19/08/2011

si je suis élu au Conseil national...par Soli Pardo

 

Cher Monsieur,

Je fais suite à l'invite contenue dans votre blog, et répond comme suit à vos deux questions :

1) Contre le chômage

Une partie importante du chômage en Suisse, et particulièrement à Genève, est due à l'application des accords de libre circulation, qui induisent une sous-enchère salariale, incitant les employeurs à embaucher des travailleurs de l'Union européenne à des conditions inférieures à celles que demandent les résidents suisses. Les mesures d'accompagnement prévues par ces accords bilatéraux n'ont jamais été mises en oeuvre par le Conseil fédéral. Je demanderai donc, si je suis élu à Berne, que le Conseil fédéral prenne ses responsabilités et entreprenne ce qui est nécessaire pour que  ce phénomène soit largement atténué.

D'autre part, La Suisse et Genève tentent d'attirer des entreprises de l'étranger en les appâtant par des facilités fiscales. Or, ces entreprises créent peu d'emplois adaptés à l'offre de main d'oeuvre locale. Il faut donc trouver des incitations à l'implantation ciblées sur des entreprises dont l'activité répond au marché de local de l'emploi et ont besoin des travailleurs qu'on y trouve.

2) Contre la pauvreté

Une des causes importantes de l'extension de la pauvreté en Suisse réside dans la place de plus en plus importante prise par l'assurance maladie de base dans le budget des ménages. Les primes d'assurance maladie ont atteint un tel sommet qu'une famille même de la classe moyenne doit y consacrer une partie colossale de son budget. La création d'une caisse maladie unique est le moyen approprié pour inverser ce phénomène. Une fois l'assurance maladie débarrassée des opacités dont elle souffre et débarrassée des conflits d'intérêts scandaleux entre assurance de base et assurance privée, la caisse unique est à même de réduire ces primes grevant tellement les ménages suisses et particulièrement les plus modestes. La SUVA est l'exemple frappant d'une caisse unique fédérale bien gérée. Alors même qu'elle dépense encore des sommes importantes pour la prévention des accidents (port du casque à vélo et ski, prévention des accidents domestiques et de chantier, etc.), la SUVA a annoncé récemment qu'elle diminuait ses primes de 7 %.

Voilà donc, en étant bref, deux moyens exemplatifs pour lutter contre le chômage et la pauvreté en Suisse.Ces matières mériteraient sans doute des réponses pus complètes, avec l'exposé de la véritable panoplie de mesures que propose le MCG. Mais, sachant qu'un questionnaire comme le vôtre, dont je vous félicite par ailleurs de l'initiative, est adressé à 110 candidats, il s'impose que les réponses soient le plus synthétique possible.

Cordialement,

Soli PARDO.jpg

 

Soli Pardo
Candidat MCG au Conseil national 2011-2015

 

 

 

18:40 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

Commentaires

Entièrement d'accord avec vous M. Pardo. Vos arguments répondent exactement aux attentes des citoyens de ce pays, c'est pourquoi sans hésiter je vote pour vous et votre courageuse formation MCG.

cordialement.

Écrit par : Amar | 20/08/2011

Les commentaires sont fermés.