29/08/2010


L’écrivain et militant Akhanli arrêté en Turquie

arton63601-480x374.jpg

Depuis le 10 août le célèbre écrivain turc Dogan Akhanli est emprisonné à Istanbul . L’ auteur vit à Cologne depuis 1992 et a reçu un prix de littérature l’an dernier. Selon le journal Hurriyet c’est la première fois depuis 1991, moment où il a fuit le pays, qu’il se rendait en Turquie, pour rendre visite à son père malade . A l’aéroport d’Istanbul , il a été arrêté et accusé d’avoir participé en octobre 1989 à un vol dans un bureau de change à Istanbul , dans lequel un homme a été tué . Akhanli a rejeté tout lien avec cette attaque. Il apparaitrait en revanche, selon un certain nombre de journalistes turcs que Dogan Akhanli aurait été arrêté en raison de son engagement pour la reconnaissance du génocide des Arméniens.

Né en 1957 Akhanli a dû en raison de ses activités politiques après le coup d’état militaire du 12 Septembre 1980 entrer dans la clandestinité . En 1985, il a été emprisonné et torturé pendant sa détention de deux ans dans une prison militaire à Istanbul . En 1991, il a réussi à s’enfuir en Allemagne , où il a été obtenu un statut de réfugié politique avant de recevoir en 2001 la citoyenneté allemande.

Selon ses avocats à Istanbul et à Cologne , les charges présentées contre Akhanli ne sont pas utilisables. Elles s’appuient sur un témoignage incriminant extorqué sous la torture en 1992.

Contrairement aux dispositions du droit international le consulat allemand n’a pas été prévenu par les autorités turques de l’arrestation du citoyen allemand Akhanli .

La presse turque et allemande estiment que l’écrivain n’a pas été uniquement arrêté à cause de l’accusation de vol.

Dogan Akhanli est engagé dans des projets relatifs à la mémoire des génocides du 20ème Siècle avec une Association internationale de recherche. Son roman de 1999 « Les juges du Jugement dernier » s’intéresse notamment aux raisons pour lesquelles l’Etat turc jusqu’à ce jour a nié le génocide des Arméniens pendant la Première Guerre mondiale. Dogan Akhanli a également plaidé en faveur de l’ enquête sur l’assassinat du journaliste arménien Hrant Dink par un nationaliste turc en 2007 à Istanbul.

« Akhanli avait déjà été emprisonné pour sa lutte contre le 12 septembre » a déclaré Ragib Zarakolu, le président de la commission de la liberté de la presse des éditeurs turcs à Istanbul C’est une ironie du sort que l’écrivain peu avant le référendum visant à modifier la constitution issue du coup d’état du 12 Septembre ait été arrêté alors que le pays cherche à rompre avec une certaine mentalité.

Ulla Jelpke, député au Bundestag et porte parole du parti Die Linke pour les questions intérieures a demandé dans une lettre au ministre turc de la Justice Ergin Sadullah la libération immédiate de Dogan Akhanli.

L’écrivain Günter Wallraff résident à Cologne voit un lien entre les actions des autorités turques contre Dogan Akhanli et son implication dans la question du génocide turc des Arméniens pendant la Première Guerre mondiale. « Certains milieux de la justice turque ont voulu se venger sur un auteur » a déclaré Günter Wallraff.

http://www.armenews.com/article.php3?id_article=63601

14:53 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

26/08/2010

Jeudi 2 septembre à 18 h Devant le Grand Conseil (Rue de l'Hôtel-de-Ville 2)

Manifestation contre le

dumping salarial

Jeudi 2 septembre à 18 h

Devant le Grand Conseil (Rue de l'Hôtel-de-Ville 2)


Une quinzaine de salariés d'ISS Aviation à l’Aéroport International de Genève (AIG) sont en grève depuis le 9 juillet.

Pourquoi cette grève ?

Jusqu'au 30 juin dernier, ISS Aviation avait deux conventions collectives de travail (CCT): une pour le personnel mensualisé (fixe); une autre pour le personnel payé à l’heure et travaillant moins de 20 heures par semaine (auxiliaire).

ISS ne respectait pas ces CCT. Les deux tiers du personnel étaient payés à l’heure mais travaillaient comme des fixes. Ils touchaient jusqu’à 7 francs de moins par heure et n’avaient pas de 13e salaire.

Face au refus d'ISS de respecter les CCT, le SSP a déposé plainte au tribunal. C'est alors qu'ISS a dénoncé les CCT. Depuis, le personnel est soumis à des contrats individuels avec des salaires inférieurs.

Les employés se sont mis en grève pour obtenir le maintien et le respect des CCT dénoncées par ISS!

Que fait ISS ?

Depuis le mois de mai, la position d’ISS n’a pas varié: "Nous sommes d’accord de signer une CCT si vous acceptez de baisser les salaires"! Les grévistes refusent ce dumping. Pour les nettoyeurs, les salaires de la CCT varient de 3658,10 francs à l’engagement à 4847,75 francs en fin de carrière. ISS veut baisser ces salaires à 3430 francs à l’engagement et 3550 francs en fin de carrière, soit une perte allant jusqu’à 1297,75 francs par mois!

Pour casser la grève, ISS a déployé des moyens considérables. Paiement de: 30 Adecco, 3 Protectas, 10 employés zurichois, 1 cabinet de communication, 3 annonces dans la presse, etc. Tout cela aurait pu payer des salaires CCT pendant des années...

Pourquoi casser les CCT ?

Les intentions d’ISS sont transparentes: ils veulent réduire les "coûts salariaux" pour augmenter les profits de leurs actionnaires ! Cette pratique n’est pas nouvelle. Elle a fait les ravages qu’on connaît, laissant à la charge de l’Etat les salariés les plus pauvres.
L’Office fédéral de la statistique établit qu’une mère avec deux enfants devient pauvre dès qu’elle gagne moins de 3800 francs. Tous les salaires proposés par ISS sont inférieurs à ce montant, les auxiliaires (surtout des femmes) ne gagnant que 3200 francs à 100%! En clair, ce sera l’Etat qui devra verser des aides sociales pour compenser les salaires indécents d’ISS.

