27/05/2011

Comité Ashraf devant le Palais Wilson

Rassemblement cet après-midi du comité Ashraf devant le Palais Wilson, siège du Haut-Commissariat des Nations-unies auprès des droits de l'homme. Le comité Ashraf demande à l'ONU d'envoyer des observateurs sur place. Les manifestants ont défilé dans le calme jusqu'à la Place des Nations pour défendre ce camp iranien en Irak.

DSC_0025.JPG
DSC_0018.JPG
DSC_0015.JPG
DSC_0023.JPG
DSC_0024.JPG
DSC_0030.JPG
DSC_0031.JPG
DSC_0035.JPG
DSC_0045.JPG
DSC_0155.JPG
DSC_0161.JPG
DSC_0164.JPG
DSC_0171.JPG

Le camp Achraf abrite environ 3.400 opposants au régime iranien appartenant aux  « Moudjahidine du peuple », principale organisation d'opposition iranienne, installés en Irak depuis 25 ans. Ce camp, situé environ 120 kilomètres à l'ouest de l'Iran aux frontières et à 60 kilomètres au nord de Bagdad  

Après la chute de Bagdad en 2003, les Etats-Unis ont désarmé le groupe et l'a été placé « sous protection» en vertu de la 4ème Convention de Genève. Leurs droits doivent donc être respectés selon le droit internationale  Depuis le le janvier 2009, les Etats-Unis ont officiellement cédé le contrôle du camp  au régime irakien.    

D'après des renseignements obtenus de l'intérieur de la Force 'Qods', une entité terroriste créée par le régime iranien, Nouri al-Maleki, dont le rêve de rester le premier ministre de l'Irak semble perdu, s'efforce de persuader le régime de Téhéran de faire pression sur l'Alliance national irakienne (coalition chiite soutenue par Téhéran) de l'accepter comme premier ministre en échange de l'accentuation de sa répression contre les résidents  d' Achraf et cela. alors qu'une intense activité est en cours en Irak et dans la région en vue de la formation (hm nouveau gouvernement à Bagdad.  

Depuis, le camp d' Achraf est menacé de fermeture. Fin juillet, l'armée irakienne est entrée de force dans le camp pour installer un poste de sécurité.  En juillet 2009 à cause d'une attaque brutale, Il personnes ont été tuées, 500 bles­sées et 36 ont été enlevées.  

Depuis deux ans (2009) que les résidents du camp d' Achraf en Irak sont soumis à un blocus. et depuis février 2010, les agents de régime iranien, pleinement soutenus par les forces irakiens aux ordres de AI-Maleki (premier ministre de l'Irak), se sont installés autour du périmètre d' Achraf en menaçant les résidents de mort et d'extradition par le biais de ces haut-parleurs. 240 haut-parleurs autour du camp  d' Adu'af hurlent jour et nuit.  

Sur ordre du Comité de répression d'Achraf des services du premier ministre irakien, les forces irakiennes poursuivent leur blocus inhumain et empêchent rentrée dans le camp de très nombreux produits de première nécessité achetés par les résidents, les forces irakiennes ont accentué les obstacles posés depuis 20 mois pour empêcher les résidents d'Achraf d'avoir accès aux soins médicaux. Ces mesures criminelles sont des violations flagrantes des conventions internationales, du droit humanitaire et du droit humanitaire interactionnel et constituent un crime contre 1 'humanité  le

10 décembre 2010, M. Mehdi Fathi est décédé à Achraf. Atteint d'un cancer depuis un an, il a souffert des restrictions imposées par les forces aux ordres de Nouri Maliki qui ont retardé de plusieurs mois ses soins dans un hôpital spécialisé, accélérant la détérioration de son état de santé vers un point de non retour.  

Le mercredi 6 avril 2011, 36 heures avant la catastrophe, quand les représentants de l'l.JNAMI et les officiers américains sont entrés dans le camp d'Achraf.les résidents du camp les ont infonm~s du massacre imminent mais malheureusement ils n'ont rien tàit. Les résidents d' Achraf leur ont demandé, avec insistance, de renforcer leur présence dans le camp.  

L'attaque a été lance à 04h45 (heure locale) vendredi 8 avril par des blindés, des commandos, des fantassins, des forces mécanisées, des bataillons du génie, des bataillons anti émeutes et de déploiement rapide. Elle a duré 6 heures. Rapidement, beaucoup de résidents d' Achraf ont été hlés. Jusqu'au vendredi soir, le nombre des martyrs a atteint le chiffre de 35 personnes.

 

 

 

 

 

======================================================================================

 

23:25 Publié dans Droits de l'humaine | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

Commentaires

Très bon reportage. Merci Demir.

Écrit par : Haykel | 27/05/2011

Les commentaires sont fermés.