08/10/2010

La manif du jour !

Appel au Conseil fédéral

Non à la visite du Conseiller fédéral Ueli Maurer au ministre de la défense israélien

La Suisse doit s'engager de manière crédible pour la poursuite pénale des crimes de guerre et pour l'application du droit international

 

 

 

PA080104.JPG
PA080099.JPG
PA080098.JPG
PA080097.JPG
PA080089.JPG
PA080083.JPG
PA080081.JPG
PA080078.JPG
PA080075.JPG
PA080072.JPG
PA080071.JPG

 

PA080054.JPG
PA080055.JPG
PA080056.JPG
PA080062.JPG
PA080065.JPG
PA080071.JPG

 

La visite du chef du département de la défense Ueli Maurer à son homologue israélien, prévue du 8 au 10 octo- bre 2010, contredit gravement l'engagement de la Suisse pour une paix juste et durable au Proche-Orient, fondée sur le droit international.

Malgré la reprise des négociations, les droits humains sont violés quotidiennement dans les territoires occupés palestiniens: attaques de l'armée contre des civils manifestant contre le mur, poursuite de la colonisation en Cis- jordanie, tout comme les confiscations de terres, la démolition de maisons ainsi que les très graves entraves à la liberté de mouvement, y compris à Jérusalem. Les droits humains les plus élémentaires d'un million et demi de Palestiniens continuent d'être violés dans la Bande de Gaza, soumise à un blocus inhumain et illégal. Les mani- festants internationaux qui cherchent à briser le blocus sont brutalement repoussés. L'Etat d'Israël poursuit aussi sa politique discriminatoire à l'égard de sa minorité arabe, nie les droits des réfugiés palestiniens et refuse de souscrire aux conventions internationales sur les armes atomiques et les bombes à sous-munitions.

Les crimes de guerre et autres violations graves du droit international humanitaire commis avant, durant et après l'agression militaire de Gaza de 2008/2009 et documentés dans le rapport Goldstone attendent toujours, à part quelques cas d'importance marginale, d'être poursuivis par la justice pénale.

La Suisse, Etat dépositaire des Conventions de Genève, a une responsabilité particulière pour faire respecter le droit international humanitaire. Donnant suite au rapport Goldstone, l'assemblée générale de l'ONU a recomman- dé à la Suisse de réaliser une conférence des États parties à la IVème Convention de Genève. La Suisse a été chargée de contribuer à trouver les moyens pour imposer la protection de la population civile dans les territoires occupés. 1

La visite du chef du département de la défense suisse à son homologue israélien constituerait un soutien unilaté- ral à l'occupation militaire israélienne et une caution à l'impunité dont jouissent les responsables de l'armée israé- lienne. De ce fait, elle serait totalement contraire aux actions diplomatiques nécessaires de toute urgence pour faire respecter les droits humains et protéger les populations impliquées. Elle décrédibilisera totalement l'enga- gement pris par la Suisse pour que le droit international soit respecté et la population civile protégée.

Nous, organisations de la société civile suisse, demandons au Conseil fédéral d'annuler cette visite. Nous demandons que la Suisse:

 

  • arrête la collaboration militaire avec Israël et avec tous les pays du Proche-Orient.

 

  • s'engage davantage pour faire respecter les droits humains et pour l'application du droit interna- tional par toutes les parties au conflit

 

  • utilise tous les moyens à disposition pour obtenir la levée immédiate du blocus de la Bande de Gaza et l’application des recommandations du rapport de la Commission Goldstone

 

  • donne suite à la demande de l'Assemblée Générale de l'ONU (Res. 64/10 du 5 nov. 2009) deman- dant la convocation d’une conférence des Etats signataires sur les mesures à prendre pour faire appliquer la Quatrième Convention de Genève pour la protection de la population civile dans les territoires occupés palestiniens.

