11/01/2010

Les grévistes de Swissport ont besoin de notre soutien !

 

La grève n'est pas terminée !

 

Les grévistes de Swissport ont besoin de notre soutien !

 

Salaire initial de CHF 3'546.- Brut, au maximum 4'365,-

 

 

Nous travaillons 3 dimanches sur 4, au total 35 et plus par année.

 

 

Le grand chef de Swissport Suisse de Zurich :

 

Il gagne combien ? ½ million ? 1 million ? plus ?

 

 

 

 

 

 

Les revendications des grévistes sont les suivantes:

 

 

1. Une CCT qui s’applique à l’ensemble du personnel du «ground handling» afin d’empêcher le dumping.

 

 

2. Une augmentation salariale de 250 francs par mois pour les employés du tri des bagages et du chargement des avions.

 

 

3. La hausse du point HTI (indemnités pour travail irrégulier: la nuit et les week-ends) de 2,75 francs à 5 francs pour tout le personnel de Swissport.

 

 

4. La suppression de toute coupe salariale pendant les trois premiers jours de maladie.

 

 

Se mobiliser toutes et tous ensemble!

 

A la suite de la grève, la direction de Swissport, jusque-là intransigeante, a été obligée de faire des concessions. Hier soir, elle nous a indiqué qu'elle était d'accord de verser une prime de 100 francs par mois et d'augmenter légèrement les indemnités pour travail irrégulier. Ces mesures sont toutefois largement insuffisantes! Manifestement, la direction de Swissport préfère continuer à choyer ses actionnaires plutôt que de répondre aux demandes légitimes de son personnel! La logique est toujours la même: pour les patrons, c’est jamais assez; pour les salariés, c’est toujours trop…

 

Les grévistes de l’aéroport ont besoin de notre soutien. Toutes et tous ensemble, nous pouvons gagner!

 

Signez la pétition de soutien aux grévistes: www.ssp-greve.ch

 

www.assmp.org

 

00:36 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

Commentaires

Je propose aux employés habitants Genève de demander en cas de salaire unique le soutien de l'aide sociale. une famille avec 2 enfants ayant un revenu net inférieur à 4500 francs y à droit.

Pour les employés frontaliers, je leur dit qu'il fallait réfléchir avant l'engagement. Cela fait toujours plus que ce que vous touchez de l'autre côté de la frontière et qu'à force de faire du dumping salarial un jour ou l'autre on le paie.

Quant à votre grève, voici une gangrène qui arrive tout droit de l'hexagone et qui a certainement été initiée par l'un d'entre vous.

Écrit par : pascal | 11/01/2010

Les commentaires sont fermés.