26/07/2013

Manifestation contre l’assassinat de Mohamed BRAHMI

Ce soir plus d'une soixantaine de personnes se sont rassemblées à Genève pour protester contre le lâche assassinat de Mohamed BRAHMI (Mohamed Brahmi, membre de l'assemblée nationale constituante (ANC) et leader du "Courant populaire" (CP) une des composantes du Front Populaire, a été assassiné le jeudi 25 juillet 2013, devant son domicile et sous le regard de ses enfants, à la Cité Ghazela, Tunis.) et manifester solidarité avec le peuple tunisien dans sa lutte pour la réalisation des objectifs de la révolution tunisienne en matière de démocratie. Prise de parole par; Jalel Matri  (l'Association des tunisien-ne-s en Suisses , Anis Mansouri (porte-parole de la Coordination en Suisse du Front populaire pour la réalisation des objectifs de la révolution) Pierre Vanek solidarités), Monsieur Iyadh Ben Achour (jurist) et  Umberto Bandiera d'Unia Genève et Communauté genevoise d'action syndicale.

 

DSC_5337.jpg

DSC_5344.jpg

DSC_5345.jpg

DSC_5347.jpg

DSC_5364.jpg



Communique de Coordination en Suisse du Front Populaire

NOUVEL ASSASSINAT POLITIQUE EN TUNISIE MOHAMED BRAHMI ASSASSINÉ

Moins de six mois après l’horrible assassinat du camarade Chokri Belaid,le Front Populaire et le peuple tunisien viennent t de perdre un autre symbole de la lutte pour la souveraineté nationale et populaire : Mohamed Brahmi, leader du courant populaire (CP) et dirigeant du Front Populaire (FP) et membre de l’assemblée constituante(ANC) a été lâchement assassiné hier jeudi 25 juillet 2013 devant son domicile et sous les yeux de ses enfants !

L’assassinat de Mohamed Brahmi le jour des célébrations de la fête de la république en Tunisie n’est pas un hasard. Il est le résultat objectif des
discours haineux de plusieurs représentants du parti obscurantiste au pouvoir qui ont appelé sans gêne au meurtre de tou.te.s citoyen.ne.s remettant en question leur gouvernement, leur ANC et leurs commissions partisanes. Tels furent les propos du président, du groupe parlementaire du parti au pouvoir, qui a légitimé le meurtre de personnes remettant en cause la «légitimité» de leur pouvoir!

Et en effet, le camarade Mohamed Brahmi faisait partie de celles et de ceux qui appellent depuis des mois à la dissolution de ce gouvernement et de cette ANC qui ont trahi les objectifs de la révolution du 14 janvier 2011.

Le peuple tunisien vit depuis l’arrivée au pouvoir du parti obscurantiste un climat de violence, de calomnie et de répression contre toutes les voix
dissidentes, contre les artistes, contre les femmes! La politique menée par ce gouvernement n’a engendré que la généralisation de la misère,
l’approfondissement de la dépendance de notre pays au capital international et la criminalisation des mouvements sociaux !

Les militantes et les militants de la coordination en Suisse du Front Populaire tiennent à:

  • Présenter nos sincères condoléances à la compagne de Mohamed Brahmi, à ses enfants, à toute sa famille et ses ami-e-s


  • Dénoncer avec la plus grande fermeté ce lâche assassinat


  • Exiger la dissolution des soi-disant «ligues de protection de la révolution », qui ne sont rien d’autre que les milices du parti du pouvoir, et la pour suite de tous ceux qui sont impliqués dans cet assassinat, qu’ils soient exécutants et commanditaires


  • Affirmer qu’ils considèrent le gouvernement et le parti obscurantiste comme seuls responsables

      politiquement et moralement de cet assassinat

  • Demander la dissolution de ce gouvernement, de l’ANC et de toutes les commissions issues de ces instances


  • Appeler à la désobéissance civile


  • Soutenir la constitution d’un gouvernement de salut national


Pour la coordination en Suisse du Front Populaire:
Anis Mansouri

DSC_5354.jpg

DSC_5377.jpg

DSC_5380.jpg

 

DSC_5388.jpg

DSC_5394.jpg

L1040042.jpg



Assassinat du Tunisien Mohamed Brahmi


Nous syndicalistes et militants des organisations des travailleuses et travailleurs genevois réunis au sein de la CGAS condamnons avec la plus grande fermeté l’assassinat du leader du " Courant Populaire " (Front Populaire pour les objectifs de la Révolution) et membre de l’Assemblée nationale constituante tunisienne, le camarade Mohamed Brahmi.

