payés ne rapportent pas mais, dans leur situation désespérée, beaucoup de jeunes ne voient pas d’alternatives et acceptent de travailler gratuitement.

Nous donnons les alternatives et revendiquons ce qui suit :


- Tous les stages doivent être liés à un cursus d’étude reconnu.
- Les stagiaires doivent obtenir les salaires aux taux, conditions et droits syndicaux.
- Tous les stages doivent fournir une voie explicite vers un travail à plein-temps.

Le capitalisme ne peut pas apporter les solutions à ces problèmes. La crise profonde actuelle en est une preuve très nuisible pour une grande partie des jeunes et des salarié-e-s. Seul le socialisme fournit la solution à ces problèmes et libérera les étudiant-e-s de la pression d’incertitudes économiques et de dettes. Joins-toi à nous dans notre combat pour le socialisme ! Libérons les stagiaires du capitalisme !

DEM_1895.jpg

DEM_1896.jpg

DEM_1915.jpg

DEM_1924.jpg

DEM_1930.jpg

DEM_1944.jpg

DEM_1949.jpg

DEM_1959.jpg

DEM_1961.jpg

DEM_1970.jpg

DEM_1989.jpg

DEM_2023.jpg

DEM_2077.jpg

Cette manifestation est soutenu par la

Euro-Mediterranean Resources Network 


Pour voir la suit des photos

http://www.photographygeneva.com/gallery/manifestation-de...

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

 

13/02/2017

Votations fédérales: les gagnants et les perdants !

Messager à Davos; si vous ne partagez pas les richesses, vous vous plierez a ses conséquences!

D4A_6057.jpg

D4A_6046.jpg

D4A_5917.jpg

D4A_5930.jpg

D4A_5933.jpg

D4A_5937.jpg

D4A_5939.jpg

D4A_5941.jpg

D4A_5947.jpg

D4A_5951.jpg

D4A_5956.jpg

D4A_5963.jpg

D4A_5971.jpg

D4A_5974.jpg

D4A_5978.jpg

D4A_5983.jpg

D4A_5988.jpg

D4A_5994.jpg

D4A_5996.jpg

D4A_5998.jpg

D4A_6031.jpg

D4A_6051.jpg

D4A_6054.jpg

D4A_6068.jpg

D4A_6073.jpg

D4A_6081.jpg

D4A_6132.jpg

D4A_6143.jpg

D4A_6168.jpg

D4A_6194.jpg

D4A_6212.jpg

D4A_6247.jpg

D4A_6285.jpg

D4A_6293.jpg

D4A_6345.jpg

D4A_6356.jpg

D4A_6377.jpg

D4A_6392.jpg

 

D4A_6364.jpg

 

 

Votations fédérales- les gagnants et les perdants !.jpg

 

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

http://www.photographygeneva.com

10/02/2017

L’Islamo-Fasciste Erdogan veut briser la volonté du peuple kurde d’être libre  

Des dizaines  de kurdes s’est rassemblée sur la Place des Nations à Genève pour protester contre l'occupation et l'agression de l'armée turque au Nord de la Syrie contre les civils.

D4A_5874.jpg

D4A_5862.jpg

D4A_5880.jpg
Une guerre impitoyable est déclarée contre l’ensemble du peuple kurde par le régime de l’AKP depuis deux ans. Ayant échoué sur son plan de renverser le régime d’Assad et installer un gouvernement fantoche, composé de différents mouvements djihadistes et salafistes en Syrie, le 24 août dernier Monsieur Erdogan a envoyé son armée pour occuper le Nord de la Syrie.
 
Le but de cette invasion avec  l’aide des groupes djihadistes, c’est d’empêcher les kurdes de faire la jonction entre le canton d’Afrin et les autres cantons.

Après avoir commis des massacres des centaines de civils et la destruction des dizaines de villes kurde au Kurdistan nord l’année passée, le dictateur Erdogan essai par tous les moyens d’étouffer l’aspiration des Kurdes à la liberté en Syrie. Depuis la guerre de ville symbolique Kobané, l’Etat turc par tous les moyens attaque les Kurdes en Syrie.
 
Comme si l’embargo économique ne suffisait pas, depuis l’année passée l’armée turque érige un mur sur toute la longueur de la frontière. Une ligne de démarcation qui est minée de partout pour empêcher les Kurdes d’avoir une relation quelconque entre eux.

Malgré tous ces attaques n’ayant pas brisé le moral des Kurdes pour créer une société libre et écologique basé sur le respect total de l’appartenance ethnique et religieux, l’armée turque commence depuis quelque temps à commettre des massacres contre des civils.
 
Sans aucune sommation les soldats turcs tirent à tout va sur les gens qui s’approchent de la frontière. Il ne passe pas un seul jour où il n’y a pas de morts. Parmi les victimes, il y a de nombreuses femmes et enfants. En tant que Centre de la Société Démocratique Kurde de Genève nous dénonçons et condamnons ces crimes barbares.

Nous appelons les journalistes et la media internationale de regarder de près sur ces massacres.
Nous appelons l’ONU de faire au plus vite une enquête sur ces crimes commis par l’armée turque.
Halte aux massacre des civiles au Nord de Syrie !
Stop à l’agression turque au Nord de la Syrie !
Sans les kurdes pas de solution politique en Syrie.
Vive la solidarité entre les peuples.

D4A_5878.jpg

D4A_5889.jpg

D4A_5899.jpg

D4A_5907.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

http://www.photographygeneva.com

30/01/2017

l’Action du groupe jeunes contre la RIE3!

Contre une RIE III dévoreuse d’emplois et d’avenir, la jeunesse se mobilise


Communiqué de presse • Lundi 30 janvier 2017 • Genève

La Réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) dessine un avenir sombre, en particulier pour la jeunesse. Les milliards de francs de cadeaux fiscaux aux grandes entreprises et aux actionnaires représentent autant d’argent qui manquera dans les caisses de l’Etat afin, notamment, de financer une formation accessible à toutes et tous et de créer de l’emploi. Au vu du saccage sans précédent prévu par la réforme, les jeunesses de différents mouvements, syndicats et partis de la gauche genevoise ont décidé d’unir leurs forces afin de combattre la RIE III. Ce matin, les différentes composantes du front ont mené une action devant Le Crédit Suisse à Bel-Air. En amenant des faux billets dans la banque pendant que d’autres manifestaient contre les destructions d’emplois , solidaritéS Jeunes, les Jeunes Vert•e•s, la Jeunesse Socialiste et Unia Jeunes dénoncent une réforme qui touchera de plein fouet la jeunesse, privée de nombreuses perspectives d’avenir.

La désolation programmée par la RIE III, qui s’inscrit dans l’agenda de la droite néolibérale, constitue un véritable transfert de richesses de la grande majorité de la population vers les privilégié•e•s. En situation de crise économique internationale, cette réforme cherche à maintenir les conditions de profit des grandes entreprises et des actionnaires en diminuant leur charge fiscale et donc en vidant les caisses de l’Etat. Ainsi, la RIE III n’offre pas d’autre perspective que l’austérité. « L’austérité, cela signifie moins de services publics, moins d’argent dépensé dans la formation, la santé, le social ou encore la culture. Et cela implique moins d’emplois dans tous ces domaines, quand on sait que l’Etat est le plus grand employeur du canton et que les dépenses étatiques génèrent indirectement de nombreux emplois, c’est complètement suicidaire d’offrir un tel cadeau aux grandes entreprises et aux actionnaires, qui créent, en comparaison, bien moins d’emplois ! », dénonce Donna Golaz de solidaritéS Jeunes. Partout où elles ont dernièrement été appliquées, que ce soit en Espagne, en Italie ou en Grèce, les politiques d’austérité se sont en effet révélées génératrices de chômage et de précarisation, particulièrement dans les classes d’âge les plus jeunes de la population. La jeunesse est donc en première ligne des effets de l’austérité et de la RIE3.

