19/10/2011

ça suffit! Monsieur Unger

Monsieur Unger, ça suffit!

La colère des grévistes !

 

DSC_8592.JPG
DSC_8583.JPG
DSC_8587.JPG

 

HUG - Les aides-soignant-e-s en grève

Les aides-soignant-e-s HUG sont en lutte depuis 2010 pour la réévaluation salariale.

Lasse d’attendre l’entrée en matière du Conseil d’Etat sur cette revendication, un mouvement de grève a été décidé.

La revalorisation, maintenant !

DSC_8594.JPG

A la fin de l’année passée, suite à plusieurs manifestations, Conseil d’État et syndicats s’étaient mis d’accord de s’en référer à un expert indépendant pour tenter d’arbitrer leurs divergences de points de vue. Le 27 septembre dernier, l’experte désignée a rendu ses conclusions sous la forme d’un rapport très détaillé. Après avoir analysé le nouveau cahier des charges de 2009, elle a interrogé 35 personnes, principalement parmi le personnel des soins, dont 17 aides-soignant-e-s, mais également des responsables des soins, des IRUs et des infirmières. Ces autres professions devaient permettre de voir si le point de vue des aides-soignant-e-s sur l’évolution de leur métier pouvait être partagé par celles et ceux qui travaillent avec.

 

DSC_8649.JPG
DSC_8604.JPG

Constats syndicaux confirmés.

Les résultats qui ressortent de ces analyses corroborent les constats que font syndicats et aides-soignant-e-s et qui motivent leur mobilisation. En effet, le nouveau cahier des charges intègre bien une part de l’évolution du métier, soit :

- une relation avec le patient plus intense ;
- l’intégration des familles dans le processus de soins ;
- l’implication dans le processus de soins et les équipes multidisciplinaires ;
- l’informatique pour les repas, le dossier patient, les commandes ;
- les nouvelles technologies ;

Par contre, il ne rend pas compte du principal changement, l’augmentation de la charge de travail et des conditions différentes de travail. Celles-ci sont dues au vieillissement de la population, à la diminution de la durée d’hospitalisation, aux attentes plus élevées des patient-e-s et des familles et à une dotation en personnel stable malgré la charge de travail en augmentation. Et cela conduit la grande majorité des professionnel-le-s à considérer les évolutions suivantes du métier d’aide soignant-e-s :

- augmentation de la pénibilité psychique du travail ;
- efforts intellectuels accrus ;
- besoin d’acquérir de nouvelles connaissances ;
- augmentation de la charge de travail ;
- classe salariale qui n’est pas en rapport avec le métier ;
- changement du rôle des aides soignant-e-s
- manque de reconnaissance du métier comme exercé actuellement.

 

DSC_8610.JPG
DSC_8620.JPG

Personnel très motivé

Les aides-soignant-e-s ont pris acte avec immense satisfaction des résultats de l’étude externe de comparaison des cahiers de charges de 1998 et de 2009. Elle donne raison aux aides-soignant-e-s et aux syndicats.

Il a plu à l’Assemblée générale du 13 octobre, réunie pour prendre connaissance de ces résultats, de relever la conclusion que "l’essence même du métier d’aide-soignant-e HUG a connu des transformations profondes ces dix dernières années. Il est possible d’affirmer qu’il y a eu un changement significatif".

L’Assemblée a relevé que le nouveau cahier des charges est entré en vigueur le 1er décembre 2009. Dès ce moment, le SIT avait demandé la réévaluation de la fonction. L’Assemblée a constaté que l’axe central de son mouvement depuis 2010, à savoir "polyvalent-e-s, mieux formé-e-s, plus autonomes, plus engagé-e-s, très présent-e-s au lit du malade" est bel et bien reconnu par cette étude.

Grève votée

 

DSC_8652.JPG
DSC_8673.JPG
DSC_8675.JPG
DSC_8679.JPG

Plus déterminé-e-s que jamais, les 150 aides-soignant-e-s ont décidé de déclencher un mouvement de grève pour faire advenir leurs revendications et ont déposé, le jour même, un préavis dans ce sens auprès de la Direction. La rencontre avec le Conseil d’État, agendée le lendemain, n’a pas permis de changer la donne, celui-là campant sur sa position d’envisager la réévaluation à partir de 2013, option expressément rejetée par l’Assemblée générale.

 

DSC_8684.JPG
DSC_8694.JPG
DSC_8701.JPG
DSC_8713.JPG
DSC_8725.JPG
DSC_8731.JPG
DSC_8744.JPG
DSC_8751.JPG
DSC_8760.JPG
DSC_8761.JPG
DSC_8766.JPG
DSC_8772.JPG
DSC_8775.JPG
DSC_8782.JPG

Photos : Demir SÖNMEZ

Maison Populaire de Genève

www.assmp.org

16:09 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

Commentaires

Et bien moi je soutiens toutes les aides -soignantes du plus profond de mon cœur!!!
C'est pas un métier facile et elles sont considérées comme des "bonnes" de la part de collaborateurs et autres plus haut placés.
J'ai travaillé pendant 18 ans pour les HUG sans aucun problème et toujours efficace!
Le jour ou je suis tombée malade et que je ne pouvais plus exercer comme aide-soignante, les HUG m’ont laissé tomber sans même me proposer de l'aide.
Et aujourd'hui après 4 ans de galère, je me bat pour m'en sortir !!!

Mais la maladie et cet abandons m'a rendue encore plus forte et j'ai ma revanche a donner pour prouver que j'ai de la valeur même malade ....

Écrit par : Ana | 20/10/2011

Les commentaires sont fermés.