Longchamp, ministre du dumping


Après n’avoir rien fait pendant un mois de grève, le conseiller d’Etat et président de l'AIG a trouvé une solution: appliquer la CCT du secteur du nettoyage ou établir des usages. Dans les deux cas, cela revient à baisser les salaires. M. Longchamp participe donc activement au dumping dénoncé!

L’Etat au pied du mur

Selon les engagements pris lors des bilatérales, l’Etat a enfin l’occasion de tenir ses promesses et d’empêcher le dumping salarial dans un établissement public. Nous exigeons qu’il intervienne pour:

  • Maintenir les CCT qui existent à ISS Aviation depuis 15 ans ou, à défaut, faire appliquer la CCT de Swissport, qui détient la concession et sous-traite le nettoyage des avions à ISS.


  • Si ISS Aviation refuse d’appliquer ces CCT, l’Etat doit imposer à Swissport de changer de sous-traitant et de faire appliquer par le repreneur les conditions de la CCT de Swissport.



Comité de soutien aux grévistes d’ISS Aviation
CGAS, unia, SIT, Comedia, SEV, SSP – PSG, Les Verts, solidaritéS, Parti du Travail, Les Communistes, Gauche anticapitaliste, Mouvement pour le socialisme – Collectif 14 juin, Maison populaire de Genève, Marche mondiale des femmes


23:33 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

25/08/2010

Un journaliste américain expulsé et interdit d’entrée sur le territoire turc

Un journaliste américain expulsé et interdit d’entrée sur le territoire turc

Le 20 août dernier, le journaliste américain Jake Hess a été expulsé de Turquie, après neuf jours de détention. Le journaliste avait été interpellé le 11 août dernier dans la province de Diyarbakir, au sud-est du pays, peuplé majoritairement de Kurdes.

Dans sa réaction suite à l’interpellation de Jake Hess par la section anti-terroriste de la police de Diyarbakir, Reporters sans frontières avait réclamé la libération immédiate du journaliste et déclaré que son expulsion n’était en aucun cas une solution adéquate. L’organisation est indignée par la décision du ministère de l’Intérieur d’expulser le journaliste et de lui assigner une interdiction d’entrée sur le territoire turc.

«On prétend que les articles de mon client ont placé l’Etat turc dans une situation délicate. Les autorités ont justifié l’expulsion de Jake Hess et son interdiction d’entrée sur le territoire par le fait que son nom apparaissait dans le registre des personnes accusées d’entretenir des liens avec l’Union des communautés du Kurdistan (KCK)», a déclaré Serkan Akbas, l’avocat du journaliste. Jake Hess à confirmé à Reporters sans frontières son intention de porter plainte contre le ministère de l’Intérieur afin de faire lever l’interdiction d’entrée sur le territoire, et d’avoir recours à la Cour européenne des droits de l’Homme si cela s’avère nécessaire.

(Reporters sans frontières, 24 août 2010)

16:30 Publié dans Médias | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Réponse aux annonces d’ISS

Communiqué de presse 24/08/10

Réponse aux annonces d’ISS

 

Après avoir brandi une pétition que personne n’a encore vue à part M. Kuhn, le Directeur d’ISS Aviation, voici qu’ISS publie à grands frais sa version des faits, laquelle appelle notre réponse :

 

« Bonnes relations avec les syndicats des autres cantons »

 

Nous rappelons à ISS que les syndicats cantonaux et nationaux sont solidaires des grévistes, comme le témoignent encore la récente conférence de presse de l’USS ou la signature de notre appel de soutien par toutes les centrales syndicales suisses. Ce sont donc tous les syndicats de Suisse qui dénoncent le dumping salarial qu’ISS effectue à l’aéroport de Genève.

 

« Aucune baisse de salaire »

 

SUR LES GRILLES DE SALAIRES

 

Nous joignons à ce document le comparatif des salaires entre la CCT dénoncée et les nouvelles conditions salariales. Pour un nettoyeur en début de carrière, la perte de salaire est de 228.10 CHF et de 1'297.75 CHF en fin de carrière.

 

SUR LES SALAIRES REELS

 

Si les employés ne gagnent pas moins sur l’année que ce qu’ils avaient jusqu’à présent c’est, pour bon nombre d’entre eux, parce que leur salaire n’était pas correct. ISS ne respectait pas la CCT du personnel avec salaire mensuel, qui s’appliquait à tous les employés travaillant au moins 20h par semaine, pour leur appliquer abusivement la CCT du personnel payé à l’heure (« auxiliaire ») beaucoup moins favorable (jusqu’à 7.- CHF de moins par heure, sans compter le 13ème salaire et les autres avantages sociaux de la CCT des fixes).

 

« Anciens employés mensualisés de Swissair »

 

Il existe effectivement 5 personnes bénéficiant encore d’avantages remontant à l’époque de Swissair. Ce sont celles qui sont allé porter une prétendue pétition au journaliste de la Tribune de Genève.

 

Pour le reste, les employés étaient jusque-là sous la CCT d’ISS Aviation, laquelle a effectué des baisses de salaires de 15% par rapport aux salaires « Swissair » en 1993, et n’a pas suivi régulièrement le coût de la vie depuis. Dire que nous voulons mettre le personnel actuel sous les conditions de Swissair, c’est simplement se moquer du monde. Un employé d’ISS Aviation gagne aujourd’hui plus de 20% en moins qu’un employé de Swissair en 1992 !

 

« Aucune violation des conventions collectives »

 

ISS s’appuie sur un récent jugement des Prud’hommes, contre lequel nous avons fait recours, pour affirmer qu’ils n’ont pas violé les CCT en payant comme « auxiliaires » des employés travaillant comme des « fixes ». Ce discours d’ISS est en contradiction totale avec un autre de ses discours, selon lequel les exigences « démesurées » du SSP coûteraient des sommes faramineuses. Le SSP demandant uniquement le maintien et le respect des CCT dénoncées, si ISS et les Prud’hommes ont raison, à savoir que ISS respectait jusque-là les CCT, alors nos exigences ne coûtent pas un centime !

 

En déclarant que le respect des CCT leur coûterait cher, ISS avoue simplement les avoir sciemment violées ! Et ce depuis des années. Qui a menti ? ISS en ne respectant pas les CCT ou le SSP en le dénonçant ?

