28/02/2011

Turquie : un modèle pour le monde arabe ?

Turquie : un modèle pour le monde arabe ?


Depuis début de l’année 2011, un vent de liberté souffle sur les pays arabes. Des pouvoirs totalitaires tombent l’un après l’autre (Tunisie, Egypte..,). La grande préoccupation de l’Occident consiste actuellement au remplacement de ces régimes archaïques. Dans ce cadre,  la Turquie, avec à sa tête le parti islamiste de Recep Tayyip Erdogan, est fréquemment donnée comme exemple ces dernières semaines. Voyons de près si le régime turc peut constituer un exemple pour le monde arabe.

Un Etat bâti sur des génocides

Les fondateurs de la Turquie dite « moderne » ont bâti ce pays sur le génocide des peuples et de leurs cultures. Leurs successeurs ont poursuivi la même sale besogne. En voici quelques exemples :


· Le génocide des Arméniens et des Assyro-Chaldéens (1915-1917) : 1,5 million d’Arméniens ont été massacrés par l’armée turque entre 1915 et 1917

· Le massacre des Kurdes, Alévis et Kizilbachs de Koçkiri (1919-1921)

· L’expulsion brutale de 1.2 million Grecs (1923-1924)

· Le massacre des Kurdes et des Assyriens après la révolte de Sheikh Said (1925-1928)

· Les massacres des Kurdes, Alévis et Kizilbachs de Dersim : 40’000 morts et 12’000 personnes déplacées (1935-1938)

· Les lois iniques et les déportations d’Arméniens, de Juifs, de Grecs (1942)

· Les pogroms d’Istanbul et d’Izmir contre les Grecs, les Arméniens et les Juifs (1955)

· La guerre contre les Kurdes de 1984 à ce jour, plus de 40’000 Kurdes ont été tués.

· La destruction de 3848 villages kurdes et les déplacements forcés de trois à quatre millions de paysans kurdes entre 1989 et 1998. Le but des auteurs de ces crimes contre l’humanité était de « turquiser » les terres de ces peuples, en exterminant d’abord les non-musulmans, puis les musulmans non-turcs et/ou, à défaut, de les assimiler.

Actuellement, on ne compte que 76.000 Arméniens, 15’000 Grecs et 2’000 Assyriens vivant en Turquie. Quant aux Kurdes, s’ils constituent le plus grand peuple du monde sans Etat (plus de 20 millions en Turquie), ils sont toujours opprimés et menacés dans leur existence.

En effet, la politique d
’assimilation des Kurdes, par les gouvernements successifs turcs, a rencontré de fortes résistances. Aucune solution, autre que militaire, n’a jamais été réellement mise en œuvre pour sortir de l’impasse : la guérilla du PKK  s’exerce depuis 1984 et la lutte antiterroriste a déjà coûté 250 milliards d’euros et 42 000 vies humaines, 4 000 villages brûlés, des millions de déplacés et une obsession sécuritaire qui maintient la société turque dans un état de «

terreur ». Et le PKK n’est que le vingt-neuvième mouvement d’insurrection lancé contre la Turquie en moins d’un siècle… Le gouvernement d’Erdogan ne fait pas exception à la règle. Pourtant, ce dernier avait lancé en grande pompe, en 2009, une démarche (y compris auprès du PKK) pour chercher une solution à la question kurde. Peu de temps après, les autorités turques ont lancé une opération de grande envergure pour incarcérer près de deux mille dirigeants, élus (y compris des maires) du parti pour une société démocratique (DTP, pro-kurde) et des organisations de la société civile telles que l’Association des droits de l’homme. Le discours tenu par M. Erdogan, à la veille des élections législatives (prévues en juin 2011), est guère différent que le parti d’Action nationale (fasciste) turc.

Violations des droits de l’homme

Le bilan des violations massives des droits de l’homme est effrayant en Turquie :

· Durant les 20 dernières années, 20 000 (vingt-mille) opposant-e-s ont été victimes d’exécutions sommaires et extrajudiciaires, plus de 1200 autres de disparitions forcées. 428 enfants ont été tués par les forces de l’ordre turques et/ou par l’explosion des mines anti-personnelles.

· Durant ces 8 dernières années (règne du parti de M. Erdogan : de 2002 à fin 2010) :

· 8 710 personnes ont été torturées ;

· 87 513 personnes ont été placées en garde à vue, dont 11 034 ont été inculpées et incarcérées ;

· 232 partis et associations ont été interdits ou ont fait l’objet d’une procédure d’interdiction ;

· 627 organisations, parti politiques, agences de presse et associations culturelles dont les sièges ont été perquisitionnés ou saccagés ;

· 671 publications interdites ou censurées ;

· 200 journalistes ont été incarcérés ;

· 2 498 personnes poursuivies en raison de leurs opinions ont été condamnées à un total de 6155 années de prison et 108 milliards TL d’amende ;

· 980 étudiants ont été interdits de cours de 1 semaine à 1 an et 104 autres ont été expulsés pour avoir revendiqué l’enseignement dans leur langue maternelle.

· Selon les chiffres officiels, les prisons turques comptent actuellement 6217 prisonniers politiques et 2113 enfants.

Laïcité en Turquie

Selon les données du Ministère des affaires religieuses (Diyanet Isleri Baskanligi), ce dernier gère 82000 mosquées et emploie 94207 fonctionnaires. Rattaché au Cabinet du Premier Ministre, son budget s’élève à 2,7 milliards Livres turques [1]. Ce qui équivaut aux budgets cumulés de huit ministères. A titre de comparaison, la Turquie compte 67000 écoles publiques et 1200 hôpitaux.

Contrairement à la pluralité de son titre, les activités du Ministère des affaires religieuses sont destinées exclusivement aux musulmans sunnites. Les minorités religieuses, reconnues pourtant par le traité de Lausanne (Chrétiens et Juifs), ne bénéficient pas du budget dudit ministère. Il en est de même pour les Alévis qui constituent pourtant près de 20 % de la population de la Turquie. Pire, les biens (immobiliers) des minorités religieuses non musulmanes, confisqués il y a plusieurs décennies, ne sont toujours pas restitués. La politique poursuivie est de forcer les minorités religieuses à se convertir au sunnisme.

De plus, ce ministère, au travers de sa fondation (Türkiye Diyanet Isleri Vakfi) créée en 1976, occupe une place importante dans l’économie turque avec un millier de filiales et des trillions de capitaux. Il est actif dans les domaines suivants : construction, publications, alimentation, assurances, textile, enseignement, chimie et finances.

Dette extérieure, chômage et pauvreté

L’économie turque est encore et toujours sous le coup des politiques néolibérales dictées par des institutions financières internationales (FMI et Banque mondiale). La dette extérieure de la Turquie s’élève actuellement à 254 milliards de dollars américains dont 124 milliards ont été contractés par le gouvernement d’Edogan ces huit dernières années.

Suite à l’application des politiques néolibérales, pratiquement toutes les entreprises étatiques ont été privatisées et des centaines de milliers de personnes ont été licenciées. Selon les chiffres officiels de 2009, il y a trois millions de chômeurs en Turquie. Ce chiffre ne comprend pas les sans -emplois dans les zones rurales et les bidonvilles (estimés également à trois millions) ainsi que les femmes au foyer (12 millions). Ainsi, la Turquie compte 23 millions d’actifs (y compris à temps partiel) sur une population de 73 millions.

Toujours selon les chiffres officiels, plus de 12 millions de personnes (18,8 % de la population) vivent au-dessous du seuil de la pauvreté. Selon une recherche du syndicat DISK, un salaire mensuel de trois mille livres turques  est nécessaire pour un ménage de quatre personnes. Or, le salaire minimum fixé par le gouvernement turc au début de cette année est de 796.50 livres turques.

Relations Turquie - Israël

Outre ses relations économiques, la Turquie entretient une collaboration étroite avec Israël sur le plan militaire. Elle est basée sur l’Accord de coopération en matière de défense, signé en 1994. Dans ce cadre, la Turquie a récemment conclu avec Israël l’achat d’armement et la modernisation de sa flotte d’avions de combat pour un montant de 2,5 milliards de dollars américains. En plus de ces achats, Israël utilise l’espace aérien turc et la base aérienne de Konya pour la formation de ses soldats.


