31/12/2013

1000ime articles:les 200 ans de la commémoration officiel de la restauration de la République

Cher et Chère lectures,

Aujourd’hui je publie mon millième articles sur mon blog de la tribune de Genève. Comme vous le savez, je vous rend service 365 jours sur 365, 24 heures sur 24, 4 saisons sur 4, Toutes les situations j’ai travaillé pour vous.

Jusqu’à maintenant mille articles avec environ 25’000 photos et vidéos.

Milles mercis, celle et ceux qui ont visité mon blog et mon soutenu dans mon travail.

Les 200 ans-1120234.jpg

En 1798, occupée militairement, Genève est annexée à la France et devient chef-lieu et préfecture du département du Léman. Suite aux défaites de l'armée napoléonienne, les troupes françaises se retirent de la ville le matin du 30 décembre 1813. Les troupes autrichiennes arrivent à Genève dans l'après-midi, annonçant la restauration de l'ordre ancien. Le 31 décembre, une proclamation d'indépendance est préparée et un gouvernement provisoire est constitué. Genève retrouve son statut de République indépendante.

Chaque année, Genève commémore officiellement cet épisode important de son histoire. La population est invitée à participer à cette cérémonie, organisée cette fois-ci par l’Association GE200.CH dans le cadre de la célébration du bicentenaire de l’entrée de Genève dans la Confédération suisse. 

 

Les 200 ans-1120237.jpg

Les 200 ans-7533.jpg

Les 200 ans-7541.jpg

Les 200 ans-7543.jpg

Les 200 ans-7548.jpg

Les 200 ans-7552.jpg

Les 200 ans-7553.jpg

Les 200 ans-7563.jpg

Les 200 ans-7565.jpg

Les 200 ans-7566.jpg

Les 200 ans-7569.jpg

Les 200 ans-7573.jpg

Les 200 ans-7574.jpg

Les 200 ans-7577.jpg

Les 200 ans-7579.jpg

 

Les 200 ans-7581.jpg

Les 200 ans-7584.jpg

Les 200 ans-7585.jpg

Les 200 ans-7591.jpg

Les 200 ans-7593.jpg

Les 200 ans-7606.jpg

Les 200 ans-7608.jpg

Les 200 ans-7612.jpg

Les 200 ans-7615.jpg

Les 200 ans-7620.jpg

Les 200 ans-7623.jpg

Les 200 ans-7624.jpg

Les 200 ans-1120248.jpg

Les 200 ans-1120245.jpg

Les 200 ans-7625.jpg

Les 200 ans-7626.jpg

Les 200 ans-7630.jpg

Les 200 ans-1120248.jpg

 

Les 200 ans-7632.jpg

Les 200 ans-7636.jpg

Les 200 ans-7637.jpg

Les 200 ans-7639.jpg

Les 200 ans-7640.jpg

Les 200 ans-7647.jpg

Les 200 ans-7666.jpg

Les 200 ans-7673.jpg

Les 200 ans-7674.jpg

Les 200 ans-7676.jpg

Les 200 ans-7677.jpg

Les 200 ans-7679.jpg

Les 200 ans-7680.jpg

Les 200 ans-7688.jpg

Les 200 ans-7691.jpg

Les 200 ans-7694.jpg

Les 200 ans-7696.jpg

Les 200 ans-7699.jpg

Les 200 ans-7700.jpg

 

Les 200 ans-7714.jpg

Les 200 ans-7702.jpg

Les 200 ans-7705.jpg

Les 200 ans-7706.jpg

Les 200 ans-7707.jpg

Les 200 ans-7712.jpg

Les 200 ans-7714.jpg

Les 200 ans-7717.jpg

Les 200 ans-7718.jpg

Les 200 ans-7721.jpg

Les 200 ans-7723.jpg

Les 200 ans-7725.jpg

Les 200 ans-7727.jpg

Les 200 ans-7495.jpg


11:23 Publié dans Genève, Histoire, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

30/12/2013

Célébration du bicentenaire de l'entrée de Genève dans la Confédération

 