 

« Des salaires au-dessus de la CCT du nettoyage »

 

C’est normal que les salaires soient différents, puisqu’il s’agit de travaux également très différents : Le travail à ISS Aviation se fait comme travail d’équipes, 7 jours sur 7, 365 jours sur 365, jour et nuit. Le nettoyage d’entretien se fait normalement durant quelques heures par jour, soit la matinée avant l’ouverture des bureaux, soit entre 18 et 20 heures.Le travail à ISS Aviation se fait sur le tarmac où il y a des conditions extérieures difficiles, sous un bruit énorme et entouré des vapeurs de kérosène, l’été souvent sous une chaleur écrasante, mais aussi sous la pluie, en hiver dans le froid extrême. Le travail ne se limite pas au nettoyage. ISS Aviation est aussi responsable du transport d’équipages (on pourrait donc aussi bien comparer le travail avec celui effectué par les TPG), d’alimentation d’eau fraîche et de vider les réservoirs d’eaux polluées. En été, les odeurs sont suffocantes, en hiver il peut y avoir de la glace qui bloque le robinet et, quelque fois durant le travail, les travailleurs sont souillés par des excréments.

 

Le travail à ISS Aviation est à comparer aux travaux faits par d’autres entreprises sur le tarmac. D’ailleurs, toutes ces entreprises œuvrant sur le tarmac sont soumises à la même législation de protection de santé, justement parce que les conditions cadres sont les mêmes (OLT 2, art. 51 en lien avec art. 26a). Tandis que le travail de nettoyage de bureau est souvent un travail secondaire qui est fait après une journée de travail chez un autre employeur, le travail à ISS Aviation ne permet guère de le combiner avec un autre emploi. Il faut pouvoir vivre avec ce revenu.

Conclusion : En aucun cas on pourrait comparer le travail effectué par le personnel d’ISS Aviation avec le nettoyage d’entretien. On pourrait aussi bien comparer avec le transport de personnes (p.ex. TPG). La CCT du nettoyage ne peut pas faire référence pour ISS Aviation.

 

« ISS Aviation n’est pas en grève »

 

Ah non ? Alors comment se fait-il qu’il faille une quarantaine de personnes pour remplacer les grévistes ? Comment se fait-il que les nettoyages à fond des avions (« A Check ») aient été transférés à Zürich ? Comment se fait-il que Gate Gourmet doivent encore intervenir régulièrement pour vider les poubelles d’easyJet, en lieu et place d’ISS ?

 

« Seuls 44 employés ont voté et ils ont refusé de faire grève »

 

ISS a déjà attaqué le SSP sur ce point au Tribunal de la CRCT. Le SSP s’est offert de fournir au Tribunal la liste des votants et le résultat de leurs votes, comme gage formel du résulat qui a été en faveur de la grève. Ni le Tribunal ni ISS n’ont cru bon alors de faire exécuter ce contrôle du vote. Déclarer aujourd’hui encore que le résultat était contre la grève est un mensonge pur et simple, qui témoigne de la malhonnêteté crasse de cette entreprise.

 

« Choqués, 2 représentant du SSP ont renoncé à leur fonction syndicale »

 

La vérité est toute autre. Suite à la grève de janvier et au fait que des délégués syndicaux n’avaient pas osé la faire, le SSP s’est doté d’un règlement qui exclue de leur rôle de délégués, ceux qui ne suivent pas un mouvement voté par le personnel. Ça a été le cas aussi à ISS pour des délégués qui ont eu peur de faire grève. Ils demeurent membres du SSP mais ne sont plus habilités à le représenter officiellement face à l’employeur. Vous retrouverez ce règlement sur notre site :

 

« 14 grévistes menacent 135 emplois »

 

Tous les chiffres publics d’ISS indiquent une croissance énorme des profits et bénéfices. A titre d’exemple et pour l’Europe occidentale, entre le premier trimestre 2009 et le premier trimestre 2010, la marge opérationnelle (rapport entre le résultat d’exploitation – soldes des entrées et des charges – et le chiffre d’affaires) est passé de 4.1% à 4.6%, c’est-à-dire 1.6 milliard de CHF.

 

De plus l’argent dépensé par ISS contre la grève (surcoût de personnel Adecco, paiement de 3 Protectas pour surveiller les grévistes, paiement de salaire-hôtel-transport du personnel zürichois, annonces dans la presse, paiement d’un cabinet externe de communication, perte de prestation au profit de Zürich ou Gate Gourmet, etc.) est bien plus important que le coût d’application des CCT. Avec ce que ISS a déjà payé dans cette grève, ils auraient pu financer les CCT pour longtemps.

 

www.sspta.ch

Signez votre soutien en ligne: www.ssp-greve.ch

01:35 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

23/08/2010

Lettre ouverte aux camarades socialistes de Ville de Genève

Lettre ouverte aux camarades socialistes de Ville de Genève

Election du candidat socialiste pour le Conseil administratif de la

 

Ville de Genève


Le 1er septembre prochain, la section de la Ville de Genève du Parti socialiste élira son deuxième candidat pour les élections du Conseil administratif qui auront lieu en 2011.


D’emblée, je tiens à souligner que, quelque soit la décision l’Assemblée générale de la section de la Ville, je la respecterai et je militerai pour que les candidats de notre parti triomphent l’année prochaine, comme cela a été le cas il y a quatre ans. Cependant, j’aimerais bien que les camarades socialistes de la Ville tiennent comptent des éléments suivants lorsqu’ils feront leur choix le 1er septembre.
En ville de Genève nous avons besoin :



· d’un rassembleur qui mobilise autant au sein du parti socialiste qu’au-delà ;

· d’un camarade engagé qui poursuivra la lutte pour élever le niveau de vie sociale, économique et culturelle à Genève ;

· d’un homme politique qui promeut et défend les droits humains et la paix ;

 

· d’un homme politique qui défend les droits des peuples opprimés ;

· d’un homme politique qui défend et protège les droits des travailleurs ;

· d’un homme politique qui travaillera pour une Genève plus belle et plus moderne ;

· d’un homme politique qui défendra le mieux la ligne du parti ;

· d’un homme politique qui n’oublie jamais qu’il est membre d’un parti et qui participe activement à toutes ses activités ;

 

· d’un homme politique qui sait écouter et accueille avec respect aussi bien les encouragements que les critiques.