Conclusion

Membre de l’OCDE, de l’OSCE, du Conseil de l’Europe et du G20, la Turquie « moderne » est un allié stratégique de l’Occident. De plus, elle est membre de l’OTAN, possédant  la deuxième plus grande armée (en effectif) de ce pacte militaire impérialiste. A ce titre, elle joue le rôle de gendarme pour les intérêts occidentaux.

Avec la Turquie et Israël, l’Egypte constitue une pièce maitresse de la politique occidentale dans la région. En effet, depuis l’accord de paix entre Israël et l’Egypte en 1979, ce dernier a reçu (depuis cette date) des Etats-Unis 64 milliards de dollars d’aide dont 40 pour l’équipement militaire. La perte du contrôle de ce pays pour l’Occident aura des conséquences désastreuses. C’est ce qui explique certainement l’éloge occidentale à Erdogan (qualifié pourtant d’inculte dans des câbles diplomatiques américains rendus publics par Wikileaks).

Ironie du sort, l’Occident propose comme modèle aux anciennes colonies de l’Empire ottoman un régime qui rêve de mener une politique néo-ottomane dans la région.

La tentative d’imposer le modèle turc aux peuples arabes signifie que ces derniers sont condamnés à vivre sous la répression, dans la pauvreté et le chômage. Cela signifie également que les peuples arabes n’ont pas le droit à vivre dans la démocratie et jouir des libertés fondamentales.


Si la Turquie constitue vraiment un modèle, pourquoi l’Union européenne la laisse-t-elle poireauter à sa porte depuis 1987 ?

A l’instar d’autres peuples, les peuples arabes aspirent à la liberté et la démocratie. Ils n’ont pas besoin de modèle ; ils sauront trouver le régime qui leur convient pourvu qu’on les laisse  en paix.

Maison Populaire de Genève

Demir SÖNMEZ

Genève, le 27 févr. 11
[1]  1 US dollar vaut 1,5 Livre turc.

Maison populaire de Genève
Case postale 1141 CH-1211 Genève 1
BCGE ccp 12-1-2 compte 5021.30.88 – Clearing : 788  
www.assmp.org <
http://www.assmp.org>  
assmp@assmp.org <mailto:assmp@assmp.org>

11:00 Publié dans Droits de l'humaine | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook | | | |

27/02/2011

L'Alternative rose-verte-rouge pour maintenir la majorité au Conseil Municipal

 

Sylvain Thévoz (Candidat Socialiste)

" Socialistes, Verts, Ensemble à Gauche, nous voulons continuer de faire de Genève une ville de l'Alternative où les inégalités sont combattues, les différences fécondées, et la qualité de vie développée."

 

Alfonso Gomez Cruz (Candidat Les Vert)

La gauche n'est jamais arrivée au pouvoir que rassemblée: "L'union est un combat !", lançait Etienne Fajon dans les années 1970 !

Parfois c’est aussi la fête et la bonne humeur !

 

Tobia Schnebli (Candidat Ensemble à Gauche)

Même avec ses moyens financiers réduits, Ensemble à Gauche est une composante essentielle de la majorité de l'Alternative en Ville de Genève.

En unissant ses forces dans une seule liste, Ensemble à Gauche donne toutes les chances à l'Alternative rose-verte-rouge de maintenir la majorité au Conseil Municipal.


Un bon résultat d'Ensemble à Gauche est essentiel non seulement pour barrer la route à la droite néo-libérale, populiste et défendant les milieux fortunés, mais aussi pour défendre fermement les intérêts de la population pour une ville solidaire, écologique, conviviale et populaire.

 

Julien Cart (Candidat Les Vert)

L'Alternative : unité et solidarité pour maintenir la majorité !

En ce dimanche 27 février, deux semaines jour pour jour avant l'élection au Conseil Municipal en Ville de Genève, les candidat-e-s de l'Alternative, qui regroupent les Verts, les Socialistes et Ensemble à Gauche, se retrouvent pour une photo de campagne afin de marquer leur unité pour garder la majorité de gauche.

Dans un canton où la droite est majoritaire, la Ville de Genève apparaît encore un bastion imprenable pour une droite trop divisée pour espérer renverser la majorité. La menace vient avant tout des formations extrêmistes, comme l'UDC et le MCG, qui basent leur campagne sur la peur et le rejet, et qui pourraient remettre en question l'hégémonie du camp rose-vert-rouge. C'est donc fort-e-s de leur unité et de leur volonté de coopérer lors d'une législature qui s'annonce tout aussi passionnante et difficile que la précédente, que les candidat-e-s se se sont réuni-e-s, avant de jeter leur dernières forces dans la bataille.

S'il demeure quelques incertitudes et quelques méfiances des un-e-s et des autres quant aux scénarios pour l'élection des candidat-e-s au Conseil administratif, une chose est certaine : la volonté populaire sera la grande révélatrice des nouvelles forces en présence, et décidera pour beaucoup les stratégies qui devront permettre, on l'espère, à l'Alternative de maintenir ses 4 sièges à l'exécutif de la Ville. Il faudra alors, au soir des élections du 13 mars, que l'Alternative se montre aussi unie que lors de cet après-midi au bord de l'Arve. En effet, un échec dans la reconduction de cette majorité serait très mal vécu au sein de chaque formation. Unité, solidarité et coopération, voilà qui doit être le maître mot du combat de chacun-e au sein de l'Alternative, afin de pouvoir fêter de belles victoires lors des prochains scrutins électoraux !

Julien Cart

co-président Jeunes Vert-e-s Genève

candidat Ville de Genève, Les Verts, liste no3

 

 

DSC_0002.JPG
DSC_0003.JPG
DSC_0008.JPG
r">DSC_0009.JPG
DSC_0010-.jpg
DSC_0011.JPG

 

DSC_0012-.jpg
DSC_0013.JPG
DSC_0014.JPG
DSC_0015.JPG
DSC_0016.JPG
DSC_0018.JPG
DSC_0019.JPG
DSC_0021-1.jpg
DSC_0021.JPG
DSC_0022.JPG

 

DSC_0027-1.jpg
DSC_0047.JPG
DSC_0050.JPG
DSC_0051.JPG
DSC_0054.JPG
DSC_0057.JPG
photos_alternative_14.jpegDSC_0058.JPG
DSC_0060.JPG

 

DSC_0061.JPG
photos_alternative_4.jpeg
photos_alternative_7.jpeg

21:10 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

La Lettre d'information n°3 de Sami Kanaan

La Lettre d'information n°3 de Sami Kanaan

 

DSC_0491.jpg

J-18: Les bulletins de vote commencent à être distribués! (Newsletter  n° 3)


Dans moins de 18 jours, dimanche 13 mars, ont lieu les  élections au Conseil municipal.
Depuis ce mercredi, les enveloppes contenant les bulletins de vote  commencent à être distribuées dans les boîtes aux lettres, et ceci jusqu'à jeudi  prochain. Il est donc temps de s'intéresser aux enjeux de cette élection!  Pour  vous assurer que la Ville de Genève poursuive son action en faveur de toutes et  tous, et éviter la victoire des intérêts particuliers ou des forces populistes, mobilisez-vous, votez, faites voter pour les forces de progrès social! De préférence la liste socialiste  n°2, bien sûr :-)
La newsletter de cette semaine porte surtout sur des enjeux sociaux:  l'emploi des jeunes, les prestations sociales municipales aux rentiers AVS/AI et les mesures discriminatoires contre les porteurs de lunettes dans l'assurance-maladie. Je vous souhaite une excellente lecture! Et n'hésitez  pas à me contacter!

Discrimination injuste pour les porteurs de lunettes!

