30/09/2010

Drapeau Genevois, Le Palais Fédéral et Les Chômeurs

Ne jetez plus d'huile sur le feu !

 

Le Conseil fédéral décide bientôt du moment de la mise en vigueur de la révision de l'assurance-chômage

 

 

 

P9300032.JPG
P9300034.JPG
P9300040.JPG
P9300042.JPG
P9300043.JPG
P9300044.JPG

 

P9300051.JPG
P9300052.JPG
P9300053.JPG
P9300054.JPG
P9300056.JPG
P9300060.JPG
P9300061.JPG
P9300063.JPG
P9300064.JPG
P9300070.JPG
P9300073.JPG
P9300075.JPG
P9300076.JPG
P9300079.JPG
P9300080.JPG
P9300081.JPG
P9300082.JPG
P9300084.JPG
P9300086.JPG
P9300087.JPG

 

P9300096.JPG
P9300093.JPG
P9300103.JPG
P9300100.JPG
P9300099.JPG
P9300097.JPG
P9300094.JPG
P9300085.JPG P9300031.JPG

Les photos : Demir SÖNMEZ

 

La Suisse latine a massivement voté contre la révision de l'assurance-chômage. Le Gouvernement doit maintenant tenir compte de la réalité économique des cantons romands et user de sa marge de manoeuvre pour l'entrée en vigueur de la nouvelle loi.

Après l'affront subi le 26 septembre par la Suisse romande minorisée par la Suisse alémanique nettement moins touchée par le chômage, les citoyens des cantons romands refusent d'être pénalisés une deuxième fois. Ils exigent que le Conseil fédéral ait de la considération pour un vote exprimé en connaissance de cause.

Si la loi sur l'assurance-chômage entrait en vigueur maintenant, elle aurait des répercussions dramatiques: des milliers de personnes ne toucheraient plus d'indemnités journalières, du jour au lendemain.

C'est inacceptable alors que ces régions subissent encore la crise de plein fouet et que les perspectives sur le marché de l'emploi sont complètement bouchées.

Nous exigeons donc que le Conseil fédéral fasse usage de sa marge de manoeuvre dans l'application de la loi. Il doit absolument:


• Reporter l'entrée en vigueur de la LACI jusqu'à ce que le chômage baisse significativement, donc ne pas réduire les prestations en pleine crise.

• Ne pas changer les règles du jeu au milieu du jeu, donc garantir le maintien des droits acquis pour les délais-cadres ouverts.

• Garantir un financement équitable de l'assurance-chômage, donc faire davantage contribuer les hauts revenus.

Réduire les prestations alors que les gens en ont le plus besoin est proprement scandaleux !

Citoyens en colère des cantons fortement touchés par la crise

 

18:46 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.