22/03/2012

DES DÉPUTÉS VICTIMES DE LA VIOLENCE POLICIÈRE

Violents affrontements au Printemps Kurde!


Des centaines de milliers de kurdes sont descendus mardi 20 mars dans les rues de Kurdistan de Turquie pour célébrer le Newroz,  défiant les interdictions du régime AKP.  Des centaines de personnes ont été blessées dont 2 députés kurdes et près de 400 autres ont été arrêtées.

Malgré l’interdiction par les autorités de célébrer le Newroz, les kurdes ont manifesté dans une cinquantaine de villes. De violents affrontements ont été éclatés à travers le Kurdistan, notamment à Batman, Nusaybin, Cizre et à Yuksekova, où des dizaines de milliers de kurdes ont réussis à affranchir les barricades dressées par la police du régime répressif.

DES DÉPUTÉS VICTIMES DE LA VIOLENCE POLICIÈRE

A Batman, les policiers ont arrêté au moins 148 personnes dont 42 enfants, et ont attaqué à coup de points le député du parti kurde BDP Ahmet Turk, âgé de 70 ans, qui est également le co-président du Congrès de la société démocratique (DTK). Le député a été hospitalisé, tandis qu’un autre manifestant a été grièvement blessé après avoir été touché à la tête par une grenade de lacrymogène.

A Cizre, dans la province de Sirnak, les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles sur une foule de plus de 20 mille manifestants. Quatre personnes, dont deux civils et deux policiers, ont été blessées, et plus de 50 personnes dont l’adjoint au maire de Cizre Mustafa Gören ont été arrêtées.

A Viransehir, dans la province de Urfa, la police est violemment intervenue contre les kurdes qui célébraient le Newroz, arrêtant au moins 25 d’entre eux.

Des scènes de guérilla urbaine se sont jouées dans tous les quartiers de Nusaybin et de Yuksekova, suite aux attaques violentes de la police. Plusieurs personnes ont été blessées et de nombreuses arrestations ont été effectuées.

A Mersin, le député BDP Ertugrul Kurkcu a été tabassé par des policiers.

Parallèlement à la répression, les hackers du régime n’ont pas cessé d’attaquer aux deux agences de presses kurdes, Firat et Dicle, pour empêcher la diffusion d’informations.

A la sortie de l’hôpital de Batman, Ahmet Turk  a déclaré : « Aucune force ne peut faire obstacle à notre lutte légitime et nous ne reculerons jamais. Nous Quelque soit le prix, nous sommes prêts à payer. »

Le 18 mars, un million de kurdes avaient célébré le Newroz, le jour de la renaissance et de la résistance, à Diyarbakir malgré les interdictions et mise en garde des autorités, affranchissant les barricades dressées par la police. Un responsable du parti kurde avait été tué à Istanbul par la police qui avait également arrêté au moins 135 personnes, lors d'un rassemblement à l’occasion du Newroz.

 

cizre_newroz_2012.jpg
cizre_newroz_2012_2.jpg
cizre_newroz_2012_4.jpg
cizre_newroz_2012_5.jpg

 

 

http://www.actukurde.fr/actualites/kurdistan/652-violents...


Maison Populaire de Genève

www.assmp.org

 

11:37 Publié dans Droits de l'humaine | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

Commentaires

Et savez-vous que des policiers sont victimes de la violence populaire ???

Écrit par : JMC | 22/03/2012

Les commentaires sont fermés.