Depuis le 1er janvier 2011, les frais liés aux lunettes ne seront  plus remboursés par l'assurance-maladie de base, et les appareils auditifs ne  seront plus remboursés que très partiellement. Cette double mesure est  profondément injuste et reporte ainsi des charges sur les personnes et les familles concernées, sachant que, par exemple, 70% de personnes souffrent de  problèmes de vue. Une fois de plus, on constate l'échec de notre système de santé, qui  génère à la fois des hausses de primes et des baisses de prestations.
Des mesures urgentes et efficaces sont requises! A lire sur mon

blog <http://samikanaan.blog.tdg.ch/archive/2011/02/23/discrimi...> !

En savoir plus <http://www.samikanaan.ch/actualites/23-02-2011/discrimina...>


Prestations sociales municipales AVS/AI: non au diktat de l'Etat!

A la veille des élections municipales le Conseil d'Etat n'a finalement  pas osé exécuter ses menaces d'annulation des prestations sociales existantes  pour les rentiers AVS et AI résidant en Ville de Genève. Toutefois, le Conseil  d'Etat estime que la Ville ne devrait plus accepter de nouveaux bénéficiaires !  Cette demi-mesure est inacceptable puisqu'elle introduit une inégalité de traitement.

A lire sur mon blog <http://samikanaan.blog.tdg.ch/archive/2011/02/21/prestati...> !

En savoir plus <http://www.samikanaan.ch/actualites/23-02-2011/prestation...>


Chômage des jeunes: une affaire sérieuse, qui nécessite des actes concrets!

Aujourd'hui, il est devenu difficile pour beaucoup de jeunes de commencer  une carrière professionnelle, de trouver ce fameux « premier  emploi ».
A Genève, on compte environ 1'700 chômeurs et chômeuses entre 15 et 24  ans, et 4'800 entre 25 et 34 ans, soit beaucoup trop

 

(cf. site <http://www.ge.ch/oce/statistiques_chomage.asp> de l'Office cantonal de l'emploi). En Suisse, environ 5% des bénéficiaires de l'aide sociale ont moins de 25 ans, dont certains ont déjà des charges familiales! Dans ces statistiques ne figurent pas forcément tous les jeunes  en difficulté, puisque plusieurs centaines d'entre eux ne sont inscrits nulle  part et sont souvent suivis par des structures municipales et associatives car  l'Etat ne s'en occupe pas vraiment. C'est notamment le cas de jeunes n'ayant pas pu effectuer une formation complète au-delà de la scolarité obligatoire. Ces  jeunes partent souvent dans des trajectoires de rupture pouvant les mener à la précarisation complète pour de longues années.


Les règles du jeu en la matière sont essentiellement fédérales et  cantonales. Les communes en général, et les villes en particulier, ont certainement une contribution à apporter, mais qui ne peut pas résoudre entièrement le  problème. Ceci n'a pas empêché une ville comme Genève de prendre des mesures  concrètes pour améliorer les perspectives offertes aux jeunes sur le marché du  travail local, mesures que je rappelle dans mon blog <http://samikanaan.blog.tdg.ch/archive/2011/02/15/chomage-...> .
Lorsqu'on parle du chômage des jeunes, la solution ne peut consister uniquement à soutenir des clubs privés festifs ! Les jeunes attendent  des actes concrets, pas du vent.
A lire sur mon blog <http://samikanaan.blog.tdg.ch/archive/2011/02/15/chomage-...> !
En savoir plus <http://www.samikanaan.ch/actualites/15-02-2011/chomage-de...>

Bientôt le Salon de l'Auto  ... et surtout l'Autre Salon!!!

02:44 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

25/02/2011

Halte à la répression sanguinaire contre le peuple libyen !

Halte à la répression sanguinaire contre le peuple libyen !

Manifestation samedi 26 février, 14h30 place Neuve


Depuis le 14 février, le peuple libyen se soulève pour renverser le régime autocratique du colonel Kadhafi, en dépit d’une répression sanguinaire qui a déjà causé la mort de centaines de personnes.


Cela fait plusieurs années que l’Union Européenne et la Russie ne cessent de moderniser l’armement de l’Etat policier libyen en développant de florissantes affaires avec lui. Il est vrai que ses recettes pétrolières dépassent les 40 milliards de dollars par an !

Contre de fortes compensations financières, l’UE « sous‐traite » à Kadhafi l’internement de milliers de réfugié‐e‐s d’Afrique subsaharienne dans des conditions épouvantables. Le matériel sophistiqué qu’elle lui livre pour contrôler ses frontières (hélicoptères, etc.) sert aujourd’hui à réprimer le soulèvement populaire… Et dire que certains n’ont aujourd’hui que la peur d’une nouvelle vague de réfugié‐e‐s à la bouche…

Des voix s’élèvent pour exiger une « ingérence humanitaire » onusienne, en envisageant notamment que l’OTAN interdise l’espace aérien au‐dessus de la Libye. Certains appellent même au blocus international de ce pays. Ils ont oublié le prix payé par le peuple irakien pour l’embargo onusien de 1990 à 2003, sans parler du carnage provoqué par l’occupation militaire des Etats‐Unis et de ses alliés dès 2003, soi‐disant « pour rétablir la démocrati
e ».

A l’heure qu’il est, les chancelleries occidentales s’agitent pour mettre un terme aux révolutions tunisienne et égyptienne. Ne laissons pas le peuple libyen se faire voler sa révolution par les multinationales du pétrole, les vendeurs d’armes et les stratèges européens de la lutte contre l’immigration extra‐européenne, qui rêvent d’une tête de pont au Maghreb, au moment où les révolutions tunisienne et égyptienne voisines pourraient ébranler leur domination sur toute la région.

Le sort de la Libye appartient au peuple libyen. Les forces progressistes du monde entier doivent serrer les rangs autour de son soulèvement et soutenir sa lutte courageuse pour les droits démocratiques, la justice sociale et la dignité.

Halte à la répression criminelle des sbires de Kadhafi contre le peuple l
ibyen !

Solidarité avec les luttes sociales et démocratiques des peuples de Libye, du Maghreb et du Moyen
Orient !

Premiers signataires* ACOR SOS‐Racisme • Association des Tunisiennes et des Tunisiens en Suisse • Collectif Jasmin • Comité de soutien aux luttes populaires dans le monde arabe • Comité pour l’Annulation de la dette du tiersmonde (CADTM) • Communauté genevoise d’action syndicale (CGAS) • Gauchebdo • GsSA • Maison populaire de Genève • NPA 74 • Parti socialiste genevois • solidaritéS • SSP région Fribourg • SSP région Genève • Unia Genève • United Black Sheep

00:56 Publié dans Droits de l'humaine | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

21/02/2011

L'Alternative, Qui d'autre ?


défendre le droit au logement ;

renforcer l'engagement collectif pour la petite enfance ;

améliorer les transports publics et la mobilité douce de toutes et tous ;

soutenir l'offre et la diversité culturelles ;

défendre les services publics et leur personnel ;

•Pour sauvez capitale du Monde ;

•Pour sauvez ville de la paix ;

•Pour sauvez respecte et accepte différente culturel, nationalité et religion ;

•Pour sauvez Qualité de vie ;

•Pour sauvez notre ville et notre l’avenir ;


DSC_0605.jpg

Candidats, Candidates Socialiste pour conseil municipale de la ville de Genève

DSC_0612.JPG

Candidats, Candidates "Les verts" pour conseil municipale de la ville de Genève

DSC_0545.jpg

Candidats, Candidates "Socialiste" et "Ensemble à Gauche"pour conseil municipale de la ville de Genève

DSC_0490.JPG
Candidat Socialiste pour conseil municipale de la ville de Genève Madame Nicole Valiquer GRECUCCIODSC_0491.JPG

Candidat  Socialiste pour le Conseil administratif de la Ville de Genève Monsieur  Sami KANAAN

DSC_0492.JPG

Candidat  Socialiste pour le Conseil administratif de la Ville de Genève Monsieur  Sami KANAAN, Candidates Socialistes Madame Nicole Valiquer GRECUCCIO, Madame Corinne GOEHNER-DA CRUZDSC_0494.JPGCandidat-e-s Socialiste pour conseil municipale de la ville de Genève Madame Nicole Valiquer GRECUCCIO, Monsieur Eric PEYTREMANN, Monsieur Oliver COSTE, Madame Corinne GOEHNER-DA CRUZDSC_0497.JPG

