04/03/2013

Genève, Les Tamoules marchent pour la justice, liberté et Démocratie !


Plus de dix milles Tamoules de différents pays européens se sont rassemblés ce midi au parc des Cropettes, appelés par Conseil international de l'Eelam Tamoul

Les manifestants ont défilé depuis la parc cropettes de Genève jusqu’à la place des Nations en agitant des drapeaux de l’Eelam tamoul, Ils ont défilé avec des banderoles et des pancartes en faveur de l’autodétermination du peuple tamoul et dénoncé les «génocidaires».

Appel du peuple Tamoul aux Communautés Internationale

1. Mener une enquête internationale indépendante sur les crimes de génocide commis au Sri Lanka

Nous demandons une enquête internationale indépendante. Celle –ci sera destinée à – Dresser le bilan des atrocités commises contre le peuple tamoul par l'Etat sri lankais, - Constater l’étendue des crimes contre l’Humanité, et de la guerre ethnique (signifiant le génocide), - Estimer les réparations indispensables pour les familles qui ont perdu des proches (en droit international, tout crime nécessite réparation) – Faire l’inventaire des écoles, hôpitaux et infrastructures à reconstruire.

2. Faire cesser les assassinats, et la torture. Libérer immédiatement tous les prisonniers politiques

Nous demandons à tous les défenseurs des Droits de l’Homme d’agir pour exiger la libération inconditionnelle de tous les prisonniers politiques immédiatement.


3. Arrêter la militarisation et l'accaparement des terres ancestrales du peuple tamoul

Nous demandons à tous les défenseurs des Libertés d’agir pour exiger la démilitarisation de l’espace tamoul, et la fin de la colonisation, avec l’envoi dans de très rapides délais, d’observateurs internationaux indépendants.

4. Nous sollicitons le soutien de la communauté internationale pour une reconnaissance le droit du droit du peuple Tamoul à l'autodétermination démocratique, et à l’indépendance du leur territoire développé et construit par leurs ancêtres depuis deux millénaires.

Nous demandons à tous les défenseurs des Libertés et de la Démocratie d’agir pour exiger la libre autodétermination du peuple tamoul, dans un processus sous contrôle international impartial. Seule solution à une réconciliation, et à un développement durable du pays.

5. Organiser un bilan impartial de l’action des Tigres de libération de l'Eelam Tamoul/LTTE

Nous demandons une enquête internationale impartiale, effectuée afin de procéder au bilan de l’action desTigres de libération de l'Eelam Tamoul /LTTE. Nous demandons, aussi, que soit levée sans délai l’interdiction des LTTE, afin que cette organisation représentative, historique, participe au débat démocratique, à la reconstruction, et au dialogue afin d’en finir avec les décennies de conflit et pour aboutir à Une paix durable.

DSC_6172.jpg

DSC_6179.jpg

DSC_6185.jpg

DSC_6263.jpg

DSC_6264.jpg

DSC_6265.jpg

DSC_6267.jpg

DSC_6269.jpg

DSC_6273.jpg

DSC_6292.jpg

DSC_6185.jpg

DSC_6192.jpg

Cette manifestation a été soutenu par l’Association Culturelle Kurde de Genève

Chers amis, chers camarades,


Nous sommes ici comme les membres de l’Association Culturelle Kurde à Genève  mais aussi au nom de la communauté kurde en Suisse. Solidaires à votre lutte et à votre combat pour la dignité et la liberté. Nous les kurdes, sommes très bien placé pour comprendre ce que chacun et chacune d’entre vous sentent aujourd’hui. Puisque la situation dans laquelle se trouvent nos deux peuples est similaires.

Au vu et au su du monde entier les deux peuples sont en train de subir les politiques négationnistes destructrices des deux Etats ; La Turquie et Sri Lanka ce que tout droit internationale condamne. Malgré ceci, vous le peuple Tamoul, au Sri Lanka, vous avez été victimes du terrorisme d’Etat. Face à votre lutte pour le droit à l’autodétermination, l’Etat sri lankais a massacré plus de 70.000 personnes en mai 2009. Ce massacre a été commis sous les yeux des fonctionnaires de l’ONU. Pendant ce l’Etat Sri Lankais n’a fait aucune distinction entre les civils et les combattants. Ceci est un crime contre l’humanité. Les responsables de ces crimes doivent être jugés dans des tribunaux internationaux. Aujourd’hui, au Sri Lanka, le quotidien de peuple Tamoul est des enlèvements, meurtres, tortures et des viols.

Si les responsables de tous ces massacres avaient été traduits devant la justice internationale, le camarade Mathinthiran Nadarajah Paruthi ne serait probablement pas tué en plein Paris toute aussi comme nos trois camarades ; Sakine, Rojbin et Leyla. Ces meurtres montrent à quel point nos ennemis ont peur de nous et de notre détermination de continuer notre combat pour la liberté et la justice. La France a ses responsabilités dans ces quatre assassinats. Elle ne doit pas seulement arrêter les tireurs, mais doit aussi trouver les organisations et les Etats qui sont derrières ces meurtres politiques.

