28/11/2010

UN DIMANCHE NOIRE POUR LA SUISSE


Un dimanche en couleur pour Genève mais pour la Suisse un dimanche noir, les moutons noire et travailleur-e-s ont gagnée une belle victoire à Genève, Je félicite et remercies à tous ceux et toutes celles qui se sont mobilisées,soutiens pour cette votation.

Manifestation cette après midi contre l'initiative de l'UDC acceptés (l'initiative sur le renvoi) par la fédéral votation au place neuve.

IMG_0252.jpg
IMG_0255.jpg

 

 

IMG_0259.JPG
IMG_0260.jpg

IMG_0262.JPG

IMG_0264.JPG
IMG_0273.jpg

76749_463631515994_632810994_6053401_8027557_n.jpg

156125_463631455994_632810994_6053400_3557259_n.jpg

156277_463632340994_632810994_6053411_2494035_n.jpg

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

UNE JOURNÉE NOIRE POUR LES DROITS HUMAINS EN SUISSE

 

La Section suisse d'Amnesty International est profondément choquée par le résultat de la votation sur le renvoi des étrangers criminels. Des dispositions violant les droits humains n'ont rien à faire dans notre Constitution. Les initiants ont une nouvelle fois abusé du droit d'initiative dans le but d'augmenter leur capital politique par des propos xénophobes. L'initiative ne sera pas applicable dans bon nombre de situations et ne renforcera en rien la sécurité publique. Il n'y avait aucun besoin d'une nouvelle norme constitutionnelle dès lors que le droit actuel permet déjà d'expulser de notre pays les criminels étrangers condamnés. Amnesty International va maintenant suivre attentivement la mise en oeuvre du nouvel article constitutionnel et se mobilisera à chaque fois qu'une décision d'expulsion menacera le principe de non-refoulement.

 

L'acceptation de l'initiative sur le renvoi fait de ce dimanche une journée noire pour les droits humains en Suisse. L'initiative viole non seulement diverses conventions internationales, comme la Convention européenne des droits de l'homme, le Pacte 2 de l'ONU, la Convention relative aux droits de l'enfant ou l'accord de libre circulation des personnes conclu avec l'Union européenne, mais elle est également contraire au principe de proportionnalité et à celui de l'interdiction de toute forme de discrimination, inscrits dans la Constitution fédérale. Le renvoi automatique peut conduire à une violation du principe de non-refoulement, ancré dans le droit international impératif, et selon lequel nul ne peut être renvoyé dans un pays dans lequel il risque la torture ou la peine de mort. C'est pourquoi Amnesty International déplore que le Parlement n'ait pas eu le courage d'invalider l'initiative.

 

«Il n'a pas été possible de placer les droits humains au coeur du débat», a déploré Daniel Bolomey, Secrétaire général de la Section suisse d'Amnesty International. «Le résultat du vote montre qu'une large tranche de la population craint pour sa sécurité, mais celle-ci ne sera pourtant assurée que si la Constitution et les droits humains sont respectés. Les initiants ont à nouveau trompé la population et augmenté leur capital politique par des propos xénophobes. Non seulement le texte adopté est contraire au droit, mais il est en plus inefficace.»

Amnesty International estime que l'initiative sera inapplicable dans de très nombreux cas, soit parce qu'elle contreviendra au principe du non-refoulement qui relève du droit international impératif, soit parce que tout simplement l'exécution du renvoi sera impossible. «Le nouvel article constitutionnel ne sera d'aucune utilité dans toutes les situations où la nationalité de la personne concernée n'est pas établie ou lorsque le pays d'origine refuse de réaccepter ses ressortissants faute d'une convention bilatérale de réadmission», a ajouté Daniel Bolomey.

Amnesty International craint que l'image de la Suisse, qui se veut le chantre des droits humains au niveau mondial, ne soit passablement écornée sur la scène internationale au moment où elle assure la présidence de l'Assemblée générale des Nations unies. Plus grave encore, elle donne un très mauvais signal aux pays voisins qui pourraient être tentés de suivre son exemple.

Amnesty International va maintenant surveiller de près la mise en oeuvre du nouvel article constitutionnel et n'hésitera pas à se mobiliser à chaque fois que le principe de non-refoulement sera menacé.

http://www.amnesty.ch/fr/pays/europe-asie-centrale/suisse...