Candidat-e-s Socialiste pour conseil municipale de la ville de Genève Monsieur Mohammed BENOUATTAF et
Madame Corinne GOEHNER-DA CRUZDSC_0498.JPG
Candidats Socialiste pour conseil municipale de la ville de Genève Madame Olga BARANOVADSC_0506.JPG
Candidat-e-s Socialiste pour conseil municipale de la ville de Genève M. Roger MICHEL et Madame Laurence  Fehlmann RIELLE
DSC_0509.JPG
DSC_0512.JPG

Candidat, Candidates "Ensemble à Gauche"pour conseil municipale de la ville de Genève Monsieur Christian ZAUGG, Madame Salika WENGER et Madame Maria CASARES

DSC_0515.JPG

Candidat, Candidates "Ensemble à Gauche" pour conseil municipale de la ville de Genève Monsieur Christian ZAUGG et Madame Charlotte MEIERHOFER

DSC_0520.JPG

Candidats, "Ensemble à Gauche"pour conseil municipale de la ville de Genève

DSC_0532.JPG
DSC_0534.JPG

Candidats, Candidates "Socialiste" et "Ensemble à Gauche"pour conseil municipale de la ville de Genève

DSC_0536.JPG
DSC_0553.JPG

Candidats, Candidates "Socialiste" et "Ensemble à Gauche"pour conseil municipale de la ville de Genève

DSC_0555.JPG
DSC_0558.JPG
Candidat  Socialiste pour le Conseil administratif de la Ville de Genève Monsieur  Sami KANAAN et
Madame conseil municipal Charlotte MEIERHOFERDSC_0581.JPG
Candidats"Socialiste" pour conseil municipale de la ville de Genève Monsieur Conseiller national Jean Charles RIELLE et
Monsieur Sylvain Thévoz
style="text-align: center">DSC_0560.JPG
DSC_0562.JPG
DSC_0572.JPG
Conseil des Etats Robert CRAMER 
Candidat  Socialiste pour le Conseil administratif de la Ville de Genève Monsieur  Sami KANAANDSC_0574.JPG
Candidates Socialiste pour conseil municipale de la ville de Genève  Madame Laurence  Fehlmann RIELLE et
MadameChristiane LEUENBERGER
DSC_0586.JPG
Candidat  Socialiste pour le Conseil administratif de la Ville de Genève Monsieur  Sami KANAAN, Candidat Socialiste M. Mohammed BENOUATTAF et Candidat Ensemble à Gauche pour Conseil Administratif de la Ville de Genève Monsieur Rémy PAGANIDSC_0588.JPG
Candidat Les Verts pour conseil municipale de la ville de Genève Monsieur Mathias Buschbeck, Candidat Ensemble à Gauche pour Conseil Administratif de la Ville de Genève Monsieur Rémy PAGANI et Candidat les Verts pour conseil municipale de la ville de Genève Monsieur Julien CAST

DSC_0595.jpg

Candidats, Candidates Socialiste pour conseil municipale de la ville de Genève

DSC_0598.jpg
Candidats et Candidates Socialiste pour conseil municipale de la Ville de Genève
DSC_0618.JPG
Candidat  Socialiste pour le Conseil administratif de la Ville de Genève Monsieur  Sami KANAAN et Candidate
Madame Virginie  STUDEMANNDSC_0622.JPG
Conseil administratif de la Ville de Genève Monsieur Manuel TORNARE, Madame conseil municipal Charlotte MEIERHOFER
DSC_0626.JPG
Conseil administratif de la Ville de Genève Monsieur Manuel TORNARE, Madame conseil municipal Vera FIGUREKDSC_0627.JPG
Conseil administratif de la Ville de Genève Monsieur Manuel TORNARE, Madame conseil municipal Vera FIGUREK et Oliver COSTE
DSC_0630.JPG
Candidate  "ENSEMBLE à GAUCHE pour conseil municipale Madame Vera FIGUREK,Candidat les Verts Monsieur Julien CART,Candidate socialiste Madame Olga Baranova,
L1000323.jpg

Candidate  "ENSEMBLE à GAUCHE pour conseil municipale Madame Charlotte MEIERHOFER

L1000325.jpg
L1000326.jpgCandidate  Conseil Municipale de la Ville de Genève Madame Madame conseil municipale Vera FIGUREK
L1000327.jpg
Candidat Socialiste pour Conseil Municipale de la Ville de Genève  Sylvain Théoz
L1000321.jpg

Candidat  Socialiste pour le Conseil administratif de la Ville de Genève Monsieur  Sami KANAAN

=========================================================================================

Demir SÖNMEZ

Maison Populaire de Genève

www.assmp.org

 

Tout don, quel que soit son montant, sera le bienvenu. Il peut

être versé au compte suivant :

BCGE ccp 12-1-2 compte 5021.30.88 – Clearing : 788

E-mail :assmp72@bluewin.ch">assmp72@bluewin.chassmp@assmp.org

 

 

12:06 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

18/02/2011

Turquie : tous les enfants ont des droits


turkey-children-demo556x278.jpg

Passez à l'action

Cliquez sur le bouton « Envoyer » ci-dessous pour adresser un courriel au ministre de la Justice, lui demandant d'ouvrir sans délai des enquêtes efficaces et approfondies sur toutes les allégations de mauvais traitements et de permettre aux enfants dont les droits ont été bafoués dans le cadre des poursuites d'obtenir des réparations.

 

http://www.amnesty.org/fr/appeals-for-action/turkey-all-c...

 

Depuis 2006, en Turquie, des milliers d'enfants parfois âgés de 12 ans seulement ont été poursuivis au titre de la loi antiterroriste pour leur participation présumée à des manifestations. Ces manifestations, principalement axées sur les sujets de préoccupation de la population kurde, ont souvent été l'occasion de violents affrontements avec la police.

Une fois arrêtés, de nombreux enfants ont été placés en détention dans des centres pour adultes, sans que leur détention ne soit enregistrée et sans qu'ils puissent consulter un avocat ni entrer en contact avec leur famille. Une fois inculpés, les enfants ont été, dans la plupart des cas, placés en détention provisoire pendant des périodes pouvant aller de plusieurs mois à plus d'un an. Au cours de leur détention, ils avaient rarement accès à des programmes éducatifs, à des centres de soins ou à des activités de loisirs. Beaucoup ont signalé des mauvais traitements et des actes de torture pendant leur arrestation et leur détention.

Au cours de l'année écoulée, le gouvernement turc a modifié la loi en vue de mettre fin à la pratique qui consistait à poursuivre des mineurs en justice aux termes de la législation antiterroriste uniquement parce qu'ils étaient soupçonnés d'avoir participé à des manifestations. En vertu de ces amendements, tous les enfants précédemment déclarés coupables aux termes de la Loi antiterroriste verront leurs condamnations annulées et tous les enfants poursuivis au titre d'autres lois seront jugés devant des tribunaux pour enfants et non devant des cours pénales spéciales pour adultes.

Cette mesure, sans conteste positive, n'a pas débouché sur la libération de tous les enfants, les tribunaux ayant mis beaucoup de temps à transférer les dossiers auprès de tribunaux pour enfants. En outre, certains départements ne sont pas pourvus de tribunaux pour enfants, et il est donc fort probable qu'un certain nombre de mineurs seront jugés devant des instances pour adultes.

Le fait de poursuivre des enfants devant les mêmes tribunaux que les adultes constitue une violation de la Convention relative aux droits de l'enfant et des dispositions de la loi turque relative à la protection des enfants. Les autorités turques doivent veiller à ce que le système de justice pour mineurs existant fonctionne conformément aux normes internationales en matière de droits humains et au droit turc.