La politique d’austérité qui sera engendrée par la RIE III, en cas d’acceptation le 12 février, aura d’autres effets négatifs, tous aussi catastrophiques que la baisse des dépenses publiques. « L’austérité ne suffira pas à combler le trou budgétaire de la réforme, il faudra en plus augmenter les impôts et taxes pesant sur les classes moyennes et populaires ainsi que ceux des Petites et moyennes entreprises (PME). » s’inquiète Valentin Dujoux des Jeunes Vert•e•s. En effet, la RIE III, qui ne profitera absolument pas aux PME, prévoit d’ores et déjà une augmentation de la charge fiscale sur ces dernières. Et d’autres mesures suivront. « Les PME passeront à la caisse et offriront moins de places d’apprentissage et d’emplois en général ». De son côté, la grande majorité de la population va également devoir payer plus de taxes et d’impôts et verra son pouvoir d’achat diminuer. La réforme prendra inévitablement les plus fragiles et les plus précaires à la gorge. C’est inacceptable ! C’est exactement le contraire de ce qui devrait être fait ! », s’alarme Tristan Pun de la Jeunesse Socialiste. En conséquence, nous nous opposons fondamentalement à la compétition fiscale, car, en étant une course vers le bas, elle constitue une attaque généralisée et perpétuelle à la population. Par ailleurs, le coût de la réforme fait débat. Alors que la RIE II, budgétée à 700 millions, a finalement coûté quelque 7 milliards, la RIE III, dont le coût officiellement estimé s’élève à 3 milliards, risque de coûter bien plus cher.

En résumé, la RIE III promet une détérioration des conditions de vie de la grande majorité de la population afin d’engraisser les plus riches. « Même si RIE III ne signifie pas grand chose pour la plupart des jeunes, nous ne devons pas nous laisser berner par les arguments fallacieux de la droite, qui affirme que la RIE III va créer des emplois, les élu•e•s de droite construisent un monde dans lequel leurs ami•e•s privilégiés seront encore plus riches et la grande majorité de la population perdra énormément. La RIE III hypothèque notre avenir et détruit nos emplois. Le 12 février, la jeunesse vote NON ! », conclut Pablo Guscetti de Unia Jeunes.

solidaritéS Jeunes, Unia Jeunes et Jeunesse Socialiste

[1] N.B. La police est intervenue à la fin de cette action, pourtant bon enfant, et a interdit 3 militant·e·s d’accès au Crédit Suisse durant 3 ans (!).

D4A_5611.jpg

D4A_5551.jpg

D4A_5559.jpg

D4A_5570.jpg

D4A_5572.jpg

D4A_5578.jpg

D4A_5584.jpg

D4A_5617.jpg

D4A_5629.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

http://www.photographygeneva.com

 

24/01/2017

39ème édition du Festival International de Ballons de Château-d’Oex

Succès total pour ce premier week-end de la 39ème édition du Festival International de Ballons de Château-d’Oex. Le programme complet des deux jours a pu être proposé aux 17’000 spectateurs grâce à d’excellentes conditions météorologiques.

Sur l’ensemble du week-end, plus de 200 heures de vol ont été totalisées par les aérostiers. Le ballon à gaz Fribourg-Freiburg Challenge parti samedi, s’est posé dimanche matin dans le sud de la France après un vol de plus de 21 heures.

Le festival continue dès demain avec au programme la première dégustation ascensionnelle réalisée dans le cadre de la manifestation. Cette expérience unique a pour but de relever les changements de goûts que subissent un chasselas et un effervescent par paliers de 1000 mètres d’altitudes. L’envol du ballon avec à son bord des spécialistes de l’œnologie est fixé à 10h du matin. Mercredi après-midi, les enfants peuvent s’initier aux joies de l’aérostation avec les vols captifs mis en place dès 13h30. Le clou du festival est programmé pour vendredi avec le spectacle Sons et Lumières, Night Glow. Une décision définitive quant à sa mise en place est prévue jeudi midi.

Information : Frédéric Delachaux 079/575.39.00, Président du Comité d’organisation et directeur de Pays-d’Enhaut Tourisme

http://www.chateau-doex.ch/Z3558

L1000545.jpg

L1000462.jpg

L1000469.jpg

L1000474.jpg

L1000480.jpg

L1000493.jpg

L1000499.jpg

L1000510.jpg

L1000517.jpg

L1000527.jpg

L1000534.jpg

L1000548.jpg

L1000566.jpg

L1000579.jpg

L1000611.jpg

L1000618.jpg

L1000630.jpg

L1000634.jpg

L1000642.jpg

L1000646.jpg

L1000648.jpg

L1000679.jpg

L1000683.jpg

L1000695.jpg

L1000713.jpg

L1000736.jpg

L1000780.jpg

L1000797.jpg

L1000803.jpg

L1000811.jpg

L1000823.jpg

L1000841.jpg

L1000842.jpg

L1000846.jpg

L1000855.jpg

L1000858.jpg

L1000867.jpg

Pour voir la suite des photos

 

http://www.photographygeneva.com/gallery/festival-interna...

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

http://www.photographygeneva.com

L1000913.jpg

16/01/2017

Karwan raconte Genève « ONE SHOT - 300DPI »

« Karwan est un jeune kurde arrivé en Suisse en 2006. Graphiste de formation, il se passionne rapidement pour la photographie.

Il aime sa nouvelle ville d'adoption et transmet son enthousiasme à travers son art.

Karwan nb.jpg

Pour cela, Karwan utilise des techniques photographiques très particulières et sophistiquées : temps de pose très long, filtres spécifiques, vitesse du vent, lumière… rien n'est laissé au hasard.

L'exposition « ONE SHOT - 300DPI » rassemble un ensemble de prises de vues caractéristique des lieux clefs de la Cité de Calvin et du paysage urbain genevois. Son rendu photographique technique à la fois poétique, unique et aérien ne vous laissera pas insensible. Quand Karwan raconte Genève. »

Karwan invite tous les amoureux de la photo et de Genève au vernissage de sa première exposition genevoise ce jeudi 19 janvier de 18h30 à 20h30.

Invitation d'expo de Karwan.png

11/01/2017

Erdogan dictateur ! Arrêtons et jugeons-le pour ses crimes !

Erdogan dictateur ! Arrêtons et jugeons-le pour ses crimes ! Pour la paix, la justice sociale et la démocratie !

rassemblement jeudi 12-01-2017 à 12h

place des Nations


Venez nombreuses et nombreux pour dénoncer les crimes d’Erdogan à l’occasion de sa venue aux Nations Unies le jeudi 12 janvier 2017 à 12h. Unissons nos voix pour condamner le silence de la Suisse et de l’Europe qui contribue à renforcer la dictature d’Erdogan.

Si bien sûr nous soutenons une Chypre libre, unie et indépendante, nous condamnons la répression politique massive contre l’opposition démocratique en Turquie, qu’il s’agisse du mouvement politique du Parti démocratique des peuples (HDP), des syndicalistes, journalistes, associations de femmes ou encore de la société civile en Turquie. Les deux co-présidents du Parti démocratique des peuples (HDP) Selahattin Demirtas et Figen Yuksekdag, et 9 autres parlementaires ont été arrêtés début novembre par la police turque. La police a également mené des perquisitions dans les locaux du HDP à travers le pays et incarcéré de nombreux responsables locaux et nationaux du même parti.

