28/02/2011

Turquie : un modèle pour le monde arabe ?

Turquie : un modèle pour le monde arabe ?


Depuis début de l’année 2011, un vent de liberté souffle sur les pays arabes. Des pouvoirs totalitaires tombent l’un après l’autre (Tunisie, Egypte..,). La grande préoccupation de l’Occident consiste actuellement au remplacement de ces régimes archaïques. Dans ce cadre,  la Turquie, avec à sa tête le parti islamiste de Recep Tayyip Erdogan, est fréquemment donnée comme exemple ces dernières semaines. Voyons de près si le régime turc peut constituer un exemple pour le monde arabe.

Un Etat bâti sur des génocides

Les fondateurs de la Turquie dite « moderne » ont bâti ce pays sur le génocide des peuples et de leurs cultures. Leurs successeurs ont poursuivi la même sale besogne. En voici quelques exemples :


· Le génocide des Arméniens et des Assyro-Chaldéens (1915-1917) : 1,5 million d’Arméniens ont été massacrés par l’armée turque entre 1915 et 1917

· Le massacre des Kurdes, Alévis et Kizilbachs de Koçkiri (1919-1921)

· L’expulsion brutale de 1.2 million Grecs (1923-1924)

· Le massacre des Kurdes et des Assyriens après la révolte de Sheikh Said (1925-1928)

· Les massacres des Kurdes, Alévis et Kizilbachs de Dersim : 40’000 morts et 12’000 personnes déplacées (1935-1938)

· Les lois iniques et les déportations d’Arméniens, de Juifs, de Grecs (1942)

· Les pogroms d’Istanbul et d’Izmir contre les Grecs, les Arméniens et les Juifs (1955)

· La guerre contre les Kurdes de 1984 à ce jour, plus de 40’000 Kurdes ont été tués.

· La destruction de 3848 villages kurdes et les déplacements forcés de trois à quatre millions de paysans kurdes entre 1989 et 1998. Le but des auteurs de ces crimes contre l’humanité était de « turquiser » les terres de ces peuples, en exterminant d’abord les non-musulmans, puis les musulmans non-turcs et/ou, à défaut, de les assimiler.

Actuellement, on ne compte que 76.000 Arméniens, 15’000 Grecs et 2’000 Assyriens vivant en Turquie. Quant aux Kurdes, s’ils constituent le plus grand peuple du monde sans Etat (plus de 20 millions en Turquie), ils sont toujours opprimés et menacés dans leur existence.

En effet, la politique d
’assimilation des Kurdes, par les gouvernements successifs turcs, a rencontré de fortes résistances. Aucune solution, autre que militaire, n’a jamais été réellement mise en œuvre pour sortir de l’impasse : la guérilla du PKK  s’exerce depuis 1984 et la lutte antiterroriste a déjà coûté 250 milliards d’euros et 42 000 vies humaines, 4 000 villages brûlés, des millions de déplacés et une obsession sécuritaire qui maintient la société turque dans un état de «

terreur ». Et le PKK n’est que le vingt-neuvième mouvement d’insurrection lancé contre la Turquie en moins d’un siècle… Le gouvernement d’Erdogan ne fait pas exception à la règle. Pourtant, ce dernier avait lancé en grande pompe, en 2009, une démarche (y compris auprès du PKK) pour chercher une solution à la question kurde. Peu de temps après, les autorités turques ont lancé une opération de grande envergure pour incarcérer près de deux mille dirigeants, élus (y compris des maires) du parti pour une société démocratique (DTP, pro-kurde) et des organisations de la société civile telles que l’Association des droits de l’homme. Le discours tenu par M. Erdogan, à la veille des élections législatives (prévues en juin 2011), est guère différent que le parti d’Action nationale (fasciste) turc.

Violations des droits de l’homme

Le bilan des violations massives des droits de l’homme est effrayant en Turquie :

· Durant les 20 dernières années, 20 000 (vingt-mille) opposant-e-s ont été victimes d’exécutions sommaires et extrajudiciaires, plus de 1200 autres de disparitions forcées. 428 enfants ont été tués par les forces de l’ordre turques et/ou par l’explosion des mines anti-personnelles.