 



    Soutenu par les organisations suivantes: Association

    Suisse-Palestine ASP, BADIL resource center for palestinian re- sidency and
    refugee rights (Genève), Berner Mahnwache für einen gerechten Frieden in Palästina/Israel,
    Campagne BDS Suisse, Centrale Sanitaire Suisse Romande CSS-R, Centre
    Europe-Tiers Monde CETIM, cfd – L'ONG féministe pour la paix, Collectif Urgence
    Palestine CUP-Genève, CUP-Neuchâtel, CUP-Vaud, Droit au Retour DAR, Droit pour
    Tous – DPT, Femmes en Noir Genève, Femmes pour la paix Bienne, Femmes pour la
    paix Suisse, Forum pour les droits humains en Israël/Palestine, Génération
    Palestine Genève, Gerechtigkeit und Frieden in Palästina GFP, Groupe pour une
    Suisse sans Armée GSsA, institut psychosophia, luzern, International Institute
    for Peace Justice and Human- Rights – IIPJHR, Jeunesse Socialiste Suisse, Junge
    Alternative JA!, Kampagne Olivenöl, Les Verts suisses, Ligue des Musulmans de
    Suisse, medico international schweiz / CSS Zurich, Mouvement suisse pour la
    paix, Neue PdA Ba- sel, Palästina-Solidarität Region Basel, PS Suisse, Religiös-sozialistische
    Vereinigung der Deutschschweiz, Société pour les peuples menacés Suisse,
    solidarité sans frontières, solidaritéS Genève, Vaud et Neuchâtel, Voix juive
    pour une paix juste en Israël et Palestine JVJP, Union Suisse des Femmes pour
    Paix et le Progrès, Women's International League for Peace and Freedom (WILPF)
    section Suisse,

    http://unispal.un.org/unispal.nsf/47d4e277b48d9d3685256dd...

     

    23:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | | | |

    Commentaires

    Bon reportage, merci Demir

    Écrit par : Haykel | 09/10/2010

    Eh bien voyons, il faudra aussi arrêter la collaboration entre les milices kurdes et Tsahal ! Demir !

    Écrit par : Corto | 09/10/2010

    Et jamais, aucun défenseur du peuple palestinien ne parle des 25 milliards laissés après son décès, mister Arafat !

    25 milliards en dépôt chez Pictet & cie, Genève !

    On se demande de quelle collaboration le peuple palestinien devrait se passer !

    Depuis le début des négociations entre Nethanyahu et Abbas, Nethanyahu n'a pas fait 3 visites à Genève entouré des directeurs de Pictet & cie comme vient de le faire Abbas !

    Le malheur de la plus grande partie des peuples opprimés se caches dans les banques genevoise, mais silence, la chasse aux immigrés continue et les tapis rouges continuent de se déroulés à Cointrin pour la venue des dictateur !

    Quel hypocrisie !!!

    Écrit par : Corto | 09/10/2010

    Petit documentaire fait par le hamas !

    http://www.youtube.com/watch?v=R1a6faeIZG4&feature=player_embedded

    Écrit par : Corto | 09/10/2010

    Daoud Bagastani, 63 ans, est un ami d’Israël et il ne s’en cache pas. Il est le rédacteur en chef de l’hebdomadaire pro-israélien « Israël-Kurde » paraissant dans le Nord de l’Irak, dont le premier numéro a paru en juillet dernier. Depuis cette date, il a publié huit autres éditions. Le magazine comprend des informations sur Israël, rapporte des faits marquants de l’histoire juive et évoque aussi les liens passés entre les Kurdes et Jérusalem, sujet qu’affectionnerait particulièrement Bagastani.

    Dans un entretien exclusif accordé lundi matin à un journaliste de Galei Tsahal, Bagastani a admis que le soutien qu’il apportait publiquement aux Juifs et au sionisme risquait de lui être fatal.

    Bagastani vit à Erbil, capitale du Kurdistan irakien. Conscient des risques qu’il a pris en soutenant le sionisme, il a indiqué avec courage dans son interview ; « Nous sommes constamment menacés, mais tout changement entraîne des sacrifices. Nous sommes même prêts à donner notre vie si cela s’avère nécessaire ».