Ces campagnes de répression massives suivent d’autres mesures autoritaires. Depuis l’échec du coup d’état en juillet 2016, le gouvernement a poursuivi son coup d’Etat institutionnel en renforçant son pouvoir autoritaire et son emprise sur les institutions. Plus de 100 000 personnes ont déjà été licenciées ou suspendues et plus de 40 000 ont été arrêtées, tandis que 160 medias (journaux, magazines, sites web) ont été fermés.

Cette répression se déroule dans le cadre de l’état d’urgence qui a été prolongé à nouveau pour trois mois, et « la lutte contre le terrorisme » est utilisée comme un moyen pour attaquer toutes les formes d’opposition au gouvernement autoritaire de l’AKP. Toute opposition au « sultan » Erdogan et au gouvernement AKP est en effet considérée comme du terrorisme.

Nous dénonçons par ailleurs la guerre du gouvernement de l’AKP contre le peuple Kurde en Turquie et en Syrie qui provoque des destructions et massacres. Nous condamnons également les attaques et discriminations contres les minorités religieuses (en particulier les Alevis, Yezidis, Chrétiens) et ethniques en Turquie.

Dans ce cadre, nous réitérons notre soutien et notre solidarité aux résistances et aux mouvements populaires qui s’engagent à poursuivre la lutte pour la démocratie, la justice sociale, la paix et l’autodétermination du peuple kurde en Turquie.

NON aux politiques guerrières, anti-démocratiques et dictatoriales de l’AKP !
Libération de tous les prisonniers politiques ! Protection et immunité des députés HDP sur tout le territoire !

OUI au jugement d’Erdogan pour ses crimes !

Pour ces raisons :

Nous demandons à l’ONU qu’une commission indépendante soit mise sur pied et qu’Erdogan soit jugé pour ses crimes;


Nous appelons les autorités suisses à ne pas se limiter à de simples déclarations et à prendre des mesures concrètes et effectives face aux violations des droits démocratiques en Turquie. Le Conseil fédéral doit cesser ses relations diplomatiques, commerciales et militaires jusqu’à ce que l’état de droit et la démocratie soient restaurés en Turquie


Nous appelons le Conseil fédéral à exiger la libération immédiate des politicien•e•s, des journalistes, des enseignant-e-s et des militant-e-s, et toutes les personnes retenus prisonniers arbitrairement;


Nous appelons le Conseil Fédéral à condamner la guerre du gouvernement turc contre le peuple kurde et demander la reprise des négociations de paix

Soutiens :
HDK, solidaritéS, Parti de la reconstitution socialiste turque, Maison populaire de Genève, Centre Kurde des droits de l’homme Dem-Kurd, Mouvement des Femmes Kurdes, Fourmi Rouge - Vaud, POP – Renens et l’Uunion des femmes socialistes, CGAS, Parti socialiste genevois, Les Verts genevois, Peda, Kutüsch, ITIF, IGIF,

2017-01-12-ERDOGAN-def.jpg

09/01/2017

L’ONU et ses Etats membres ne doivent pas être complices des crimes contre l’humanité de Recep Tayip Erdogan !

Le président de la Turquie, Recep Tayip Erdogan, est un dictateur et a commis des crimes contre l’humanité. Il faut savoir que le(s) pays ou institutions qui lui ouvriront leurs portes pour l’accueillir seront complices de ses crimes face à l’histoire. Il doit être emprisonné sur le champ si le(s) pays ou institutions concernés ne veulent pas être complices de ses crimes. Le respect des normes internationales en matière de droits humains, entre autre la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’exige. L’inaction contre cet individu équivaut à l’hypocrisie. La crédibilité de l’ONU et ses Etats membres qui est en cause. Soit ils plient face au dictateur criminel, soit ils lui demandent des comptes.
 
La liste (non exhaustive) des crimes commis durant le pouvoir  d’Erdogan

- Durant les 14 années de pouvoir d’Erdogan, 17 153 (dix-sept mille cent cinquante trois) personnes dont 241 enfants ont été victimes d’exécution sommaire ou extrajudiciaire par les forces de l’ordre ;

- Plus récemment (entre août 2015 et août 2016), 321 civils dont 79 enfant et 71 femmes ont été tués par les forces de l’ordre ;

- Durant la période de couvre-feu à Cizre (du 14 décembre 2015 au 2 mars 2016), plus de 150 personnes brûlées vives dans les sous-sol de trois immeubles par les forces de l’ordre ;

- Entre 2015 et 2016 (reprise de la guerre contre les Kurdes), plus de 500'000 (1/2 million) personnes ont été victimes de déplacement forcé ;

- Toujours entre 2015 et 2016, 15 000 membres, dirigeants et élus (députés, maires et conseillers municipaux) du parti pro-kurde (HDP) et d’organisations de la société civile kurde ont été arrêtés dont plus de 7 000 d’entre eux sont incarcérés. Parmi ces personnes se trouvent les co-présidents du HDP, M. Selahattin Demirtas et Mme Figen Yüksekdağ ;

- Durant les 11 premiers mois de 2016, 1 622 personnes ont déclaré publiquement avoir été torturées en détention ou en dehors des lieux de détention ;

- Les minorités religieuses (Alévis, Yézidis et Chrétiens) et ethniques (Arméniens, Assyriens et Grecs) continuent d’êtres opprimés.


La liste (non exhaustive) des violations depuis le « coup d’Etat » avorté (15 juillet 2016)

- 115 475 fonctionnaires licenciés ;

- Plus de 100 000 personnes arrêtées dont 41 254 incarcérées ;

- 12 parlementaires membre du HDP et 70 co-maires sont incarcérés ;

- 53 mairies kurdes sont placées sous tutelles de l’Etat turc ;

- 2 099 écoles, internats et universités fermés ;

- 500 étudiants se trouvent derrière les barreaux pour avoir revendiqué leurs droits ;

- 6 337 universitaires ont perdu leur emploi ;

- 3 843 magistrats (juges et procureurs) licenciés ;

- 195 médias dont 15 médias kurdes ont été fermés ;

- 146 journalistes incarcérés ;

- Plus de 3 000 journalistes licenciés sans compensation ;

- Plus de 800 cartes de presse ont été annulées dont 32 journalistes accrédités auprès du Parlement ;

- L'accès à des milliers de sites internet (116 126) a été bloqué ;

- Plus de 1 600 associations, fondations et 19 syndicats ont été fermés ;

- 2 341 médecins d’hôpitaux publics licenciés ;

- Plus 80 mille personnes se sont vues retirés leur passeport.

 
Tous les violations des droits humains et/ou crimes précités (liste non exhaustive) sont documentés autant par les organisations de défense des droits humains turques (IHD, TIHV) que par les institutions internationales (Conseil de l’Europe, ONU, etc.).
 
De plus, il est de notoriété publique qu’Erdogan est un soutien important (logistique et financier) de l’Etat islamique qui commet des crimes de guerre et crimes contre l’humanité, y compris crimes de génocide (à l’égard des Yézidi notamment), non seulement en Turquie et au Moyen-Orient mais aussi en Europe.
 
A noter que, l’ancien allié d’Erdogan, M. Fethullah Gülen a été complice des violations et/ou crimes jusqu’à ce qu’il tombe en disgrâce en raison de lutte de pouvoir entre ces deux individus.
 
La justice est la base de la démocratie. Il ne peut avoir une justice à deux vitesses. Erdogan ose interdire aux enquêteurs de l’ONU de se rendre en Turquie. Dans ce contexte, il est inconcevable que l’ONU lui ouvre ses portes. L’ONU et ses Etats membres, en particulier ceux du Conseil de sécurité, doivent assumer leur responsabilité. Erdogan doit être arrêté et jugé par la Cour pénale internationale.