Vous aurez compris. Il s’agit de Jean-Charles RIELLE et c’est pourquoi je soutiens fermement sa candidature.

 

08rielle1.jpg

 

 


Depuis une vingtaine d’années, je milite pour les droits de l’homme et participe aux luttes politiques, sociales, culturels et économiques à Genève. Mon expérience oriente mon choix sur Jean-Charles, car j’écoute et entends, en différentes langues, la voix du peuple et de la rue de Genève. N’ayant aucun calcul personnel, j’exprime librement ma pensée, comme je l’ai faite lors des élections cantonales l’an dernier.


Il est de notoriété publique que la plupart de nos élus ne participe pas aux activités du parti, sauf lors des campagnes électorales. D’être élu n’implique pas de se compter comme des fonctionnaires, ni tourner le dos au parti. Nos élus ne doivent pas voir le parti comme un tremplin.


J’aimerais bien que vous lisiez ces lignes deux fois : avant et après les élections. Les élections municipales du printemps prochain seront très dures et rien ne sera comme avant. J’espère m’avoir trompé et que notre parti triomphera, en faisant élire ses deux candidats au Conseil administratif.


Pour terminer, je vous livre la réponse d’un paysan de 80 ans à une journaliste qui lui demande pourquoi il continue à lutter: “ces latifiundios [propriétaires terriens] sont très méprisants à notre égard. Ils ne nous considèrent pas comme un être humain; ils ne nous saluent même pas quant ils nous croisent. C’est révoltant. C’est pourquoi je participe à la résistence des paysans...”


Demir SÖNMEZ


Maison Populaire de Genève


www.assmp.org

 

Genève le, 22 Août 2010



01:48 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook | | | |

20/08/2010

Jean-Charles Rielle soutien aux grévistes d’ISS de l’Aéroport .

Manifestation de soutien aux grévistes d’ISS de l’Aéroport - Jeudi 19 août 2010 à 17h30

Au département de Monsieur François Longchamp - Rue de l’Hôtel-de-Ville 14 - Genève

 

P1020280.JPG

 

Dès le 10 juillet, le PSG a clairement soutenu la grève légitime des travailleuses et travailleurs d’ISS Aviation, qui, après les salariés de SWISSPORT, ont dû se mettre en grève suite à la décision de leur employeur de dénoncer la convention collective de travail (CCT) qui régissait leurs horaires et leurs conditions salariales.

 

Rappelons que depuis le 30 juin, ISS Aviation a tout simplement décidé, de manière unilatérale, une baisse salariale de ses employés en appliquant un salaire maximum de 3 500 CHF par mois. Cette décision ne respecte aucune Convention Collective de Travail et ISS Aviation a ainsi prouvé qu’il s’en moquait éperdument.

 

Ce geste unilatéral de l’employeur mettait fin à une CCT conclue il y a plus de dix ans, après que ce dernier ait violé allègrement ses dispositions en engageant des collaborateurs à des salaires inférieurs à ceux convenus.

 

Les Socialistes jugent inacceptable qu’une entreprise active dans un établissement de droit public remette en cause avec un tel cynisme les engagements pris par l’Etat de Genève en faveur des employés du Canton. En effet, lors de la votation sur les accords bilatéraux entre la Suisse et l’Union européenne, en septembre 2005, les syndicats patronaux, leurs porte-paroles politiques et le gouvernement cantonal avaient annoncé une nouvelle ère du partenariat social avec la conclusion de conventions collectives de travail étendues.

 

Les promesses en faveur des salariés ont été ainsi multipliées, obtenant d’eux qu’ils soutiennent la libre circulation des personnes, ainsi que l’autonomisation des anciennes régies publiques, telle l’AIG. Ces enjeux électoraux passés, nous constatons que la droite n’assume pas ses promesses et soutient l’offensive patronale. Les conflits sociaux de Swissport et d’ISS Aviation qui se déroulent à l’aéroport depuis plus de six mois sont en ceci emblématiques.

 

Des engagements particuliers avaient été pris par les autorités pour les salariés oeuvrant dans les établissements de droit public lors de leur autonomisation, à savoir que chaque entreprise devrait avoir contracté une CCT pour pouvoir y exercer son activité. Actuellement, Monsieur Longchamp adopte une attitude politique de non-respect de ses engagements

 

Monsieur Longchamp, par ailleurs chef du Département de la solidarité et de l’emploi, cautionne en tant que Président du Conseil d’administration de l’AIG qu’une entreprise réduise les salaires de ses employés à CHF 3'500.-, entraînant une perte de revenus de CHF 200.- à CHF 1'000.- par mois. Est-ce la vision de l’emploi que le ministre de l’économie a pour Genève ?

 

Le PSG exige que toutes les entreprises actives à l’Aéroport international de Genève souscrivent à des conventions collectives de travail et les respectent ! ISS doit cesser de bafouer le droit de ses employés et assume les engagements pris par le Canton.

 

NON à la production de « working poors » dans le canton de Genève ! Sous ce titre, la Jeunesse Socialiste Genevoise a aussi condamné fermement la politique salariale de ISS Aviation et a apporté tout son soutien et son entière solidarité aux employés en grève d’ISS.

 

Alors que nous connaissons une situation économique actuelle rude avec un chômage élevé, ISS Aviation profite pleinement de ce contexte en effectuant un « dumping » salarial. Une rémunération aussi indigne, que les employés sont obligés d’accepter, sous risque de se retrouver au chômage.

 

Selon l’OFS (2007), le seuil de pauvreté en Suisse pour une mère élevant ses deux enfants seule est de 3 800 CHF par mois. Sachant que la plus part des employés d’ISS Aviation à Genève sont des femmes et que parmi elles, certaines élèvent leurs enfants seules, alors ISS Aviation rémunère certaines de ses employées en dessous du seuil de pauvreté.

 

Pour que Genève ne devienne pas une terre d’esclavagisme économique où les genevoises et les genevois soient sous-payés et exploités, montrons notre solidarité !