Célébration du bicentenaire de l'entrée de Genève dans la Confédération

GE200-7391.jpg

GE200-7356.jpg

GE200-1120198.jpg

GE200-7483.jpg

GE200-7359.jpg

GE200-7381.jpg

GE200-7481.jpg

GE200-7361.jpg

GE200-7480.jpg

GE200-7363.jpg

GE200-7477.jpg

GE200-7476.jpg

GE200-7374.jpg

GE200-7457.jpg

GE200-7456.jpg

GE200-7454.jpg

GE200-7449.jpg

GE200-7448.jpg

GE200-7384.jpg

GE200-7385.jpg

GE200-7445.jpg

GE200-7440.jpg

GE200-7438.jpg

GE200-7437.jpg

GE200-7433.jpg

GE200-7427.jpg

GE200-7414.jpg

GE200-7385.jpg

GE200-7386.jpg

GE200-7391.jpg

GE200-7392.jpg

GE200-7405.jpg


29/12/2013

Silence entre les fêtes

HR-6972.jpg

HR-6989.jpg

HR-6994.jpg

HR-7004.jpg

HR-7029.jpg

HR-7042.jpg

HR-7060.jpg

HR-7163.jpg

HR-7170.jpg

HR-7172.jpg

HR-1120054.jpg

HR-1120078.jpg

HR-1120098.jpg

HR-1120117.jpg

HR-1120126.jpg

HR-1120135.jpg

HR-1120141.jpg

HR-1120153.jpg

HR-1120157.jpg

HR-1120160.jpg

HR-1120163.jpg

HR-1120165.jpg

HR-1120168.jpg

HR-1120170.jpg

HR-1120173.jpg

HR-7198.jpg

HR-7205.jpg

HR-7216.jpg

HR-7223.jpg

HR-7230.jpg

HR-7232.jpg

HR-7237.jpg

HR-7245.jpg

HR-7268.jpg

HR-7274.jpg

HR-7281.jpg

HR-7299.jpg

HR-7304.jpg

HR-7309.jpg

HR-7321.jpg

HR-7323.jpg

HR-7329.jpg

HR-7337.jpg

HR-7339.jpg

HR-7343.jpg

28/12/2013

Genève sous la pluie en Noir-Blanc

sans titre-6915.jpg

sans titre-6916.jpg

sans titre-6923.jpg

sans titre-6925.jpg

sans titre-6933.jpg

sans titre-6943.jpg

sans titre-6948.jpg

sans titre-1110815.jpg

sans titre-1110821.jpg

sans titre-1110824.jpg

sans titre-1110826.jpg

sans titre-1110829.jpg

sans titre-1110833.jpg

sans titre-1110849.jpg

sans titre-1110851.jpg

sans titre-1110859.jpg

sans titre-1110866.jpg

sans titre-1110873.jpg

sans titre-1110879.jpg

sans titre-1110880.jpg

sans titre-1110893.jpg

sans titre-1110921.jpg

sans titre-1110926.jpg

sans titre-1110933.jpg

sans titre-1110940.jpg

sans titre-1110944.jpg

sans titre-1110946.jpg

sans titre-1110950.jpg

sans titre-1110954.jpg

sans titre-1110962.jpg

sans titre-1110963.jpg

sans titre-1110968.jpg

sans titre-1110975.jpg

sans titre-1110982.jpg

sans titre-1110991.jpg

sans titre-1110998.jpg

sans titre-1120003.jpg

sans titre-1120004.jpg

sans titre-1120006.jpg

sans titre-1120009.jpg

sans titre-1120013.jpg

sans titre-1120028.jpg

sans titre-1120032.jpg

sans titre-1120035.jpg

sans titre-1120050.jpg

27/12/2013

“ En fer sur terre”

Depuis le 27 septembre  (jusqu’à16 février 2014) au musée d’Ariana, une exposition: “ En fer sur terre” de Jean Fontaine, un céramiste. Si vous êtes pas parti en vacances, vous devez absolument aller visiter ces œuvres à voir et à toucher.
L’univers débridé du céramiste Jean Fontaine (France, 1952) est peuplé d’humanoïdes hybrides, à mi-chemin entre l’homme, l’animal et la machine. Une carapace hermétique voile la douceur d’un corps dénudé, que des boulons, pistons et autres plaques métalliques s’emploient à déshumaniser. 

copyright 266666-6812.jpg

copyright 266666-6843.jpg

copyright 266666-6791.jpg

copyright 266666-6793.jpg

copyright 266666-6800.jpg

copyright 266666-6802.jpg

copyright 266666-1110681.jpg

copyright 266666-1110683.jpg

copyright 266666-1110684.jpg

copyright 266666-1110685.jpg

copyright 266666-1110688.jpg

copyright 266666-1110689.jpg

copyright 266666-1110691.jpg

copyright 266666-1110693.jpg

copyright 266666-1110696.jpg

copyright 266666-1110697.jpg

copyright 266666-1110701.jpg

copyright 266666-1110704.jpg

copyright 266666-1110706.jpg

copyright 266666-1110708.jpg

copyright 266666-1110709.jpg

copyright 266666-1110711.jpg

copyright 266666-1110713.jpg

copyright 266666-1110716.jpg

copyright 266666-1110718.jpg

copyright 266666-1110721.jpg

copyright 266666-1110722.jpg

copyright 266666-1110725.jpg

copyright 266666-1110729.jpg

copyright 266666-1110732.jpg

copyright 266666-1110736.jpg

copyright 266666-1110742.jpg

copyright 266666-1110753.jpg

copyright 266666-6864.jpg


20:49 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

975ème jours de résistance!