Au nom du Maison Populaire de Genève  
Demir SÖNMEZ
Genève, le 09 janvier 20
 

2017-01-12-ERDOGAN-def.jpg

31/12/2016

Genève s'est réveillée sous les 23 coups de Canon

Genève s'est réveillée sous les 23 coups de Canon

DEM_0758.jpg

DEM_0598.jpg

DEM_0618.jpg

DEM_0627.jpg

DEM_0633.jpg

DEM_0670.jpg

DEM_0676.jpg

DEM_0724.jpg

DEM_0728.jpg

DEM_0769.jpg

DEM_0773.jpg

DEM_0781.jpg

DEM_0791.jpg

DEM_0821.jpg

DEM_0850.jpg

DEM_0866.jpg

DEM_0881.jpg

DEM_0917.jpg

DEM_0919.jpg

DEM_0927.jpg

DEM_0940.jpg

DEM_0955.jpg

DEM_0960.jpg

DEM_0964.jpg

DEM_0974.jpg

DEM_0988.jpg

DEM_0991.jpg

DEM_0995.jpg

DEM_0998.jpg

DEM_1003.jpg

DEM_1004.jpg

DEM_1011.jpg

DEM_1016.jpg

DEM_1022.jpg

DEM_1027.jpg

DEM_1030.jpg

DEM_1038.jpg

DEM_1053.jpg

La Restauration de la République et Canton de Genève: Vive Genève, vive la Confédération… !!!

Les photos:

http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2016/12/30/la-rest...

 

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

http://www.photographygeneva.com

 

30/12/2016

La Restauration de la République et Canton de Genève: Vive Genève, vive la Confédération… !!!

 

L1000242.jpg

 

Discours de la président du Grand ConseilJean-Marc GUINCHARD

Restauration SMG 30.12.2016 – Treille – 17 heures

Mesdames et Messieurs, en vos titres, qualités, fonctions et grades.

J’ai le plaisir de vous adresser les cordiaux messages et les amicales salutations du Grand Conseil de la République et Canton.

En particulier, je tiens à vous transmettre deux messages : l’un de reconnaissance et d’amitié d’abord, l’autre d’histoire et de mémoire.

Reconnaissance et amitié, et aussi remerciements, à la société militaire, non pas seulement pour cette commémoration, mais aussi pour ce que vous faites, Mesdames et Messieurs les officiers. Par le biais de votre vie associative, vous constituez un relais indispensable entre l’armée, les institutions et la population.

Un message de mémoire et d’histoire ensuite : Paris 1814, Vienne 1815, Turin 1816…

Trois villes, trois dates, trois traités, trois étapes.

Trois étapes qui ont scellé tour à tour :

  • la fin de l’occupation de Genève par les armées napoléoniennes,
  • l’adhésion raisonnée de Genève à la Confédération suisse,
  • la constitution d’un territoire cohérent.

En trois ans, nos ancêtres ont prouvé leur créativité. En trois ans, ils ont forgé l’avenir de Genève qui s’est agrandie ainsi de plus de la moitié de son territoire antérieur. Défis majeurs, paris audacieux, mais réussis.

Réussis, de surcroît, dans un contexte extrêmement difficile : dans une Europe dévastée par les guerres napoléoniennes, 1816 – il faut le rappeler – a été l’année sans été, mais surtout sans le moindre rayon de soleil, sous une pluie constante.

C’est un obscur volcan, le Tambora, en Indonésie en 1815, qui a engendré cette catastrophe. A la suite d’une éruption qui a dû être impressionnante, des milliers de tonnes de cendres et de souffre ont été propulsés en haute altitude, atteignant l’année suivante toute l’Europe de l’Ouest.

Conséquences :

  • des cultures dévastées ou inexistantes,
  • des milliers de morts, de faim ou de froid,
  • une émigration massive de nos concitoyens.

Seul aspect « positif » : des lieux de culte bondés, car la fin du monde était annoncée pour le 18 juillet 1816.

Dans cette situation plus que dramatique – fort bien décrite par Lord Byron dans son ouvrage « Ténèbres » - sont apparus deux éléments importants :

Une nouvelle conception de l’Etat quant à son rôle au service de ses citoyens :

  • aide sanitaire urgente,
  • régulation des prix de denrées de première nécessité,
  • distribution de vivres.

D’autre part, on assiste à un sursaut de créativité dans les domaines socio-sanitaires, littéraires, humanitaires et techniques : je n’en retiens qu’un, anedoctique.

C’est en 1817 que le baron allemand Karl von Drais invente La Draisienne, ce premier vélo, sans pédalier. Son principal objectif, en fait, était de remplacer les chevaux que l’on avait dû manger…

Genève, comme la Suisse d’ailleurs, est alors un pays d’émigration. Genève et la Suisse ont perdu une partie importante de leur population – composée de réfugiés économiques – et qui a trouvé des contrées hospitalières et accueillantes, aux USA, au Brésil, en Amérique du Sud.

Mesdames et Messieurs, en nous rappelant l’histoire, nous forgeons notre avenir. Si aujourd’hui nous sommes un pays d’immigration, nous nous devons d’être à la hauteur et de rendre la pareille.

Osons donc aujourd’hui faire preuve de la même créativité que nos prédécesseurs et de la même générosité que ceux qui les ont aidés et accueillis.

