07/09/2013

Hommage au victime de l’attaque chimique en Syrie

Hier soir une centaine syrien se sont rassemblement sur la place des nations contre l’utilisation d’arme chimique dans leur pays contre le peuple.

 

DSC_4072.jpg

DSC_4078.jpg

DSC_4080.jpg

DSC_4081.jpg

DSC_4082.jpg



Je crois qu'on peut dire que personne ne s'y attendait. On s'est tous réveillé le mercredi 21 août, on a regardé les nouvelles, comme d'habitude. Et là, horreur et stupéfaction. La nouvelle d'une attaque chimique sur la banlieue de Damas. Le nombre de victimes et de blessés en croissance constante. On s'y était habitué pourtant, au spectacle de la mort au quotidien, mais pas à celle d'une mort sans sang, ni d'une telle ampleur. Et une question restait en suspens. Y aurait-t-il enfin une réaction ? Ou comme toujours des paroles en l'air et peu de prises de position concrètes. L'utilisation de gaz chimiques est un pas effrayant vers l'avant mais c'est le pas qu'on a sciemment laissé Assad faire et j'espère sincèrement que ce sera le pas de trop. Car dès lors comment savoir  comment se protéger des bombardements, faut-il monter pour se soustraire au gaz ou descendre se protéger des missiles ?

J'ai deux messages à adresser aujourd'hui, un à la communauté internationale et l'autre aux populations du monde entier, le tout peut se résumer en une phrase. Où étiez-vous ?! Où étiez-vous quand le régime syrien a répondu aux manifestations pacifiques à coups de tanks et de sniper ? Ou étiez-vous quand il a torturé des enfants et renvoyé leurs corps en morceaux à leurs parents ? Où étiez-vous pendant les premiers massacres à l'arme blanche, qui ont anéanti les populations de villages entiers ? Et au lancement du premier missile scud qui a la capacité de détruire des surfaces gigantesques à distance ? Où étiez-vous quand l'Iran a investi la Syrie ? Et quand est venu le tour du Hezbollah ? Sans parler de l'armement du régime par les Russes. On dénonce l'impérialisme américain, mais quand il s'agit des Russes on ne pipe mot. Où étiez-vous pendant le siège de Baba Amr, et après les massacres de Al-Houleh, de Karm-Al-Zeitoun, de Al-Bayda, de Tremseh ainsi que tous les autres ? Et le 26 août après le bombardement de Alep au phosphore blanc ? Et avant-hier encore pendant le massacre de Taftanaz ? Où étiez-vous ?

On accorde encore aujourd'hui au régime syrien le statut de gouvernement et  à Bashar le Boucher celui de Président et ce, malgré toutes ses transgressions des droits de l'homme, et maintenant des conventions de Genève.

Quel droit avez-vous alors de protester contre la guerre en Syrie. C'est il y a deux ans et demi que vous auriez dû vous insurger, à chaque massacre, à chaque crime contre l'humanité pour qu'on n'ait pas à en arriver là. Pas aujourd'hui, parce que la situation telle qu'elle est aujourd'hui est de votre entière responsabilité, et là je m'adresse tant aux gouvernements qu'aux populations. L'histoire nous a prouvé que les peuples triomphent toujours de leurs dictateurs, la Syire ne saurait faire exception. La question c'est seulement, à quel prix et ça c'est malheureusement à vous d'en décider.

 

DSC_4085.jpg

DSC_4086.jpg

DSC_4090.jpg

DSC_4093.jpg

DSC_4094.jpg

DSC_4097.jpg

DSC_4104.jpg

DSC_4112.jpg

DSC_4113.jpg

DSC_4115.jpg

DSC_4118.jpg

DSC_4120.jpg

DSC_4122.jpg

DSC_4123.jpg

DSC_4134.jpg

DSC_4166.jpg

DSC_4171.jpg

DSC_4173.jpg

DSC_4179.jpg

DSC_4186.jpg

DSC_4195.jpg

DSC_4197.jpg

DSC_4201.jpg

DSC_4208.jpg

DSC_4215.jpg

DSC_4216.jpg

DSC_4220.jpg

DSC_4222.jpg

DSC_4227.jpg

DSC_4236.jpg

DSC_4239.jpg

L1060511.jpg

L1060513.jpg

L1060517.jpg

L1060521.jpg

DSC_4292.jpg

DSC_4357.jpg

DSC_4449.jpg

L1060531.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


Commentaires

Tiens c'est qui déjà le grisonnant dégarnis a lunette ? Ah oui c'est bien lui. Dans quelque temps on aura une autre compréhension de sa présence ici aujourd'hui.

Écrit par : Eastwood | 07/09/2013

Merci Monsieur Sönmez de si bien nous accompagner.

Écrit par : Une syrienne | 07/09/2013

Les commentaires sont fermés.