Le Comite de soutien d' Achraf à Genève a organisé un rassemblement son 975ème jours de résistance à la place des Nations Unies pour protester contre la dernière attaque par plusieurs roquettes contre le camp Liberty, trois personnes ont été tuées et 71 blessés, en Irak, près de l’aéroport de Bagdad.

Début septembre, 52 personnes avaient été tuées dans le camp d' Achraf dont plusieurs avaient été abattues alors qu'elles avaient les mains liées dans le dos, selon l'ONU. (…)

copyright 266666-6879.jpg

copyright 266666-6880.jpg

copyright 266666-1110758.jpg

copyright 266666-1110763.jpg

copyright 266666-1110775.jpg

copyright 266666-1110785.jpg

copyright 266666-1110791.jpg

copyright 266666-1110809.jpg

copyright 266666-1110801.jpg

23/12/2013

Le politicien qui tient parole est sur le chemin de lourdes...

De bon matin, les Conseillers nationaux PDC Darbellay et Buttet tiennent parole et marchent vers Lourdes

C’est à 6 heures ce matin, dans la cours du château de Compesière dans sa commune de Bardonnex, que le nouveau Conseiller d’Etat Luc BARTHASSAT  a réuni militants PDC et PLR.
 
Promesse tenue, à 6h05, Christophe DARBELLAY, président du PDC suisse, son collègue Conseiller national Yannick BUTTET arrivent du Valais. Salutations et accolades chaleureuses avec les militants, et de l’adjointe au Maire, Béatrice Guex-Crosier.
 
A 6h15 déjà, départ direction Lully avec François LONGCHAMPS, président du Conseil d’Etat et Serge DAL BUSCO, Conseiller d’Etat PDC. Ce dernier connait très bien le parcours, qui se prolonge sur sa commune de Bernex.

Accompagnent également les deux Conseillers nationaux, Jean-François DUCHOSAL, un grand habitué de ce type de périple, puisqu’il se rend chaque année sur le chemin de Compostelle,  Xavier MAGNIN, conseiller municipal PDC de Plan-les-Ouates ainsi que Martine ROSET, Députée et Maire de Satigny.
 
8h20, 1ère étape du périple chez l’ancien Conseiller national John DUPRAZ, rejoints par les anciens Conseiller d’Etat PDC Carlo LAMPRECHT et Dominique FOLLMI.
 
La route est longue.., prochain arrêt sur le Rhone, à Chancy.

 

photo-6319.jpg

photo-6324.jpg

photo-6327.jpg

photo-6330.jpg

photo-6337.jpg

photo-6342.jpg

photo-6346.jpg

photo-6348.jpg

photo-6354.jpg

photo-6357.jpg

photo-6358.jpg

photo-6359.jpg

photo-6361.jpg

photo-6376.jpg

photo-6378.jpg

photo-6390.jpg

photo-6397.jpg

photo-6405.jpg

photo-6417.jpg

photo-6419.jpg

photo-6426.jpg

photo-6431.jpg

photo-6446.jpg

photo-6450.jpg

photo-6455.jpg

photo-6458.jpg

photo-6463.jpg

photo-6495.jpg

photo-6496.jpg

photo-6512.jpg

photo-6535.jpg

photo-6546.jpg

photo-6553.jpg

photo-6555.jpg

photo-6570.jpg

photo-6573.jpg

photo-6586.jpg

photo-6587.jpg

photo-6602.jpg

photo-6607.jpg

photo-6620.jpg

photo-6629.jpg

photo-6641.jpg

photo-6642.jpg

photo-6647.jpg

photo-6678.jpg

photo-6681.jpg

photo-6684.jpg

photo-6690.jpg

photo-6693.jpg

photo-6704.jpg

photo-6712.jpg

photo-6715.jpg

photo-6722.jpg

photo-6730.jpg

photo-6741.jpg

photo-6743.jpg

photo-6745.jpg

photo-6750.jpg

photo-6759.jpg

photo-6766.jpg

photo-6781.jpg


22/12/2013

Mois de fête..

