02/08/2013

Fête nationale suisse: « Un pour tous, tous pour un »

DSC_7548.jpg

 

Fête nationale suisse

 

Jeudi 1er août 2013 à 20h00

 

Plaine de Plainpalais – Scène mobile

 

Allocution de Madame Sandrine Salerno

Maire de la Ville

 

 

Monsieur le Président de la République et canton du Jura,

Monsieur le Conseiller d’Etat,

Mesdames et Messieurs,

Chers ami-e-s,

Je suis très heureuse que vous soyez venus aussi nombreuses et nombreux aujourd’hui sur la Plaine de Plainpalais pour fêter comme il se doit la fête nationale suisse. Cet événement constitue en effet une belle occasion de nous retrouver, avec nos proches, nos amis, notre famille, dans la diversité culturelle et générationnelle qui caractérise Genève, afin de partager ensemble un moment convivial et de célébrer les valeurs fondatrices de notre pays que sont la liberté, la tolérance et l’ouverture au monde.

La Suisse ne s’est pas construite en un jour. Elle est le fruit de plusieurs siècles d’histoire, d’alliances et de négociations. D’abord constituée de trois cantons alpins, elle s’est étoffée au fil du temps, jusqu’à rassembler sous un même drapeau 26 entités culturellement et économiquement très différentes, 26 populations qui n’avaient en commun que leur proximité géographique : catholiques et protestants, mais aussi paysans et citadins, alémaniques, italophones, francophones et romanches.

Aujourd’hui, avec ses 8 millions d’habitants, ses quatre langues officielles, sa dizaine de dialectes et ses 167 traditions vivantes, la Suisse est toujours un modèle de diversité. Elle est un exemple de société plurielle, qui repose sur la culture du consensus, sur la tolérance et sur l’ouverture à l’autre. Elle est une société qui, traditionnellement, inclut plus qu’elle n’exclut. Et un pays qui n’existe que par l’application du principe de solidarité.

« Un pour tous, tous pour un ».  

Voilà la devise suisse. Un héritage fort laissé par nos ainés, qui nous rappellent que la solidarité est le véritable ciment de notre pays. Le seul, peut-être, à concrétiser notre communauté de vie et de destin, alors que tout pourrait opposer notre peuple, enraciné dans ses différences linguistiques, religieuses et politiques.

« Un pour tous, tous pour un ». Cela signifie que nous sommes toutes et tous liés, que nos existences sont unies. Quelle que soit nos différences, nos appartenances culturelles ou la couleur de notre peau.

Alors que certains craignent que notre pays se replie sur lui-même, il est essentiel d’évoquer cette identité nationale et de rappeler que sans ouverture, sans acceptation de la différence, sans solidarité, la Suisse telle que nous la connaissons n’existerait tout simplement pas. 

Chaque année, le 1er août représente donc aussi un moment important pour réaffirmer ces valeurs fondatrices, pour dire notre attachement au dialogue et au multiculturalisme. C’est la raison pour laquelle, lorsque la Ville de Genève a repris l’organisation des festivités nationales en 2010, elle a souhaité leur imprimer un sens politique fort.

A ce titre, je souhaite encore une fois remercier publiquement l’association qui gérait auparavant les festivités pour le magnifique travail qu’elle a réalisé durant de nombreuses années. En particulier, encore bravo et merci à son président, M. Dossan !

Pour la Ville de Genève, le 1er août représente également une jolie opportunité de créer des ponts avec d’autres régions de Suisse. Dans ce cadre, j’ai choisi cette année de mettre à l’honneur le canton du Jura et ses nombreux atouts. Je remercie d’ailleurs très chaleureusement Monsieur le Président de la République et du canton du Jura, Michel Probst, Madame la Conseillère d’Etat Elisabeth Baume-Schneider et Monsieur le Conseiller d’Etat Charles Juillard, pour leur présence à nos côtés.

La région du Jura a plusieurs points communs avec Genève. Anticonformiste, le Jura s’est  distingué à plusieurs reprises, lors d’importantes votations, par son esprit progressiste et son attachement aux acquis sociaux. Comme Genève mais contre la majorité des cantons et du peuple suisse, le Jura a par exemple accepté l'adhésion à l'Espace économique européen en 1992 ainsi que l'assurance maternité en 1999 et a refusé de diminuer les prestations de l'assurance chômage en 2002.

A Genève, comme dans le Jura, nous partageons une importante frontière avec la France et nous sommes davantage tournés vers l’extérieur que vers l’intérieur. Ainsi, dans nos deux cantons, se pose actuellement la question de la région transfrontalière et de la construction d’un avenir commun avec nos voisins.

A Genève, cette thématique prend une importance particulière. Car aujourd’hui, l'agglomération franco-valdo-genevoise regroupe près d’un million d’habitant-e-s qui évoluent chaque jour côte à côte, dépassant la logique des frontières. Un million d’habitant-e-s confrontés aux mêmes problèmes, que ce soit en matière de logement, d’emploi, de mobilité ou encore de sécurité. Un million d’habitant-e-s qui constituent au final une véritable communauté de destin et qui doivent apprendre à affronter, ensemble, les défis urbains actuels.

A présent, l’enjeu principal pour la région est le maintien d’une véritable qualité de vie pour toutes et tous, ainsi que la recherche d’un indispensable équilibre. Alors, au même titre que la construction de notre pays, la région transfrontalière se construit, progressivement, pas après pas. Elle se nourrit des différences qui existent de part et d’autre de la frontière, tout en se fondant sur un socle solide de valeurs communes. La construction de ce « Grand Genève » représente  une nouvelle étape de l’histoire de Genève, une étape nécessaire où se dessineront les solutions de demain. Nous devons en être fiers, revendiquer cette évolution. Car elle est absolument essentielle.

