07/01/2013

Ne pas défendre Manuel TORNARE!

Tornare a déclaré qu’il ne sera pas candidat aux prochaines élections du Conseil d’Etat. A dire vrai, sa décision ne m’a pas étonné. J’ai appris par Facebook qu’il sera interviewé par Décaillet dans son émission « Genève à chaud » le 7 janvier à 19h. J’ai décidé d’aller l’écouter. Je pensais qu’il y aurait d’autres militants socialistes, mais à ma grande surprise j’étais le seul militant présent. Lors d’interview de M. Tornare, je me suis souvenu nos rencontres lors des précédentes campagnes électorales. Où étaient maintenant les personnes qui faisaient la queue pour pouvoir lui parler pendant deux minutes ? Lors que vous avez le pouvoir, tout le monde est avec vous, mais dans le cas contraire vous restez seul. C’est certainement la face moche et hypocrite de la vie et de la politique.

L1011883.jpg

L1011877.jpg

Dans la vie et dans la politique, les erreurs individuels sont et/ou devraient être assumées par leurs auteurs, mais celles institutionnelles sont payées par toute la société.

Mon but n’est pas de défendre M. Tornare. Il n’en a d’ailleurs pas besoin. Il faut mentionner au passage qu’il, en tant que personne ou représentant d’institution,  ne m’a jamais aidé, au contraire. Mais je n’arrive pas à comprendre, en tant que militant socialiste, que quelqu’un comme lui qui a servi son parti depuis son adolescence soit laissé seul à ce point. A mon avis, le parti socialiste genevois devait le présenter au Conseil d’Etat, sachant que les élections se dérouleront en deux tour et le dernier mot revient au peuple.

Bien entendu, personne n’est irremplaçable, mais je pense qu’il est important de maintenir l’intégrité dans la politique.

En conclusion, ceux et celles qui utilisent tous les moyens pour arriver au pouvoir (manœuvres, clanisme, etc.) sont condamnés, tôt ou tard, à perdre.

L1011885.jpgL1011891.jpgL1011894.jpgL1011901.jpg

Commentaires

Je trouve aussi très regrettable qu'il n'ait pas le soutien de son parti. C'est un homme d'expérience. Il a une carrure.

Écrit par : hommelibre | 08/01/2013

J'ai bien aimé tes commentaires que j'approuve mais j'ai su qu'il y avait cette émission qu'en te lisant ce matin sans quoi j'y serais allé pour l'écouter, le soutenir. Je ne crois pas que Mano soit seul, je fais les stands du PS, je me suis rendu compte qu'il est très aimé par les genevois qui ne cesse de démander de ses nouvelles. Pour ma part, j'aime beaucoup son humaniste et surtout ses attentions pour les autres. L'essentiel, même s'il ne cherche pas à briguer d'autres mandats c'est qu'il reste un notable pour le Parti, une référence car cela manque au Parti. Nous devrions en tenir compte et renforcer surtout nos liens car la droite est très actif dans nos murs.
RM

Écrit par : Roger Michel | 08/01/2013

Voilà ce qui arrive lorsque tu n'arrêtes pas de photographier Rielle, l'ennemi no 1 des fumeurs qui prône des théories fumeuses chassant les travailleurs du PS. Abandonné par la gauche longeoles et cardons ces amis prolétaires ont jeté leurs convictions politiques de gauche aux orties pour se tourner vers l'UDC et le parti du clown Stauffer.

Tornare n'est pas dans la ligne imposée par les apparatchiks de Piogre, donc inutile de se morfondre.

Camarade publie ce commentaire dérangeant si tu en as le courage !

Écrit par : Hypolithe | 09/01/2013

Bonjour!
J'ai parfois honte d'appartenir à ce parti... Manuel a par deux fois dû laisser sa place à des FEMMES qui ne sont pas parvenues à conserver le siège. Il aurait mérité une nouvelle chance.

Janine Bezaguet

Écrit par : Janine Bezaguet | 09/01/2013

Dommage. les querelles entre personnes continuent à dominer les débats du PSG, pendant que l'àlecteur atternd qu'on resout les nombreux problèmes graves de notre canton, à commencer par la crise du logement. Tornare n'est qu'une autre vicitime de ce malaise.

Écrit par : Richard H | 10/01/2013

Les commentaires sont fermés.