photo-1016337.jpg

photo-1016340.jpg

photo-1016342.jpg

photo-1016352.jpg

photo-1016364.jpg

photo-1016371.jpg

photo-1016381.jpg

photo-1016403.jpg

photo-1016405.jpg

photo-1016422.jpg

photo-1016432.jpg

photo-1016436.jpg

photo-1016438.jpg

photo-5196.jpg

photo-5208.jpg

photo-5214.jpg

photo-5219.jpg

photo-5227.jpg

photo-5232.jpg

photo-5234.jpg

photo-5244.jpg

photo-5265.jpg

photo-5269.jpg

photo-5275.jpg

photo-5290.jpg

photo-5310.jpg

photo-5320.jpg

photo-5366.jpg

photo-5376.jpg

photo-5414.jpg

photo-5467.jpg

photo-5491.jpg

photo-3-2.jpg

photo-3-3.jpg

photo-3-4.jpg

photo-3-5.jpg

photo-3-6.jpg

photo-3-7.jpg

photo-3-8.jpg

photo-3-9.jpg

photo-3-10.jpg

photo-3-11.jpg

photo-3-12.jpg

photo-3-13.jpg

photo-3-14.jpg

photo-3-15.jpg

photo-3-16.jpg

photo-3-17.jpg

photo-3-18.jpg

photo-3.jpg

photo-5897.jpg

photo-5921.jpg

photo-5966.jpg

photo-5968.jpg

photo-5974.jpg

photo-6009.jpg

photo-6061.jpg

photo-6084.jpg

photo-6104.jpg

photo-6119.jpg

photo-6123.jpg

photo-6174.jpg

photo-6199.jpg

photo-6210.jpg

photo-6226.jpg

photo-6298.jpg

photo-6303.jpg

photo-6306.jpg

carte de voeux 2014.png

16/12/2013

Coupe de Noël 2013: 285 photos

Coupe de Noël 2013: 285 photos

photo-3672.jpg

photo-3675.jpg

photo-3681.jpg

photo-3683.jpg

photo-3696.jpg

photo-3708.jpg

photo-3733.jpg

photo-3742.jpg

photo-3747.jpg

photo-3761.jpg

photo-3768.jpg

photo-3792.jpg

photo-3804.jpg

photo-3807.jpg

photo-3832.jpg

photo-3847.jpg

photo-3866.jpg

photo-3871.jpg

photo-3873.jpg

photo-3879.jpg

photo-3894.jpg

photo-3900.jpg

photo-3911.jpg

photo-3916.jpg

photo-3923.jpg

photo-3927.jpg

photo-3932.jpg

photo-3939.jpg

photo-3943.jpg

photo-3946.jpg

photo-3948.jpg

photo-3956.jpg

photo-3958.jpg

photo-3968.jpg

photo-3970.jpg

photo-3971.jpg

photo-3976.jpg

photo-3983.jpg

photo-3987.jpg

photo-3992.jpg

photo-3994.jpg

photo-4001.jpg

photo-4003.jpg

photo-4011.jpg

photo-4019.jpg

photo-4025.jpg

photo-4029.jpg

photo-4031.jpg

photo-4034.jpg

photo-4041.jpg

photo-4051.jpg

photo-4057.jpg

photo-4064.jpg

photo-4075.jpg

photo-4077.jpg

photo-4079.jpg

photo-4081.jpg

photo-4082.jpg

photo-4090.jpg

photo-4096.jpg

photo-4116.jpg

photo-4122.jpg

photo-4130.jpg

photo-4135.jpg

photo-4138.jpg

photo-4145.jpg

photo-4155.jpg

photo-4158.jpg

photo-4163.jpg

photo-4165.jpg

photo-4174.jpg

photo-4176.jpg

photo-4180.jpg

photo-4185.jpg

photo-4198.jpg

photo-4200.jpg

photo-4203.jpg

photo-4210.jpg

photo-4216.jpg

photo-4221.jpg

photo-4223.jpg

photo-4230.jpg

photo-4234.jpg

photo-4236.jpg

photo-4237.jpg

photo-4239.jpg

photo-4241.jpg

photo-4245.jpg

photo-4247.jpg

photo-4249.jpg

photo-4251.jpg

photo-4257.jpg

photo-4258.jpg

photo-4262.jpg

photo-4267.jpg

photo-4273.jpg

photo-4276.jpg

photo-4280.jpg

photo-4289.jpg

photo-4292.jpg

photo-4296.jpg

photo-4301.jpg

photo-4306.jpg

photo-4316.jpg

photo-4322.jpg

photo-4325.jpg

photo-4328.jpg

photo-4332.jpg

photo-4333.jpg

photo-4335.jpg

photo-4337.jpg

photo-4339.jpg

