20/09/2012

40% de sans-voix,Genève rate sa réforme !

 

« 40% de sans-voix…
Genève rate sa réforme ! »

de la « Rome du protestantisme » à la « lanterne rouge du civisme »

Les membres de la campagne ViVRe (Vivre, Voter, Représenter) étaient ce matin au Mur des Réformateurs pour une action visant à rappeler aux électrices et électeurs de Genève ce criant contraste avant la votation du 14 octobre sur le projet de nouvelle Constitution: 

Les quatre réformateurs du XVIème siècle,

tous étrangers (3 français et 1 écossais),ont fait de Genève un pôle pionnier d’innovation sociale vers qui les regards du monde se sont tournés.

La voix de ces 4 étrangers résonne encore à nos oreilles.

Les quatre-vingts « réformateurs » du XXIème siècle,

tous suisses par obligation,

proposent de faire de Genève la lanterne rouge romande et prêchent la résignation au statu quo en matière de droits civiques.

La voix des 40% de résident-e-s étranger-e-s reste étouffée.

 

Le 14 octobre, dites NON à un projet qui

·       - bafoue les extensions de citoyenneté revendiquées par ViVRe dès juin 2010 avec plus de 5000 signatures

·       - prive encore d’expression citoyenne 40% de la population du canton

·       - maintient des électeurs et électrices inéligibles jusque dans leur commune suite à un ultime chantage xénophobe

·       - manque une occasion historique d’en finir avec l’infra-citoyenneté cantonale de résidents durables

·       - fait de Genève une lanterne rouge en Suisse romande en matière de participation civique

·       - ridiculise le rôle international et multiculturel dont Genève se glorifie 

Genève rate donc sa réforme, en privant 40% de la population de droit à la parole !

L1020615.jpg

L1020616.jpg

L1020623.jpg

L1020632.jpg

L1020661.jpg

L1020676.jpg

L1020681.jpg

ViVRe-affiche-campagne-non-constitution.jpgMaison Populaire de Genève

   www.assmp.org

Commentaires

Je comprends votre frustration, mais connaissez-vous beaucoup de pays qui donnent le droit de vote à des habitants non naturalisés, même lorsqu'ils paient des impôts?

Écrit par : Mère-Grand | 21/09/2012

Pour faire suite au commentaire de Grand-Mère, rien n'empêche un étranger de solliciter la nationalité helvétique...s'il se sent si concerné par ce qui se trame dans son pays d'adoption.. ! M'enfin, il est vrai qu'il est tellement plus simple de vouloir la vache, la fermière, le fermier..... et aussi la ferme tant qu'à faire, n'est-ce pas !
En attendant, un étranger peut déjà voter au niveau communal..pour voter au niveau Cantonal, expatriez-vous dans le Canton de Neuchâtel, vraisemblablement plus "ouvert" "accueillant"..Enfin, démontrez votre intérêt pour ce pays en épousant la nationalité suisse..pour obtenir plus de "droits" (pour reprendre vos termes)..Bien à vous

Écrit par : Sophie | 22/09/2012

Les commentaires sont fermés.