 

L’hiver dernier, il a fallu un mouvement de grève pour qu’un employeur actif à l’aéroport de Genève, swissport, accepte d’entrer en matière sur les conditions de travail que ses salariés dénonçaient. Cette fois-ci, c’est un autre employeur, ISS Aviation, qui ne respecte pas les engagements qu’il a signés avec son personnel sous forme de conventions collectives de travail (CCT). Ces violations répétées en matière de droit et usages du travail survenant dans le cadre d’un établissement public inquiètent, et rappellent l’exigence d’une politique claire de l’aéroport de Genève à l’égard des entreprises et sous-traitants actifs sur le périmètre.

 

Monsieur Longchamp cumule les fonctions de Président du Conseil d’Etat, garant du respect des règles dans notre République, de Conseiller d’Etat en charge du Département de la solidarité et de l’emploi, garant à ce titre des négociations paritaires et de leur résultat, en l’occurrence de CCT, et de manière générale de conditions de travail correctes sur le territoire cantonal et à plus forte raison s’il s’agit du périmètre d’un établissement public, et enfin, de Président en titre dudit établissement, à savoir l’Aéroport de Genève.

 

Le PSG invite Monsieur Longchamp à bien vouloir descendre de sa tour d’ivoire et à soutenir les employé-e-s de l’Aéroport de Genève. Monsieur Longchamp a pour responsabilité d’assurer que les conventions collectives en force soient respectées, tout comme il a la responsabilité à inciter les partenaires sociaux à en conclure là où il n’y en a pas, ce qui est encore trop souvent le cas.

 

Le PSG fait siennes les revendications des personnels concernés et soutient leurs actions de lutte légitime pour la défense et l’amélioration des droits des travailleurs.

 

Le PSG dénonce et exige clairement :

 

- PAS de salaires indignes, pas de salaires au-dessous du seuil de pauvreté créant de nouveaux working poors !

- PAS de dumping salarial !

- PAS de Contrats indignes dans un établissement public autonome !

- Qu’une Convention collective de travail soit immédiatement conclue !

- Que les conditions de sous-traitance ne permettent plus jamais cela !

- Toute entreprise intervenant à l’AIG doit avoir signé une CCT.

- Monsieur Longchamp doit impérativement intervenir auprès d’ISS.

 


 

Genève, le 18 août 2010                  Jean-Charles Rielle, conseiller national PS

 

P1020273.JPG

P1020328.JPG
P1020241.JPG

 

 


P1020245.JPG
P1020246.JPG
P1020247.JPG
P1020250.JPG

P1020258.JPG


P1020264.JPG
P1020267.JPG


P1020280.JPG
P1020285.JPG
P1020289.JPG
P1020293.JPG
P1020301.JPG
P1020317.JPG
P1020319.JPG
P1020326.JPG

 

P1020333.JPG
P1020345.JPG

P1020360.JPG

 

P1020361.JPG

 

P1020365.JPG
P1020377.JPG
P1020379.JPG
P1020384.JPG
P1020389.JPG



P1020409.JPG
P1020415.JPG

P1020393.JPG


 

Monsieur François Longchamp,

Aimez-vous les enfants ?





P1020244.JPG
P1020259.JPG

 

P1020271.JPG

00:49 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

17/08/2010

Un dernier espoir pour Sakineh Mohammadi Ashtiani !

Chers amis,



La pression globale sur l'Iran a déjà sauvé  Sakineh d'une mort par lapidation, mais elle pourrait toujours être pendue  dans les jours qui viennent. Plus de pression sur l'Iran venant des  chefs d'état du Brésil et de la Turquie - les alliés de l'Iran - est le  dernier espoir pour Sakineh. Faites un don ci-dessous pour financer  notre campagne publicitaire d'urgence au Brésil et en Turquie dans les 48  heures à venir :


<https://secure.avaaz.org/fr/save_sakinehs_life/?cl=698282...>

2659_sakineh_375-235.jpg

Sakineh Mohammadi Ashtiani pourrait être mise à mort pour adultère dans les jours qui viennent, mais deux hommes peuvent encore lui sauver la vie : les chefs d'état du Brésil et de la Turquie.

Le président Lula et le premier ministre Erdogan sont des alliés et médiateurs influents et respectés qui peuvent encore changer la décision de l'Iran. Ces deux pays ont condamnés le sort réservé à Sakineh. Nous devons maintenant leur demander d'exercer leur influence diplomatique pour libérer Sakineh et mettre fin à la lapidation pour toujours.

Avaaz lance aujourd'hui une campagne publicitaire urgente dans des journaux clés au Brésil et en Turquie exhortant ces pays à demander la justice pour Sakineh. Ces annonces vont délivrer notre pétition signée par plus d'un demi-million d'entre nous, toucher les milieux politiques et lancer un appel direct à Lula et Erdogan. Si seulement 5000 d'entre nous font un don de petite ampleur dans les prochaines 48 heures, nous pouvons lancer un immense appel avant qu'il ne soit trop tard. Faites un don maintenant pour rendre ces annonces possibles -- ce pourrait être le dernier espoir de Sakineh:

https://secure.avaaz.org/fr/save_sakinehs_life/?vl

La condamnation de Sakineh est une grotesque parodie de justice. Elle a été condamnée à mort par lapidation pour avoir soi-disant eu des relations avec d'autres hommes, des années après la mort de son mari, et en dépit d'une récente loi mettant fin à la pratique de la lapidation en Iran. Elle ne parlait pas non plus la langue du procès. Ses deux enfants ont lancé une campagne globale pour sauver sa vie qui a généré une indignation partout dans le monde, dont 554 000 membres d'Avaaz. Se sentant sous pression, le gouvernement iranien a annulé sa lapidation, mais elle est toujours condamnée à mort par pendaison maintenant.

La tension monte en Iran depuis que le cas de Sakineh a attiré l'attention du monde. Le gouvernement a menacé d'appréhender ses deux enfants pour en avoir parlé, et menace son avocat d'emprisonnement. Il est forcé de se cacher et sa famille est en danger.

