22/07/2012

Nous sommes tous des Merck Serono !

Fermeture du site Merck Serono

Nous sommes tous des Merck Serono !

image[1].jpgLa fermeture du site genevois de Merck Serono nous concerne tous. Ce sont plus de 1'500 emplois qui seront supprimés d’ici le début de l’année prochaine et beaucoup ont des proches ou de la famille qui y travaillent.

Cependant cette fermeture ne nous concerne pas seulement en raison de son ampleur (c’est le plus grand licenciement collectif de l’histoire de la région !).

Beaucoup d’entreprises profitent de la crise économique pour opérer des restructurations au détriment des employé-e-s (augmentations du temps de travail, diminutions de salaires, réductions des effectifs,…). Elles le font avec une arrogance semblable à celle appliquée par Merck, une entreprise multinationale qui a réalisé l’année dernière près de 750 millions de francs de bénéfice et qui annonçait parallèlement aux licenciements l’augmentation de 20% des dividendes versés aux actionnaires !

Malgré une mobilisation aussi inattendue qu’extraordinaire des employé-e-s pour conserver leur emploi, la direction de Merck Serono est restée inflexible aux revendications de son personnel et n’a concédé que de maigres améliorations au « plan social ».


Cette situation doit nous amener à nous interroger sur l’efficacité d’une politique économique qui attire des entreprises à coups d’avantages fiscaux mais ne prévoit aucune mesure dissuasive contre leur départ (que ce soit au niveau fiscal par un système de pénalités en cas de fermeture ou restructuration d’entreprises réalisant des bénéfices ou que ce soit au niveau de la législation du travail quand l’on sait que la loi ne prévoit aucune obligation de plan social en cas de licenciement collectif !)

La fermeture du site genevois de Merck Serono ne vise qu’à maximiser les rentes des actionnaires de l’entreprise et constitue une destruction de connaissances et d’expériences en matière de biotechnologie sans précédent qui laissera des traces dans toute la région. Cet aspect rend d’autant plus nécessaire l’investissement des pouvoirs publics pour la création d’un pôle de compétences (Biotech center) non seulement à même de préserver quelques centaines d’emplois mais aussi de garder une attractivité de la région en matière de biotechnologie.

Le personnel de Merck Serono a aujourd’hui besoin du soutien de toutes et tous.

Leurs connaissances, leurs savoirs, sont un bien commun. Gardon-le ! Étendons-le !

Aujourd’hui Merck Serono, demain à qui le tour ?

Nous sommes tous des Merck Serono !

 

Invitation


Le Comité de soutien aux employés de Merck Serono, tout nouvellement mis sur pied afin de vous soutenir dans votre lutte a le plaisir de vous inviter à une nouvelle….

Pause

CAFES-CROISSANTS

Mardi 24 juillet 2012

10h00 devant l’entrée principale

 

Ce sera l’occasion de vous présenter toute notre solidarité et de faire connaître notre mécontentement devant la direction du site quant à l’échec des récentes négociations.


Le Comité de soutien : Parti Socialiste Genevois (PSG), Les Verts Genève, SolidaritéS, Mouvement Pour le Socialisme (MPS), Gauche Anticapitaliste, Communauté Genevoise d’Action Syndicale (CGAS), Syndicat des Médias et de la communication (Syndicom), Syndicat des Services Publics (SSP), Syndicat du personnel des transports (SEV), Forum Social Lémanique (FSL), Association Euphoria, Association Maison Populaire de Genève,


Comité de soutien aux employé-e-s Merck Serono
chez : SSP/VPOD - 6, rue des Terreaux du Temple – 1201 Genève
comite-soutien-merck@sspge.ch

12:45 Publié dans Economie | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

Commentaires

Moi, je ne suis pas du tout concerné !

Écrit par : Victor Winteregg | 22/07/2012

"Leurs connaissances, leurs savoirs, sont un bien commun. Gardon-le ! Étendons-le !"

Faut pas prendre les gens pour des cons non plus!

Une multinationale qui a toujours protégé ses précieuse découvertes par des brevets et qui s'est spécialisé dans la domination de l'homme sur l'homme et de l'homme sur la nature serait un bien commun?

Je n'ai pas l'impression que les employé-e-s aient jamais eu un quelconque problème avec cela.

Ps
A quand notre soutien pour la grève des policiers ?

Écrit par : Nanar | 22/07/2012

Laissez tomber ce "Nous sommes tous ...", qui est devenu un cliché tellement usé qu'il finit par être agaçant.

Écrit par : Mère-Grand | 24/07/2012

Je suis vraiment navré pour tous les collaborateurs concernés et je suis heureux de constater qu'ils viennent soudainement de découvrir les vertus du syndicalisme
pour des cols blancs c'est un comble

Écrit par : pralong | 24/07/2012

Les commentaires sont fermés.