Jean-Marc GUINCHARD

Président du Grand Conseil

L1000243.jpg

L1000234.jpg

L1000228.jpg

L1000227.jpg

L1000220.jpg

L1000216.jpg

L1000208.jpg

L1000206.jpg

L1000201.jpg

L1000194.jpg

L1000191.jpg

L1000188.jpg

L1000184.jpg

L1000183.jpg

L1000180.jpg

L1000177.jpg

L1000176.jpg

L1000172.jpg

L1000171.jpg

L1000162.jpg

L1000159.jpg

L1000157.jpg

L1000147.jpg

L1000142.jpg

L1000141.jpg

L1000139.jpg

L1000137.jpg

L1000120.jpg

L1000117.jpg

L1000111.jpg

L1000109.jpg

L1000108.jpg

L1000106.jpg

L1000104.jpg

L1000102.jpg

L1000098.jpg

L1000096.jpg

L1000248.jpg

L1000252.jpg

L1000256.jpg

L1000281.jpg

L1000290.jpg

L1000286.jpg

http://www.photographygeneva.com

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

23/12/2016

Paix, liberté et de justice sociale pour cette nouvelle année 2017

Je  vous souhaite une bonne et heureuse année 2017


Qu’elle soit pleine de joie de liberté, de paix et de justice sociale

carte voeux.jpg

19/12/2016

78ème Coupe de Noël

78è Coupe de Noël au Jardin Anglais à Genève

DEM_9419.jpg

DEM_0014.jpg

DEM_0029.jpg

DEM_0044.jpg

DEM_0046.jpg

DEM_0122.jpg

DEM_0160.jpg

DEM_0177.jpg

DEM_0192.jpg

DEM_0220.jpg

DEM_0232.jpg

DEM_0242.jpg

DEM_0279.jpg

DEM_0322.jpg

DEM_0354.jpg

DEM_0387.jpg

DEM_0421.jpg

DEM_0429.jpg

DEM_0441.jpg

DEM_0474.jpg

DEM_9085.jpg

DEM_9096.jpg

DEM_9102.jpg

DEM_9134.jpg

DEM_9135.jpg

DEM_9150.jpg

DEM_9167.jpg

DEM_9173.jpg

DEM_9177.jpg

DEM_9192.jpg

DEM_9194.jpg

DEM_9201.jpg

DEM_9209.jpg

DEM_9230.jpg

DEM_9261.jpg

DEM_9289.jpg

DEM_9291.jpg

DEM_9297.jpg

DEM_9305.jpg

DEM_9313.jpg

DEM_9352.jpg

DEM_9359.jpg

DEM_9450.jpg

DEM_9461.jpg

DEM_9478.jpg

DEM_9512.jpg

DEM_9525.jpg

DEM_9538.jpg

DEM_9543.jpg

DEM_9553.jpg

DEM_9588.jpg

DEM_9591.jpg

DEM_9620.jpg

DEM_9639.jpg

DEM_9646.jpg

DEM_9651.jpg

DEM_9654.jpg

DEM_9668.jpg

DEM_9677.jpg

DEM_9712.jpg

DEM_9723.jpg

DEM_9734.jpg

DEM_9736.jpg

DEM_9744.jpg

DEM_9765.jpg

DEM_9779.jpg

DEM_9783.jpg

DEM_9794.jpg

DEM_9797.jpg

DEM_9834.jpg

DEM_9840.jpg

DEM_9854.jpg

DEM_9859.jpg

DEM_9888.jpg

DEM_9927.jpg

DEM_9972.jpg

DEM_9991.jpg

DEM_0456.jpg

Pour voir la suit des Photos: 

http://www.photographygeneva.com/gallery/78e-coupe-de-noel/

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

 

00:56 Publié dans Fête, Genève, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

18/12/2016

«Des droits pour les animaux»

L’antenne suisse de l'association antispéciste «269Life Libération Animale» a organisé le 17 décembre 2016 devant le palais des Nations unies à Genève un événement «Des droits pour les animaux». L'action s’est déroulée le samedi 17 décembre 2016 de 10h à 13h. Puis elle a mené des actions improvisées devant une enseigne de McDonald, devant une boucherie et une crèche vivante de Noël exposant des agneaux et chevaux dans le quartier de Rive et du Molard à Genève.

L1011060.jpg

L1011063.jpg

Pourquoi ? :

Selon Elisa Keller, porte-parole de l'antenne suisse de 269 Life Libération animale « chaque jour, des milliards d'animaux sont conduits dans les bouveries des abattoirs après toute une vie d’exploitation et d'esclavage. On massacre des êtres sensibles jour et nuit pour garnir les étales des supermarchés et des magasins à cause de notre société spéciste. C'est une injustice à laquelle il est temps de mettre fin ».

Elisa Keller a déclaré : « Les animaux sont des êtres sensibles et sociaux, des êtres qui tiennent à leur vie, auxquels notre société inflige un traitement violent en toute impunité. Ce n'est pas parce que les animaux ne nous ressemblent pas physiquement qu'ils ne méritent pas de vivre. Les animaux ne sont pas des marchandises destinées à notre usage, mais des êtres ressentant des émotions dont les intérêts doivent être respectés. Comme nous, ils sont Terriens, et comme nous, ils sont ici pour des raisons qui leurs sont propres. Leur vie a une importance qui ne se chiffre pas en prix au kilo. Leur vie n'appartient qu'à eux-mêmes, tout comme notre vie nous appartient. Le temps est venu pour notre société de reconnaître le droit à la vie et à la liberté pour tous les êtres sensibles ! »

Quelques mois après la diffusion des enquêtes réalisées par L214 en France et par la fondation Mart en Suisse, l'association 269Life Libération Animale estime qu’il est également essentiel de rendre visibles les endroits qui font commerce de l'exploitation et du meurtre d'êtres sentients et d'informer le public que la consommation des produits animaux ne va pas de soi et ne constitue pas un geste banal sans conséquences. Pour 269Life Libération Animale, association connue pour ses actions choc et son discours sans concessions, il est temps de passer à l'offensive et d'aller au devant des oppresseurs des animaux qui font commerce de la souffrance et réduisent les animaux à des produits destinés à notre usage (leur niant ainsi toute singularité et dignité). Dans ce cadre, Elisa Keller a déclaré ce qui suit : « Regardés comme des êtres déficients, les animaux ne sont perçus que comme matière première. A l’heure actuelle, on sait qu'ils sont des êtres sensibles capables d’émotions, de sentiments et d’intelligence, et il est démontré que la consommation de produits animaux n'est en aucun cas une nécessité. Alors comment peut-on encore justifier l'existence de l'élevage et des abattoirs ? »

Nos arguments.- L’Homme n’aime pas se dire que les animaux sont intelligents ou souffrent car leur exploitation lui poserait un problème moral. A l'heure où chacun prétend aimer les animaux, il est frappant de constater que notre société les traite encore plus négligemment que des objets. Appartenant au mouvement idéologique que l’on nomme l’antispécisme, l'association 269 Life Libération Animale ne revendique pas simplement l’amélioration de leurs conditions d’élevage : c’est l’exploitation elle-même qui est indéfendable et qui doit être abolie. Les animaux sont des êtres sensibles, capables d'émotions, de sentiments, de connaissance, de raison comme les humains mais parce qu’ils ne parlent pas le même langage que nous, parce qu’ils ne poussent pas toujours de cris audibles pour l’oreille humaine, nous ignorons leur souffrance. Il est pourtant temps de procéder à une révolution éthique et d'inclure définitivement l'animal dans notre sphère de considération morale. A travers l’histoire de l’humanité, toutes les atrocités ont été rendues possibles parce que la population détournait le regard d’une réalité trop douloureuse à affronter. Cessons de faire de la différence une inégalité qui nous pousse à considérer les animaux comme des êtres inférieurs.

Les êtres humains n’ont pas besoin de produits d’origine animale pour vivre en bonne santé. L’existence de millions de véganes dans le monde prouve qu’il est possible de se nourrir sainement sans prendre part au carnage.

A propos de 269Life Libération Animale : Ce mouvement international combat le spécisme et l'exploitation des animaux (le fait que ceux-ci soient traités comme nourriture, comme matériaux de laboratoire, comme vêtements ou comme objets de divertissements). 269Life Libération Animale exige la justice pour les victimes animales concernées et appelle à la participation d'un boycott mondial des produits issus de l'exploitation et du meurtre des animaux afin que des milliards d'êtres sensibles soient épargnés.

L1011051.jpg

L1011053.jpg

L1011056.jpg

 

L1011058.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

http://www.photographygeneva.com

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

 

16/12/2016

Les Genevoises ont "fumé" leur dettes.

A l'appel de l’artiste plasticienne Elena Montesinos, les genevoises se sont rassemblés devant le Crédit Suisse de Bel-Air du passage de la Monnaie, pour défiler jusqu’à la Pointe de la Plaine de Plainpalais où ils ont mis feu à leurs documents; amendes, actes de poursuite, rappels… Un véritable «bûcher des endettés»

DEM_8960.jpg

DEM_9067.jpg

DEM_8838.jpg

DEM_8840.jpg

DEM_8845.jpg

DEM_8853.jpg

DEM_8869.jpg

DEM_8890.jpg

DEM_8912.jpg

DEM_8916.jpg

DEM_8920.jpg

DEM_8925.jpg

DEM_8944.jpg

DEM_8971.jpg

DEM_9006.jpg

DEM_9047.jpg

DEM_9055.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

http://www.photographygeneva.com

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

12/12/2016

Grand cortège historique de l’Escalade: La vie quotidienne à Genève au début du XVIIe siècle

Grand cortège historique de l’Escalade: La vie quotidienne à Genève au début du XVIIe siècle