    Bagastani a servi dans les rangs des Peshmergas, milice qui a combattu sous les ordres du leader kurde Mustapha Barzani. Dans les années 60-70, rappelle Galei Tsahal, les combattants kurdes ont œuvré avec des agents du Mossad pour faire sortir des Juifs d’Irak. En contrepartie, les Kurdes ont obtenu des renseignements sécuritaires et des armes des Israéliens.

    Depuis la chute de Saddam Hussein, les Israéliens visitent à nouveau le Kurdistan, bien qu’il soit toujours sous souveraineté irakienne. D’après un sondage récent publié à Erbil, 87 % des Kurdes auraient déclaré que leur peuple avait des liens profonds avec Israël et 67 % auraient estimé qu’Israël jouerait un rôle important dans la création du futur Etat kurde. Ils auraient ajouté qu’Israël « était un modèle de démocratie au Proche-Orient »

    Écrit par : Corto | 09/10/2010

    La Suisse comme d'autres pays de l'UE et des pays arabes font des accords commerciaux avec Israël qui est à la pointe de la technologies en matière de drones, d'informatique. Pourquoi tout reporter à un niveau politique ? La Suisse doit aussi garder le plein emploi avec des contrats commerciaux. Il ne faut pas tout mélanger et c'est souvent ce que font les défenseurs de la cause palestinienne.

    Écrit par : Sirène | 09/10/2010

    Sirène, la moitié des gauchos sont recyclés dans la fonction publique, un quart à choisi les chemins des banques et l'autre quart les ong !

    Les ong et les banques travaillent main dans main, les uns soutiennent les dictatures et leurs comptes à numéros et l'autre envoient des aides aux mêmes populations, mais sur cette photo, il y a plus d'employés d'ong, ceux qui ont choisis la banque et la fonction public, on les vois plus dans les vernissages de leurs amis devenus artistes ratés, dans ces sauteries on y trouves aussi des employés d'ong, enfin toute la bande d'ex-révolutionnaires de bonnes familles genevoises !

    Écrit par : Corto | 09/10/2010

    @corto. Pourquoi ne pas manifester contre les massacres au Darfour faits par les milices islamiques et d'autres massacres comme les Karens au Nyamar (Birmanie) par la didacture militaire. Bref toujours ce conflit israélo-palestinien hyper médiatisé et relayé par les parties de gauche, les syndicats et les associations de type ONG trouve toujours un moyen de faire la Une de nos médias...cette fois-ci c'est la collaboration commerciale et industrielle avec Israël.

    Écrit par : Sirène | 10/10/2010

    Sirène, parce que les hôtels et les boîtes de Tel Aviv sont parmi les meilleures du monde !

    Les membres des ong s'y plaisent, croyez-moi les "hôtels" aux Darfour sont beaucoup moins accueillants !

    Aussi les ong internationales se partagent plus de 10 milliards par an sur le dos des "Palestiniens", y a de quoi se précipiter !

    En plus le 90% de ces fonds repartent dans des banques suisses, dans ces 90% un bon 30% vont directement dans les poches des fonctionnaires européens et autres et sur les comptes des ong corrompues, c'est un business qui a rapporté plus de 700 milliards de $ en 60 ans, le jours où dix-millième de cette somme sera attribuée aux 300'000 victimes du Darfour, faite moi signe !

    Il est aussi important de dire que toute ces mafias, tant du coté des banques, cela va sans dire, que du coté ong, font leurs petits partages et arrangements à Genève ! Donc il est normal que de temps à autres certains "humanitaires" se rassemblent pour manifester !

    Écrit par : Corto | 10/10/2010

    C'est fou comme le silence nous explose les oreilles quand on dit certaines vérités !

    Écrit par : Corto | 20/10/2010

    Les commentaires sont fermés.