Chers amis et cher camarades,

Nous sommes là aujourd’hui, aussi pour remercier à travers vous, la communauté du peuple Tamoul de la France pour leur solidarité après l’assassinat de nos trois camarades le 9 janvier à Paris. Nous avons vu encore une fois que, nous les peuples opprimés, qui vit en diasporas, devons être encore plus solidaire et travailler ensemble pour vaincre les tyrans et obtenir notre liberté et la dignité.

Pour finir nous disons et demandons que :
Votre combat est la nôtre !

-Le gouvernement français trouve et traduit à la justice les responsables des meurtres à Paris !

-Le gouvernement Sri Lanka soit condamné par des tribunaux internationaux pour crime de guerre et crime contre l’humanité !

-Et à l’éveil du 9 mars, la journée mondiale de la femme, nous vous apportons le message de solidarité des femmes kurdes qui luttent courageusement pour sa liberté !

Vive le combat du peuple Tamoul et Kurde !
 
Association Culturelle Kurde de Genève

DSC_6198.jpg

DSC_6294.jpg

DSC_6299.jpg

DSC_6300.jpg

DSC_6302.jpg

DSC_6305.jpg

DSC_6313.jpg

DSC_6318.jpg

DSC_6319.jpg

DSC_6468.jpg


Nous sommes tous rassemblés en ce 4 mars 2013, devant ce lieu symbolique qu'est l'ONU afin de réclamer une nouvelle fois justice pour le peuple tamoul.

Il y a maintenant plus de trois ans, le peuple tamoul a été victime d'un génocide, un génocide prémédité et calculé par le gouvernement Sri
Lankais. Cet Etat qui était censé protéger nos frères et sœurs, nous a montré son vrai visage: c'est un Etat chauviniste dont le seul butl est
l'extermination du peuple tamoul. Depuis 1948, les Etats sri lankais n'ont pas cessé de mener des politiques de discrimination à l'encontre du peuple tamoul, et en mai 2009 les violences avaient atteint leur sumum.

Les population, enfermées dans des camps et étaient traitées comme des animaux. Les conditions de vie dans les camps de concentration étaient inhumaines. Les viols, arrestations arbitraires, les bombardements de zones civiles, ou encore les exécutions extra judiciaires étaient devenus quotidien~. Oui le gouvernement sri lankais est bien responsable de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité.
  
Depuis quelque temps, on voit s'accumuler jour après jour des preuves accablantes prouvant ce génocide, notament avec les images qu'a diffusé Chanel 4. Avec ces preuves le monde entier est au courant aujourd'hui sur ce qu'il s'est passé au Sri lanka. Et pourtant, c'est ce même monde qui reste aujourd'hui encore silencieux.

Aujourd'hui cela fait plus de trois ans que le génocide s'est passé et les choses n'ont toujours pas avancé: les responsables de ce crime odieux demeurent toujours impunis à l'heure actuelle.

En ce 4 mars 2013, nous venons pour la troisième fois à Genève pour demander justice auprès de l'ONU. Nous espérons que cette fois ci des solutions justes seront prises. Nous le peuple tamoul, nous la jeunesse tamoule, sommes déterminés à obtenir gain de cause pour les injustices Commises par l'Etat srilankais à l'encontre des tamouls. Aussi, nous savons que le gouvernement srilankais n'abandonnera pas sa volonté d'exterminer le peuple tamoul. Pendant plus de 65 ans l'Etat srilankais a considéré les tamouls comme des citoyens de seconde zone, et encore aujourd'hui, trois ans après la fin de la guerre, les injustices continuent: en effet le territoire tamoul est colonisé et est de plus en plus cinghalisé,les assassinats, viols, et enlèvements continuent, et le plus révoltant

c'est que le gouvernement srilankais parvient à dissimuler cette réalité en faisant en sorte de donner l'image d'une ile paradisiaque à travers le tourisme. Tout cela,. prouve largement qu'il n'est plus possible pour le peuple tamoul d'être gouverné par l'Etat Srilankais. La seule solution pour que les injustices cessent, et la seule solution à une réconciliation et à un développement durable du pays, c'est d'obtenir l'indépendance avec la création de deux Etats indépendants: l'Etat srilankais, et l'Etat tamoul, le Tamil Eelam.

De 1995 à 2009, il y a eu un Etat tamoul, de facto qui a fonctionné dans le Nord et l'Est du Sri lanka. C'était un Etat progressiste: il était laique, il avait aboli les castes et favorisé l'égalité entre les hommes et les femmes, il avait développé l'instruction publique, la culture, et la santé pour tous. C'était un Etat en plein développement économique. Et donc en 2009, c'est bien tout un Etat qui a été anéanti.

 

Le peuple tamoul est une nation qui a sa propre langue, culture, Histoire, valeurs. Le peuple tamoul a donc le droit d'avoir un Etat.
Nous, le peuple tamoul, espérons qu'un jour nous puissions vivre à nouveau dans un pays libre et démocratique. 

Nous resterons déterminés et solidaires jusqu'à ce que justice soit faite.
DSC_6328.jpg

DSC_6365.jpg

DSC_6366.jpg

DSC_6368.jpg

DSC_6432.jpg

DSC_6376.jpg

DSC_6415.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

copyright.jpg 

Les commentaires sont fermés.