DEM_7976.jpg

DEM_7761.jpg

DEM_7454.jpg

DEM_7472.jpg

DEM_7485.jpg

DEM_7486.jpg

DEM_7501.jpg

DEM_7511.jpg

DEM_7529.jpg

DEM_7532.jpg

DEM_7578.jpg

DEM_7610.jpg

DEM_7616.jpg

DEM_7610.jpg

DEM_7625.jpg

DEM_7642.jpg

DEM_7650.jpg

DEM_7714.jpg

DEM_7731.jpg

DEM_7732.jpg

DEM_7740.jpg

DEM_7744.jpg

DEM_7755.jpg

DEM_7777.jpg

DEM_7827.jpg

DEM_7784.jpg

DEM_7838.jpg

DEM_7810.jpg

DEM_7855.jpg

DEM_7868.jpg

DEM_7884.jpg

DEM_7906.jpg

DEM_7924.jpg

DEM_7936.jpg

DEM_7937.jpg

DEM_7959.jpg

DEM_7972.jpg

DEM_7995.jpg

DEM_7997.jpg

DEM_8015.jpg

DEM_8035.jpg

DEM_8053.jpg

DEM_8084.jpg

DEM_8156.jpg

DEM_8180.jpg

DEM_8207.jpg

DEM_8220.jpg

DEM_8241.jpg

DEM_8265.jpg

DEM_8328.jpg

DEM_8370.jpg

DEM_8392.jpg

DEM_8403.jpg

DEM_8417.jpg

DEM_8430.jpg

DEM_8433.jpg

DEM_8458.jpg

DEM_8463.jpg

DEM_8490.jpg

DEM_8503.jpg

DEM_8518.jpg

DEM_8524.jpg

DEM_8533.jpg

DEM_8551.jpg

DEM_8542.jpg

DEM_8550.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

http://www.photographygeneva.com

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

11/12/2016

Manifestation à Genève : « Non à la dictature d'Erdogan ! »

A l'appel de plusieurs partis politiques et organisations de la société civile (suisses, kurdes et turques), plus de 200 personnes ont manifesté à Genève contre « la dictature d'Erdogan ». Rassemblées à la place Neuve, les manifestants ont marché jusqu'à la place des Nations, en scandant « Erdogan assassin », « Liberté aux parlementaires du HDP », etc. On pouvait lire sur une des bandroles : « Stop Erdogan » ! Les personnalités suivantes ont pris part à la manifestations : Mme Laurence Fehlmann Rielle, Conseillère nationale socialiste, Mme Anne Mahrer, ancienne Conseillère nationale membres des Verts, Mme Frédérique Perler, députée la vert au Grand Conseil M. Jean-Charles Rielle, député socialiste au Grand Conseil Genevois, M. Pierre Vanek, député au Grand Conseil Genevois, membre de la solidarité, M. Albert Rodrick, ancien député socialiste au Grand Conseil Genevois.

Lors de cette manifestation, les personnalités suivantes ont pris la parole : M. Ueli Leuenberger, ancien Président des Verts suisses et ancien Conseiller national, M. Carlo Sommaruga, Conseiller national socialiste, M. Jean Batou, député au Grand Conseil Genevois et membre de solidaritéS, Mme Marianne Ebel, représentante de la Marche Mondiale des Femmes et M. Jean Ziegler. Ils ont tous condamné le régime dictatorial d'Erdogan et exigé la libération des prisonniers politiques, dont les parlementaires incarcérés, tout en demandant l'intervention du gouvernement suisse et institutions internationales (Conseil de l'Europe, ONU, etc.).

DEM_7365.jpg

DEM_7116.jpg

DEM_7117.jpg

DEM_7128.jpg

DEM_7151.jpg

intervention, au nom de la Marche mondiale des femmes /Marianne Ebel

En Turquie les droits des femmes et des peuples sont aujourd’hui purement et simplement supprimés.

Suite à la tentative du coup d’État manqué, nous assistons à une vague de répression sans précédent en Turquie. Maisons d’édition, chaînes de télévisions, stations de radios et journaux d’oposition interdits. Arrestation et emprisonnement de journalistes, d’intellectuel-le-s, de député-e-s du HDP.

STOP ! STOP ERDOGAN !

STOP à cette escalade de la répression aux portes de l’Europe.

Depuis le 11 septembre, 37 co-maires de municipalités kurdes ont été arrêté-e-s et des administrateurs non-élus ont été nommés dans 35 municipalités.

Les femmes sont les premières cibles

Les centres pour femmes de toutes ces municipalités ont tous été fermés et les femmes qui travaillaient dans ces centres ont été licenciées. Des documents contenant des informations confidentielles sur 2.000 victimes de violences ont été saisis par les administrateurs. L’autodétermination et l’autonomie des femmes sont attaquées, les réalisations historiques du mouvement de femmes sont détruites.

Plus de 100 ‘ 000 fonctionnaires ont ainsi été limogés ou mis à pied au sein des services de santé, d’éducation et de justice. Ces purges massives du secteur public affectent les femmes au premier plan, comme travailleuses dans ces secteurs, mais aussi comme bénéficiaires des services fournis par les professionnel-le-s de la santé et de l’éducation.

Le 11 novembre 2016, le Ministère de l’intérieur a annoncé, au nom de la loi de l’état d’urgence, la suspension des activités de 370 ONG, dans 39 provinces. Suite à cette annonce, les bureaux d’associations de femmes combattant toutes sortes de violences contre les femmes et les mariages d’enfants ont été scellés sans préavis.

Parmi les ONG mises sous scellées, on trouve le KJA (Congrès des femmes libres) et l’Association des Femmes Arc-en-ciel sont des membres actives de la MMF ; mais aussi VAKAD (association de femmes de Van), l’Association des Femmes de Selis, le Toit des femmes de Muş, l’Association de Solidarité des Femmes Bursa Panayir, l’association Vie de femmes Adiyaman et l’Association de femmes Ceren sont des organisations féministes bien connues pour leur lutte contre les discriminations liées au genre et les violences sexuelles. La suspension des activités des organisations de femmes est une attaque directe contre les femmes qui luttent contre la violence, et contre toute tentative des femmes de s’organiser en tant que pouvoir.

L’Association Progressiste des Avocats et l’Association des Avocats pour la Liberté, qui représentent des victimes de tortures et discriminations ont également été fermées, alors que la torture et les mauvais traitements en prison ne font qu’empirer.

Toutes ces arrestations arbitraires violent les droits à la liberté d’expression et d’association garantis par des conventions internationales ratifiées par la Turquie. L’état d’urgence outrepasse les obligations de la Turquie face au droit international et jette aux orties des libertés et des droits chèrement acquis.

 

Dans les prisons turques, la répression a franchi un seuil supplémentaire, intolérable, depuis le coup d’Etat manqué et la mise en place de l’état d’urgence.

Torture -physique et morale-, harcèlement, fouilles à nu, sont imposés aux prisonniers et prisonnières politiques. Des rapports médico-légistes attestent des violences extrêmes dans plusieurs prisons pour femmes. Cette recrudescence de la violence à l’intérieur des prisons contre les prisonniers et prisonnières politiques n’est pas le fait isolé de gardiens ou de responsables locaux. Cette politique répressive est “justifiée” d’en haut, et validée par l’idéologie qui préside à l’état d’urgence « mater l’ennemi intérieur ». En ce qui concerne les dangers qui pèsent principalement sur les femmes et sur les LGBTI, une vigilance particulière s’impose, afin que la dénonciation d’agressions et de violences sexuelles soit immédiate et trouve ses retentissements en Europe.

Il faut tisser des liens au travers des barreaux, si possible pas seulement avec quelques personnalités, même si cela permet de parler de toutes et tous.

