11/12/2011

"Vive Genève et Vive le Tram"

L'INAUGURATION DU TRAM CORNAVIN-ONEX-CONFIGNON-BERNEX

Le samedi 10 décembre 2011, la ligne du tram Cornavin-Onex-Confignon-Bernex a été inaugurée en présence des magistrats du Canton et de la Ville de Genève (voir les photos). Si cette inauguration a attiré une foule enthousiaste, elle suscite également des inquiétudes chez une partie de la population étant donnée que l'arrivée du tram à Bernex rime avec une urbanisation effrénée de cette région (voir vidéo et info)

DSC_4001.jpg

DSC_4016.jpg
DSC_4022.jpg

DSC_4024.jpg

DSC_4028.jpg
DSC_4035.jpg
DSC_4697.JPG
DSC_4699.JPG
DSC_4700.JPG
DSC_4701.JPG
DSC_4702.JPG
DSC_4093.jpg
DSC_4100.jpg
DSC_4105.jpg
DSC_4110.jpg
DSC_4112.jpg

DSC_4127.jpg

DSC_4132.jpg
DSC_4143.jpg
DSC_4151.jpg
DSC_4162.jpg
DSC_4182.jpg
DSC_4183.JPG

 

DSC_4188.jpg
DSC_4195.jpg
DSC_4206.jpg
DSC_4207.jpg

DSC_4214.jpg

DSC_4216.jpg
DSC_4218.jpg
DSC_4236.jpg
DSC_4245.jpg
DSC_4271.jpg
DSC_4278.jpg
DSC_4293.jpg
DSC_4307.jpg
DSC_4308.jpg
DSC_4314.jpg
DSC_4327.jpg
DSC_4334.jpg
DSC_4335.jpg
DSC_4337.jpg
DSC_4348.jpg
DSC_4366.jpg
DSC_4370.jpg
DSC_4378.jpg
DSC_4386.jpg
DSC_4393.jpg
DSC_4396.jpg
DSC_4401.jpg
DSC_4403.jpg
DSC_4413.jpg
DSC_4418.jpg
DSC_4433.jpg
DSC_4449.jpg
DSC_4457.jpg
DSC_4472.jpg
DSC_4515.jpg
DSC_4536.jpg
DSC_4544.jpg
DSC_4560.jpg
DSC_4563.jpg
DSC_4566.jpg
DSC_4572.jpg
DSC_4578.jpg
DSC_4590.jpg
DSC_4597.jpg
DSC_4611.jpg
DSC_4613.jpg
DSC_4688.jpg
DSC_4637.jpg
DSC_4641.jpg
DSC_4645.jpg
DSC_4647.jpg

 

ARRIVEE DU TRAM PLAN DIRECTEUR CANTONAL 2030

QUEL AVENIR POUR NOTRE REGION ?

L’arrivée du tram sur la route de Chancy va changer à jamais le paysage et le caractère rural de notre région en faisant d’elle un point stratégique et en induisant une urbanisation massive. Ainsi, la densification exagérée prévue dans le plan directeur cantonal 2030 aboutirait à un bassin de population de 53'000 habitants regroupant les communes d’Onex, Bernex et Confignon, ce qui correspondrait à la taille d’une ville comme celle de Neuchâtel.

Le caractère rural et villageois de Confignon sera bel et bien amené à disparaître !

Un développement est nécessaire, mais il doit rester raisonnable. L’explosion de

constructions dans un cadre traditionnellement villageois ne peut amener qu’à :

• Dégradation de la qualité de vie
• Déclassements de zones agricoles et villas
• Augmentation de la dépendance alimentaire
• Disparition des zones vertes et atteinte à la nature
• Surcharge du trafic, bouchons, pollution
• Déstructuration du tissu social existant
• Difficultés d’intégration
• Délinquance, criminalité, insécurité
• Densité démesurée sur un territoire exigu
• Contradiction avec la nouvelle politique énergétique
• Charges financières insupportables pour les communes

Le plan directeur cantonal 2030

N’APPORTE PAS DE VRAIES REPONSES A LA CRISE DU LOGEMENT !

L` Association de Sauvegarde de Confignon (ASC) est prête à monter au combat contre les

projets d’urbanisation à outrance de notre région.