Mais Lula et Erdogan ont le respect des leaders iraniens et peuvent influencer le régime. Et ils nous écoutent. Lula avait dit qu'il ne se mêlerait pas dans cette affaire mais après avoir été informé de la grande campagne en ligne il a changé d'avis, offrant refuge à Sakineh au Brésil et demandant aux autorités iraniennes de rapidement résoudre ce cas. Nous savons que le président Lula écoute Avaaz: cette année, en dépit d'une grande opposition, nos membres brésiliens ont persuadé Lula d'accepter une loi protégeant l'Amazone, et une audacieuse loi contre la corruption.

Ces deux dernières semaines, plus de 554 000 d'entre nous ont signé la pétition pour sauver Sakineh et mettre fin à la lapidation.. Nous n'avons plus que quelques jours pour persuader Lula et Erdogan d'agir, ce pourrait être notre dernière chance pour sauver Sakineh. Faisons tous un don de petite ampleur pour faire en sorte qu'ils entendront notre demande :

https://secure.avaaz.org/fr/save_sakinehs_life/?vl

Le cas de Sakineh a outragé le monde entier par sa nature brutale et insensée. Mais dans notre combat pour une femme nous pouvons transmettre un grand appel pour les droits des femmes partout dans le monde, et, ensemble, nous pouvons montrer que tout le monde a le droit à la justice.

Les enfants de Sakineh nous implorent une dernière fois: "Ne laissez pas notre cauchemar devenir réalité. Aujourd'hui, presque toutes nos options sont épuisées, et nous faisons appel à vous. Aidez nous à récupérer notre mère!"

https://secure.avaaz.org/fr/save_sakinehs_life/?vl

Avec espoir et détermination,

Alice, Pascal, Alice W, Ricken, David, et toute l'équipe d'Avaaz


SOURCES:

"Iran: la justice suspend la peine de mort par lapidation d'une femme", AFP:
http://www.france24.com/fr/20100711-iran-justice-suspend-...

"Offre d'asile: Lula agit sous l'émotion", Le Figaro:
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/08/03/97001-201008...


Soutenez le réseau Avaaz! Nous sommes entièrement financés par vos dons et nous ne recevons aucune subvention de la part de gouvernements ou d'entreprises. Notre équipe fait en sorte que le plus petit don soit le plus efficace possible. Donnez ici <https://secure.avaaz.org/fr/donate_to_avaaz> .



Avaaz est un réseau citoyen mondial de 5,5 millions de membres
qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (Avaaz signifie "voix" dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 13 pays et 4 continents et travaillent dans 14 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici <
http://www.avaaz.org/fr/highlights/?footer>  ou suivez-nous sur Facebook <http://www.facebook.com/Avaaz>  ou Twitter <http://twitter.com/Avaaz> .

Ce message a été envoyé à
assmp@assmp.org. Si vous souhaitez changer votre adresse, votre langue ou d'autres informations, cliquez ici <https://secure.avaaz.org/act/index.php?r=profile&user...> . Si vous souhaitez quitter cette liste, cliquez ici pour vous désinscrire <https://secure.avaaz.org/act/?r=unsub&cl=698282009&am...> .

Pour contacter Avaaz, merci de ne pas répondre à cet e-mail. Ecrivez-nous plutôt en utilisant le formulaire suivant:
http://www.avaaz.org/fr/contact, ou appelez-nous au +1-888-922-8229 (Etats-Unis) ou au +55 21 2509 0368 (Brésil).

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Maison Populaire de Genève

Demir SÖNMEZ

www.assmp.org


 

15:35 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

13/08/2010

La Manifestation Jeudi 19 août 2010 à 17h30


 

ISS : le dumping ne passera pas !

L’Etat doit tenir ses engagements

 

 

Pour faire barrage au dumping salarial, nous vous invitons à la Manifestation

Jeudi 19 août 2010 à 17h30

Au Département de M. Longchamp 14, rue de l’Hôtel-de-Ville (au-dessus de la place du Bourg-de-Four) Un cortège partira à 18h15

en direction de la Place Neuve, où se déroulera une action

 


• Pour faire passer les accords billatéraux, l’Etat avait donné des garanties aux syndicats : respect et élargissements des CCT, barrage contre le dumping salarial.

• Depuis le 1er juillet, il n’y a pourtant plus de CCT à ISS Aviation et l’entreprise applique une nouvelle grille salariale avec des salaires coupés de 200.- à 1'350.- CHF.

ISS passe au dumping

• Après s’être ouvertement moquée des CCT qu’elle ne respectait pas, ISS décide de les dénoncer pour le 30 juin et d’introduire des contrats individuels avec des salaires très en-dessous des CCT.

• Ceci est d’autant plus choquant que ça se passe sur le site public de l’Aéroport International de Genève.

L’idée de Longchamp

• Il avait fallu 6 jours à M. Longchamp pour intervenir à Swissport. Avec ISS, il lui en faudra 26 pour une fausse « bonne idée » : appliquer la CCT du nettoyage en bâtiments. Outre que la réalité d’ISS Aviation n’a rien à voir avec du nettoyage de bureau, cette idée cautionnerait le dumping salarial, puisque les conditions du nettoyage de bureau sont inférieures aux usages de l’aéroport.

Les règles de marchés publics

• L’AIG doit appliquer les règles de marchés publics, c’est-à-dire faire respecter les CCT ou les conditions usuelles de la branche. En l’occurrence à l’aéroport, les conditions usuelles sont, pour les salaires les plus bas, de 3'600.- CHF par mois au minimum et de 4'500.- à 4'800.- CHF en fin de carrière. On est loin des 3'550.- CHF maximum proposés par ISS.

• ISS est une entreprise sous-traitante de Swissport. C’est Swissport qui dispose d’une concession à l’aéroport et sous-traite le nettoyage des avions à ISS Aviation. Par conséquent, si ISS Aviation n’a plus de CCT, elle doit appliquer les dispositions de la CCT de Swissport.

La réalité des employés

• A ISS, les employés sont à 80% des employées. Mais la proportion s’inverse quand on parle des salaires. Ceux qui sont mensualisés sont à 80% des hommes.

• Précarisés dans leurs salaires, les femmes d’ISS le sont aussi dans leurs conditions de travail : dehors par tous les temps, dans des véhicules sans climatisation et où il est interdit de laisser le chauffage en hiver, travaillant de jour comme de nuit, 7 jours sur 7, nettoyant dans un timing toujours plus court des avions toujours plus sales, etc.