La Marche mondiale des femmes en Suisse soutient les appels lancés par les familles et ami-e-s des prisonniers et prisonnières politiques en Turquie. Développons des échanges, des parrainages, prenons des initiatives telles que celles qui sont proposées pour Zehra Dogan’a journaliste emprisonnée qui vient d’être provisoirement libérée, mais qui sera rejugée début 2017, ou pour l’écrivaine Asli Erdogan, dont le dernier livre « Le Bâtiment de pierre » est lu jour après jour dans de nombreuses librairies en Suisse romande entre le 1er et le 24 décembre. « Lire pour qu’elle soit libre » ! Lire, écrire, manifester pour que ce régime totalitaire ne puisse pas se mettre en place aux portes de l’Europe dans l’indifférence et un silence complice.

Nous, la Marche Mondiale des Femmes, appelons toutes les femmes à faire preuve de solidarité et sororité face à ce régime d’horreur, patriarcal, coercitif et opprimant qu’est la Turquie d’aujourd’hui.

Le Comité international de la Marche mondiale des femmes lance un appel pour que partout les femmes

* mobilisent les lobbies internationaux à travers des instruments internationaux tels que ONU FEMMES, la convention sur l’élimination de toutes les formes de discriminations, le Lobby Européen des Femmes,

* organisent des délégations internationales pour rendre visite aux femmes prisonnières ainsi qu’aux organisations de femmes illégalement scellées ;

* organisent toute forme d’action, qu’elle soit virtuelle ou dans la rue en utilisant tous les moyens de communication possibles.

 

En Suisse, nous appelons le Conseil fédéral, le Conseil de l’Europe, l’OSCE et les Nations unies à mettre fin à ce coup d’Etat politique. Le gouvernement turc doit

  • relâcher et réintégrer dans leurs fonctions tous/tes les co-maires démocratiquement élu-e-s ; libérer tous les prisonniers et prisonnières politiques arrêté-es illégalement pour leurs idées ;
  • mettre fin aux suspensions arbitraires des activités des ONG ;
  • respecter les valeurs démocratiques et la liberté des syndicats
  • respecter et protéger les droits et les libertés ;
  • mettre fin immédiatement à l’état d’urgence ainsi qu’aux décrets exécutifs en tant qu’outils de répression des mouvements de protestation.

TANT que toutes les femmes ne sont pas libres, nous serons en marche !

DEM_7165.jpg

DEM_7175.jpg

DEM_7178.jpg

Discours d’Ueli Leuenberger, ancien Conseiller national, ancien président des Verts suisse

DEM_7184.jpg

Nous sommes le 10 décembre, journée internationale des droits de l’Homme. Ces droits fondamentaux fixés dans la déclaration universelle de 1948 sont violés d’une manière grave dans de nombreux pays sur notre planète. Avant de parler de la Turquie, j’ai une pensée particulière pour l’horreur qui continue à Alep et dans d’autres endroits de la région, en criant haut et fort que l’horreur doit cesser immédiatement.

Nous sommes rassemblés aujourd’hui en solidarité avec toutes celles et ceux qui luttent contre la dictature et pour le rétablissement de la démocratie en Turquie.

D’autres intervenants vont parler plus en détail de l’inventaire des violations des droits de l’Homme, des horreurs envers les démocrates, peu importe s’ils appartiennent à des minorités ou non. Dans la Turquie d’aujourd’hui, dans la Turquie du dictateur Erdogan on fait la chasse aux femmes, hommes, associations, organisations et partis politiques qui s’appuient dans leur engagement sur les droits universels des droits de l’Homme. On enferme, on torture, on ferme des rédactions et enferme les journalistes, on enferme des députés démocratiquement élu par le peuple. C’est ça la réalité du pays qui est candidat pour devenir membre de l’Union Européenne.

J’appelle à la mobilisation de toutes les forces démocratiques en Suisse, à une mobilisation au coté et avec nos concitoyennes et concitoyens originaire de Turquie qui vivent et travaillent chez nous, pour que le Conseil fédéral prenne enfin clairement position, en condamnent vigoureusement les violations des droits de l’homme en exigeant l’arrêt de la répression et le respect des droits démocratiques et des droits de l’Homme.

Pour le Conseil fédéral et certains milieux politiques les intérêts économiques de certaines entreprises suisses pèsent malheureusement depuis longtemps plus lourdement que les droits de l’Homme. Depuis des années, le Conseil fédéral, comme de nombreux autres gouvernements européens fait des courbettes et reste silencieux devant les dirigeants turcs quand il s’agit des droits des Kurdes, des Arméniens. Tout cela pour ne pas les hérisser semble-t-il ! La Suisse, siège de l’ONU, du Haut-commissariat des droits de l’Homme et garante de la Convention de Genève doit enfin assumer ses responsabilités face à la Turquie !

Le Conseil fédéral dit souhaiter le dialogue avec la Turquie, dit être préoccupé etc. etc.

Quel dialogue? De la part du gouvernement turc, il n'y a pas la moindre volonté de dialogue détectable. Que le Conseil fédéral dise enfin clairement qu’il exige la libération de tous les élus – nationaux et locaux et le rétablissement dans leurs fonctions de ces derniers, le respect de la séparation des pouvoirs et de tous les droits démocratiques, l'interdiction de la torture.

Une attitude claire et ferme de la part du gouvernement et aussi de notre part, représentants d’organisations politiques, syndicales, humanitaires est d’autant plus urgent comme message clair comme un signal pour la communauté turque chez nous. Je suis inquiet de voir, à quel point de nombreux travailleurs d’origine turcs vivant chez nous se laissent empoisonner par la propagande d’Erdogan et de ses agents.

Les droits de l’homme ne sont pas à géométrie variable. Ils sont valables pour toutes les femmes, pour tous les hommes. Ici, en Turquie et par tout dans le monde !

Manifestation de solidarité pour la démocratie en Turquie - 10 décembre 2016

DEM_7202.jpg

DEM_7194.jpg

DEM_7199.jpg

DEM_7205.jpg

DEM_7207.jpgDEM_7223.jpg

DEM_7246.jpg

DEM_7270.jpg

DEM_7281.jpg

DEM_7288.jpg

DEM_7290.jpg

DEM_7318.jpg

DEM_7329.jpg

DEM_7349.jpg

DEM_7355.jpg

DEM_7394.jpg

DEM_7395.jpg

DEM_7429.jpg©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

http://www.photographygeneva.com

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

09/12/2016

Le cortège de l'Escalade des collégiens

Le cortège de l'Escalade des collégiens

DEM_6659.jpg

DEM_6676.jpg

DEM_6686.jpg

DEM_6689.jpg

DEM_6693.jpg

DEM_6699.jpg

DEM_6703.jpg

DEM_6708.jpg

DEM_6711.jpg

DEM_6719.jpg

DEM_6727.jpg

DEM_6735.jpg

DEM_6740.jpg

DEM_6744.jpg

DEM_6758.jpg

DEM_6762.jpg

DEM_6768.jpg

DEM_6773.jpg

DEM_6777.jpg

DEM_6778.jpg

DEM_6786.jpg

DEM_6788.jpg

DEM_6791.jpg

DEM_6797.jpg

DEM_6798.jpg

DEM_6803.jpg

DEM_6817.jpg

DEM_6822.jpg

DEM_6831.jpg

DEM_6862.jpg

DEM_6867.jpg

DEM_6880.jpg

DEM_6896.jpg

DEM_6906.jpg

DEM_6916.jpg

DEM_6922.jpg

DEM_6926.jpg

DEM_6935.jpg

DEM_6940.jpg

DEM_6942.jpg

DEM_6943.jpg

DEM_6951.jpg

DEM_6954.jpg

DEM_6956.jpg

DEM_6959.jpg

DEM_6961.jpg

DEM_6964.jpg

DEM_6968.jpg

DEM_6972.jpg

DEM_6974.jpg

DEM_6981.jpg

DEM_6987.jpg

DEM_6991.jpg

DEM_6995.jpg

DEM_7001.jpg

DEM_7006.jpg

DEM_7015.jpg

DEM_7018.jpg

DEM_7020.jpg

DEM_7023.jpg

DEM_7026.jpg

DEM_7037.jpg

DEM_7039.jpg

DEM_7057.jpg

DEM_7079.jpg

DEM_7080.jpg

DEM_7086.jpg

DEM_7095.jpg

DEM_7097.jpg

DEM_7105.jpg

DEM_7110.jpg

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/le-cortege-de-le...