photo-4343.jpg

photo-4344.jpg

photo-4349.jpg

photo-4351.jpg

photo-4354.jpg

photo-4358.jpg

photo-4362.jpg

photo-4364.jpg

photo-4365.jpg

photo-4371.jpg

photo-4379.jpg

photo-4386.jpg

photo-4391.jpg

photo-4397.jpg

photo-4403.jpg

photo-4408.jpg

photo-4417.jpg

photo-4422.jpg

photo-4429.jpg

photo-4434.jpg

photo-4439.jpg

photo-4445.jpg

 

photo-4452.jpg

photo-4454.jpg

photo-4461.jpg

photo-4463.jpg

photo-4467.jpg

photo-4472.jpg

photo-4486.jpg

photo-4503.jpg

photo-4506.jpg

photo-4520.jpg

photo-4523.jpg

photo-4529.jpg

photo-4534.jpg

photo-4539.jpg

photo-4547.jpg

photo-4557.jpg

DES PHOTOGRAPHES À SUIVRE:

http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2013/12/16/285-photos-coupe-de-noel-2013-250980.html

75ème Coupe de Noël: 285 photos

75ème Coupe de Noël: 285 photos

photo-4561.jpg

photo-4567.jpg

photo-4570.jpg

photo-4572.jpg

photo-4575.jpg

photo-4578.jpg

photo-4581.jpg

photo-4585.jpg

photo-4591.jpg

photo-4594.jpg

photo-4597.jpg

photo-4605.jpg

photo-4607.jpg

photo-4610.jpg

photo-4613.jpg

photo-4620.jpg

photo-4629.jpg

photo-4637.jpg

photo-4644.jpg

photo-4651.jpg

photo-4654.jpg

 

photo-4656.jpg

 

photo-4659.jpg

photo-4660.jpg

photo-4661.jpg

photo-4662.jpg

photo-4665.jpg

photo-4669.jpg

photo-4674.jpg

photo-4678.jpg

photo-4679.jpg

photo-4683.jpg

photo-4691.jpg

photo-4696.jpg

photo-4704.jpg

photo-4717.jpg

photo-4720.jpg

photo-4725.jpg

photo-4727.jpg

photo-4731.jpg

photo-4732.jpg

photo-4734.jpg

photo-4738.jpg

photo-4741.jpg

photo-4743.jpg

photo-4748.jpg

photo-4750.jpg

photo-4753.jpg

photo-4773.jpg

photo-4777.jpg

photo-4780.jpg

photo-4784.jpg

photo-4788.jpg

photo-4791.jpg

photo-4798.jpg

photo-4800.jpg

photo-4802.jpg

photo-4805.jpg

photo-4808.jpg

photo-4818.jpg

photo-4822.jpg

photo-4825.jpg

photo-4828.jpg

photo-4833.jpg

photo-4840.jpg

photo-4842.jpg

photo-4850.jpg

photo-4855.jpg

photo-4862.jpg

photo-4866.jpg

photo-4868.jpg

photo-4872.jpg

photo-4879.jpg

photo-4886.jpg

photo-4894.jpg

photo-4903.jpg

photo-4905.jpg

photo-4918.jpg

photo-4922.jpg

photo-4924.jpg

photo-4929.jpg

photo-4932.jpg

photo-4936.jpg

photo-4946.jpg

photo-4947.jpg

photo-4952.jpg

photo-4956.jpg

photo-4966.jpg

photo-4970.jpg

photo-4971.jpg

photo-4977.jpg

photo-4983.jpg

photo-4989.jpg

photo-4993.jpg

photo-5001.jpg

photo-5015.jpg

photo-5020.jpg

photo-5023.jpg

photo-5031.jpg

photo-5040.jpg

photo-5045.jpg

photo-5046.jpg

photo-5049.jpg

photo-5054.jpg

photo-5056.jpg

photo-5060.jpg

photo-5062.jpg

photo-5068.jpg

photo-5070.jpg

photo-5074.jpg

photo-5078.jpg

photo-5086.jpg

photo-5092.jpg

photo-5095.jpg

photo-5102.jpg

photo-5108.jpg

photo-5115.jpg

photo-5129.jpg

photo-5130.jpg

photo-5134.jpg

photo-5140.jpg

photo-5147.jpg

photo-5154.jpg

photo-5160.jpg

photo-5164.jpg

photo-5168.jpg

photo-5171.jpg

photo-5175.jpg

photo-5178.jpg

photo-4811.jpg

DES PHOTOGRAPHES À SUIVRE:

http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2013/12/15/coupe-d...