La CGAS exprime ses plus sincères condoléances à la famille et aux ami-e-s de Mohamed Brahmi et à tou-te-s les Tunisiennes et Tunisiens qui luttent encore pour réaliser les objectifs de la Révolution. Cet assassinat n’arrêtera pas le changement social, politique et économique que la majorité de la population revendique depuis décembre 2010 et aucun terrorisme ou fanatisme religieux pourra l’ annuler.

Nous faisons appel aux autorités tunisiennes pour traduire en justice toutes les personnes responsables de ce crime et d’assurer une enquête rapide, neutre et indépendante. Seulement six mois en arrière un autre camarade et leader de l’opposition, M. Choukri Belaid, a été assassiné devant son domicile et malgré les nombreuses manifestations de colère les auteurs de ce crime odieux restent encore en liberté.

Nous réitérons toute notre solidarité aux travailleuses et travailleurs tunisiens engagés dans une journée de grève aujourd’hui et restons à leur coté pour les soutenir dans leur lutte pour améliorer les conditions de travail dans le pays, notamment dans le cas du conflit contre la multinationale Kraft-Mondelez.

Nous appelons enfin tous les acteurs politiques tunisiens au dialogue pour poursuivre la réalisation des objectifs de la Révolution.

Meilleures salutations

Umberto Bandiera Responsable Solidarité Internationale Unia Genève/CGAS 

 

DSC_5412.jpg

DSC_5395.jpg

DSC_5402.jpg

DSC_5406.jpg

L1040040.jpg

L1040053.jpg

DSC_5339.jpg

DSC_5400.jpg



Photos et Vidéo: Demir SÖNMEZ


 

copyright.jpg



Commentaires

Il ne manquerait pas quelque chantre des vertus pacifiques de l'Islam?

Écrit par : Mère-Grand | 27/07/2013

"Il ne manquerait pas quelque chantre des vertus pacifiques de l'Islam?"

Ben il faut comprendre quoi, le permament ne sait plus à quel saint se vouer.

Louer un petit coin sous la chaise de l'ONU pour y manifester en faveur du parti des assassins de Tunis, celui des terroristes de Louxor ? Les deux ?
Fêter la promotion du hizbollah au grade de terroriste sur la liste de Lady Ashton, prendre le deuil pour les 4 G.O. du hamas venus aider les frères musulmans du bureau central du Caire à tirer sur la foule qui, enragée, les aura transformé en puzzle ? Aller faire des vocalises sur radio ramadan (tiens ça me rappelle quelque chose). Dur dur de jouer au damné, patenté tout de même hein !

Écrit par : Giona | 27/07/2013

Je tiens à condamner ce lâche assassinat, qui vient encore frapper un homme politique, laic,et fervent défenseur de la démocratie, la Tunisie passe des moment terrible, qui me font rappeler la décenie noir qu'à vécu l'Algérie , dans les années 90. Le peuple Tunisien doit réagir,il fait vaincre la peur, et s'opposer à ces criminels de l'islam, qui, malheureusement sont entrain de tuer cette religion, je suis d'origine Algérienne, et je suis touché profondément par ce que vit la Tunisie. Je tien à présenter toutes mes condoléances à l'épouse ,et aux enfants du défunt, ainsi qu'à sa famille. Il faut agir avec une main de fer, comme l'a fait l'etat Algérien: oeuil pour oeuil, dent pour dent. Il est temps d'éradiquer cette gangréne. Le fanatisme musulman a laissé de grâves sequelles en Algérie, ou des gens par milliers ont définitivement abondonné cette religion.

Écrit par : didine | 27/07/2013

Ce qui m'étonne c'est l'étonnement de certains !!

Comment, des alliés de l'Iran chiite, des alliés du hamas, du hizbollah, tuent leurs opposants politiques ?

Impossible !!

Au complot !!

Il y a des loups parmi les moutons qui clament le retour de la charia !!

Méfions-nous, il n'y a pas que des anges parmi les islamistes !!!!

Écrit par : Corto | 28/07/2013

Allo, quoi !!!

Écrit par : Corto | 28/07/2013

Hafid, tu ne te joins pas au deuil des tunisiens ?

Je t'ai envoyé un mail perso, ne l'a tu pas reçu ??

Écrit par : Corto | 29/07/2013

Les commentaires sont fermés.