 

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ 

07/12/2016

APPEL manifestation contre le dictateur ERDOGAN

MANIFESTATION Samedi 10 décembre 2016 · 14h · Pl. Neuve · Genève Journée Internationale des Droits Humains

ErdoganNazi.jpg

Liberté pour tous les députés du HDP  ! — Levée immédiate de l’interdiction qui pèse sur 1490 ONG, notamment les associations de femmes  !

2016-12-10-manif-Turquie-A3.png


Venez nombreuses et nombreux pour dénoncer la répression politique massive contre l’opposition démocratique en Turquie, le mouvement politique kurde, les ONG, dont les associations de femmes, et contre la liberté des médias. Unissons nos voix pour dénoncer le silence de la Suisse et de l’Europe qui contribue à renforcer la dictature d’Erdogan.

Dans la nuit du 3 au 4 novembre 2016, un coup d’Etat a été commis contre la volonté politique du peuple kurde en Turquie. Un putsch politique a été perpétré lorsque la police turque a forcé les portes des domiciles de 12 députés du HDP (Parti démocratique des Peuples, troisième force politique du pays), parmi lesquels ses co-présidents, et procédé à leur arrestation.

Le 7 novembre, Erdogan a déposé des plaintes pénales contre tous les membres du groupe CHP (Parti républicain du peuple) au Parlement turc avec le prétexte que la plus grande force oppositionnelle du pays l’avait diffamé.

Le 12 novembre 2016, le gouvernement turc a interdit 370 ONG qui luttent pour le respect des droits humains, soutiennent les victimes de violence et s’engagent pour la culture des Kurdes et d’autres minorités. Entre autres, toujours sous prétexte de l’Etat d’urgence, ce sont toutes les associations de femmes qui ont été interdites en Turquie. Les forces de sécurité de l’Etat turc ont posé des scellés et fermé les locaux du KJA (Congrès des femmes libres) à Diyarbakir. C’est une atteinte directe aux droits des femmes et une grave remise en question des acquis et du travail mené par les mouvements autonomes des droits des femmes .

Mi-novembre, les autorités judiciaires ont licencié 203 juges et procureurs, invoquant leurs lines supposés avec l’organisation de l’imam turc Fetullah Gülen. Les univtersités sont également privées de leurs compétnces d’élire leurs propres recteurs.

«  Une fois de plus, le principe selon lequel «  la souveraineté appartient sans exception au peuple  », inscrit en grosses lettres sur la façade de l’Assemblée nationale turque, a été piétiné. Dans la Turquie d’aujourd’hui, la souveraineté n’appartient d’aucune manière au peuple, elle a été confisquée par le président turc Recep Tayyip Erdogan, par l’administration de son parti, l’AKP, et par sa police répressive. Le HDP représente le seul obstacle politique réel face au règne du parti et de la pensée uniques en Turquie.  » (Communiqué du HDP concernant l’arrestation de ses député·e·s).

L’administration de l’AKP a profité du coup d’Etat manqué du 15 juillet, qui lui a servi de prétexte pour engager une campagne contre l’opposition démocratique, le mouvement politique kurde, contre les organisations de femmes et contre toutes les voix d’opposition dans les médias et à l’université. La Turquie post-15 juillet n’est plus gouvernée par l’Etat de droit qui a tout simplement été anéanti, mais par des décrets lois (Kanun Hükmünde Kararnameler - KHK) qui sont la «  constitution d’Erdogan  ».

La Turquie est en pleine négociation pour son adhésion à l’Union européenne, mais sa politique totalitaire et liberticide la place sur un chemin effrayant, celui de la guerre civile et des ravages qu’elle engendre. Des parlementaires et des maires représentant la volonté des électeurs•trices sont pris en otage ; des administrateurs désignés par le gouvernement remplacent les maires destitués ; les médias d’opposition, qui sont la voix et l’oreille de la société, sont muselés ; les journalistes et les membres des réseaux associatifs sont arrêtés ; les universitaires et les fonctionnaires sont limogés en masse du jour au lendemain ; la société civile et les organisations féministes et féminines sont réprimées.

En 1994, l’arrestation des membres du mouvement politique kurde avait entraîné un conflit qui a causé la mort de milliers de personnes et le déplacement forcé de millions d’autres. Aujourd’hui, 22 ans après, la répression politique exercée contre le mouvement politique kurde et d’autres forces d’opposition ne fera qu’alimenter la guerre. Dans les années 90, la politique négationniste et guerrière turque avait contraint des centaines de milliers de Kurdes et de Turcs à se réfugier en Europe.

Aujourd’hui, les Etats européens gardent le silence en raison des accords passés avec la Turquie concernant les réfugié·e·s. Cependant, la campagne actuelle de répression pourrait entraîner une vague de migration de millions de Kurdes et de Turcs vers l’Europe.

Pour ces raisons :

Nous appelons le Conseil fédéral, le Conseil de l’Europe, l’OSCE et les Nations unies, à prendre des mesures pour mettre fin à ce coup d’Etat politique en Turquie ;

Nous appelons les autorités suisses à ne pas se limiter à de simples déclarations et à prendre des mesures concrètes et effectives ;

Nous appelons le Conseil fédéral à exiger la libération immédiate des politicien•e•s, des journalistes, des enseignant-e-s et des militant-e-s, retenus prisonniers arbitrairement ;

Nous appelons le Conseil fédéral à exiger la levée immédiate de l’interdiction qui pèse sur les associations féminines et féministes en Turquie ;

Le CICR et le Conseil de l’Europe doivent exiger de pouvoir visiter les prisonniers et prisonnières en attendant leur libération ;

Le Conseil Fédéral doit demander à ce que la mission d’observation planifiée de longue date par l’ONU au sud-est du pays soit finalement acceptée par le gouvernement turc ;

Nous appelons le Conseil Fédéral à donner mandat à l’officier de liaison, récemment nommé auprès de la Turquie, de rassembler les éléments de preuves relatifs aux crimes de guerres et aux atteintes graves aux droits humains perpétrés en Turquie et au Kurdistan ;

La collaboration de la Suisse avec les services secrets turcs doit immédiatement être interrompue, et cela aussi longtemps que les droits humains ne seront pas garantis en Turquie et que l’autodétermination du peuple kurde sera traitée militairement et non politiquement ;

Toute exportation de matériel de guerre et de minutions en provenance de la Suisse doit cesser, comme celle de tout matériel ou licences dont l’utilisation pourrait être détournée. Le Conseil fédéral doit mettre un terme à tout soutien apporté à l’industrie d’armement turque, jusqu’à ce que l’état de droit et la démocratie soient restaurés en Turquie.

Parti Socialiste Suisse

Les Verts Suisse

solidaritéS CH

Mouvement des Femmes Kurdes Suisse Marche Mondiale des Femmes Suisse

Centre Kurde des droits de l’homme

Dem-Kurd / HDK-Suisse

Maison Populaire de Genève