24/09/2010

"Barbarie en plein coeur d'Istanbul"

Des galeries d'art servant de l'alcool attaquées à Istanbul: 5 blessés



Cinq amateurs d'art ont été blessés mardi soir lorsque des habitants en colère du centre-ville d'Istanbul se sont attaqués aux nombreux invités d'une exposition d'art parce qu'ils consommaient de l'alcool dans la rue, ont rapporté les médias.

L'incident s'est produit dans le quartier historique de Beyoglu (rive européenne), centre de la vie nocturne d'Istanbul, capitale européenne de la culture 2010, et le plus actif dans le domaine de l'art et du spectacle.

Une quarantaine d'hommes armés de couteaux, bâtons, barres de fer et d'aérosols de gaz paralysant se sont attaqués à des centaines de personnes qui assistaient à un vernissage collectif dans plusieurs galeries contiguës de la zone de Tophane, selon Nazim Dikbas, le curateur de l'un des établissements.

"C'était une attaque organisée et planifiée", a-t-il dit devant la presse, accompagné d'autres collègues.

"Ils nous ont attaqués sans aucun avertissement parce qu'on buvait dans la rue, juste devant la porte des galeries. Ils criaient Allah Akbar", a expliqué une invitée à la chaîne de télévision privée NTV.

Outre les cinq personnes hospitalisées pour coups et blessures, plusieurs autres invités ont été frappés, selon différents témoignages.

Les manifestants ont poussé les gens dans les galeries à coup de bâtons et de gaz lacrymogène, brisant les vitres, a souligné M. Dikbas.

"Barbarie en plein coeur d'Istanbul", a titré le journal libéral Radikal.

Sept personnes ont été arrêtées, selon le gouverneur de la ville, Hüseyin Avni Mutlu.

Interrogé par les journalistes sur les mobiles des assaillants, le responsable est resté vague, affirmant que "le bruit ou l'alcool" pouvaient en être la cause. Il a assuré que cet acte criminel ne resterait pas impuni.

Sur un site internet consacré aux habitants de Tophane, autrefois zone résidentielle populaire mais aujourd'hui en pleine restauration, on peut notamment lire que les cafés, galeries d'art et hôtels qui ont commencé à peupler les rues "dérangent les familles" et que les "habitants se sont retroussés les manches pour dire non a ce mode de vie immoral".

Depuis l'arrivée au pouvoir en 2002 du Parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste), la question de la consommation d'alcool en Turquie cristallise les tensions entre laïques et musulmans conservateurs.

Selon des études, les lieux de consommation se sont réduits en Anatolie et dans les grandes villes en raison de la "pression du quartier", exercée par ceux qui veulent imposer un mode de vie musulman.

(AFP, 22 sept 2010)

http://www.info-turk.be/385.htm#galeries

16:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | | |

Commentaires

Tiens donc! Et pas un seul commentaire de nos islamistes? Et le hani ramadan qui nous rabâche ses vieilleries sur Gaza! Normal, il est pour la charia et pour ce mode de vie étant lui même de la mouvance islamiste des frères musulmans. Il est le petit fils de Saïd Ramadan, fondateur de la Confrérie des Frères musulmans. Une affaire de famille, comme dit P. Lurçat "Tariq (et Hani, le pluriel est de moi) Ramadan sont les dignes héritiers de leur père et de leur grand-père, et leur itinéraire s'inscrit dans une parfaite continuité avec le leur, au point que l'on pourrait parler d'une véritable entreprise familiale, dont la raison sociale serait la propagation en Europe d'un Islam belliqueux et conquérant et de son corollaire : un antisémitisme virulent."

Écrit par : Patoucha | 25/09/2010

Après on nous affirme que l'islamisation de la Turquie n'est pas à l'ordre du jour. On commence par le nettoyage par les urnes du muselage de l'armée, la principale rivale, puis le port du voile dans les universités, maintenant des attaques de commandos manipulés par des personnes bien placées, des religieux ou politiciens contre un vernissage avec consommation d' alcool "à l'occidentale" ...Des valeurs islamiques prônant une certaine morale contre la décadence de l'Occident avec bruit et alcools.A quand des escadrons de la morale islamique qui va faire pression sur l'habillenent des femmes, l'interdiction d'écouter de la musique moderne pour les jeunes ou d'aller dans les discothèques ou encore empêcher les hommes de boire, jouer et regarder du porno. Une autre théocratie à l'iranienne si proche de l'Europe, c'est un cauchemar...

Écrit par : Suissitude | 25/09/2010

La Turquie veut adhérer à l'Europe mais donne effectivement de plus en plus de signaux évidents d'islamisation de sa société et de privations de droits sous couvert d'élections démocratiques. Notamment la propagande islamique s'est renforcée chez les populations d'Anatolie,faciles à manipuler car peu éduquées. C'est le creuset idéal pour infiltrer des idées d'une société islamique qui sous couvert de modernité, ne souhaite qu'appliquer les préceptes religieux comme la Charia. La Turquie ainsi gouvernée recherche à reconquérir une place prédominante dans la région et son programme d'islamisation en "douceur" s'organise tranquillement pou faire le pendant au régime iranien des Mollahs. L'Europe doit continuer à aider les vrais démocrates turques et ne pas se laisser endormir par les manoeuvres des islamiques qui tissent peu-à-peu des accords commerciaux dans les Balkans : kosovo, serbie, bulgarie...Ce régime lui aussi, rêve de reconquête et c'est bien cela qui est en filigramme dans la politique de M.Erdogan.

Écrit par : Sirène | 26/09/2010

"A quand.... "

C'est déjà fait! Il vous suffit de lire ce qui se passe en France et ailleurs!

Écrit par : Patoucha | 26/09/2010

LES CHRéTIENS ET AUTRES SONT PERSéCUTéS DANS PLUS DE 50 PAYS MUSULMANS...LA TURQUIE AUSSI. UNE HONTE !

Écrit par : SRG | 04/10/2010

Les commentaires sont fermés.