Enfin, les autorités turques n'ont pas rempli leur obligation d'enquêter efficacement sur les allégations généralisées, concordantes et crédibles selon lesquelles les enfants ont subi des mauvais traitements au moment de leur arrestation et pendant leur détention dans le cadre des poursuites engagées contre eux.

 

Passez à l'action

Cliquez sur le bouton « Envoyer » ci-dessous pour adresser un courriel au ministre de la Justice, lui demandant d'ouvrir sans délai des enquêtes efficaces et approfondies sur toutes les allégations de mauvais traitements et de permettre aux enfants dont les droits ont été bafoués dans le cadre des poursuites d'obtenir des réparations.

 

http://www.amnesty.org/fr/appeals-for-action/turkey-all-c...

 

En Turquie, les droits de tous les enfants doivent être protégés.

Monsieur le Ministre,

 

Je vous écris afin de vous faire part de mon inquiétude concernant le traitement réservé aux enfants soupçonnés d'avoir pris part à des manifestations mettant en avant les sujets de préoccupation de la population kurde en Turquie. Je suis également préoccupé(e) par le recours disproportionné à la force déployé lors des manifestations et les mauvais traitements infligés aux enfants au moment de leur arrestation et pendant leur période de détention. Malgré des allégations concordantes et crédibles de mauvais traitements, aucun policier ni gardien de prison n'a été déféré à la justice pour ces agissements.

 

Par ailleurs, je me félicite des modifications législatives qui ont mis fin à la pratique consistant à poursuivre des mineurs en justice aux termes de la législation antiterroriste uniquement parce qu'ils sont soupçonnés d'avoir participé à des manifestations. Toutefois, leur mise en œuvre s'est révélée problématique. Dans un certain nombre d'affaires, notamment à Istanbul, les tribunaux ont mis du temps à transférer les dossiers aux tribunaux idoines, ce qui s'est traduit par le maintien en détention des enfants. En outre, certains départements étant dépourvus de tribunaux pour enfants, des mineurs seront probablement jugés devant les mêmes tribunaux que les adultes, en violation de la Convention relative aux droits de l'enfant et des dispositions de la loi turque relative à la protection des enfants.

 

Les autorités turques ont, aux termes de la législation internationale et nationale, l'obligation de protéger les droits des enfants au moment de l'arrestation, de la détention et du procès. Je vous engage à veiller à ce que, non seulement en droit mais aussi dans la pratique, les droits des enfants au sein du système de justice pour mineurs soient protégés.

 

Plus particulièrement, je vous exhorte à :

 

- enquêter efficacement et dans les meilleurs délais sur toutes les allégations de torture et d'autres mauvais traitements, et à traduire les responsables présumés en justice ;

 

- veiller à ce que les enfants qui ont été poursuivis et leurs familles bénéficient de conseils sur la manière d'obtenir réparation, notamment sous forme de restitution, d'indemnisation, de réhabilitation, de réadaptation, assorties de garanties de non-répétition ;

 

- faire en sorte que la détention des enfants ne soit envisagée qu'en dernier recours et que tout mineur placé en détention bénéficie immédiatement d'une assistance juridique et puisse s'entretenir avec un travailleur social, et que ses proches en soient informés ;

 

- veiller à ce que les enfants soient traduits uniquement devant des tribunaux pour enfants, comme l'exige la loi relative à la protection de l'enfance.

 

Veuillez agréer, monsieur le Ministre, l'expression de ma haute considération.

 

http://www.amnesty.org/fr/appeals-for-action/turkey-all-c...

 

 


 

20:08 Publié dans Droits de l'humaine | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

16/02/2011

La Lettre d'information n° 2 de Sami Kanaan

Nouvelles de la campagne ... en ville! Lettre n° 2
Dans 4 semaines, les élections! Le sort de la Ville de Genève entre vos mains!

 



Dimanche 13 février: Il reste moins de 4 semaines jusqu'aux  élections pour le Conseil municipal de la Ville de Genève, prévues pour le 13 mars  2011, en même temps que les autres communes genevoises! Les premiers tous-ménages  ont commencé à apparaître dans les boîtes aux lettres, et les bus et trams se couvrent d'affiches électorales. C'est donc le moment de se mobiliser et de s'intéresser aux enjeux de ces élections.
L'Alternative, composée de l'extrême gauche (sous sa nouvelle  appellation d'Ensemble à gauche), des Verts et des Socialistes, a la majorité depuis  1991. Pour la première fois, elle pourrait perdre cette majorité sous la poussée  des forces populistes. Certaines personnes diront que cela ne change rien, voire  que ce serait bienvenu. Cette insouciance est particulièrement malvenue!


Il suffit de voir ce qu'est devenue la politique cantonale depuis le renforcement des populistes: une surenchère de positions dures sur plusieurs sujets, aussi bien en matière de politique sociale, de politique du logement  que de politique des transports, ainsi qu'une politique de rigueur budgétaire, complétée avec des cadeaux fiscaux aux fraudeurs! Au bilan: des tensions,  des blocages, des crispations, et un net recul pour la majorité des habitantes  et habitants de Genève.


En Ville de Genève, plusieurs centaines de millions de subventions sont  en jeu, par exemple dans les domaines de la culture, de l'action sociale ou du sport, de même que le développement de la petite enfance (crèches) ou le maintien des prestations municipales aux rentiers AVS et AI. Il s'agit juste  de constater les effets possibles d'une constellation politique similaire à  celle du Grand Conseil. L'Alternative a initié nombreux chantiers (petite enfance, prestations pour les aînés, politique sociale du logement, modération du  trafic, construction de nouveaux quartiers, rénovation du patrimoine bâti,  politique de concertation dans les quartiers, etc.), tout en gérant de manière  rigoureuse les finances municipales (la dette a diminué!). L'Alternative se situe ainsi  bien loin des théories fumeuses que professent certains partis. Les populistes braillent et font beaucoup de bruit, et ne proposent aucune solution à part  la haine et le rejet de l'autre. Et une partie de l'Entente bourgeoise semble vouloir les suivre. Il serait donc regrettable de mettre en danger la mise en  œuvre de ces projets, qui représentent une avancée concrète, utile,  palpable, au bénéfice des habitantes et habitants de notre Ville!


Conclusion: votez et faites voter la liste socialiste <http://www.ps-geneve.ch/elections-votations/elections-mun...> , n° 2!!!
En savoir plus <http://www.samikanaan.ch/actualites/12-02-2011/dans-4-sem...>



Arrêtons les guerres fiscales, investissons pour Genève!

Le projet d'amnistie fiscale, clairement excessif, a été refusé ce  dimanche 13 février 2011 par 53% des Genevois et des Genevois. Ce projet ne profitait qu'aux hauts revenus et, de plus, avec des conditions qui récompensaient la fraude, au détriment des personnes payant honnêtement leurs impôts. Un  projet plus raisonnable aurait nettement passé la rampe.
A l'heure où la classe moyenne commence sérieusement à avoir des soucis  à Genève, l'heure est venue d'arrêter les guerres fiscales et surtout les tentations de nouvelles baisses fiscales, qui offrent des gains faciles à  court terme, tout en handicapant notre avenir. La priorité va aux investissements  pour l'avenir de Genève et de sa la qualité de vie, durable et partagée.


A lire sur mon blog <http://samikanaan.blog.tdg.ch/archive/2011/02/14/arretons...> !
En savoir plus <http://www.samikanaan.ch/actualites/14-02-2011/arretons-l...>



Gestion du DCTI: négligence coupable!

Mark Muller, comme conseiller municipal en Ville de Genève puis comme  député, s'était distingué comme donneur de leçons, au nom de la rigueur, du "moins d'Etat", de l'Etat de droit... Evidemment plus facile de faire leçon aux  autres que de se les appliquer à soi-même!
Heureusement que le parlement prend ses responsabilités et que la  Commission de contrôle de gestion (dans laquelle j'avais siégé de 2003 à 2005) a  pris les choses en main.


A lire sur mon blog <http://samikanaan.blog.tdg.ch/archive/2011/02/11/crise-de...> !
En savoir plus <http://www.samikanaan.ch/actualites/11-02-2011/gestion-du...
>



La fête est terminée, le combat continue!

