25/08/2009

Où sont les défenseurs des droits de l’Homme !

LETTRE OUVERTE !

 

 

Où sont les défenseurs des droits de l’Homme

 

 

REAGIR MAINTENANT POUR SAUVER DE VIE !

 

Genève le, 25 août 2008

 

 

- Thodoris Iliopoulos a été arrêté lors des manifestations des étudiants en décembre 2008 qui ont secouées la Grèce.

 

- Il a été arrêté pour avoir usé de ses droits démocratiques.

- Bien que tous les manifestants soient libérés à ce jour, il est depuis huit (8) mois derrières les barreaux sur la base de témoignages de deux membres des forces spéciale.

 

- En réalité, il est détenu pour avoir exprimé son opinion et avoir critiqué les autorités grecques. A ce titre, Thodoris Iliopoulos est un prisonnier politique et il s'agit d'une détention arbitraire.

 

- En gardant en détention Thodoris Iliopoulos, les autorités grecques nient l'héritage démocratique de ce pays et les principes des droits humains qui sont sensé régir les pays européens.

 

Pour dénoncer ces absurdités, Thodoris Iliopoulos a entamé une grève de la faim le 10 juillet dernier, plus exactement un jeûne de la mort, étant donné qu'il poursuit sa grève depuis maintenant 46 jours et il a déjà perdu 18 kilos, son état  de sante déjà critique

 

Nous devons sauver Thodoris Iliopoulos, mais aussi dénoncer la violation des droits les plus élémentaires des citoyens grecques.

 

C'est pourquoi nous appelons à la solidarité avec Thodoris Iliopoulos.

 

Nous appelons l’opinion publique, les organisations de défenses des droits de l’homme et les autorités européens d’intervenir auprès des autorités Grèce et de tout mettre en œuvre afin obtenir :

 

-        sa libération immédiate !

 

 

Demir SÖNMEZ

Maison du Peuple de Genève

www.assmp.org

 

 

 

 

Voici ce que Thodoris Iliopoulos écrit le 5 août :

« Je fais une grève de la faim. C’est le seul moyen qu’a un prisonnier afin de protester pour la vérité et dénoncer l’énorme injustice, la haine et l’empathie des mécanismes de la « loi pénale », de l’arbitraire et la violence aveugle d’une « justice » et de ses fonctionnaires qui sont encore plus "aveugles". »

« Tout dépend de ce que les membres de cet État vont décider : soit je suis sur la voie de la liberté, soit de la mort définitive, ce qui serait un vrai scandale. Ce sont les mêmes personnes qui couvrent les scandales de Siemens et des propriétés de l’Église ; ceux qui accordent la liberté de voler des trésors ; les mêmes qui dénient toutes responsabilités dans les attaques incessantes contre les immigrés ou les meurtres de travailleurs. Ce sont les mêmes personnes de cet État qui étiquettent "menace pour la démocratie" et violent les droits de l’homme de ceux qui expriment une opinion, demande l’égalité, la justice, un avenir meilleur, ou l’avenir de nos enfants.

Je suis l’un d’eux.

Je suis l’une de ces dizaines de milliers de personnes actives avec une conscience, et non pas un citoyen passif. »

Thodoris Iliopoulos

12:18 | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

Commentaires

BONJOUR,

Allez-vous organiser une manifestation de soutien à genève?

Si oui merci de nous transmettre la date...

Bien à vous

Écrit par : MUR | 25/08/2009

Les commentaires sont fermés.