18/01/2013

La mobilisation international de soutiens au peuple grec

Ce soir, 17h00 à Pâquis, à l’appel de Solidarité, une cinquantaine de manifestant se sont rassemblé devant la mission permanente de la Grèce pour la mobilisation international de soutiens au peuple grec contre la montée d’Aube Dorée et des Néo-nazis.

Cette manifestation est soutenu par l’UNIA et Mouvement anti-capitalisme.

DSC_3676.jpg

DSC_3678.jpg

DSC_3707.jpg

 

DSC_3721.jpg

DSC_3733.jpg


 
Dans une Grèce défigurée par une offensive capitaliste d'austérité généralisée contre les droits sociaux de la population, la montée du mouvement « Aube Dorée » est la manifestation de l'extrême-droite la plus dangereuse depuis des décennies. Ce parti raciste d'inspiration néonazie, entré au parlement, multiplie ses agressions contre les étrangers avec souvent même la collaboration de la police grecque !


Dans ce contexte, le mouvement antifasciste grec se prépare à une grande démonstration de force sur la place Syntagma, le 19 janvier. Ce n'est pas seulement une affaire nationale. Il s'agit bien plutôt d'un effort essentiel pour contrer le fascisme et le racisme en hausse en Europe et dans le monde entier, pour construire un mouvement antifasciste internationaliste.

Ce rassemblement dénonce aussi les politiques racistes du gouvernement de coalition des sociaux-démocrates (PASOK) et des libéraux (ND), visant à refuser  la citoyenneté aux enfants d'immigré·e·s et des camps de concentration pour immigré·e·s, financé avec l'aide de l'Union Européenne (UE). Ces camps ont pour objectif d'expulser des personnes démunies, ceux et celles qui en raison des guerres et des interventions impérialistes ainsi que de la barbarie capitaliste dans leurs propres pays partent à la recherche d'un meilleur sort dans les pays de l'UE.

Ce rassemblement vise en outre à dénoncer aussi les pratiques criminelles de Frontex, agence créée il y a six ans pour renforcer le contrôle des frontières de l'UE. L'agence est accusée de mauvais traitements dans ses centres de détention d'immigré·e·s considérés comme illégaux par les autorités grecques.

Des manifestations devant les ambassades et consulats grecs sont également organisées  le même jour notamment à Londres (Royaume-Uni), Dublin et Derry (Irlande), Barcelone et Ossona (Catalunya), Lyon (France), Tampere (Finlande), Chicago et New York (États-Unis).

Rassemblons-nous pour montrer notre solidarité avec le peuple grec et dire non au fascisme !

No Pasaran !

 

DSC_3748.jpg

DSC_3750.jpg

DSC_3762.jpg

DSC_3763.jpg

DSC_3773.jpg

DSC_3788.jpg

DSC_3801.jpg

DSC_3819.jpg

DSC_3830.jpg

DSC_3846.jpg

DSC_3869.jpg

DSC_3849.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ


Les commentaires sont fermés.