· Durant ces 8 dernières années (règne du parti de M. Erdogan : de 2002 à fin 2010) :

· 8 710 personnes ont été torturées ;

· 87 513 personnes ont été placées en garde à vue, dont 11 034 ont été inculpées et incarcérées ;

· 232 partis et associations ont été interdits ou ont fait l’objet d’une procédure d’interdiction ;

· 627 organisations, parti politiques, agences de presse et associations culturelles dont les sièges ont été perquisitionnés ou saccagés ;

· 671 publications interdites ou censurées ;

· 200 journalistes ont été incarcérés ;

· 2 498 personnes poursuivies en raison de leurs opinions ont été condamnées à un total de 6155 années de prison et 108 milliards TL d’amende ;

· 980 étudiants ont été interdits de cours de 1 semaine à 1 an et 104 autres ont été expulsés pour avoir revendiqué l’enseignement dans leur langue maternelle.

· Selon les chiffres officiels, les prisons turques comptent actuellement 6217 prisonniers politiques et 2113 enfants.

Laïcité en Turquie

Selon les données du Ministère des affaires religieuses (Diyanet Isleri Baskanligi), ce dernier gère 82000 mosquées et emploie 94207 fonctionnaires. Rattaché au Cabinet du Premier Ministre, son budget s’élève à 2,7 milliards Livres turques [1]. Ce qui équivaut aux budgets cumulés de huit ministères. A titre de comparaison, la Turquie compte 67000 écoles publiques et 1200 hôpitaux.

Contrairement à la pluralité de son titre, les activités du Ministère des affaires religieuses sont destinées exclusivement aux musulmans sunnites. Les minorités religieuses, reconnues pourtant par le traité de Lausanne (Chrétiens et Juifs), ne bénéficient pas du budget dudit ministère. Il en est de même pour les Alévis qui constituent pourtant près de 20 % de la population de la Turquie. Pire, les biens (immobiliers) des minorités religieuses non musulmanes, confisqués il y a plusieurs décennies, ne sont toujours pas restitués. La politique poursuivie est de forcer les minorités religieuses à se convertir au sunnisme.

De plus, ce ministère, au travers de sa fondation (Türkiye Diyanet Isleri Vakfi) créée en 1976, occupe une place importante dans l’économie turque avec un millier de filiales et des trillions de capitaux. Il est actif dans les domaines suivants : construction, publications, alimentation, assurances, textile, enseignement, chimie et finances.

Dette extérieure, chômage et pauvreté

L’économie turque est encore et toujours sous le coup des politiques néolibérales dictées par des institutions financières internationales (FMI et Banque mondiale). La dette extérieure de la Turquie s’élève actuellement à 254 milliards de dollars américains dont 124 milliards ont été contractés par le gouvernement d’Edogan ces huit dernières années.

Suite à l’application des politiques néolibérales, pratiquement toutes les entreprises étatiques ont été privatisées et des centaines de milliers de personnes ont été licenciées. Selon les chiffres officiels de 2009, il y a trois millions de chômeurs en Turquie. Ce chiffre ne comprend pas les sans -emplois dans les zones rurales et les bidonvilles (estimés également à trois millions) ainsi que les femmes au foyer (12 millions). Ainsi, la Turquie compte 23 millions d’actifs (y compris à temps partiel) sur une population de 73 millions.

Toujours selon les chiffres officiels, plus de 12 millions de personnes (18,8 % de la population) vivent au-dessous du seuil de la pauvreté. Selon une recherche du syndicat DISK, un salaire mensuel de trois mille livres turques  est nécessaire pour un ménage de quatre personnes. Or, le salaire minimum fixé par le gouvernement turc au début de cette année est de 796.50 livres turques.

Relations Turquie - Israël

Outre ses relations économiques, la Turquie entretient une collaboration étroite avec Israël sur le plan militaire. Elle est basée sur l’Accord de coopération en matière de défense, signé en 1994. Dans ce cadre, la Turquie a récemment conclu avec Israël l’achat d’armement et la modernisation de sa flotte d’avions de combat pour un montant de 2,5 milliards de dollars américains. En plus de ces achats, Israël utilise l’espace aérien turc et la base aérienne de Konya pour la formation de ses soldats.


Conclusion

Membre de l’OCDE, de l’OSCE, du Conseil de l’Europe et du G20, la Turquie « moderne » est un allié stratégique de l’Occident. De plus, elle est membre de l’OTAN, possédant  la deuxième plus grande armée (en effectif) de ce pacte militaire impérialiste. A ce titre, elle joue le rôle de gendarme pour les intérêts occidentaux.

Avec la Turquie et Israël, l’Egypte constitue une pièce maitresse de la politique occidentale dans la région. En effet, depuis l’accord de paix entre Israël et l’Egypte en 1979, ce dernier a reçu (depuis cette date) des Etats-Unis 64 milliards de dollars d’aide dont 40 pour l’équipement militaire. La perte du contrôle de ce pays pour l’Occident aura des conséquences désastreuses. C’est ce qui explique certainement l’éloge occidentale à Erdogan (qualifié pourtant d’inculte dans des câbles diplomatiques américains rendus publics par Wikileaks).

Ironie du sort, l’Occident propose comme modèle aux anciennes colonies de l’Empire ottoman un régime qui rêve de mener une politique néo-ottomane dans la région.

La tentative d’imposer le modèle turc aux peuples arabes signifie que ces derniers sont condamnés à vivre sous la répression, dans la pauvreté et le chômage. Cela signifie également que les peuples arabes n’ont pas le droit à vivre dans la démocratie et jouir des libertés fondamentales.


Si la Turquie constitue vraiment un modèle, pourquoi l’Union européenne la laisse-t-elle poireauter à sa porte depuis 1987 ?

A l’instar d’autres peuples, les peuples arabes aspirent à la liberté et la démocratie. Ils n’ont pas besoin de modèle ; ils sauront trouver le régime qui leur convient pourvu qu’on les laisse  en paix.

Maison Populaire de Genève

Demir SÖNMEZ

Genève, le 27 févr. 11
[1]  1 US dollar vaut 1,5 Livre turc.

Maison populaire de Genève
Case postale 1141 CH-1211 Genève 1
BCGE ccp 12-1-2 compte 5021.30.88 – Clearing : 788  
www.assmp.org <
http://www.assmp.org>  
assmp@assmp.org <mailto:assmp@assmp.org>

11:00 Publié dans Droits de l'humaine | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook | | | |

Commentaires

Tu parle des relations de la Turquie avec Israël, T'as pas écouté les nombreux vidéo ou Erdogan dénonce les Israéliens en public en les qualifiant d'assassins d'enfants????
Tu parle de la laïcité de la Turquie et qu'elle privilégie l'islam et pas les autres religions, moi j'habite au Canada mon petit gars, un PAYS SUPPOSÉMENT MODÈLE de laïcité, alors tu peux me dire pourquoi on fête NOËL (fête chrétienne) et non pas La fête du sacrifice (fête musulmane), pourquoi on gère des milliers d'églises et on les autorise à sonner leurs cloches, et on interdit les quelques mosquées (2 3 mosquée par ville) d'appeler à la prière. Sachant qu'il y a maintenant des millions de musulmans au Canada, pourquoi on consacre pas un petit budget à l'apprentissage des principes de cette religion et qu'on devrait consacrer un budget au chrétiens et au juifs en Turquie. Parle pas des sujets que tu connais pas petit bonhomme.

Écrit par : Mohamed | 28/02/2011

Eh bé ! Voilà l'exeption qui confirme la règle, le seul sujet sur lequel nous sommes parfaitement d'accord.

Écrit par : Giona | 28/02/2011

Va te faire foutre fils de pute!!!

Qui tu es toi pour critiquer la Turquie? Ce qui est sur c'est que tu n'a pas les capacités mentales pour comprendre la grandeur de la Turquie.

Ali.keskin@yahoo.fr

91.86.20.141
Bannir cette IP

Écrit par : Ali | 28/02/2011

Visiblement, cet homme a une GROSSE dent contre la Turquie et il le fait savoir exprès au moment où la Turquie a de plus en plus la cote.