14/12/2013

La nuit fête de l'Escalade

La nuit fête de l'Escalade

photo-3189.jpg

photo-3196.jpg

photo-3200.jpg

photo-3209.jpg

photo-3221.jpg

photo-3225.jpg

photo-3229.jpg

photo-3234.jpg

photo-3246.jpg

photo-3251.jpg

photo-3257.jpg

photo-3265.jpg

photo-3287.jpg

photo-3290.jpg

photo-3298.jpg

photo-3334.jpg

photo-3345.jpg

photo-3353.jpg

photo-3364.jpg

photo-3372.jpg

photo-3377.jpg

photo-3392.jpg

photo-3393.jpg

photo-3410.jpg

photo-3412.jpg

photo-3415.jpg

photo-3426.jpg

photo-3428.jpg

photo-3431.jpg

photo-3433.jpg

photo-3436.jpg

photo-3443.jpg

photo-3454.jpg

photo-3465.jpg

photo-3468.jpg

photo-3473.jpg

photo-3488.jpg

photo-3531.jpg

photo-3541.jpg

photo-3545.jpg

photo-3561.jpg

photo-3566.jpg

photo-3570.jpg

photo-3572.jpg

photo-3578.jpg

photo-3580.jpg

photo-3610.jpg

photo-3612.jpg

photo-3638.jpg

photo-3643.jpg

photo-3650.jpg

photo-3657.jpg


Manifestation de défense de la Vie en Ville

Ce matin, depuis 7h00 devant l’Hôtel de la Ville, sous la pluie et le froid, une centaine de manifestants sont venus de différents quartiers de la ville de Genève pour sauvez sa fête “ La ville est à vous” avec la défense de l’Unités d’action communautaire, les Espaces de quartier et le service Agenda 21- Ville durable. Pour attirer l’attention de l’autorité de la Ville de Genève.

Manifestation” La Ville est à vous” organisèe par les habitants de 13 quartiers. Les 600 bénévoles qui travaillent depuis 10 ans pour animer leur quartier ont appris avec stupeur que la ville allait faire une sélection des quartiers autorisés ou non à rester dans le giron de « La ville est à vous » ! Incompréhensible, car ces fêtes sont les plus populaires de la cité et les moins onéreuses, car reposant majoritairement sur le bénévolat. 300’000 personnes dans 13 lieux et sans aucun coût pour la municipalité.

Dans le cadre du traitement du budget 2014 de la Ville de Genève, la Commission des finances a voté des amendements qui suppriment le Secteur de l’action communautaire et Espaces de quartier, ainsi que le Service Agenda 21 - Ville durable. A cela s’ajoutent encore d’autres coupes dans les mandats de prestation, dans la formation du personnel, les ressources humaines et les projets transfrontaliers. Ces coupes portent directement atteinte aux prestations des habitant-e-s. Lors d’un budget bénéficiaire, rien ne justifie que l’on sabre 20,9 millions de francs dans les prestations et les services de l’administration municipale. De même, l’intégralité des dispositions prévues par le statut du personnel doit être respectée.

Si ces amendements devaient être acceptés par une majorité du conseil municipal le 14 décembre, non seulement 49 personnes perdraient leur emploi, mais les habitant-es et usagers-ères des services de la ville de Genève seraient impactés négativement. Ces coupes budgétaires supprimeraient le travail des unités d’actions communautaires indispensable en matière de prévention, de construction de liens sociaux, d’intégration et de sécurité dans les quartiers de la Ville. La coupe supprimant l’Agenda 21 empêcherait Genève de remplir ses obligations fédérales en matière de développement durable. Elle affaiblirait la protection de l’environnement, la promotion de l’égalité femmes-hommes, l’action contre l’homophobie et contre la xénophobie, et ruinerait les efforts pour développer une économie locale durable, l’économie sociale et solidaire, et l’agriculture de proximité. Cela ternirait durablement le rayonnement international de Genève.