• C’est ce personnel, parmi les plus mals payés du canton, travaillant dans des conditions très rudes, que l’on veut encore aujourd’hui écraser davantage par un dumping salarial inadmissible.

Notre revendication : Maintien et respect de la CCT qui existe depuis plus de 15 ans ! A défaut, application de la CCT de Swissport, qui dispose de la concession aéroportuaire et sous-traite le nettoyage des avions à ISS Aviation.

Pour faire barrage au dumping salarial, nous vous invitons à la Manifestation

Jeudi 19 août 2010 à 17h30

Au Département de M. Longchamp 14, rue de l’Hôtel-de-Ville (au-dessus de la place du Bourg-de-Four) Un cortège partira à 18h15

en direction de la Place Neuve, où se déroulera une action


 

www.sspta.ch

 

Signez votre soutien en ligne: www.ssp-greve.ch

 

02:15 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

09/08/2010

Lettre ouverte aux citoyenNEs genevoisES

Chères et chers amiEs,
Chères et chers collègues,
Chères et chers habitantEs de Genève,


Comme annoncé dans les médias du jeudi 5 août de ce mois, nous vous informons que l’amende infligée à MAYDAYGENEVE pour des prétendues raisons d’utilisation illicite du domaine public et de désobéissance à l’autorité, a été annulée à la suite d’un vote au sein du Conseil Administratif, le mercredi 28 juillet dernier.

Le collectif MAYDAYGENEVE s’est mobilisé contre cet abus de pouvoir; malgré les vacances estivales, MAYDAYGENEVE a su réunir des forces vives afin d’alerter le Conseil Administratif, d’entamer une procédure judiciaire de recours et de réaliser une action colorée et musclée devant le Palais Eynard, le 28 juillet.


Il est important de vous informer qu’il n’était pas question pour nous de

laisser un joli précédent à cette politique coercitive de « ville propre et

en ordre », en baissant les bras !



Le résultat de cette petite mobilisation estivale a servi à MAYDAYGENEVE de se montrer au grand jour et, comme dirait l’expression, « on n’est jamais mieux servi que par soi-même ». MAYDAYGENEVE a confirmé que, face à la précarité, il nous reste la créativité et la mobilisation musclée !

Bonnes vacances à tout le monde !

MAYDAY, MAYDAY !!

 

38572_145002908850838_112145885469874_347758_4537661_n.jpg

16:11 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

07/08/2010

Comité de soutien aux grévistes d’ISS

30ème jour au Grève : Soutien aux grévistes d’ISS aviation : Tout ensemble

contre le dumping salarial !

 

Le personnel de nettoyage de l’aéroport – à majorité féminin - accomplit un travail pénible. Tous les jours, pressé par les délais, il veille inlassablement à ce que les passagers puissent prendre leurs avions en état propre. Il est dès lors essentiel que leurs conditions de travail soient protégées ! Et pourtant, l’entreprise ISS aviation a résilié unilatéralement la Convention collective de travail de l’entreprise (CCT).

 

Non au diktat patronal

 

Pourquoi cette dénonciation ? Parce le personnel, soutenu par son syndicat le Syndicat des services publics (SSP), a voulu régulariser la situation des collègues travaillant comme auxiliaires. C'est alors qu'ISS a dénoncé les CCT pour le 30 juin 2010. Depuis cette date, le personnel est soumis à des contrats individuels, dont les conditions sont nettement inférieures à celles des CCT (de 200.- à 1'350.- CHF selon l’âge).

 

Aujourd’hui dans le nettoyage – demain dans toutes les branches

 

Ce vide conventionnel entraîne de graves conséquences : Le personnel concerné ne bénéficie plus de conditions de travail minimales contraignantes et, de ce fait, n’est plus protégé contre le dumping salarial et social. Cette dégradation des conditions de travail pourrait s’étendre bien au-delà de l’aéroport, car d’autres entreprises pourraient suivre l’exemple et remettre en question d’autres CCT !

 

L’Etat doit garantir des conditions de travail dignes

 

L’Aéroport lnternational de Genève (AIG) appartient au Canton de Genève, donc à la population. Il serait contraire aux intérêts de la population genevoise que l’AIG pratique le dumping salarial ou le laisse pratiquer par les entreprises qui y travaillent. Il appartient donc au Conseil d’Etat de veiller à ce que l’AIG fasse respecter les CCT et empêche le dumping des entreprises de l’aéroport.

 

La lutte des grévistes est aussi la nôtre et nous la soutenons!

 

Les signataires de cet appel expriment leur entière solidarité au personnel en grève depuis XX jours et son syndicat. Nous soutiendrons tout moyen qui vise à maintenir leurs conditions de travail. Dans l’intérêt du personnel nous demandons à ISS et à l’Etat de Genève

de revenir à la table des négociations sans conditions

de faire participer le personnel aux bons résultats de la branche en accordant à tous des conditions de travail correctes.

Signez votre soutien :

Petitin Soutien aux gréviste d'ISS aviation.doc

Signez votre soutien en ligne :

[www.ssp-greve.ch}->www.ssp-greve.ch


Comité de soutien aux grévistes d’ISS

grève_ISS_29e_jour Grève ISS le soutien s'élargit.pdf

 

La prochaine réunion aura lieu le lundi prochain,

le 09/08 à 18h30 au Rue des Terreaux-du Temple 6

(CGAS), 3ème étage}

 

Comité de soutien aux grévistes d’ISS

 

19:33 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

03/08/2010

La Turquie va vers la guerre civile


Le conflit entre les Kurdes et la Turquie, qui dure depuis près d’un siècle, s’amplifie de jour en jour. Depuis le 1° Juin dernier, date où le PKK a déclaré un nouveau processus d’autodéfense, les affrontements sont devenus quotidiens, non seulement dans plusieurs régions du Kurdistan et aussi dans certains régions de la Turquie.

Si, selon mes observations, les autorités turques ne réagissent pas en prenant en compte les intérêts du pays et du peuple, ces affrontements amèneront la Turquie vers une guerre civile.