Je me demande comment un tel site laisse paraître un tel article avec des chiffres précis à l'unité près sans qu'aucune source FIABLE soit citée. On parle de plus de 3000 villages kurdes rasés, mais c'est tout simplement comique. Dans une zone de la Turquie où il y a des villages tous les 10 30 km, ça voudrait dire que on aurait aujourd'hui un vrai no mans land !!!!

Faut arrêter de planer un peu. Votre article n'est absolument pas crédible.

Si vous souhaitez un temps soit peu aider les turcs d'origines kurdes en Turquie, commencez donc par montrer du doigt l'organisation terroriste le PKK qui fait bien plus de mal aux kurdes qu'aux turcs. Ils tuent et menacent délibérément les professeurs d'écoles qui viennent éduquer les enfants dans les villages de l'Est. Tout ce qui touche à l'Etat est attaqué dans le seul but de laisser les kurdes dans l'ignorance et dans la pauvreté, car tant que les kurdes sont ignorants et pauvres, ils soutiendront aveuglément le PKK qui profitent de leurs sorts pour exister.

Le PKK se finance au travers de racket, trafic de drogue et de clandestins. Ils agissent en Europe et menacent même les kurdes qui ne souhaitent pas verser l'impot révolutionnaire (racket). On l'a vu à Marseille.

Je suis quasi certain que au travers votre maison populaire de genève vous y abritez des activistes du PKK ou encore vous vous en servez comme un point de récolte du racket qu'organise le PKK en Suisse. Soyez honnête, dites que je mens pour voir que je rigole un peu...

Écrit par : Cem | 28/02/2011

Inutile de participer à un débat dont certains protagonistes sont apparemment de futurs porteurs de bombes, d'après leur commentaire.

Écrit par : Mère-Grand | 01/03/2011

Je rejoins parfaitement les propos de l'auteur sur le vrai visage de la "Turquie" qui va disparaître dans quelques temps ( très proches ) une fois que les occidentaux n'auront plus besoins de mongoles incultes, de barbares, de sauvages ne sachant et ne pouvant vivre avec autrui. Des turcs sans grands intérêts pour les Etats-Unis ou la GB voir Israêl mais pour le moment ces derniers pays jouent comme ils l'endent en permettant à la "turquie" de massacrer sans gêne les KURDES et de pratiquer une politique de terre brulée.

Vous avez raison "Mère-Grand" car voir des "personnes" comme ali ou cem diffamer sur les Kurdes et le PKK et répeter par coeur ce que leurs pauvres médias et état communiquent, c'est inquiétant. Les turcs ne serons jamais des personnes civilisés parceque il leur manque ce gène que les Kurdes ont pourtant essayer de semer mais sans succès..... pauvres ingorants

Écrit par : KOHEN | 01/03/2011

Kohen = discours haineux d'un raciste qui a la rage.
Etouffe toi dans ta haine, toi et tes semblables (dont l'auteur de ce pitoyable article :)

PERSONNE n'a jamais pu soumettre les Turcs, et PERSONNE n'y parviendra JAMAIS, ne vous en déplaise B-)

"Venu des steppes asiatiques, le croissant flotte et flottera toujours"

RAGEZ !! HAHAHAHAAHAHHAHAAHAHAHA

Écrit par : Jean Jacques | 01/03/2011

Kohen où comment se faire ridiculement passer pour un ignare bobo qui croit que le PKK est un mouvement de solidarité pacifiste qui règle ses problèmes avec un paquet de gateau dans la main gauche et un bouquet de fleur dans la main droite.

Ce qu'il faut pas lire défois... A votre grand dam, la Turquie est en passe de devenir un pays puissant et de plus en plus démocratique. Vous voulez de la comparaison? Comptez-moi le nombre de députés français d'origines étrangères (je ne parle pas des sionistes) qui siègent au parlement???? Pas un seul maghrebin, turc, noir, chinois... Pourtant quand je regarde le parlement turc, je vois plus d'une trentaine de députés kurdes, qui pourtant ont flirtés avec le PKK.