Lundi, 7 février 2011, on "fêtait" les 40 ans de l'octroi du droit de  vote aux femmes en Suisse. "Fêter" n'est certainement pas le mot adéquat, vu  qu'il n'y avait aucun motif de fête!


48 heures plus tard, la "fête" est terminée, et le plus important est de garder à l'esprit que le combat,lui, est loin d'être terminé!
A lire sur mon blog <http://samikanaan.blog.tdg.ch/archive/2011/02/10/la-fete-...> !
En savoir plus <http://www.samikanaan.ch/actualites/10-02-2011/la-fete-es...>

Et un clin d'oeil pour terminer...
Voici un lien  <http://www.youtube.com/watch?v=ThrZOt3zJ_M> vers une performance de Yann Lambiel, toujours autant d'actualité: petite leçon  de manipulation en politique!
Toute ressemblance avec des faits et des personnages réels est  volontaire  ;-)

Me  désabonner de ce bulletin <http://www.samikanaan.ch/newsletter/confirm/remove/e0e69d...>
- - - Ceci est une version de test du bulletin. - - -

11:10 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

14/02/2011

L’amour que Jimmy Carter porte à sa mère

L’amour que Jimmy Carter porte à sa mère

Vally Cater est candidate sur la liste du parti socialiste aux élections municipales de la Commune de Lancy. Il n’y a rien d’anormal à cela mais son fils Jimmy est un enfant de dix ans et il a préparé une vidéo pour soutenir la candidature de sa mère. Et de manière relativement professionnelle, quand on considère le matériel dont il dispose…

Je me suis dit: Ce qu’un enfant de dix ans pourrait faire pour soutenir sa mère;

Je me suis dit: Le sentiment de responsabilité qu’un enfant de dix ans pourrait avoir envers sa mère;

Je me suis dit: L’amour qu’un enfant de dix ans pourrait porter envers sa mère;

Je me suis dit: Les sentiments profonds qu’éprouvait cet enfant de dix ans en préparant cette vidéo;

Je me suis dit: Ce dont un enfant de dix ans rêvait pour sa maman;

Je me suis dit: Si Vally échouait aux élections, quel impact sera aurait sur l’imagination de cet enfant;

Je me suis dit: Vally avait gagné le plus bel amour au monde, celui de son fils Jimmy!

Pensez-y également!

Demir SÖNMEZ

Voici la vidéo que Jimmy Carter a préparée pour la campagne életoral de sa mère .

17:55 Publié dans enfants | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |

Nos valeurs ne sont pas cotées en bourse, nos actions profitent à tous

 

Nos valeurs ne sont pas cotée en bourse,

nos action profitent à tous

Parti socialiste Lancy Liste n° 1 Municipales 2011

DSC_0193.JPG

Parti socialiste Lancy Liste n° 1 Municipales 2011

M. Cyril Mizrahi ,M. Michel Bellego ,Mme Maria-Belen Gomez , M. Muharem Temel

et Madame  Conseillère nationale  Maria Roth Bernasconi

DSC_0208.JPG

Parti socialiste Lancy Liste n° 1 Municipales 2011

Candidate Mme Maria-Belen Gomez

DSC_0209.JPG

Parti socialiste Lancy Liste n° 1 Municipales 2011

Candidat M. Cyril Mizrahi

L1000279.JPG

Parti socialiste Lancy Liste n° 1 Municipales 2011

Candidat M. Javier Alonso- le président du CM de la Ville de Lancy

L1000281.JPG

Parti socialiste Lancy Liste n° 1 Municipales 2011

Candidat Conseil administratif Frédéric Renevey

DSC_0248.JPG

Parti socialiste Lancy Liste n° 1 Municipales 2011

Candidate Madame Luisa Pentzke

 

vally Carter.jpg

Parti socialiste Lancy Liste n° 1 Municipales 2011

Candidate Madame Vally Carter

 

DSC_0258.JPG

Parti socialiste Lancy Liste n° 1 Municipales 2011

Candidat M. Pierre Jaquet ,M. Conseil administratif Frédéric Renevey et le président du CM M.Javier Alonso, Christian Marchiando

DSC_0224.JPG
DSC_0204.JPG
DSC_0241.JPG
DSC_0251.JPG
DSC_0255.JPG
DSC_0263.JPG

Parti socialiste Lancy Liste n° 1 Municipales 2011

candidates et candidats au Conseil municipal

1.- Frédéric Renevey

2.- Luisa Pentzke

3.- Pierre Jaquet

4.- Vally Carter

5.- Pierre Mancino

6.- Maria-Belen Gomez

7.- Christian Marchiando

8.- Philippe Martignano

9.- Cyril Mizrahi

10.- Muharem Temel

11.- Claudio Vitali

12.- Javier Alonzo

13.- Michel Bellego

14.- Alessandro Calabrese

PS_Campagne M_Janvier 2011_A3.jpg

_______________________________________________

Parti socialiste Ville de Genève Liste n° 2 Municipales 2011 Samedi, 12 février 2011 stand à Place Molard

DSC_0278.JPG
DSC_0283.JPG

 

DSC_0287.JPG
DSC_0290.JPG
DSC_0291.JPG
DSC_0312.JPG
L1000288.JPG
DSC_0280.JPG
L1000287.JPG

01:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

12/02/2011

Bush, Israël et les militants à Genève!

180502_1577402447097_1596716979_31381250_1666722_n.jpgNormalement ce samedi 12 février, George W. Bush, ex-président des Etats-Unies aurait fait le voyage à Genève pour participer à un gala de récolte de fonds en faveur de l’Etat d’Israël. Face à la compagne d’hostilité dont il a fait objet, ce gala luxueux a eu lieu sans sa présence mais avec la participation d’une centaine de militants qui ont fait le pied de grue devant l’Hôtel Wilson qui a abrité les lieux des réjouissances. Il y a même eu des arrestations pour le confort de ce gala au bénéfice de l’Etat hébreux.

 

168000_1577401487073_1596716979_31381246_3916918_n.jpg
180085_1577401047062_1596716979_31381245_578774_n.jpg
168043_1577415207416_1596716979_31381276_1146007_n.jpg
180085_1577403207116_1596716979_31381253_8179001_n.jpg
180318_1577402007086_1596716979_31381249_956053_n.jpg
169063_1577411367320_1596716979_31381263_2752540_n.jpg
180493_1577413447372_1596716979_31381268_2926171_n.jpg
180565_1577403767130_1596716979_31381256_4907548_n.jpg
180597_1577405687178_1596716979_31381262_7810777_n.jpg
180902_1577402767105_1596716979_31381251_8035822_n.jpg
179801_1577415487423_1596716979_31381277_8008080_n.jpg
180970_1577405447172_1596716979_31381261_5788930_n.jpg
181528_1577413647377_1596716979_31381269_312476_n.jpg
181600_1577403527124_1596716979_31381254_4320842_n.jpg
181620_1577412047337_1596716979_31381264_2070666_n.jpg
181695_1577402967110_1596716979_31381252_7333864_n.jpg
181770_1577404247142_1596716979_31381257_140668_n.jpg
182243_1577404847157_1596716979_31381259_3885516_n.jpg
182842_1577400887058_1596716979_31381244_5027549_n.jpg
182601_1577414207391_1596716979_31381271_7485208_n.jpg
180941_1577414887408_1596716979_31381274_7663414_n.jpg
168965_1577414487398_1596716979_31381272_1128124_n.jpg

11/02/2011

NON LES OPPRIME-E-S UNISSEZ VOUS

NON A LA STIGMATISATION, OUI A LA DIGNITE !

Nous, bénéficiaires du RMCAS, nous sommes outrés de constater à quel point nous sommes de plus en plus méprisés.

