09/10/2011

La gauche genevoise se mobilise pour soutenir le mouvement démocratique syrien en lutte contre la tyrannie

 

Le Parti socialiste genevois, Les Verts et SolidariteS ont convoqué, le dimanche 9 octobre 2011, à 14 heures devant le Consulat de Syrie à Genève, une manifestation pour soutenir nos ami-e-s syrien-ne-s se battant pour la liberté et luttant contre la dictature syrienne qui massacre odieusement son peuple. Cette manifestation avait également comme but de protester contre l’arrestation par la police genevoise de manifestants qui se battent pour la démocratie et protestent contre le régime terrifiant syrien. Les deux Conseiller-ère-s aux Etats de Genève, Liliane Maury Pasquier et Robert Cramer, le Président du Parti socialiste genevois M. René LONGET, le président des Verts Suisse et le Conseil national Ueli Leuenberger, les deputés-e-s au Grand Conseil Genevoise Mme Loly Bolay, Mme Anne Mahrer et M. Roberto Broggini ainsi que MM. Pierre Vanek, Jean Bateau de Solidarites,  Hafid Ouardiri de la Fondation de l'Entre-connaissance et Shady Ammane du Collectif Jasmin   étaient présents pour soutenir le vent de liberté des Révolutions arabes. Etaient également présents, Le Collectif Jasmin, Azadi et Démocrates Syriens. Ainsi, plus de cents manifestants (kurdes, syriens, arabes et suisses) ont participé à cette manifestation et ont exprimé leur solidarité avec le mouvement démocratique syrien en lutte.

 

DSC_7439.JPG
DSC_7441.JPG
DSC_7446.JPG
DSC_7447.JPG
DSC_7448.JPG
DSC_7452.JPG
DSC_7455.JPG
DSC_7458.JPG
DSC_7462.JPG

 

DSC_7464.JPG
DSC_7466.JPG
DSC_7475.JPG
DSC_7477.JPG
DSC_7480.JPG
DSC_7488.JPG
DSC_7494.JPG

DSC_7502.JPG

DSC_7503.JPG
DSC_7504.JPG
DSC_7512.JPG
DSC_7519.JPG
DSC_7520.JPG
DSC_7530.JPG
DSC_7533.JPG

 

DSC_7534.JPG
DSC_7535.JPG
DSC_7539.JPG
DSC_7546.JPG
DSC_7548.JPG
DSC_7551.JPG

 

DSC_7553.JPG
DSC_7558.JPG
DSC_7559.JPG
DSC_7563.JPG
DSC_7565.JPG
DSC_7569.JPG

 

DSC_7574.JPG
DSC_7576.JPG
DSC_7597.JPG
DSC_7592.JPG

 

19:53 Publié dans Droits de l'humaine | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

Commentaires

le mufti de Syrie (un homme de Dieu), ahmed hassoun, menace l’Occident et Israël et affirme que "Damas dispose de kamikazes en France, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en Israël, qui passeront à l’action au premier missile qui viserait son pays". C’est la première fois qu’un responsable syrien, nommé personnellement par le président de la république (assad), reconnaît officiellement l’implication du régime dans le terrorisme.

Le mufti de Syrie, cheïkh ahmed hassoun, affirme haut et fort que son régime est impliqué dans le terrorisme et dans les attentats suicides, puisqu’il admet dans une vidéo, mise en ligne le 09 octobre 2011, que « la Syrie dispose déjà de kamikazes en Occident » (Lire ici comment Le régime syrien a systématiquement usé de son terrorisme (22 août 2007).

Mais, au-delà de cette réalité connue depuis des décennies, il pourrait s’agir d’une façon propre au mufti de venger son fils sarya hassoun (22 ans), tué à Alep, dimanche dernier. Le régime attribue son meurtre aux « groupes armés », alors que l’opposition accuse les miliciens de bachar al-assad de l’avoir abattu pour « semer la suspicion entre la haute autorité religieuse (sunnite) et l’opposition d’une part, pour soumettre le mufti d’autre part, et enfin pour justifier une intervention musclée à Alep pour soumettre la ville, considérée comme un poumon économique du régime ».

Discours du Mufti devant près de 150 femmes libanaises, membres de la « caravane maryam » (la vierge marie), qui se sont rendues à Alep (08 octobre) pour présenter leurs condoléances au mufti (son fils). La « caravane maryam » était fondée à l’origine grâce à des fonds syriens pour convoyer des vivres à gaza, par bateaux, et briser l’embargo israélien (sous une couverture médiatique comme ce fut le cas avec le bateau turc marmara). Mais depuis l’éclatement de la révolution en Syrie, en mars dernier, ces femmes ont modifié leur priorité et oublié la cause palestinienne ! C’est leur deuxième déplacement en Syrie pour soutenir le régime face au peuple syrien.

Ainsi, il n’est pas exclu que le mufti ait riposté à la perte de son fils de cette façon. D’une part, il verse dans la surenchère pour défendre le régime en menaçant d’envoyer les kamikazes en Occident, et d’autre part, en reconnaissant officiellement que le régime manipule les groupes islamiques armés en Syrie, au Liban et en Palestine (dont Al-Qaïda) et qu’il dispose de kamikazes et de cellules dormantes en Occident. Ce faisant, ahmed hassoun aurait voulu provoquer davantage de pressions sur assad, en reconnaissant son rôle dans le terrorisme.

Écrit par : Corto | 10/10/2011

Les commentaires sont fermés.