21/06/2010

Manifestation du personnel de la petite enfance


 

Résolution de l’Assemblée générale du personnel de la petite enfance du 10 juin 2010

 

Le personnel des institutions de la petite enfance, réuni en Assemblée générale de ce jour, a pris connaissance du projet de loi du PDC (PL 10636) déposé au Grand Conseil et de la motion (M 1952) approuvée par ce dernier.

 

Ces projets, révisant à la baisse les exigences en matière de formation, de construction, de dotation et de conditions de travail dans les institutions de la petite enfance, ne manqueront pas d’avoir des conséquences importantes sur la qualité de l’accueil des enfants et sur les mesures de protection de la santé et de la sécurité du personnel comme des enfants. Ces projets, qui cherchent aussi à permettre la conclusion de conventions collectives de travail au rabais pour le personnel des crèches d’entreprise ou non subventionnées, sont inacceptables.

 

Aujourd’hui, la mission des institutions de la petite enfance n’est plus uniquement d’assurer la garde des enfants en l’absence de leurs parents. Elle est aussi d’accueillir et de co-éduquer de jeunes enfants en leur offrant des situations de découvertes et d’apprentissages variés. Elle prend en compte les appartenances culturelles de chacun-e ; elle offre aux enfants un contexte favorisant le développement de leur personnalité, leurs interactions avec le groupe et l’environnement; elle prévient d’éventuelles difficultés; accompagne les familles; intègre des enfants à besoins spéciaux et encore prépare la transition vers l’école. Cette mission socioéducative et pédagogique et l’évolution professionnelle qui la sous-tend ne sont pas prises en compte par ces projets, qui visent à augmenter le nombre d’enfants par adulte et à diminuer les exigences en matière de niveau de formation.

 

L’Assemblée générale se prononce sur les principes suivants:

 

· Pour des locaux garantissant la sécurité et le bien-être des enfants et du personnel.

 

· Pour l’intégration des CFC ASE dans les institutions, tout en maintenant la proportion d’éducateurs-trices diplômé-e-s ES ou au bénéfice d’un titre reconnu équivalent prévue par le règlement.

 

· Contre la modification des normes d’encadrement qui garantissent la sécurité des

enfants et la qualité des prestations.

 

· Pour une convention collective de travail étendue à l’ensemble du canton garantissant

une harmonisation des conditions de travail dans les institutions privées et subventionnées.

 

· Contre des dérogations aux conditions d’autorisation pour les crèches non subventionnées, car la qualité doit être assurée dans toutes les institutions.

 

· Appelle les employeurs à renforcer leurs efforts pour permettre au personnel d’accéder à une formation qualifiante (VDA, CFC, formation en cours d’emploi).

 

· Appelle à une véritable politique petite enfance visant non seulement à augmenter le nombre de places d’accueil mais à les créer dans un esprit de promotion de la qualité pédagogique.

 

· Appelle la population genevoise à voter l’initiative constitutionnelle « Pour une véritable politique d’accueil de la Petite enfance » instaurant le droit à une place d’accueil de jour pour chaque enfant.

 

· Appelle la Confédération à prolonger la loi sur les aides financières à l’accueil extrafamilial au-delà de 2011 et à renforcer les montants alloués à la création de nouvelles places.

 

Syndicat SIT- Syndicat SSP/VPOD section Genève -AGEJE (Association genevoise des éducateurs-trices du jeune enfant) -ACIPEG (Association des cadres des institutions de la petite enfance) -

P1020077.JPG

P1020076.JPG

 

P1020078.JPG

 

P1020079.JPG
P1020081.JPG
P1020082.JPG
P1020083.JPG
P1020084.JPG

P1020085.JPG

P1020087.JPG
P1020089.JPG
P1020090.JPG
P1020096.JPG
P1020097.JPG
P1020098.JPG
P1020104.JPG
P1020110.JPG
P1020112.JPG
P1020113.JPG
P1020114.JPG
P1020115.JPG
P1020117.JPG
P1020118.JPG
P1020119.JPG
P1020120.JPG
P1020121.JPG
P1020122.JPG
P1020124.JPG
P1020125.JPG
P1020126.JPG
P1020127.JPG
P1020128.JPG
P1020129.JPG
P1020130.JPG
P1020131.JPG
P1020132.JPG
P1020139.JPG
P1020140.JPG
P1020141.JPG
P1020142.JPG
P1020143.JPG
P1020144.JPG
P1020145.JPG
P1020146.JPG
P1020150.JPG
P1020152.JPG
P1020154.JPG
P1020158.JPG

P1020159.JPG




22:13 Publié dans enfants | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |

Commentaires

Une fois de plus, nos chers Radicaux-Libéraux-UDC montrent leur vrais visage infâme dont les dessins n'ont qu'un seul objectif : démantelement social.

Je reste SIDÉRÉ que des gens (je parle de ceux avec une vrai vie, pas des réac qui pilulent par ici) puissent voter pour ces partis dont l'agenda est pourtant si clair.

Écrit par : Djinius | 22/06/2010

Merci d'avoir publier un article sur ce très important sujet, qui n'a pas fait un ligne dans la Tribune!

Écrit par : R__________ | 23/06/2010

Faudrait déjà assainir les conditions de subventions attribuées

- manque de confiance établi, et oblige!

manque de confiance oblige, quand on sait comment sont demandées et accordées les subventions, par quels retords,

leurs coûts exhorbitants et pour quels bénéficiaires, pour combien.

Des mios dépensés depuis des années, où l'administration de ces crèches coûte plus par tête d'employé que le coût par nombre d'enfants bénéficiaires.

L'autre côté de la face étant que bon nombre de crèches font de l'appel à leurs employés, cousins ou voisins de salariés,
dont la majorité sont des frontaliers sans qualif (tout job est bon à prendre à GE, quand on a aucun diplôme mais qu'on accepte tout sous salaire),

histoire de remplir leurs quotas d'occupation par tranches d'âge!

Toll!
ABE

Écrit par : na...ya | 23/06/2010

Les commentaires sont fermés.