19/05/2009

Solidarité avec le peuple tamoul !

 

Solidarité avec le peuple tamoul !

 

 

Libéré en 1948 de la colonisation britannique, le nouvel Etat du Sri Lanka accorde à la majorité cingalaise des droits qu’il refuse à la minorité tamoule. Les revendications non-violentes de celle-ci sont ignorées.

 

En 1983, une vague de massacres chasse de nombreux Tamouls vers les régions où ils sont majoritaires. Par centaines de milliers ils fuient le Sri Lanka. Ils sont aujourd’hui 45 000 en Suisse et un tiers sont devenus suisses sans oublier leur pays d’origine ni leurs proches.

 

Pour noyer dans le sang l’espoir d’une patrie tamoule, Mahinda Rajapakse, actuel président du Sri-Lanka, a rompu en 2005 les négociations entre les deux parties.

 

Par intérêt, les grandes puissances ont tourné le dos au peuple tamoul.

 

Pour cacher ses crimes de guerre, Mahinda Rajapakse a fermé aux médias l’accès aux zones de combat.

 

Depuis 4 mois, en Angleterre, en Australie, aux Etats-Unis, en France en Suisse et ailleurs dans le monde, l’information a filtré grâce à une mobilisation formidable de la diaspora tamoule. Elle n’a toutefois pu empêcher la tuerie.

 

Cent enfants tués, samedi 9 mai dans un hôpital. Et des milliers de civils tous les jours.

 

Mercredi 13 mai, Barack Obama demande au gouvernement sri lankais des mesures urgentes. La mort de civils préoccupe le Conseil de sécurité des

Nations Unies qui «reconnaît (pourtant) le droit légitime du gouvernement du Sri Lanka de combattre le terrorisme».

 

Jeudi 14 mai, le CICR annonce «une catastrophe humanitaire inimaginable».

 

Dimanche 17 mai, dans un bain de sang, le président sri lankais prévoit la fin dela guerre en 48 heures.

 

Nous avons souvent témoigné notre solidarité à des peuples en lutte. Il n’y a pas de précédent d’une communauté tout entière mobilisée dans nos rues pour éviter un bain de sang qui pourtant se produit.

 

Tragique pour les Tamouls, cette situation est préoccupante pour nous tou-te-s.

Qui pourra dire «nous ne savions pas»? Comment, une fois de plus, dire « plus jamais ça »?

 

SOUTIEN AUX REVENDICATIONS DU FORUM TAMOUL SUISSE :

 

• reconnaissance du droit des Tamouls à l’autodétermination et lareconnaissance du LTTE comme leur représentant officiel;

 

• arrêt immédiat des hostilités;

 

• libre accès des médias, des soins, des organisations humanitaires

aux zones de guerre;

 

• liberté d’opinion, d’expression et d’organisation;

 

• soutien public et soutien matériel des autorités genevoises

et suisses au peuple tamoul

 

VIVENT LE TAMIL EELAM ET LE LTTE SON LIBÉRATEUR !

 

Assemblée publique d’information sur la situation au Sri Lanka.

 

JEUDI 28 MAI 2009 • 20H. • SALLE SAINT-BONIFACE

 

(14 avenue du Mail - Plainpalais - Genève)

 

1er juin 2009, Place des Nations:

 

Départ d’une marche pour la paix au Sri Lanka de Genève à Berne du

 

Forum Tamoul Suisse  Manifestation de solidarité

 

 

 

Org: Forum Tamoul Suisse• ACOR SOS Racisme

Soutenu par: solidaritéS, United Black Sheep (UBS), Les Socialistes (PSG), Communauté genevoise d’Action Syndicale (CGAS)...

 

Maison du Peuple de Genève

Demir SÖNMEZ 

www.assmp.org

 

 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

«J’exprime ouvertement et clairement mes dernières volontés dans cette déclaration à la communauté internationale qui a échoué à stopper le génocide contre les Tamouls vivant dans leur patrie traditionnelle (les provinces du nord et de l’est du Sri Lanka), commis par le gouvernement nationaliste bouddhiste du Sri Lanka, pour réveiller le coeur de la communauté mondiale.

 

Cette communauté mondiale qu’anime une vision toujours unilatérale, déraisonnable sur les esclaves, les pauvres et les minorités opprimées qui vivent dans de nombreux pays parmi lesquels le Sri Lanka.

 

Cette approche indifférente, antidémocratique et inhumaine de la communauté internationale et des organisations internationales, parmi lesquelles l’ONU, aide toujours le terrorisme d’Etat qui frappe toujours les minorités sur cette terre, parmi lesquelles les Tamouls du Sri Lanka. Pour

exposer cette vérité, je ne parviens à trouver de meilleur moyen que de sacrifier ma propre vie, si précieuse, en me brûlant moi-même devant le monde entier.

 

Je crois que les flammes sur mon corps, sur mon coeur, et sur mon âme, aideront la communauté mondiale à regarder de façon vraiment humaine les grandes souffrances des Tamouls du Sri Lanka. »

 MURUKATHASAN

 2 février 1982

 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

19:26 Publié dans Associations | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.