La fête du 1er août  nous rappelle également cela : n’ayons pas peur de nous allier à l’autre. N’ayons pas peur de nous ouvrir et de partager nos préoccupations. Car, c’est ensemble que nous sommes les plus forts. C’est en étant solidaire, unis vers un but commun, que nous pourrons affronter sereinement les défis à venir.

Alors que certains misent sur la division, sur le rejet, sur la stigmatisation pour gagner quelques voix, rappelons-nous que notre tradition et le sens même de notre histoire commune sont fondés sur la solidarité. Face aux assauts populistes et aux discours extrémistes, rappelons-nous qu’être Suisse, c’est avant tout être ouvert à la différence. Et que c’est dans la diversité que réside la force, la beauté et la richesse de notre nation.

J’espère que vous avez profité de cette belle journée pour découvrir le Jura, ses spécialités culinaires, ses magnifiques chevaux. Que vous avez profité de ce temps libre pour vous détendre et partager de beaux moments avec celles et ceux qui vous sont proches.

Les festivités sont loin d’être finies et le meilleur reste même à venir !

Je vous remercie toutes et tous pour votre attention et vous souhaite une excellente continuation de soirée. 

DSC_7068.jpg

DSC_7125.jpg

DSC_7127.jpg

DSC_7134.jpg

DSC_7138.jpg

DSC_7139.jpg

DSC_7141.jpg

DSC_7149.jpg

DSC_7158.jpg

DSC_7161.jpg

DSC_7164.jpg

DSC_7178.jpg

DSC_7045.jpg

DSC_7269.jpg

DSC_7288.jpg

DSC_7299.jpg

DSC_7313.jpg

DSC_7451.jpg

DSC_7457.jpg

DSC_7461.jpg

DSC_7466.jpg

DSC_7469.jpg

DSC_7479.jpg

DSC_7498.jpg

DSC_7500.jpg

DSC_7519.jpg

DSC_7521.jpg

DSC_7522.jpg

DSC_7563.jpg

DSC_7567.jpg

DSC_7584.jpg

DSC_7601.jpg

DSC_7635.jpg

DSC_7642.jpg

DSC_7664.jpg

DSC_7678.jpg

DSC_7683.jpg

DSC_7685.jpg

DSC_7694.jpg

DSC_7709.jpg

DSC_7717.jpg

DSC_7731.jpg

DSC_7735.jpg

DSC_7747.jpg

DSC_7756.jpg

DSC_7758.jpg

DSC_7770.jpg

DSC_7776.jpg

DSC_7784.jpg

DSC_7785.jpg

DSC_7793.jpg

DSC_7795.jpg

DSC_7799.jpg

DSC_7800.jpg

DSC_7822.jpg

DSC_7838.jpg

DSC_7844.jpg

DSC_7849.jpg

DSC_7851.jpg

DSC_7853.jpg

DSC_7862.jpg

DSC_7869.jpg

DSC_7875.jpg

DSC_7881.jpg

DSC_7892.jpg

DSC_7893.jpg

DSC_7895.jpg

DSC_7903.jpg

DSC_7911.jpg

DSC_7925.jpg

DSC_7942.jpg

DSC_7944.jpg

DSC_7950.jpg

DSC_7979.jpg

DSC_7994.jpg

DSC_8002.jpg

DSC_8019.jpg

DSC_8044.jpg

DSC_8049.jpg

DSC_8067.jpg

DSC_8077.jpg

DSC_8109.jpg

DSC_8115.jpg

DSC_8117.jpg

DSC_8139.jpg

DSC_8160.jpg

DSC_8220.jpg

DSC_8283.jpg

DSC_8297.jpg

DSC_8300.jpg

DSC_7171.jpg

DSC_8291.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg

Commentaires

Merci Demir, frère venu d'ailleurs et profondément enraciné ici, pour ce beau reportage photos de cette belle et joyeuse fête nationale du 1er août 2013.

Une Genève heureuse dans une belle Suisse riche de sa diversité, forte de sa solidarité, ouverte dans son esprit et chaleureuse dans son accueil.

Cette Suisse qu'il faut protéger contre toutes celles et ceux qui veulent, pour leur seul intérêt personnel, oublier les valeurs fondatrices qui sont inscrites dans le pacte de 1291 et qui sont les principes même de la Croix Rouge Internationale qui ont fait leur preuve là ou il y a urgence pour sauver l'humain qui se trouve dans la souffrance, le dénuement et la détresse.

Oui à cette Suisse qui dit non à tous les extrémismes et qui est respectueuse des différences.
Oui à cette Suisse qui œuvre pour le respect et la confiance entre tous membres de sa population.

Vive cette Suisse pour toutes et pour tous sans exclusion ni xénophobie, ni racisme dans la multi culturalité, la prospérité et la paix.
Vive cette Suisse solidaire du monde et de toute son Humanité.
Merci pour ce feu de joie qui réchauffe les couers et fait briller les yeux des futures générations.

Oui à cette Suisse du tous pour un et un pour tous.
Très bonne fête nationale à chacune et chacun.

Écrit par : Ouardiri Hafid | 02/08/2013

Merci Demir pour la jolie photo de moi-même et de mon mari. Je l'ai publiée sur mon blog: le blog d'Ill'Mama http://innovationcreationcommerce.blog.tdg.ch/archive/2013/08/02/geneve-a-chaud-245097.html
Meilleures salutations

Écrit par : Madeleine Scherb | 02/08/2013

Les commentaires sont fermés.