17/04/2013

Action plus de paysannes et de paysans en Suisse!

Cette après midi à la place de la navigations une centaine de paysans suisse se sont mobilisaient pour une agroécologie de proximité, plus de paysannes et de paysannes Suisse. Puis ils se sont rendu en vélos et caravannes au deuxième anniversaire d’occupation etde culture de cette friche industrielle à Plan-les-Ouates.



Pour plus d’informations Journée internationale des luttes paysannes

http://www.uniterre.ch/data/docs/2013/Flyer_17_avril.pdf

 

DSC_4522.jpg

DSC_4543.jpg

DSC_4551.jpg

DSC_4561.jpg

DSC_4567.jpg

DSC_4593.jpg

Cher MIGROS,                                                                   

Il y a  deux ans vous nous avez annonce par voix publicitaire une nouvelle vision de l'agriculture.                                                         

La poule qui descend  de la campagne en ville pour pondre son oeuf directement dans une barquette vide préparé dans le magasin du quartier.  

  • Une agriculture qui respecte
  • le cycle de la vie des poules,    
  • le métier des paysans


les citoyens qui désirent connaitre les pondeuses et leurs conditions de vie. Chaque éleveur envoie ses poules dans une MlGROS de quartier ou elles sont  attendues par les citoyens, le gérant et les employés du magasin.  
Le dialogue entre paysans, citoyens et gérants des magasins s'installe dans la vie de tous les jours et redonne place a une culture alimentaire basée sur la connaissance et la transparence de toutes les 6tapes de la production de nos aliments.                                                                         
Fini l'industrie de la bouffe, finie la MlGROS qui impose aux éleveurs la race des poules, la composition des aliments, le prix des œufs et des poulets.
 
Fini le paysan comme simple sous-traitant de l'industrie  Fini l'illusion des consommateurs de pouvoir choisir leur mode d'alimentation tout a la fin de la chaine alimentaire, quand il est trop tard pour corriger les modes et les conditions de production.

Voila l'utopie que votre publicité a réveillée et qui nous rend  aujourd'hui horriblement frustres.

A l'occasion de la journ6e internationale des luttes paysannes nous vous demandons de commencer a mettre en œuvre les images très positives  de votre publicité.                                                              
        
Pour commencer nous vous suggérons :

1)  de mettre a disposition de nos poules des barquettes vides. Contre une indemnité adéquate nos poules sont d'accord de descendre en ville.
 
2)  de donner aux g6rants de chaque magasin la liberté de négocier directement avec des producteurs et des citoyens du quartier la          
possibilit6 de s'approvisionner avec des aliments de proximité.

3)  d'accepter la vente des outres de 3l de lait genevois demandées par les citoyens. Ce lait est payé 1 Fr. aux paysans au lieu des 50 cts payés  actuellement. Ce prix rémunérateur permet de maintenir une production a Genève et correspond  tout a fait a  l'image de votre vache publicitaire qui vient se faire traire en ville.

 

DSC_4608.jpg

DSC_4616.jpg

DSC_4628.jpg

DSC_4633.jpg

DSC_4646.jpg

DSC_4647.jpg

DSC_4676.jpg

DSC_4657.jpg

DSC_4714.jpg

DSC_4724.jpg

DSC_4742.jpg

L1013298.jpg

L1013299.jpg

L1013301.jpg

L1013303.jpg

L1013306.jpg

L1013310.jpg

L1013321.jpg

DSC_4753.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


Les commentaires sont fermés.