19/04/2012

Lancement de la campagne d’Anne Emery-Torracinta

 

Lancement de la campagne d’Anne Emery-Torracinta à l'élection partielle du Conseil d'Etat Restaurer la confiance en répondant aux besoins prépondérants de la population

En quoi un gouvernement à majorité de l’Alternative peut faire concrètement la différence pour les Genevois-es? L’accroissement des inégalités n’est pas une fatalité ! Désigner Anne Emery-Torracinta au Conseil d'Etat le 17 juin 2012, pour les citoyen-ne-s, c'est choisir une femme qui compte utiliser la marge de manoeuvre que donnent les lois existantes au gouvernement pour répondre aux besoins prépondérants de la population.

Déterminer des priorités

Le gouvernement doit définir des priorités afin de pouvoir répondre aux besoins prépondérants de la population, ce qui implique des choix en matière budgétaire. Concrètement, un gouvernement à majorité de l’Alternative pourra changer la donne par la détermination de ses priorités.

Travailler autrement

Les problèmes complexes d’aujourd’hui nécessitent une vision globale et une action concertée. Il n’est plus possible que chaque conseiller-e- d’État travaille isolément. Il faut donc renforcer la transversalité entre les départements et la collaboration avec le « terrain », comme les communes ou les partenaires sociaux.

Des solutions existent pour sortir de la crise du logement

Il s’agira d’abandonner la politique menée jusqu’à présent et qui consistait à favoriser les milieux immobiliers aux dépens de la majorité de la population. Ainsi, il faudra non seulement construire,mais également construire des logements qui soient financièrement accessibles à toutes et tous.

Concrètement, cela signifiera :

- renforcer le contrôle du canton pour lutter contre les loyers abusifs ;

- favoriser l’achat des terrains par les collectivités publiques ;

- aider financièrement les communes pour les encourager à construire ;

- impliquer les habitant-e-s dans les nouveaux projets pour que chacun-e puisse y trouver son compte.

Une autre politique pour l’emploi

Il faudra soutenir les entreprises formatrices d'apprenti-e-s et de chômeurs-euses en réinsertion,ainsi que celles qui engagent des jeunes sans expérience professionnelle ou des chômeurs-euses de plus de cinquante ans. Les chômeurs-euses devront pouvoir bénéficier d’un accompagnement
individualisé sur le long terme, en lien avec les communes et les structures de proximité. Enfin, ils’agira de renforcer les contrôles contre la sous-enchèresalariale et refuser de sous-traiter des tâches de l’État à des entreprises qui pratiquent des salaires trop bas.

Ainsi, Anne Emery-Torracinta s'engage à trouver les appuis nécessaires, notamment auprès des communes et des partenaires sociaux, pour mener à bien des projets concrets qui profitent au plus grand nombre et réduisent les inégalités.

Communiqué de presse du PS genevois

Genève, le 18 avril 2012


Pour plus d'informations:

· Romain de Sainte-Marie (079 747 17 08), Président

· Anne Emery-Torracinta (079 759 48 16), candidate au Conseil d’État


· Arnaud Moreillon (079 633 34 63), Secrétaire Général
DSC_9667.jpg
DSC_9665.jpg
DSC_9685.jpg
DSC_9676.jpg
DSC_9677.jpg
DSC_9687.jpg
DSC_9691.jpg
DSC_9693.jpg
DSC_9695.jpg

DSC_9699.jpg

DSC_9701.jpg
DSC_9710.jpg
DSC_9713.jpg
DSC_9716.jpg
DSC_9724.jpg
DSC_9727.jpg
DSC_9743.jpg
DSC_9764.jpg
DSC_9768.jpg
DSC_9769.jpg
DSC_9773.jpg
DSC_9775.jpg
DSC_9782.jpg
DSC_9813.jpg
DSC_9794.jpg

 

DSC_9793.jpg
DSC_9788.jpg
DSC_9751.jpg

AET_A3_affiche[2].jpg

 

12:18 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.