10/08/2012

Plus de 550 enfants tués par les forces de l’ordre turques

Les enfants kurdes continuent d’être victimes de l’État turc. Plus de 550 enfants ont été tués par les forces de l’ordre en 24 ans, dont quatre entre le 4 et le 7 aout. Deux enfants touchés à la tête et deux autres victimes des explosifs militaires.   

Le quotidien britannique "The Guardian" a publié dans son édition du 7 aout un article sur les enfants kurdes tués par les forces de l’ordre turques, prenant le cas du petit Mazlum.

Mazlum_Akay_2.jpg

Mazlum, touché à la tête

Mazlum Akay, un enfant kurde âgé de 11 ans, a succombé le 4 aout à ses blessures dans un hôpital d’Adana, après avoir été touché à la tête par une grenade de gaz lacrymogène tiré par un policier du régime AKP en Turquie, suite à une manifestation organisée le 29 juillet par un groupe de jeunes kurdes.

Mazlum a été le 501e enfant tué par les forces de sécurité turques depuis 1988, selon les organisations des droits de l'humain, cité par le quotidien britannique. Mais le nombre serait encore plus élevé.

Dans un rapport publié en juin 2012, l’association des droits de l’homme (IHD) affirmait que 552 enfants ont été tués par les forces de l’ordre au cours des 24 dernières années, dont au moins 171 depuis 2002, l’arrivé au pouvoir de l’AKP du premier ministre Recep Tayyip Erdogan.  Au moins 27 enfants kurdes ont été tués au cours de l’année 2011, ajoute de son coté l’association YAKAY-DER.

Le 5 aout à Adana où vit une importante communauté kurde, des milliers de personnes ont assisté aux funérailles de Mazlum, criant des slogans tels que « Erdogan assassin! », « PKK est le peuple et le peuple est là », « Kurdistan sera le tombeau du fascisme ».

Seray avait 8 ans…

Au lendemain des funérailles, Seray Yavuz, une petite fille kurde âgée de 8 ans, a été tuée par l’explosion d’un objet qu’elle avait trouvé, vraisemblablement une bombe non-explosée de l’armée turque. Le drame est survenu à Senyayla, dans la région de Mus.

Le 7 aout, c’était au tour de Fuat Sak, un jeune kurde âgé de 18 ans, originaire d’Uludere où 34 personnes dont 19 enfants avaient été massacrées fin décembre 2011 par l’aviation turque. Le jeune Fuat a été tué par l’explosion d’un obus de mortier non-explosé qu’il avait trouvé dans le village de Yekmal, sur la frontière avec l’Irak.  L’armée turque bombarde intensivement la région depuis plusieurs semaines.

Veysi a été tué et enterré secrètement

Veysi_Demir.jpg


Le même jour à 5 heures du matin, l’État turc commet un autre crime, dans le village de Toprakseven à Caldiran, dans la région de Van, sur la frontière avec l’Iran. L’enfant kurde Veysi Demir, âgé de 13 ans, a été tué par des tirs de soldats turcs. Touché à la tête, le corps de l’enfant a ensuite été amené par des soldats jusqu'à l’intérieur de la frontière iranienne avant d’être enterré secrètement, a révélé l’agence de presse kurde DIHA, publiant les images de cette atrocité. Sur les images, on voyait le corps sans vie de l’enfant à moitié enterré.

En outre, au moins 2.225 enfants sont en prison, selon le Ministère de la Justice.


http://www.guardian.co.uk/world/2012/aug/07/turkish-secur...

Blog de Maxime Azadi avec ActuKurde

info Maison Populaire de Genève
www.assmp.org

 

 

10:07 Publié dans Droits de l'humaine | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

Commentaires

Pour ceux qui doutaient, malheureusement les faits sont, en ne peut plus clairs !

Le gouvernement turque ne tue pas des enfants kurdes gratuitement, c'est un message aux kurdes on ne peut plus clair !!!

Un avertissement de ce qu'il se prépare dans les casernes turuqes vis-à-vis des populations civiles kurdes et cela en rapport directe avec l'émancipation politique du peuple kurde !

Dans le cas de l'Irak, les islamistes turques encore proches de l'Amérique, réfléchissaient à trois fois avent de massacrer des kurdes, maintenant devenus les aliiés objectifs de la Russie malgré les apparances trompeuses concernant la Syrie, le pouvoir turque va opter pour des moyens dissuasifs pour tenter de briser la création d'un état kurde partant du détroit de Basorha aux côtes méditerranéennes !

Comme je l'avais écrit dans un commentaire précédent sur le blog de Demir, les troupes turques ne s'ammoncelles pas aux frontière syriennes et irakiennes pour tenter d'intimder la bande à assad, mais bien pour tenter d'écraser des populations civiles kudres, cependant, ce sera mission impossible pour l'islamiste au pouvoir ottoman de mener à mal ses projets machiavéliques, les forces de l'OTAN ont déjà mis en garde le gouvernement turque contre toute tentative d'invasion en Syrie et en Irak.

Du coté syrien, les indépendantistes kurdes ne perdent pas de temps et repsésentent déjà une force non-négligeable dans un éventuel conflit avec la Turquie, les forces kurdes sont lourdement armées et prêtes face à un conflit militaire avec la Turquie et ça Erdogan en est conscient, tout ce qu'il pourait obtenir de telles actions belligérentes envers le Kurdistan, ce sont que des condamnations internationales et sans doute, une révolution dans la moitié de la Turquie et de fait, précipité l'indépendance d'un état kurde incluant le Kurdistant syrien.

Le point de non-retour a été ateint par les indépendantistes kurdes, leur détermination est de loin plus convainquante que d'éventuelles actions militaires turques, vouées à un échec certain !!!

Écrit par : Corto | 10/08/2012

En passant, je tiens à dénoncer le carractère profondément raciste de la blogueuse M-F. de Meuron, c'est du pénal et la TDG tolère de pareilles démonstrations, c'est honteux !!

Écrit par : Corto | 10/08/2012

Les commentaires sont fermés.