Il y a une semaine, deux districts, Dörtyol (district de Hatay) et Inegöl (district de Bursa), sont devenus les foyers d’un soulèvement des ultranationalistes turcs qui veulent briser la volonté du peuple kurde dont les droits fondamentaux sont bafoués : les habitations et les lieux du travails des Kurdes vivants dans ces deux districts et les locaux du BDP (principal parti kurde en Turquie) ont été attaqués et, au lieu d’empêcher ces agressions et d’arrêter les coupables, la police et la gendarmerie ont protégé les agresseurs ; ce comportement a été encouragé par le gouvernement d’AKP.

Le 29 Juillet dernier, un groupe de députés du BDP ont voulu se rendre sur les lieux, le district de Dörtyol, pour étudier la situation et visiter les Kurdes victimes des agressions. Mais, ce groupe des députés a été empêché par le gouverneur de Hatay, à la demande des agresseurs et sur ordre du ministère de l’intérieur : nul ne peut donc nier que le gouvernement turc a ouvertement pris la position en faveur des fauteurs de trouble.

La police turque fait, ces derniers jours, des opérations dans plusieurs villes. Des dizains de Kurdes sont arrêtés pour avoir participé aux activités dont le but est de revendiquer les droits démocratiques.
***
Après un long processus de protestation lancé par des organisations des droits de l’homme, dont Amnesty International, les autorités turques ont commencé, avec l'entrée en vigueur d'une nouvelle, à libérer des enfants kurdes emprisonnés, certains depuis plusieurs années, pour avoir jeté des pierres sur les forces de l'ordre, La nouvelle législation abolit également les articles de loi autorisant les tribunaux pour adultes à juger des mineurs.

Entre 2006 et 2008, 2.500 mineurs, environ, âgés de 12 à 18 ans, ont été présentés à des tribunaux pour enfants ou pour adultes. 200 mineurs, environ, sont actuellement en prison.

Je dois dire que la loi antiterroriste a été utilisée par l’Etat turc comme un moyen de briser la lutte du peuple kurde. Si le gouvernement d’AKP abolit, aujourd’hui, cette loi, c’est qu’il veut se donner une image démocratique pour demander les votes des Kurdes en faveur du changement de la constitution, qui aura lieu le 12 Septembre prochain.

Dans ce processus, le PKK affirme que ses combattants sont prêts à déposer les armes sous certaines conditions, notamment si Ankara accepte un cessez-le-feu et un dialogue. Dans un entretien à la BBC, Murat Karayilan, un des responsables du PKK, a déclaré que, si le problème kurde est résolu de façon démocratique via le dialogue, ils sont prêts à déposer les armes.

Je me permets de répéter ce que je dis souvent ; malgré toutes les politiques hostiles aux Kurdes, notre peuple se déclare toujours en faveur de la paix et prône une solution pacifique. Si, aujourd’hui, des institutions internationales, comme par exemple, les Nations Unies ou l’UE, prenaient des initiatives en faveur du règlement de ce conflit, une grande force intellectuelle kurde se mettrait à leur disposition pour trouver les bons moyens nécessaires.

Ahmet DERE / 01.08.2010

http://farasinfr.blogspot.com/2010/08/la-turquie-va-vers-...

23:07 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | | | |

01/08/2010

Manifestation place de la Bastille pour sauver la vie de M. Kazemi et d’autres prisonnier politiques

Conseil National de la Résistance d’Iran

 

Iran : Le pouvoir judiciaire des mollahs confirme la condamnation à mort d’un prisonnier politique

 

Il est accusé de <<moharebeh>> à cause de la présence de son fils à Achraf

 

Le systém judiciaire du régime irainen a confirmé la condamnation à mort de Jaafar Kazemi, un prisonnier politique accusé de soutenir les Moujahidine du peuple d’Iran (OMPI). La Résistance iranienne appel le Sécrétaire général des Nations unies, le Conseil de sécurité, le Haut Commissaire aux droit de l’homme et toutes les organisations des droits à prendre des mesures urgentes pour sauver la vie de M. Kazemi et d’autres prisonnier politiques.

 

M. Kazemi 47 ans, ancien prisonniers politique des années 1980, a été arrêté de nouveau le 18 septembre 2009 et transféré à la prison D’Evine à Téhéran. Il a été soumis à la torture et à des pressions médiévales pour le pousser au repentir et faire des aveux forcés dans des simulacres de procés. Face à sa resistance , le régime l’a condamné à mort le 26 avril, pour « moharebeh » (Guerre contr Dieu) et «  implication dans la propagande contre le régime par coopération avec des groupes hostiles ».

 

Contrairement à la loi du régime, sa peine n’a pas été examinée par les mollahs de la Cour suprême et à la place, c’est l’une des branches des tribunaux de Téhéran dirigée par le mollah Zargar qui a confirmé sa peine. Zargar est responsable de la mort de nombreux membres et sympathisants de L’OMPI et d’autes opposants au régime.

 

Selon d’autres informations, les autorités pénitentiaires à Evine ont subitement coupé tous les contactes entre les prisonniers politiques de la section 350 et leurs familles. Cela a sucité des inquiétudes des familles des prisonniers condamnés à mort.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 30 juillet 2010

 

Le 31 juillet 2010, Manifestation place de la Bastille à Paris pour sauver la vie de M. Kazemi et d’autres prisonnier politiques

 

Les photos : Demir SÖNMEZ - Place de la Bastille - ParisDSC02638.JPG

DSC02639.JPG
DSC02640.JPG

 

DSC02642.JPG
DSC02643.JPG

 

 

 

DSC02644.JPG
DSC02645.JPG
DSC02647.JPG
DSC02648.JPG
DSC02650.JPG
DSC02651.JPG
DSC02652.JPG
DSC02665.JPG
DSC02666.JPG
DSC02669.JPG
DSC02670.JPG ; margin: 0.7em 0;" />
DSC02672.JPG
DSC02674.JPG
DSC02675.JPG
DSC02676.JPG
DSC02677.JPG
DSC02678.JPG
DSC02679.JPG
DSC02680.JPG
DSC02681.JPG
style="text-align: center">DSC02682.JPG
DSC02683.JPG

 

 

 

12:39 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | | |