19/06/2012

Faites de la Solidarité! Rémy Pagani, maire de Genève

DSC_1526.JPG

Discours – Investiture du Maire de Genève – Rémy Pagani
Mardi 19 juin 2012 – Salle communale de Plainpalais

 


Monsieur le Maire, Cher Rémy,
Monsieur le Président du Grand Conseil, Cher Pierre,
Monsieur le Conseiller national, Cher Ueli,
Monsieur le 1er vice-Président du Grand Conseil, Cher Gabriel,
Mesdames et Messieurs les Député-e-s,
Monsieur le 1er vice-Président du Conseil municipal, Cher Pascal,
Mesdames et Messieurs les Conseiller-ère-s municipaux,
Excellence,
Mesdames et Messieurs les collaborateurs de l’administration municipale et Monsieur le Directeur général,
Mesdames et Messieurs de la Presse,
Mesdames et Messieurs,
Chères et Chers Ami-e-s,


C’est la décision du Maire! Il décide qui aura l’honneur et le privilège de prendre la parole! Il décide combien d’orateurs! Et bien, Cher Rémy, lorsque j’ai appris que c’était moi qui en serait le bénéficiaire, j’en étais fier et réjoui! Puis, dans les jours qui suivaient, je me suis dit que beaucoup d’autres autour de toi et de nous ce soir, te connaissaient bien mieux que moi et que beaucoup d’autres ici présents, auraient pu relater d’autres souvenirs plus précis voire plus croustillants.

Et bien décidément non, toi qui luttes avec acharnement contre tous les privilèges, tu as choisi de me faire ce privilège. Certes, ma modeste fonction de Président du Conseil municipal de la deuxième Ville de Suisse m’a positionné pour t’adresser ces quelques mots et je t’en remercie.

Résumer en 5 minutes Rémy Pagani, notre Maire, est voué à l’échec, tant sa personnalité est attachante et parfois désarmante. Alors, j’ai glané quelques infos et sans prétention et avec quelques touches de couleurs de l’arc-en-ciel, j’ai envie de te dire ceci:

Ta verve oratoire, ton talent de tribun, ta volonté de convaincre à tous prix, tu les as exercés pendant 20 ans, comme secrétaire syndical au SIT, dès 1987, et comme Secrétaire permanent du Syndicat des services publics, dès 1997. Ces combats pour la justice sociale, tu les connais. Car affronter  le monde du travail avec ses divers pouvoirs et ses inégalités sociales a forgé l’homme que tu es. Mais tu avais démarré ta vie professionnelle dans d’autres compétences, comme assistant social, depuis 1974 et jusqu’en 1987, et notamment comme conseiller social d’un Cycle d’orientation. Moi qui suis médecin au Service de santé de la jeunesse depuis 23 ans et qui a travaillé pendant dix ans comme juge assesseur médecin au Tribunal de la jeunesse, actuel Tribunal des mineurs, je peux chaque jour apprécier la complémentarité de compétences avec les conseillers sociaux. Tu y as développé la compréhension de l’être en devenir, du jeune qui devient adulte, et dans une Société actuellement en plein changements et en devenir incertain d’une société à la recherche de la justice et de la maturité, ton expérience acquise durant toutes ces années, ne peut qu’être indispensable à notre Cité.

On m’a dit que tu es un homme extrêmement attaché à ta famille, mari et père attentif, et que les vacances dans le Bordelais, dans la région de Soulac, te sont indispensables! Mais, je n’en dirais pas plus pour ne pas offenser ta pudeur!

Rémy Pagani est l'auteur de quatre romans dont les titres sont tout un programme pas seulement électoral !
- Les beaux jours reviendront,
- Entre chien et loup,
- Confession d'un commissaire de police, et
- Étrange balade

Il est fait mention et comme on peut le lire : « le parcours de ce romancier est balisé de nombreux combats politiques. Il est parvenu à se forger une écriture directe et efficace aux côtés de squatters et d'habitants en lutte pour préserver ce lieu de vie convivial qu'est resté le quartier des Grottes à Genève et comme syndicaliste dans la défense quotidienne des salariés. ».

