12/02/2013

Attaque meurtrière contre un camp de réfugiés de l'opposition iranienne en Irak

Cet après midi une cinquantaine d’iranien et plusieurs personnalités genevoises par lesquelles le maire de Genève Rémy Pagani, M. Marc Falquet (Députe UDC), Eric Sottas, ancien secrétaire général d’OMCT et Me Nils de Dardel, co-président du Comité suisse pour la défense des résidents d’Achraf, se sont rassemblé à l’ appelle du Comité des familles des résidents d'Achraf place des Nations pour dénoncer et condamner l'attaque meurtrière au Camp Liberty par les forces irakiennes en connivence avec le régime des mollahs iraniens. Cette attaque a provoqué la mort de six personnes désarmées et blessé plus de 100 personnes certains très gravement ce vendredi 9 février 2013 au matin près de Bagdad..Malgré la gravité des attaques par des roquettes le gouvernement irakien empêche le transfert des blessés vers les hôpitaux les refusant ainsi toute assistance médicale.

Le Haut Commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) a condamné l'attaque et réclamé que les autorités irakiennes assurent la sécurité des habitants. Ce camp accueille notamment, dans des conditions précaires, 3 000 personnes transférées l'an dernier depuis le camp d'Achraf, construit en dur et mieux protégé. Le porte-parole du Mouvement des Moudjahidine, Afchine Alavi, s'interroge sur l'absence de sécurité autour du camp Liberty :

« Comment se fait-il que dans un périmètre qui est totalement militarisée et contrôlé par l'armée irakienne, on peut envoyer autant de tirs de roquettes contre les habitants du camp Liberty alors que cela fait des mois et des mois que les habitants sont en train de mettre en garde l'ONU et les autorités américaines, et par ce biais les autorités irakiennes, sur la vulnérabilité du camp Liberty. Et ceci dans les circonstances où, dans une superficie d'un demi kilomètre carré on a entassé 3100 personnes dans des bungalows vétustes qui sont vulnérables à toutes sortes d'attaques de ce genre. »

 

012_8692.jpg

012_8697.jpg

012_8698.jpg

012_8699.jpg

012_8702.jpg

012_8709.jpg

012_8713.jpg

012_8723.jpg

012_8739.jpg

012_8740.jpg

012_8749.jpg

012_8753.jpg

012_8759.jpg

012_8760.jpg

012_8763.jpg

012_8766.jpg

012_8767.jpg

012_8769.jpg

012_8771.jpg

012_8774.jpg

012_8781.jpg

012_8783.jpg

012_8793.jpg

012_8795.jpg

012_8798.jpg

012_8850.jpg

012_8857.jpg

012_8861.jpg

L1012731.jpg

L1012752.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

Commentaires

Etonnant, les mêmes qui habituellement défendent les milices pro-iraniennes ??


Par contre et plus sérieusement :

Plus de 10.000 Kurdes manifestent à Strasbourg pour la libération d'Öcalan

De 10.000 à 45.000 Kurdes, selon la préfecture et les organisateurs, ont défilé samedi à Strasbourg pour réclamer la libération en Turquie du leader du PKK emprisonné Abdullah Öcalan et pour demander "justice" après l'assassinat à Paris de trois militantes kurdes. Les manifestants, venus de plusieurs pays d'Europe (notamment d'Allemagne, de France et du Bénélux), portaient des banderoles proclamant "Kurdistan libre" et de grands portraits d'Abdullah Öcalan.

Écrit par : Corto | 16/02/2013

Les commentaires sont fermés.