 

 

 

18:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook | | | |

Commentaires

Les Suisses n'accusent pas tous les étrangers,le terme de criminel peut être dit pour d'autres manières que de tuer,ou dealer de la drogue,il y a des comportements criminels de ceux dont souffrent une grande partie de la population vieillissante se retrouvant en conflit avec des étrangers de l'UE,vous n'en faites pas partie,soyez rassurés,qui aimeraient que ce soit justement ces gens seuls et isolés qui vivent comme eux c'est à dire vivre la nuit et dormir le jour,oui le foot faisant partie de leur vie,il faudrait s'adapter à leur façon de vivre,s'ils sont intégrés c'est à eux de dormir,le sommmeil fait partie aussi des droits humains,donc ce que demandent beaucoup de suisses c'est qu'on respecte ce droit à leur égard et rien d'autre,ce qui devrait être compris lors des naturalisations,ce qui pour certains latins semble incompréhensible,dormir pour eux semble du temps perdu,demandez aux médecins et voyez ce qu'ils disent,les respect des valeurs humains a disparu dans ce pays qui nous vit naitre ,dommage,mais on est encore capables de différencier les fauteurs de trouble de ceux qui sont charmants et savent apprécier ce qu'est vraiment une personne âgée,et ceux là qu'ils soient remerciés!

Écrit par : lovsmeralda | 28/11/2010

Ce vote fait paraître une peur et un mécontentement très importants des populations, mais non une loi!

Le parlement saura faire la part des choses entre le criminel et une personne qui gagne quatre sous pour faire manger ses enfants. La Suisse n'est pas devenue l'Allemagne des années noires!

Les perdant n'ont pas gagné la confiance de la majorité par faiblesse, face à une réalité. La Suisse va certainement devenir un modèle de démocratie face à une islamisation aussi dangereuse que le nazisme en d'autres temps.

Aux parlementaires de démontrer que la sagesse et l'intelligence vont l'emporter. Pour moi, comme pour beaucoup d'étrangers, la Suisse est, et restera un modèle de démocratie.

Beaucoup de femmes voilées pensent la même chose, il faut les aider en profitant de cette votation positive.

Écrit par : NOËL | 28/11/2010

Etre étranger n'est pas une race.

Écrit par : Johann | 29/11/2010

Cher Monsieur.

Vous... manifester contre la décison d'une votation, du choix d'UN PEUPLE...

Comment est ce possible... ? J'halucine !!!

Savez vous ce qu'est une D-E-M-O-C-R-A-T-I-E ?

Écrit par : daniel | 29/11/2010

Faut arrêter de prendre les suisses pour des imbéciles, je ne suis d'aucun parti mais je me rends compte que les partis du centre et surtout la gauche, ne sont pas capable ou plutôt évitent les sujets qui posent problème. le problème des criminels étranger est un vrai probleme et actuellement les lois étaient trop laxiste (encore merci à notre gauche)
la gauche n'a cessé de s'enfoncer ces dernieres années. Il est en tant pour elle d'ouvrir les yeux et d'arrêter de jouer la politique de "Alice au pays des Merveilles)

Écrit par : saudanm | 29/11/2010

NOEL

Excusez-moi, mais je ne vois pas le rapport entre ce vote, l'islamisation et les femmes voilées!!!! Ai-je raté un épisode??

Écrit par : desanto | 29/11/2010

@ Desanto

Beaucoup de femmes voilées sont désireuse de vivre normalement sans voiles imposés le plus souvent, elles souhaitent ressembler et vivre comme toutes les femmes libres. Mais il n'y a pas que les femmes j'en conviens. Elles sont devenue le symbole d'un islam, refusé en Europe.

Ce vote n'est pas un replis de la Suisse sur elle même, comme certains journalistes et commentateurs de pacotille nous le racontent!

C'est un vote qui va faire réagir nos politiciens d'Europe et de France en particulier.

Beaucoup de musulmans n'ont pas cette haine de l'autre, ils n'imposent rien, ils veulent vivre NOTRE démocratie. C'est en cela que ce vote est positif.

Écrit par : NOËL | 29/11/2010

C'est comme cela la démocratie directe, il faut l'accepter.Certains ont manifesté leur déception et ce sont leurs droits, par contre les manifestations de colère avec déprédation des biens publics et privés sont inacceptables. Les délinquants multirécidivistes étrangers qui inondent les rues avec de la drogue, commettent des délits, viols sont à renvoyer chez eux pour le bien-être et la salubrité de notre société.

