07/04/2012

31 maires kurdes emprisonnés!

31 maires kurdes emprisonnés

Un autre maire du principal parti kurde BDP a été emprisonné jeudi 5 avril par le régime turc pour soutien à « une organisation terroriste », un prétexte bien commode, portant à 31 le nombre des maires incarcérés.

BDP.jpg



Ferit Celik, maire de Karliova, dans la province de Bingol, a été interpellé jeudi matin lors d’une décente de la police chez lui et placé en détention après avoir comparu devant un tribunal de Bingol. Un membre du conseil municipal et un dirigeant local du BDP ont également été placés en détention pour les mêmes accusations.

Une ville sans élus

Le 8 mars dernier, Aydin Budak, le maire de Cizre, dans la province de Sirnak, avait été destitué de ses fonctions par les autorités turques, après avoir été condamné à 2,6 ans de prison dans l’affaire KCK.  

Tous les maires BDP de Sirnak ont été emprisonnés ou destitués de leurs fonctions. Il s’agit d’une ville sans maire ni élus locaux, sauf un député BDP qui reste toujours dehors, alors que deux autres députés, cinq maires et deux anciens maires de cette ville sont actuellement en prison.  

31 maires et six députés en prison

Au total, 31 maires sur 98 et six députés BDP se trouvent actuellement derrière les barreaux, a-t-on appris auprès de la commission juridique du parti kurde. Des mandats d’arrêts ont été lancés contre deux autres maires. Cela qui signifie qu’au moins 34 maires ont été écartés de leurs fonctions.

A l’approche des élections municipales de 2013, le régime AKP montre bien son intention de réprimer les principaux interlocuteurs de la question kurde, par les moyens les plus brutaux. Les maires kurdes sont systématiquement visés et leurs projets refusés, afin de les décrédibiliser et rendre inefficaces.

Près de 7 000 membres actifs du parti kurde BDP sont aujourd’hui en prison dans le cadre dans l’affaire KCK, lancée en avril 2009, quelques semaines après le succès historique du parti kurde lors des élections municipales, sans compter des milliers d’autres qui ont été arrêtés sous prétexte lutter contre le « terrorisme ». Chaque semaine, des dizaines de personnes s’ajoutent à cette liste.


http://www.actukurde.fr/actualites/kurdistan/671-31-maire...



 

Maison Populaire de Genève
www.assmp.org

00:56 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.