20/03/2013

La flamme de Newroz pour la liberté au Kurdistan!

Ce soir une centaine de Kurdes se sont rassemblée à la zone piétonne du Mont Blanc pour célébrer la fête de Newroz (nouvel an Kurde). Ils ont marché jusqu’à la Plaine de Plainpalais avec des banderoles et de torches. Sur la Plaine, ils ont allumé un feu en l’honneur du jour de la renaissance et de la résistance, suivi de chants et de danses. Ils ont également scandé des slogans pour Libérer Öcalan ! Liberté et vie au Kurdistan”.

"NEWROZ et son histoire"

« Newroz, le 21 mars, est la fête de printemps et de la renaissance. Elle est aussi devenue la fête de la résistance contre la répression dont sont victimes les Kurdes. Elle est la fête de la libération, de la tolérance, de la fraternité. »

Newroz est le Nouvel An kurde célébré depuis environ 2620 ans (612 avant J.C.) C’est une histoire de rébellion et de liberté. Symbole du moment où les Kurdes se sont libérés du tyran Dehak, empereur assyrien. Depuis cette date là, le 21 Mars est devenu un jour sacré pour les Kurdes et aussi pour les autres peuples de la région. Depuis, chaque année, le 21 Mars, les Kurdes, les Perses, les Afghans et les autres peuples du Moyen-Orient célèbrent cette fête en dansant et en sautant autour des feux pour se souvenir de Kawa qui a libéré les peuples du Moyen-Orient de la tyrannie et de l’oppression menée par l’empire Assyrien.

Les Kurdes appartiennent à une nation résistante qui s’est révoltée contre le tyran Dehak. L’esclavage et les génocides se trouvent assez dans l’histoire de notre peuple. C’est pourquoi les Kurdes ont toujours lutté et ils luttent toujours pour la liberté depuis des siècles.

 

DSC_1076.jpg

DSC_1088.jpg

DSC_1092.jpg

DSC_1095.jpg

DSC_1097.jpg

DSC_1101.jpg

DSC_1115.jpg

DSC_1120.jpg

DSC_1123.jpg

DSC_1127.jpg

DSC_1129.jpg

DSC_1133.jpg

DSC_1143.jpg

DSC_1149.jpg

DSC_1154.jpg

DSC_1159.jpg

DSC_1163.jpg

DSC_1166.jpg

DSC_1171.jpg

DSC_1173.jpg

DSC_1175.jpg

DSC_1178.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


Les commentaires sont fermés.