Si vous vous sentez concernés par l’avenir de notre région, soutenez l’action de l’ASC !

ASC - Association pour la Sauvegarde de Confignon

Créée en 1971 pour protéger le village de Confignon, le Val d’Aire et la presqu’île de Loëx contre les nuisances de la future autoroute de contournement, l’Association pour la Sauvegarde de Confignon renaît aujourd’hui pour défendre une nouvelle cause. Ses objectifs sont de lutter contre le projet d’urbanisation excessive prévue dans le Plan Directeur Cantonal 2030, avec pour conséquence la destruction, le déclassement, la densification et le bétonnage exagérés de la région de Confignon, Onex, Bernex. Pour sauvegarder la qualité de vie des habitants de cette zone, l’ASC aura à coeur de:


PRESERVER le caractère villageois, rural et résidentiel du village de Confignon et du
Val d’Aire.

PROTEGER le patrimoine rural, les espaces verts naturels, la diversité biologique
représentée par la renaturation de l’Aire.

MAINTENIR la césure verte du Rhône à l’Aire.

ENCOURAGER un développement raisonnable d’un village, d’une région, d’un canton
avec une véritable politique de mobilité douce.

DEFENDRE les habitants concernés, fragilisés par une densification croissante afin de
maintenir leur qualité de vie sur la façade ouest du canton.

RALENTIR OU S’OPPOSER au développement d’axes routiers encourageant la
voiture et perturbant l’écosystème du Val d’Aire.

DÉFENDEZ VOTRE QUALITÉ DE VIE ET VOTRE VILLAGE EN DEVENANT

MEMBRE DE L’ASC !

 

DSC_4655.jpg

Un logement pour mes enfants

Un récent courrier des lecteurs a fait mention de la nécessité de construire des logements afin d’en détendre le marché. Cette affirmation est répétée sans cesse tant par les autorités que par les milieux immobiliers sans être remise en cause. Pourtant, les exemples des mégapoles ou plus simplement de nos villes suisses démontrent que la construction ne permet en rien de détendre les taux de vacance mais au contraire diminue le nombre de logements libres. Genève en est un bon exemple avec un taux de vacance d’environ 0.23 soit meilleur qu’en 1985 mais nettement moins bon qu’en 1990 où il est monté à 1,6 en raison de la crise économique. Cet assèchement du marché, par la construction, est attendu car il est peu concevable d’interdire à nos enfants d’avoir eux aussi des enfants ou de créer de l’emploi. Ainsi, la croissance est exponentielle et, paradoxalement, la construction de logements ne va qu’assécher encore plus le marché. C’est l’effet boule de neige. En analysant les données en Suisse, il est facile de démontrer que seul l’essor économique est le déterminant de la cherté des logements et de leur carence. De plus, la prospérité économique est dépendante non pas du taux de construction comme en témoigne le développement remarquable de Genève mais des conditions cadres telles la fiscalité, la qualité de vie et les moyens de communication. Par pitié, pour que mes trois enfants aient demain un toit et un travail, persuadez vos autorités communales de s’opposer au projet de plan directeur cantonal 2030 qui n’est qu’une fuite en avant !
B. Jacot Des CombesASC – Association pour la Sauvegarde de Confignon
www.asconfignon.ch

DSC_4666.jpg

DSC_4681.jpg

DSC_4680.jpg

Maison Populaire de Genève

www.assmp.org

©Demir SÖNMEZ

 

22:19 Publié dans Genève | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

Commentaires

Un véritable prolétaire n'utilise jamais les transports publics sources de gavages d'oies des officiels lors des inaugurations. Non, il utilise sa bécane par beau temps et sa Dacia par mauvais temps.

Écrit par : Jolivet F.H. | 11/12/2011

@ Demir SÖNMEZ :

Bravo pour les photos, elles sont magnifiques !

On constate qu'il y avait foule, de jolies filles notamment, devant les pains surprises et les canapés !

@ Jolivet :

Petit recentrage prolétarien d'un commissaire du peuple "canal historique" :

Non, le véritable prolétaire utilise sa bécane par beau temps et sa Lada, fabriquée à Togliatti au bord de la Volga ( Тольятти ), par mauvais temps ...
La Dacia c'est la Rolls-Royce du prolétaire émancipé !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 11/12/2011

Les commentaires sont fermés.