C'était un exemple... parmis tant d'autres.

La prochaine fois évitez de vous faire ridiculiser.

Écrit par : Cem | 01/03/2011

espèce de fils de lache demir sonmez fais bien ton beau en suisse sale kurde de merde je baise ta sale race de pute et toute ta clique d'enculé!!! tu n'es avec ton pkk qu'un ramassi de connard suçant des queues d'ours a gland bleu!!!

kojirodragon@hotmail.fr

Adresse IP de l'auteur 88.168.14.173

Écrit par : kojiro | 01/03/2011

C'est un très bon article qui rappel la véritable identité des criminels Turques.Même si le peuple Turque n'est pas en majorité comme cela!

Faire des commentaires sous pseudo c'est facile. Donne ton nom et ton prénom afin que l'on constate ce que tu as dans le calbus..Des dattes séchées?

Essaye d'avoir ces propos devant moi sur un chemin de bois ou il n'ya pas de témoins, je te le jurre tu reste handicapé toute ta vie qui plus est, du n'est plus en sécurité nulle part, t'obligeant à déménager tous les mois! Lopette!

Semïr SONMEZ -SVP- Ôtez ces propos de votre blog ne laissez pas ces trouducs insulter les gens les conflits peuvent dégénérer à cause de corniauds de ce style.

"Kojiro" fait des excuses immédiatement et je t'assure que je te fais les miennes et je demande que mon post soit mis à la poubelle.

Tu n'a pas le droit de t'exprimer comme cela il en va de l'image de la Turquie soit disant moderne. Par les temps qui courent c'est très dangereux.

Soit un mec bien fait le, montre que tu es un homme de paix. N'oublie pas qu'il y a des milliers de lecteurs sur les blogs de la TDG..Fait le pour eux.

Écrit par : ckoidont | 01/03/2011

Je ne connais presque rien à la Turquie mais constate que ceux qui prétendent en défendre les valeurs ci-dessus montrent surtout qu'ils ne connaissent que les valeurs de l'injure et de la menace...

Écrit par : gerardh | 01/03/2011

Je pense que si l'article avait été crédible, un débat serein se serait installé... Comme on dit, réponse bête à un geste bête. Mister Demir n'a que ce qu'il mérite.

Écrit par : Cem | 01/03/2011

Les Kurdes ont malheureusement aidé les turcs à créer ce pays dit "turquie". La seule récompense fut de les trahir puis de vouloir les anéantir et les turquifier mais sans succès de la part des turcs. Les Kurdes tendent la main depuis des décenies pour montrer aux turcs qu'ils veulent bien vivre en paix avec eux malgré toutes les souffrances subies jusqu'à ce jour mais là aussi les turcs sont sourds à leurs demandes....

Donc oser traiter qui que soit de raciste c'est que vous ne connaissez vraiment pas les mots que vous utilisez ni leur définition. Un minimum de respect ( allez chercher la défintion dans un dictionnaire français et non turc car ce mot n'existe pas dans le leur ) pour les gens et peut-être qu'un jour les Kurdes vous pardonneront... Si effectivement cem, jean-jacques, kojiro avaient un peu de savoir vivre et de savoir être ils n'auraient pas commenté de cette façon, apprenez à lire, comprendre, analyser, faire de l'explication de textes, etc... avant d'écrire ce genre de bétises sur un blog quelconque.

Écrit par : KOHEN | 01/03/2011

Vous nous saoulez de chiffres, que des chiffres les uns après les autres mais absolument AUCUNE SOURCE....

Cet article est une grosse blague.

Tout le monde peut faire ce genre de choses, sortir des centaines de chiffres sans en prouver l'authenticité.

Écrit par : Selim | 02/03/2011

Erdogan le TURC a reçu le 1er Décembre 2010 le prix Al-Khadafi! Ce prix est décerné pour la défense des libertés! Le TURC a déclaré ce jour là que les liens entre les deux pays se renforçaient! Et voilà la réalité!

On peut en rire aux éclats, mais moi j'ai envie de foutre des baffes dans le tronche de ce Président de mes deux, et à celles et ceux qui le soutient.

