18/03/2012

Printemps kurde: un million de personnes célèbrent le Newroz à Diyarbakir

Un million de kurdes célèbrent le 18 Mars la fête de Newroz*, le jour de la renaissance et de la résistance, à Diyarbakir malgré les interdictions et mise en garde des autorités, affranchissant les barricades dressées par la police. Un responsable du parti kurde a été tué à Istanbul, lors d'un rassemblement à l’occasion du Newroz.

Les autorités turques ont interdit deux jours plus tôt toutes les célébrations organisées par le principal parti kurde BDP,  afin d’affaiblir la participation géante.

Quelques 130 rassemblements ont été organisés à travers le pays, entre le 18 et 25 février, pour accueillir la plus grande célébration du Newroz de tous les temps.

Aucune force ne pourra arrêter la marche du peuple, a déclaré le BDP, affirmant que l’interdiction du gouvernement n’est pas légitime.

Défiant les menaces et les interdictions des autorités, des centaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de Diyarbakir, chef-lieu du Kurdistan de Turquie, et d’Istanbul. Deux millions de  personnes étaient attendues dans ces deux villes.

Violents affrontements à Istanbul, un mort

A Istanbul, des affrontements ont été éclatés dans plusieurs quartiers entre les manifestants et les policiers qui sont intervenus violemment, faisant usage à de gaz lacrymogènes et de canons à aux.

Les tentatives des dizaines de milliers pour rejoindre la place de Kazlicesme où devait avoir lieu la célébration ont été violemment attaquées par des policiers.

Un responsable du parti kurde est décédé après avoir été touché par une grenade lacrymogène lancée par la police à Kazlicesme, a annoncé Gultan Kisanak, la co-présidente du BDP. Il s'agit de Haci Zengin, représentant BDP du quartier d'Arnavutkoy. Plusieurs autres personnes ont été blessées dont deux grièvement et une députée BDP, Mulkiye Birtane, suite à la violence de la police, procédant également à des arrestations massives.

La répression anti-kurde et les interdictions absurdes du gouvernement pour qui la fête de Newroz ne pouvait avoir lieu que le 21 mars, sont à l’ origine de ces affrontements.

Toutes les barricades ont été affranchies

A Diyarbakir, des centaines de milliers de personnes ont réussi vers midi à arriver sur la place de Newroz, affranchissant toutes les barricades dressées par la police, suite à de violents affrontements.

« Le gouvernement a fait l’erreur de sa vie. Le peuple est sur la place de Newroz malgré les injustices, les obstacles et les violences », a dit  le député kurde Hasip Kaplan.

La célébration de Newroz est une déclaration de l’autonomie kurde, a valorisé le journaliste Veysi Sarisozen sur Nuce TV, chaine kurde.

Après les discours prononcés sur la place, sans le système de son confisqué par les autorités, le BDP a appelé la foule a une marche de liberté.

Printemps kurde

Il s’agit d’une journée historique en Turquie et au Moyen-Orient.  Le gouvernement turc a échoué face à la volonté du peuple kurde, un message fort au Monde entier qui reste sourd au printemps kurde.

Encouragé par le silence des pays occidentaux, le gouvernement turc mène une politique de répression sans précédente depuis notamment 2009, début du lancement de la nouvelle campagne d’arrestations dans le cadre de l’affaire KCK, accusée d’être la branche urbaine du PKK.

Plus de 6 500 membres actifs du BDP dont 31 maires sur 98 et six députés sur 36 sont actuellement en prison dans le cadre de cette affaire. Avec l’incarcération de 101 journalistes, la Turquie est également la plus grande prison du monde pour les journalistes.

http://www.actukurde.fr/actualites/kurdistan/648-printemp...

* "Le NEWROZ et son histoire"

« Newroz, le 21 mars, est la fête de printemps, la fête de la renaissance est aussi devenue la fête de la résistance contre la répression dont sont victimes les Kurdes. Elle est la fête de la libération, de la tolérance, de la fraternité. »

Newroz est le Nouvel An kurde célébré depuis environ 2620 ans (612  avant J.C.) C’est une histoire de rébellion et de liberté. Symbole du moment où les Kurdes se sont libérés du tyran Dehak, empereur assyrien. Depuis cette date là, le 21 Mars est devenu un jour sacré pour les Kurdes et aussi pour les autres peuples de la région. Depuis, chaque année, le 21 Mars, les Kurdes, les Persans, les Afghans et les autres peuples du Moyen-Orient célèbrent cette fête en dansant et en sautant autour des feux pour se souvenir de Kawa qui a libéré les peuples du Moyen-Orient de la tyrannie et de l'oppression menée par l’empire Assyrien.

Les Kurdes appartiennent à une nation résistante qui s’est révoltée contre le tyran Dehak. L’esclavage et les génocides se trouvent assez dans l’histoire de notre peuple. C’est pourquoi les Kurdes ont toujours lutté et ils luttent toujours pour la liberté depuis des siècles.

1.jpg
newroz2012-diyarbakir.jpg
istanbul newroz.jpg
olum.jpg
newroz2012-diyarbakir-7.jpg
284c28e8-a3.jpg
dc33ad23-a1.jpg

Maison Populaire de Genève

www.assmp.org

 

 

17:20 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

Commentaires

Bon et heureux Newroz pour la prochaine année au peuple kurde, bien que ça commence comme d'hab avec des offenses et des souffrances !

Écrit par : Corto | 19/03/2012

L'image en dit beaucoup, bonne fête pour le peuple Kurde, et bon courage à tous, votre courage nous apprend beaucoup! merci

Écrit par : faire part | 19/03/2012

Les commentaires sont fermés.