 

photo-2980.jpg

photo-2982.jpg

photo-2986.jpg

photo-2993.jpg

photo-2995.jpg

photo-3001.jpg

photo-3005.jpg

photo-3010.jpg

photo-3020.jpg

photo-3021.jpg

photo-3031.jpg

photo-3044.jpg

photo-3046.jpg

photo-3052.jpg

photo-3058.jpg

photo-3060.jpg

photo-3062.jpg

photo-3063.jpg

photo-3072.jpg

photo-3075.jpg

photo-3081.jpg

photo-3083.jpg

photo-3088.jpg

photo-3093.jpg

photo-3097.jpg

photo-3098.jpg

photo-3105.jpg

photo-3107.jpg

photo-3160.jpg


13/12/2013

Défilé des collégiens pour l'Escalade.

Défilé des collégiens pour l'Escalade

photo-2746.jpg

photo-2748.jpg

photo-2749.jpg

photo-2753.jpg

photo-2754.jpg

photo-2756.jpg

photo-2757.jpg

photo-2758.jpg

photo-2759.jpg

photo-2760.jpg

photo-2761.jpg

photo-2762.jpg

photo-2763.jpg

photo-2767.jpg

photo-2768.jpg

photo-2771.jpg

photo-2772.jpg

photo-2776.jpg

photo-2777.jpg

photo-2781.jpg

photo-2782.jpg

photo-2785.jpg

photo-2786.jpg

photo-2787.jpg

photo-2789.jpg

photo-2791.jpg

photo-2795.jpg

photo-2799.jpg

photo-2800.jpg

photo-2802.jpg

photo-2805.jpg

photo-2806.jpg

photo-2808.jpg

photo-2810.jpg

photo-2811.jpg

photo-2814.jpg

photo-2815.jpg

photo-2816.jpg

photo-2817.jpg

photo-2818.jpg

photo-2820.jpg

photo-2821.jpg

photo-2823.jpg

photo-2825.jpg

photo-2827.jpg

photo-2828.jpg

photo-2830.jpg

photo-2831.jpg

photo-2834.jpg

photo-2835.jpg

photo-2838.jpg

photo-2841.jpg

photo-2842.jpg

photo-2845.jpg

photo-2846.jpg

photo-2847.jpg

photo-2849.jpg

photo-2855.jpg

photo-2856.jpg

photo-2859.jpg

photo-2861.jpg

photo-2862.jpg

photo-2864.jpg

photo-2869.jpg

photo-2871.jpg

photo-2873.jpg

photo-2874.jpg

photo-2876.jpg

photo-2877.jpg

photo-2878.jpg

photo-2880.jpg

photo-2881.jpg

photo-2884.jpg

photo-2890.jpg

photo-2892.jpg

photo-2894.jpg

photo-2899.jpg

photo-2903.jpg

photo-2905.jpg

photo-2907.jpg

photo-2911.jpg

photo-2912.jpg

photo-2915.jpg

photo-2919.jpg

photo-2922.jpg

photo-2926.jpg

photo-2928.jpg

photo-2933.jpg

photo-2938.jpg

photo-2942.jpg

photo-2944.jpg

photo-2946.jpg

photo-2948.jpg

photo-2949.jpg

photo-2951.jpg

photo-2953.jpg

photo-2954.jpg

photo-2958.jpg

photo-2977.jpg

 

DES PHOTOGRAPHES À SUIVRE:

http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2013/12/13/defile-...

Défilé des collégiens pour l'Escalade 2013

Défilé des collégiens pour l'Escalade 2013

 