Dès l’âge de 16 ans (1970), tu milites :
- Participation active dans le mouvement du « Centre autonome » de la maison des jeunes de St Gervais (1970/1971)
- Participation active à l’organisation de collégiens et d’apprentis (1971-1973)
- Membre du comité de l’Action Populaire Aux Grottes APAG (1974-1984), tu es l'un des responsables du mouvement d'habitants qui a préservé le quartier des Grottes à Genève.
- Animateur et membre fondateur de la Fédération des Associations de Quartiers et d’Habitants FAQH 1981.
- Membre de l’association des Habitants de la Jonction AHJ (1984-1990)

Exemple parmi tant d’autres, il y a plus de 30 ans, tu as lutté contre la destruction du Quartier des Grottes. Toujours d’actualité, le Collectif 500 compte sur toi pour continuer à défendre ce Quartier.

Ta vie politique a débuté par un mandat de 8 ans au Grand Conseil, dès 1997. Elu au Conseil administratif en 2007, tu es réélu en 2011. Maire, tu l’a déjà été en 2009, et tu avais consacré cette année-là à la Solidarité internationale, et notamment à Gaza qui m’est cher, où je me suis rendu à 2 reprises. Cette année-là, tu as participé, le 10 juillet, à la Marche commémorative du massacre de Srebrenica, de 34 km, qui séparent Pobudje de Potocari, avec plus de 4’000 personnes.

A peine à nouveau Maire, cette année a déjà magnifiquement commencé: Nous venons de recevoir au Palais Eynard notre ami Moncef Marzouki, Président de la République tunisienne, lui que nous avions déjà reçu comme proscrit, alors qu’il sortait des geôles de Ben Ali. Samedi prochain, nous serons à Villepinte, dans la banlieue parisienne, pour soutenir les Habitant-e-s d’Achraf, et prendre la parole dans un meeting de plus 80’000 personnes, aux côtés de Maryam Radjavi, la présidente élue du Conseil national de la Résistance d'Iran (CNRI), que nous avions déjà reçu à plusieurs reprises à Genève et notamment avec toi au Victoria Hall. Mais si tu es si présent au niveau international, participant au rayonnement de notre Ville quant à ses valeurs humanitaires, tu te bats à chaque instants pour une Genève solidaire et pour une Genève respectueuse.

Comme tu le sais, cette année sera riche en combats locaux, nationaux et internationaux. Monsieur le Maire, Cher Rémy, je suis honoré et surtout très heureux, cette année durant, dans ma fonction de Président du Conseil municipal et toi de Maire de cette si belle Ville de Genève, qu’ensemble nous unissions nos efforts pour plus de paix, de justice sociale  et tout simplement pour plus de respect entre nous tous, qui que nous soyions, citoyennes et citoyens de ce monde, avec ou sans papiers !

Je, nous te souhaitons une excellente année de Mairie !

Je vous remercie !

Par Jean-Charles Rielle, Président du Conseil municipal de la Ville de Genève

DSC_1249.jpg
DSC_1250.jpg
DSC_1261.jpg
DSC_1263.jpg
DSC_1275.jpg
DSC_1284.jpg
DSC_1290.jpg

 

DSC_1312.jpg
DSC_1318.jpg
DSC_1326.jpg
DSC_1340.jpg
DSC_1346.jpg
DSC_1358.jpg
DSC_1360.jpg
DSC_1366.jpg

 

DSC_1368.jpg
DSC_1385.jpg
DSC_1399.jpg
DSC_1403.jpg
DSC_1409.jpg
DSC_1414.jpg
DSC_1420.jpg

 

DSC_1426.jpg
DSC_1434.jpg
DSC_1436.jpg
DSC_1437.jpg
DSC_1439.jpg
DSC_1441.jpg
DSC_1456.jpg
DSC_1464.jpg
DSC_1466.jpg

 

DSC_1467.jpg
DSC_1470.jpg
DSC_1478.jpg
DSC_1485.jpg
DSC_1486.jpg

Photos : Demir SÖNMEZ


Populaire de Genève
www.assmp.org

 

23:46 Publié dans Politique | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.