11/04/2013

« Des cadavres » de demandeurs d’asile flottent aux rives de la Perle du lac!


Aujourd’hui à 18h, Stopexclusion a organisé une manifestation à la plage de la Perle du lac. Une centaine de défenseurs du droit d’asile ont incarné le drame de plus de 17 000 réfugiés noyés depuis 1988 en essayant de traverser la méditerranée pour atteindre l’Europe.
 

DSC_3121.JPG

DSC_3130.jpg

DSC_3132.jpg

DSC_3143.jpg

DSC_3147.jpg

DSC_3151.jpg

DSC_3169.jpg

DSC_3174.jpg

DSC_3183.jpg

DSC_3186.jpg

DSC_3201.jpg

DSC_3204.jpg

DSC_3206.jpg

DSC_3207.jpg

DSC_3208.jpg

DSC_3210.jpg

DSC_3213.jpg

DSC_3223.jpg

DSC_3225.jpg

DSC_3228.jpg

DSC_3234.jpg

DSC_3236.jpg

DSC_3244.jpg


A ce propos, voir également le Cahier critique du CETIM portant sur les droits des migrants qui comporte un chapitre sur les violations des droits humains en Europe des migrants irréguliers et des demandeurs d’asile, http://www.cetim.ch/fr/documents/cahier_9a.pdf

 

copyright.jpg


Commentaires

Le mot de trop est aujourd’hui du fait de Manon Schick, responsable antédiluvienne d’Amnesty international suisse, sur les ondes de la RTS:

« Il y a beaucoup de gens qui utilisent la filière de l’asile, parce qu’ils souhaitent migrer, parce qu’ils quittent un pays dans lequel ils n’ont pas de perspectives, notamment, par exemple, des perspectives économiques et viennent en Suisse et se retrouvent dans une situation où la seule façon, entre guillemets, de demander une régularisation est d’utiliser cette filière de l’asile, alors qu’ils savent, dès le départ, qu’ils n’y correspondent pas »

Notre pays est une terre d'asile, pour les personnes en danger dans leur pays, malheureusement, une majorité de personnes viennent pour des raisons économiques (je ne parle même pas des réseaux de trafiquants de drogue, 25% des réquérants) et pendant ce temps là les "vrais réfugiés" ne trouvent pas de place !

le scandale vient de cet état de fait, la révision du droit d'asile est un outil qui doit permettre à ceux et celles qui sont en danger de venir en Suisse pas les autres !

Écrit par : Serge | 12/04/2013

Syrie : raid aérien contre un village kurde, 16 morts

Seize civils ont péri dimanche dans le bombardement d’un village kurde de la province de Hasaka (nord-est de la Syrie) par un avion de l’armée de l’air syrienne, ont rapporté des militants kurdes. Ce raid aérien, qui a coûté la vie essentiellement à des femmes et à des enfants, est l’attaque la plus meurtrière menée par l’armée syrienne contre des Kurdes depuis le début du soulèvement contre le régime de Bachar al Assad en mars 2011, ont-ils ajouté.

Demis, le précédent commentaire signé "Corto" est une usurpation de pseudo, IP svp, merci !

Écrit par : Corto | 15/04/2013

Les commentaires sont fermés.