21/04/2010

Arrestations mortelles: la Turquie devra payer plus de 100.000 euros

Arrestations mortelles: la Turquie devra payer plus de 100.000 euros

 



La Turquie devra verser 100.000 euros de dommages et intérêts à deux plaignantes dont le mari et le frère ont été tués à leur domicile lors d'une opération policière, a jugé mardi la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg.

Elles dénonçaient le meurtre de Murat Bektas et d'Erdinç Arslan, respectivement leur mari et leur frère, au cours d'une opération anti-terroriste de la police en 1999 dans l'immeuble où les deux hommes habitaient.

Dans une seconde affaire, seize plaignants alléguaient qu'un proche parent, Ylmaz Özcan, 42 ans, avait été roué de coups puis tué d'une balle dans la nuque le 24 septembre 2000 par des gendarmes qui s'étaient rendus à son domicile pour l'arrêter.

Les juges de Strasbourg leur ont alloué des dommages et intérêts allant de 2.000 à 10.000 euros.

La CEDH a estimé que le droit à la vie des trois victimes avait été violé alors qu'un recours à la force n'était pas nécessaire.

Le gouvernement turc peut faire appel. (AFP, 20 avr 2010)

09:52 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.