NON, nous n'acceptons pas un projet qui fait reposer toute la responsabilité du chômage de longue durée sur nos épaules

NON, nous n'acceptons pas que notre entretien de base  doit encore baisser ! (Fr. 923.- de moins pour une famille de 4 personnes, passant du RMCAS à l'aide sociale)

NON, nous n'acceptons pas, qu'à l'heure où l'on parle d'amnistie fiscale, on  réprime d'avantage les bénéficiaires de l'Hospice Général pour le moindre écart (il est prévu de punir en ne donnant, pour l'entretien de base que 451.-)

NON, nous n'acceptons pas que l'on mette de côté les personnes déclarées inaptes au travail sans leur offrir de réelles solutions pour leur avenir

NON, nous n'acceptons pas que les assistants-tes sociaux-ales s'occupent de notre réinsertion professionnelle  alors que leur déontologie les amènent à nous apporter une aide financière et morale

NON, nous n'acceptons pas que ce projet passe sans qu'aucune politique de l'emploi ne soit mise en place pour répondre à nos compétences

NON, nous n'acceptons pas que l'Etat se décharge de son rôle d'employeur et s'offre des employés-ées bon marché par le biais de stages, d'emplois de solidarité ou de contre-prestations

NON, nous n'acceptons pas que ce projet serve à faire baisser les statistiques du chômage alors qu'il y a 2000 personnes qui s'inscrivent par mois au chômage

NON, nous n'acceptons pas que ce projet consiste à faire de substantielles économies sur notre dos

Notre Etat a les moyens financiers d'offrir de vrais emplois et des prestations sociales dignes pour nous, les sans-travails....MAIS IL A CHOISI LE PIRE DES SYSTÈMES, L'HUMILIATION, L'ATTEINTE A LA DIGNITE DE SES CONCITOYENS-ENNES LES PLUS DEMUNIES !

Nous vous mettons en garde sur le fait qu'il commence à poindre une vraie grogne sociale parmi celles et ceux qui, par votre acceptation de ce projet, verront leurs besoins vitaux et sociaux méprisés et  leur avenir sans espoir !

VOTEZ DONC AVEC INTELLIGENCE, EN VOTRE AME ET CONSCIENCE, MAIS SURTOUT AVEC RESPONSABILITE....La population vous  observe, regardez-la en face !

Signé  par l'ALCIP : Association de Lutte Contre les Injustices sociales et la Précarité

Soutenu par : les élèves de la HETS, l'ADC, Avenir Social, l'AVIVO, SolidaritéS, PdT, Syndicom (comédia), SSP, Unia...

CIMG4622.JPGCIMG4644.JPGCIMG4625.JPG

CIMG4627.JPG
CIMG4629.JPG

CIMG4631.JPGCIMG4632.JPG

CIMG4633.JPGCIMG4634.JPG
CIMG4636.JPG
CIMG4637.JPG
CIMG4638.JPG
CIMG4639.JPG
CIMG4642.JPG
CIMG4645.JPG

CIMG4646.JPG

CIMG4647.JPG

hers amis, chers camarades,

Une fois de plus la droite s'en prend aux plus démuni-e-s. Une fois de plus, elle fait porter la responsabilité de la crise de l'emploi sur les chômeurs-euses de longue durée. Son argument ? Le RMCAS aurait failli à sa mission. Mais à qui la faute ? Pour la droite, incapable de se remettre en question, il est clair que ce sont les chômeurs-euses qui sont pour la plupart des cas sociaux qu'il faut responsabiliser d'avantage car ce sont des paresseux et des profiteurs. Son arme ? Des prestations encore plus basses et une politique de répression sans précédent allant jusqu'à baisser les prestations pour l'entretien de base d'une personne jusqu'à Fr. 451.-. Cela participe donc d'une volonté de punir par la faim et par conséquent porter atteinte à la dignité de ces personnes.

Ce projet montre clairement qu'il s'agit d'une politique de gestion de l'aide sociale et du chômage... mais en aucun cas d'une politique de l'emploi. Ainsi, ce projet ne présente aucun programme de créations d'emplois, variés et répondant aux compétences de cette population.

Comment imaginer que la suppression du RMCAS soit la solution au problème de l'emploi alors que d'après François Longchamp lui-même, 2000 personnes s'inscrivent chaque mois au chômage ?

Avec la nouvelle loi sur la LACI, les chômeurs-euses resteront en moyenne entre 3 et 6 mois au chômage avant de passer directement à l'aide sociale avec l'obligation de suivre un stage de 4 semaines. Ces stages seront mis en place pour évaluer l'employabilité de ces personnes, mettant ainsi de côté les personnes présentant de réels problèmes psychologiques ou physiques qui ne seront plus nécessairement pris en charge par l'AI du fait que cette dernière en a restreint l'accès.

Il se créera ainsi un «no man's land social» dans lequel des personnes se retrouveront marginalisées avec comme sentiment celui d'être rejeté par la société et de constater qu'aucune solution pour leur avenir leur sera proposée.

De plus, cette loi confie une nouvelle mission à l'Hospice Général qui est l'insertion professionnelle opérant ainsi un transfert des compétences sur le dos des assistant-e-s sociaux-ales qui n'ont pas été formé au marché de l'emploi et qui ont pour éthique l'accompagnement financier et moral des usager-e-s de l'aide sociale.

L'économie ont le voit est substantiel puisque d'une part ce projet permettra de supprimer le Service des Mesures Cantonales et d'autre part de faire également des économies sur le dos des chômeurs-euses de longue durée puisqu'elles verront leurs prestations d'entretien baisser de façon significative.

Elle permet également de jouer avec les statistiques puisqu'un ainsi elle permet de déplacer les chômeurs-euses vers l'aide sociale et certains bénéficiaires de l'aide sociale hors des statistiques puisque, du fait que les barèmes sont différents, des personnes se verront privées d'accès à l'aide sociale, créant une précarité encore plus grande au sein de la population.

En ces temps de crise sociale extrêmement grave, ici et ailleurs, nous ne pouvons pas être indifférents à un projet qui appauvrit et méprise autant les chômeurs-euses et les usager-e-s de l'Hospice Général. La population doit en prendre conscience et agir face à ce projet qui ne résout nullement le problème de l'emploi.

Cette politique stigmatise et méprise de plus en plus les usager-e-s de l'Hospice Général.


Thibaut Lorin pour solidaritéS


10:31 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

09/02/2011

Appel à la manifestation contre l’exécution des activistes Kurde en Iran

Appel à la manifestation contre l’exécution des activistes Kurde en Iran

Le jeudi 10 février 2011  de 13h à 15h00, à la Place des Nations-Genève

Appel  adressé :

-       aux partis et organisations kurdes,

-       aux partis et organisations d’opposition iranienne,

-       aux partis politiques Suisses

-       aux défenseurs des droits de l’homme,

-       aux médias.

 

La république Islamique d’Iran a accéléré sa machine d’exécution.

Pour terroriser et se venger du peuple kurde, le régime iranien exécute les activistes Kurdes et bombarde de manière systématique les villages kurdes frontaliers.

Le 27 janvier 2011, Farhad Taroum, un prisonnier politique Kurde a été exécuté dans la prison d’Orumieh au Kurdistan d’Iran et quelques jours plus tôt, le samedi 20 janvier 2011, un autre prisonnier politique Kurde, appelé Hossein Khizri a été aussi pendu dans le même prison.

 

Selon Human Rights Watch et la Campagne Internationale pour les Droits de l’Homme, actuellement 16 jeunes Kurdes attendent leur exécution dans les prisons de la République Islamique d’Iran.

Afin d’annuler la sentence d’exécution à l’égard des activistes Kurdes et Iraniens et pour exprimer des mécontentements contre ces violations des droits de l’homme,

- Le Comité Suisse du Parti Démocratique du Kurdistan d’Iran,

- L’Observateur Kurdocide (Chak),

- Le Centre Zagros pour la Démocratie et les Droits de l’Homme,

- L’Association des Droits de l’Homme du Kurdistan d’Iran,

- L’Association Maison Populaire de Genève.

 

organisent une manifestation à Place des Nations-Genève

le 10 février 2011, de 13h00 à 15h00.

Afin de mieux faire entendre notre voix de mécontentement, nous demandons à tout le monde de venir participer à cette manifestation.