Elle est belle la politique Turque avec des saloperies de ce genre!

Il y a pas mal de commentaires qui datent de 2010 ou les musulmans Suisses s'opposaient à toutes critiques des dirigeants Musulmans il me semble?

Écrit par : ckoidont | 02/03/2011

Alors là fallait surtout pas s'aventurer sur ce terrain ckoidont... ce prix qu'il n'a absolument pas demandé représente sa défense du peuple palestiniens qui subit un massacre et un embargo qui affame tout un peuple. Quand quelqu'un veut vous donner ce prix, même si ça vient d'un homme peu glorieux, on crache pas dessus et on a la politesse d'accepter.

En attendant, c'est pas le 1er Ministre Erdogan qui a reçu Kadhafi en grande pompe en France en faisant multiples courbettes pour lui vendre ses armes qu'il utilise maintenant pour tuer des civils. C'est pas Erdogan qui a laissé Kadhafi planter sa tente dans la cours de l'Elysée. C'est pas la Turquie qui a soutenu tout ces régimes dictatoriaux sous prétexte que l'opposition serait islamiste.

Donc avant de vous attaquer à Erdogan, essayez de savoir de quoi vous parlez ignorant.

Écrit par : Cem | 02/03/2011

Parceque cem croit que la truquie n'a pas acheté pour plus de 350 milliards de dollars d'armes pour tuer les Kurdes ? Et elle continue encore de le faire, elle s'adresse systématiquement au FMI pour obtenir des lignes de crédit afin de subvenir aux besoins d'armes auprès des occidentaux, les mêmes qui ont vendu des armes à Kahafi et tous les autres dictateurs, ce qui veut dire que le jour d'erdogan est donc proche également.......

Écrit par : KOHEN | 02/03/2011

Faut bien défendre les copains coûte que coûte! Comme c'est bizarre...

Erdogan est un Anaconda sournois au service de l'islam. Que Sarkozy et ses amis du gouvernement ait reçu un criminel, en fait, il en reçoit plusieurs comme le Syrien et'autres. La france ne brille pas à l'étranger, c'est sûr!

Cela n'indique pas que la Turquie est un exemple pour le monde Musulman loin s'en faut! Les prêches islamiques sont les mêmes sur toute la planète. Votre agressivité en dit long sur votre vision islamique de la liberté.

La liberté de critiquer Erdogan ne vous convient pas? Comme c'est bizarre....

Écrit par : Pierre NOËL | 02/03/2011

Ahahahaha allez continuez j'adore vos commentaires pleins d'ignorance digne du beauf en train de boire son 10ème rouge au comptoir du bistrot.

Le FMI??? Ca fait des années et des années que Erdogan refuse d'y recourir, la dernière fois que DSK est venu en Turquie il est reparti la queue entre les jambes. Les armes? Et alors? Un Etat souverain n'a-t-il pas le droit de se défendre contre le terrorisme? Chaque fois qu'un terroriste du PKK meurt permet à la Turquie de souffler un peu et permet aux kurdes de se libérer un peu plus de leur emprise.

Pierre Noel, c'est pas la peine que je commente votre commentaire tellement il est plein de haine envers l'Islam. Même un enfant parlant de géoplitique dans le Journal de Mickey serait plus crédible que vous.

Écrit par : Cem | 03/03/2011

D'accord avec Demir, La Turquie est par excellence l'anti modele.
Je ne comprend pas pourquoi elle ne cherche pas a faire son devoir de memoire vis a vis de son passe au lieu de nier tout en bloc?
Pourquoi cherche t elle une adhesion a l'union Europeene alors que sa geographie est en asie? auquel cas toute l'Afrique et l'asie doivent adherer a l'union europeene aussi...
Et de toute facon la question n'est plus du jour , car Erdogan fait basculer la turquie vers une dictature islamique a l'iranienne, cela commence par museler les opposants, les journalistes etc... Je souffre pour mes amis turques laiques
a Istambul ....C'est triste pout la Turquie d'Ata turc

Écrit par : dominique | 09/03/2011

Les commentaires sont fermés.