06/03/2013

Le Prix de la Fondation pour Genève: Professeur Charles BONNET

Se soir, le Victoria Hall à été témoin d’une soirée historique. Tous les Genevois ont renommé Monsieur Charles bonnet à qui a été décerné le prix “Fondation pour Genève” pour ses découverte archéologique.

A cette occasion, se sont présentés : Monsieur Charles Beer président de la république de Genève,Monsieur  François Longchamp conseil d’Etat,  Monsieur Rémy Pagani au nom du conseil administratif de la Ville de Genève et Maire de Genève, Les député-e-s, les conseiller-ère-s municipaux-ales, Monsieur Jeau-Dominique Vassali de l’université de Genève, Lauditio par Monsieur Pascal Couchepin ancien président de la confédération suisse, Monsieur Ivan Pictet président de la fondation pour Genève, La directrice générale Madame Tatjana Darany, au musiciens Michel Bastet, Stéphane Fisch, Jérôme Gautschi, Jean rochet et puis plus de 1500 personnalités.

DSC_6611.jpg

DSC_6615.jpg

DSC_6621.jpg

DSC_6626.jpg

DSC_6646.jpg

DSC_6662.jpg

DSC_6675.jpg

DSC_6688.jpg

DSC_6737.jpg

DSC_6745.jpg

DSC_6757.jpg

DSC_6763.jpg

DSC_6786.jpg

DSC_6804.jpg

DSC_6818.jpg

DSC_6829.jpg

DSC_6830.jpg

DSC_6836.jpg

DSC_6853.jpg

DSC_6861.jpg

DSC_6885.jpg

DSC_6888.jpg

DSC_6915.jpg

DSC_6925.jpg

DSC_6933.jpg

DSC_6940.jpg

DSC_6966.jpg

DSC_6983.jpg

DSC_7009.jpg

DSC_7017.jpg

DSC_7029.jpg

DSC_7030.jpg

DSC_7013.jpg



Communiqué de presse 


Le Conseil de la Fondation pour Genève, à laquelle s’associent les autorités genevoises et l’Université de Genève, désigne le professeur CHARLES BONNET lauréat 2013 du « Prix de la Fondation pour Genève ». Elle se réjouit d’honorer cette personnalité pour son engagement et son action au plan international et national en faveur de l’archéologie. Charles Bonnet figure parmi les meilleurs spécialistes dans le domaine de l’archéologie médiévale chrétienne. Ses brillantes recherches menées en Egypte et au Soudan, en particulier sur le site de Kerma, l’ont imposé comme une référence obligée de l’archéologie de la Vallée du Nil.

Associé étranger de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, membre de plusieurs conseils scientifiques en Suisse, Charles Bonnet joue un rôle majeur dans l’archéologie européenne en qualité d’expert, en France, Italie, Espagne, Belgique pour les périodes paléochrétiennes et médiévales. Professeur honoraire de l’Université de Genève, il est docteur honoris causa des universités de Khartoum, Dongola, Louvain et la Sorbonne.

Outre le dynamisme qu’il a insufflé à sa discipline, Charles Bonnet a beaucoup contribué à la mise en valeur du patrimoine archéologique, comme en témoignent le site aménagé sous la cathédrale Saint-Pierre, récemment couronné du prix Europa Nostra, ainsi que le Musée de Kerma.

Depuis 1976, le Prix de la Fondation pour Genève honore des Genevois de souche ou d’adoption ou des institutions qui participent au rayonnement de Genève en Suisse et dans le monde dans les domaines scientifique, politique, économique, culturel ou humanitaire. Qu’il s’agisse des professeurs Denis Duboule, Jean Starobinski ou Olivier Fatio, de l’ancien secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan ou de l’ancienne conseillère fédérale Ruth Dreifuss, pour ne citer qu’eux, tous ont œuvré en sorte que leurs découvertes ou leurs actions soient tournées vers l’humanité. Désignés par le Conseil de Fondation, les lauréats sont distingués depuis 3 ans au Victoria Hall à Genève lors d’une cérémonie publique à laquelle participent les autorités ainsi que des personnalités genevoises.

En choisissant Charles Bonnet pour sa cuvée 2013, le Conseil de la Fondation pour Genève a décidé de distinguer du Prix de la Fondation pour Genève un homme d’exception.

Charles Bonnet est né en 1933 au sein d’une famille établie dans le Mandement depuis six générations. Inscrit à l’Ecole d’agriculture de Marcellin, il est déjà un familier des conférences de Louis Blondel. Il le suit sur le site d’Avully en ne perdant pas une miette de ses propos sur les fortifications de Jules César. Dans les années 1960, il prend en charge la responsabilité d’un grand domaine de fruits tropicaux au Chili, travaille dans une agence de voyage et part huit en Amérique du Sud où il visite la plupart des sites archéologiques avant de reprendre le domaine de la famille.

En 1965, il obtient un diplôme en sciences orientales. Dix ans plus tard, il achève un doctorat en archéologie médiévale à l’Université de Lyon. Charles Bonnet a déjà une expérience du terrain. Il a entamé des fouilles importantes au Soudan mais aussi à Genève, dans le quartier de Saint-Jean, où il sauve une église du onzième siècle menacée de destruction.

En 1972, il est nommé chargé d’enseignement et archéologue cantonal adjoint. En 1976, il est promu expert auprès de la Commission fédérale des monuments historiques suisses. Dès 1977, il sera chef de la mission archéologique de l’Université de Genève au Soudan, à Kerma. Plusieurs centaines de milliers de visiteurs auront par la suite eu la chance de connaître les Kerma au Musée d’art et d’histoire en 1991. Charles Bonnet travaille depuis une quarantaine d’années en Egypte et au Soudan.

En tant qu’archéologue cantonal (fonction qu’il assumera de 1980 à 1998), il a mis au jour non seulement des sites paléochrétiens exceptionnels tels que Saint-Jean, la cathédrale Saint-Pierre ou ceux de Saint-Gervais, la Madeleine et de nombreuses églises, mais il a mis au point des techniques permettant d’effectuer des fouilles dans les murs des immeubles anciens.

Ses méthodes ont fait école. En 1982, il est nommé conseiller à la recherche au FNRS. En 1985, professeur au Collège de France et en 1988 professeur associé à l’Université de Genève. Dès 1972, il sera appelé à donner des conférences sous toutes les latitudes. 

Genève, le 6 mars 2013 

Fondation pour Genève

===================

Le Prix de la Fondation pour Genève: Depuis 1976, le Prix de la Fondation pour Genève, honore des Genevois de souche ou d’adoption ou des institutions qui participent au rayonnement de Genève en Suisse et dans le monde dans les domaines scientifique, politique, économique, culturel ou humanitaire. Désignés par le Conseil de Fondation, les lauréats sont distingués dans des lieux symboliques de Genève lors d’une cérémonie à laquelle participent les autorités ainsi que des personnalités genevoises.

======================================================

Photos: Demir SÖNMEZ

Les commentaires sont fermés.