Écrit par : Sirène | 29/11/2010

NOEL est son probleme avec lIslam...on parle du renvoi des criminels etrangers ici alors allez plutot parler de l'islam sur le blog de Rose tel Aviv vous aurez plein de truc a vous dire...

Écrit par : Lyonnais du 69 (LE VRAI) | 29/11/2010

Droits de l'Homme:
art 1
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. (ce qui n'est pas le cas pour un criminel et/ou délinquant!les criminels et autres délinquants violent cet article)

art 3 Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. (sont concernés TOUTES les personnes résidant en Suisse et respectant les lois, notre gouvernement à un DEVOIR de préserver ces droits, les criminels et autres délinquants violent cet article)

art. 5 Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.(les victimes d'agresseurs et criminels DOIVENT être préservés!les criminels et autres délinquants violent cet article)

art. 11 1. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis. (L'initiative demande l'expulsion des criminels CONDAMNES!)

art 21 1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l'intermédiaire de représentants librement choisis.
2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d'égalité, aux fonctions publiques de son pays.
3. La volonté du peuple est le fondement de l'autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s'exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote.(ce qui est le cas du résultat des votations de dimanche!)

art 28 Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet. (c'est à notre gouvernement, maintenant, de faire ses preuves, les criminels et autres délinquants violent cet article)

art 29. 1. L'individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seule le libre et plein développement de sa personnalité est possible. (les criminels et autres délinquants violent cet article)
2. Dans l'exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n'est soumis qu'aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d'assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d'autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l'ordre public et du bien-être général dans une société démocratique. (les criminels et autres délinquants violent cet article)
3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s'exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies. (les criminels et autres délinquants violent cet article)

MAIS SURTOUT!

art 30 Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés. (les criminels et autres délinquants violent cet article, pas plus de commentaires! la liberté individuelle s'arrête ou commence celle de l'autre et chacun à droit à vivre en paix et sécurité)

Avant de réclamer ses droits, il faut respecter ses devoirs.

Bonne soirée

Écrit par : Mireille Luiset | 29/11/2010

juste ceci pour complèter le mot criminel,oui en voyant des écolos s'arroger le droit d'aller faire peur aux enfants Inuits et à leurs profs alors qu'en période de chasse tous les hommes sont loin,ceci aussi mérite cette appellation,ce comportement relève du terme comportment criminel envers des populations déja sous-alimentées et vivant sous la peur constante des groupes pétroliers,qui ne cessent de vouloir polluer l'océan arctique,c'est vrai ce terme peut être utilisé envers bien des groupes qui existent et qui polluent notre quotidien et ce sur toute la planète!les Suisses savent encore faire la différence entre ceux qui n'ont rien à se repprocher et les autres!
bien à vous et bonne journée

Écrit par : lovsmeralda | 30/11/2010

discrimination ?

MAIS OUI, bien sûr. Un étranger n'est pas un suisse, donc pas les mêmes droits et pas les mêmes devoirs.

Voyagez cher Monsieur ! Chaque pays fait cette distinction. Alors si vous voulez appeler cela discrimination, tout regroupement de personne est discriminatoire.

Vous ne faites pas partie d'un club, alors vous n'avez pas les mêmes droits que les membres. C'est p-a-r-f-a-i-te-m-e-nt normal !

Juste pour la parenthèse, vous employez le terme de racisme. Sachez qu'un étranger n'est pas forcément d'une autre race. Je suis désolé mais vous ne faites que mélanger des termes sans vraiment savoir ce qu'il veulent dire...

Écrit par : daniel | 30/11/2010

@ Mireille Luiset

Félicitations pour votre pertinence, c'est EXACTEMENT ce qu'il faut répondre à des personnes qui mélangent les termes comme "racisme", xénophobie", "droit de l'homme".

De plus en ayant des affiches qui disent " Nous sommes tous des moutons noirs", ((( mais oui je ne plaisantes pas !!!))) j'ai l'impression qu'ils pataugent éperdument dans des mots qu'ils ne connaissent pas, les pauvres.

Écrit par : Daniel | 30/11/2010

pour info. L'affiche " Nous sommes tous des moutons noirs" a été retirée du blog. Alors qu'il y était encore il y a quelques jours.

Peut-être que les défenseurs des droits de l'homme commencent à réfléchir sur la symbolique des mots.

A bon entendeur.

Écrit par : Daniel | 30/11/2010

Les commentaires sont fermés.