Baban Eliassi

Pour le Comité Organisateur

Contact:
076 404 57 46

Babaneliassi2010@gmail.com


11:11 Publié dans Droits de l'humaine | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

07/02/2011

IRAN-TURQUIE : PEINE CAPITALE ET EXECUTIONS SOMMAIRES

Lettre ouverte


IRAN-TURQUIE : PEINE CAPITALE ET EXECUTIONS SOMMAIRES



Ces derniers temps, l’Etat iranien, toujours « gouverné » par des Ayatollah, de nouveau défraie la chronique avec ses pendaisons d’un autre âge. En effet, depuis le début de cette année, 71 personnes, y compris des prisonniers politiques, ont été exécutées dans ce pays. Le 27 janvier 2011, Farhad Taroum, un prisonnier politique Kurde a été exécuté dans la prison d’Orumieh au Kurdistan d’Iran et quelques jours plus tôt, le samedi 20 janvier 2011, un autre prisonnier politique Kurde, appelé Hossein Khizri a été aussi pendu dans la même prison. 16 autres prisonniers politiques, d’origine kurde, attendent actuellement dans les couloirs de la mort. Si les agissements de l’Etat obscurantiste iranien provoquent, à juste titre, l’indignation de l’Occident, son voisin turc, bénéficie au contraire une sympathie grandissante.


Certes, membre de l’OTAN, de l’OCDE, de l’OSCE, du Conseil de l’Europe, du G20, de la Conférence islamique et candidate à l’adhésion à l’Union européenne, la Turquie « moderne » est un allié important de l’Occident.


Pourtant, malgré son apparence démocratique et la suppression de la peine capitale, la Turquie n’a rien à envier aux pays de mollahs. En effet, les autorités turques ont recours à d’autres méthodes pour éliminer ses opposants : 1748 prisonniers politiques ont été tués au cours de ces dix dernières années sous la torture et/ou par manque de soin. L’an passé, 13 enfants ont été tués sous les balles des forces de l’ordre turques et/ou suite à l’explosion des mines anti personnelles. Pour ne citer que ces deux exemples.

D’un côté, un Etat islamique obscurantiste, de l’autre, un Etat prétendument laïc/démocratique et présenté comme model aux pays musulmans qui pratiquent les mêmes politiques : élimination de toute opposition.


Au nom de ses intérêts « supérieurs », l’Occident soutien des régimes oppresseurs comme la Turquie. Mais, les peuples enverront, tôt ou tard, les criminels et leurs alliés aux  poubelles de l’Histoire comme nous le démontrent les révoltes populaires dans le monde arabe.

 

Genève le, 08 février 2011

Maison Populaire de Genève

www.assmp.org

Tout don, quel que soit son montant, sera le bienvenu. Il peut

être versé au compte suivant :

BCGE ccp 12-1-2 compte 5021.30.88 – Clearing : 788

E-mail : assmp72@bluewin.chassmp@assmp.org


23:26 Publié dans Droits de l'humaine | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

05/02/2011

Les Socialistes dans les rues Basses genevoises

Le savoir-vivre et le savoir-faire: les Socialistes s'affichent!

Depuis deux semaines, on retrouve enfin le Parti socialiste chaque samedi sur la place du Molard. Une présence colorée, intergénérationnelle et indéniablement dynamique parmi les stands des droites.

Les enjeux sont considérables: l'initiative pour le salaire minimum (http://www.unia.ch/Salaire-minimum-4000.4560.0.html?&...) qui vise à garantir un salaire décent à tous les travailleurs, ainsi qu'à limiter le phénomène des « working poors » ainsi que l'initiative « Cleantech » (http://www.cleantech-initiative.ch/) dédiée aux énergies renouvelables et les emplois dans le domaines, sont en quête de vos signatures!

Venez nous rencontrer samedi prochain sur la place du Molard autour d'une discussion avec les candidats au Conseil municipal et administratif de la ville de Genève!

Après la présence déprimante des partis de droite dans les rues Basses genevoises, voilà le Parti socialiste qui s'affiche depuis deux samedis sur la place du Molard!

DSC_0045.JPGDSC_0023.JPG

DSC_0031.JPG
DSC_0033.JPG
DSC_0037.JPG
DSC_0039.JPG
DSC_0042.JPG
DSC_0052.JPG
DSC_0054.JPG
DSC_0059.JPG
DSC_0062.JPG
DSC_0063.JPG
DSC_0070.JPG
DSC_0072.JPG

 

DSC_0074.JPG
DSC_0076.JPG
DSC_0079.JPG
DSC_0082.JPG
DSC_0084.JPG
DSC_0085.JPG
molard 1.jpg

 

 

 

 

 

 

21:21 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

04/02/2011

Lettre d'information de Sami Kanaan

Nouvelles de la campagne ... en ville!

Les élections approchent; bienvenue dans ma liste de diffusion!

 

Il reste moins de 6 semaines jusqu'aux élections municipales du 13 mars, date à laquelle nous connaîtrons la configuration des parlements des communes genevoises, pour les 4 prochaines années, dont celui de la Ville de Genève. Même si l'attention médiatique et populaire porte encore principalement sur les votations de mi-février, ce qui est logique, la campagne pour les élections municipales a déjà commencé.
L'enjeu en Ville de Genève est de maintenir une présence forte des Socialistes en particulier et de la gauche en général afin de poursuivre le travail en faveur des habitantes et habitants et ainsi améliorer la qualité de vie pour toutes et tous, de manière durable et partagée. Je me réjouis de pouvoir conduire la liste socialiste n° 2, ensemble avec Sandrine Salerno, actuellement Maire de Genève, en vue de concrétiser cet objectif. Les Socialistes ont un bilan crédible et des projets ambitieux pour notre Ville; nous sommes bien éloignés des effets de manche de certains candidats et de leur communication superficielle largement alimentée par des fonds privés !

Dès ce jour je diffuserai environ 1 fois par semaine par voie électronique une lettre d'information (Newsletter en bon franglais) qui récapitule les dernières actualités parues sur mon site www.samikanaan.ch.

Les destinataires peuvent, bien évidemment, se désinscrire à tout moment pour ne plus la recevoir ou, au contraire inciter d'autres personnes à s'inscrire (par le biais du site). Les commentaires et suggestions sont naturellement bienvenus.

Rendez-vous le 13 mars!

 

En savoir plus

Nouvelle loi sur le chômage : dur dur pour les artistes !

 

En date du 28 janvier je publiais sur mon blog hébergé à la Tribune un article consacré aux effets pervers de la révision de la loi sur le chômage qui entre en vigueur le 1er avril 2011, notamment pour les artistes, qui ont déjà à la base un statut précaire. Cette révision a des effets pervers pour de nombreuses personnes, surtout les jeunes et les personnes de plus de 55 ans, et je reviendrai là-dessus. Dans cet article, je souhaitais apporter un éclairage à la situation particulière des artistes et contribuer au débat en apportant quelques propositions.

 

En savoir plus

Chômage: action urgente requise!

 

En date du 19 janvier 2011 je publiais sur mon blog hébergé sur le site de la Tribune de Genève un article qui précisait et étoffait mon "coup de gueule" de début janvier 2011, à savoir le fossé grandissant entre une Genève en plein croissance économique, presque débridée, unique en Europe, et un taux de chômage élevé (lire aussi la réaction de Pascal Décaillet). Ce fossé, qui ressemble à un grand écart de moins en moins soutenable, génère des tensions croissantes au sein de la population genevoise et dans la région en général (le taux de chômage a aussi augmenté en France voisine).

Et les effets concret de la révision de la loi sur le chômage, qui entre en vigueur le 1er avril 2011, vont encore accentuer ce fossé!

Il devient urgent d'agir, de mettre en commun toutes les ressources, les compétences et les intelligences disponibles pour enrayer et inverser cette tendance! Un pacte pour l'emploi devient urgent et indispensable.

 

En savoir plus

 

Les Socialistes Ville de Genève - Liste n°2 - Election du Conseil municipal du 13 mars 2011

18:13 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |