06/11/2013

Les candidats au Conseil d'Etat sur scène, les acteurs pour public!

Ce soir, au théâtre de Poche, les candidats au Conseil d'Etat étaient attendus pour un débat sur la Culture. Pas de surprises, les candidats de l'UDC et du MCG n'ont même pas pris la peine de répondre à l'invitation. Thierry Apothéloz malade et Anne Emery.Torracinta retenue ailleurs, ainsi que les PLR ont manqué au rendez-vous. Restaient sur scène, au final, Serge Dal Busco et Luc Barthassat, les candidats PDC qui encadraient un Antonio Hodgers (Verts) au centre de la scène. La présence et les interventions de Sami Kanaan, magistrat de la culture et des sports de la Ville de Genève et, faut-il le rappeler, non-candidat au Conseil d'Etat, a permis de poser les grands axes d'un débat nourri, que ce soit sur la question des grandes institutions, des investissements, ou du partenariat public-public avant même de penser au public- privé et enfin du statut d'intermittent des acteurs culturels. Antonio Hodgers s'est ému que l'argent de la culture soit siphonné par l'obsession sécuritaire, et avec intelligence a plaidé pour une implication financière plus grandes des communes auprès du Canton et de la Ville. Luc Barthassat, avec une certaine sincérité mais aussi naïveté, s'est employé à opposer culture et sport sans en percevoir les points communs, faisant porter l'accent de son discours sur "toute n'est pas possible il faudra faire des choix" mais sans parvenir à dessiner nettement quels seraient les siens. Plus malin, Serge Dal Busco a souligné l'importance des partenariats privé-public et sa volonté d'offrir un véritable statut et une sécurité pour les artistes. Tous les trois, enfin, ont parlé d'une seule voix pour demander la réalisation de la Nouvelle Comédie le plus rapidement possible. Environ 80 acteurs du monde culturel étaient pour une fois spectateur, et bon public. Débat réussi, et beau succès pour l'association pour une nouvelle Comédie qui organisait cette soirée pré-électorale.

 

DSC_0207.jpg

DSC_0206.jpg

DSC_0210.jpg

DSC_0212.jpg

DSC_0218.jpg

DSC_0219.jpg

DSC_0227.jpg

Quel avenir pour la Genève culturelle ?

Grand laissé pour compte de cette campagne électorale la culture refait surface à quelques jours du scrutin. La nouvelle comédie, la répartition des responsabilités ente canton et communes et les politiques de subventionnement sont quelque uns des sujets qui préoccupent le monde culturel genevois.

L'évolution de la culture va de pair avec le sport. Genève se doit de proposer une offre riche et variée pour ses habitants. Activités culturelles et sportives doivent comme deux facettes de la même médaille répondre aux attentes de la population, et non pas la diviser.

La culture est un bien qui doit être accessible à tous. A bien des égards elle est la fierté de notre canton. Les années à venir s'annoncent difficiles et nécessitent que l'on fasse des choix.

En cas d'élection, le 10 novembre prochain, je m'engage à faire en sorte que les milieux culturels, mais aussi les milliers sportifs, aient les moyens pour porter leurs projets d'infrastructures majeures, en partenariat avec les privés, pour tirer l'élite et les amateurs au plus haut niveau, pour le plaisir du public.

Luc Barthassat, Candidat Conseil d’Etat du PDC

 

DSC_0233.jpg

DSC_0236.jpg

DSC_0239.jpg

DSC_0245.jpg

DSC_0253.jpg

DSC_0266.jpg

DSC_0297.jpg

DSC_0271.jpg

DSC_0280.jpg

DSC_0281.jpg

DSC_0282.jpg

DSC_0290.jpg

DSC_0293.jpg

DSC_0295.jpg

DSC_0298.jpg

DSC_0174.jpg

DSC_0176.jpg

DSC_0178.jpg

DSC_0180.jpg

DSC_0185.jpg

DSC_0187.jpg

DSC_0188.jpg

DSC_0193.jpg

Les commentaires sont fermés.