photo-2527.jpg

photo-2529.jpg

photo-2530.jpg

photo-2531.jpg

photo-2532.jpg

photo-2535.jpg

photo-2536.jpg

photo-2538.jpg

photo-2539.jpg

photo-2541.jpg

photo-2542.jpg

photo-2543.jpg

photo-2544.jpg

photo-2545.jpg

photo-2546.jpg

photo-2548.jpg

photo-2549.jpg

photo-2550.jpg

photo-2551.jpg

photo-2552.jpg

photo-2553.jpg

photo-2554.jpg

photo-2555.jpg

photo-2556.jpg

photo-2559.jpg

photo-2561.jpg

photo-2562.jpg

photo-2563.jpg

photo-2564.jpg

photo-2565.jpg

photo-2566.jpg

photo-2568.jpg

photo-2569.jpg

photo-2570.jpg

photo-2571.jpg

photo-2572.jpg

photo-2573.jpg

photo-2574.jpg

photo-2575.jpg

photo-2577.jpg

photo-2578.jpg

photo-2579.jpg

photo-2580.jpg

photo-2581.jpg

photo-2582.jpg

photo-2583.jpg

photo-2584.jpg

photo-2585.jpg

photo-2586.jpg

photo-2587.jpg

photo-2588.jpg

photo-2589.jpg

photo-2592.jpg

photo-2595.jpg

photo-2596.jpg

photo-2599.jpg

photo-2600.jpg

photo-2602.jpg

photo-2603.jpg

photo-2604.jpg

photo-2605.jpg

photo-2608.jpg

photo-2610.jpg

photo-2613.jpg

photo-2616.jpg

photo-2618.jpg

photo-2621.jpg

photo-2624.jpg

photo-2627.jpg

photo-2629.jpg

photo-2632.jpg

photo-2634.jpg

photo-2636.jpg

photo-2637.jpg

photo-2639.jpg

photo-2641.jpg

photo-2642.jpg

photo-2644.jpg

photo-2645.jpg

photo-2647.jpg

photo-2650.jpg

photo-2659.jpg

photo-2662.jpg

photo-2663.jpg

photo-2665.jpg

photo-2667.jpg

photo-2670.jpg

photo-2679.jpg

photo-2682.jpg

photo-2686.jpg

photo-2687.jpg

photo-2688.jpg

photo-2689.jpg

photo-2695.jpg

photo-2698.jpg

photo-2699.jpg

photo-2700.jpg

photo-2703.jpg

photo-2706.jpg

photo-2708.jpg

photo-2712.jpg

photo-2713.jpg

photo-2717.jpg

photo-2719.jpg

photo-2722.jpg

photo-2723.jpg

photo-2727.jpg

photo-2728.jpg

photo-2730.jpg

photo-2732.jpg

photo-2734.jpg

photo-2736.jpg

photo-2739.jpg

photo-2741.jpg

photo-2743.jpg

photo-2744.jpg

DES PHOTOGRAPHES À SUIVRE:

http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2013/12/13/defile-...

12/12/2013

Les enfants de Rousseau se mobilisent

Ce soir devant le collège Rousseau un groupe membre de l’association des jeunes engagés (l’AJE) a organisée une action pour protester contre les coupes budgétaires prévues par la commission des finances de la ville de Genève. L'AJE est une nouvelle association qui a pour but de défendre les droits de la jeunesse à Genève.

 

photo-2-2.jpg

photo-2-4.jpg


AJE Association des Jeunes Engagés Communique de presse BUDGET 2014 : Quel avenir pour les jeunes ?

Suite aux évènements survenus récemment dans la vie politique genevoise, la classe politique dirigeante inquiété de plus en plus les jeunes. C’est pourquoi l’AJE (Association des Jeunes Engagés) s’est formée pour donner une voix à des jeunes qui participent activement à la vie quotidienne de notre société, mais qui n’ont pas le droit de s’exprimer dans les urnes. Notre première revendication concerne le vote imminent du budget 2014 par le conseil municipal de la ville de Genève. Nous ne comprenons pas comment des personnes censées nous représenter peuvent prendre des décisions qui nous affectent tant, sans même nous consulter. A croire que la droite, majoritaire à la commission des finances, s’est unie pour ne représenter que les classes supérieures en oubliant la jeunesse et les personnes en difficulté. Car les coupes drastiques dans le social et dans l’agenda 21 vont avoir des conséquences catastrophiques.

Fin de l’agenda 21 : les conséquences

L’agenda 21 est constitue de 4 pôles tous aussi importants les uns que les autres. Le premier s’occupe de l’économie et de l’emploi. C’est ce service qui gère le fond pour le chômage et qui aide les chômeurs dans leur recherche de travail mais qui soutient aussi des entreprises ainsi que des associations qui engagent des chômeurs ou qui leur offrent une formation. Ce service est donc indispensable dans un contexte où le chômage a plutôt tendance à augmenter qu’à diminuer. Le second pôle s’occupe des questions de diversité et d’égalité. Il gère et soutient différents projets visant à sensibiliser et limiter les discriminations tant sexistes que racistes ou homophobes. Une suppression de ces actions serait dramatique dans un contexte où les actes discriminatoires sont de plus en plus fréquents et violents. Le troisième pôle gère les questions de développement durable. C’est lui qui gère les différents projets de la ville pour limiter les émissions de CO2 et pour investir dans des énergies renouvelables. Couper ce service signifierai mettre fin à des investissements lancés il y quelque temps déjà, et mettre en péril volontairement l’avenir de la jeunesse en ne faisant plus d’efforts pour préserver notre environnement. Le quatrième et dernier pôle gère la Ville est à Vous. Il s’agit d’un cadre offert par la ville aux habitants pour pouvoir créer des fêtes de quartier entièrement organisées par les habitants eux-mêmes, mais avec le soutien logistique et financier de la ville. Aujourd’hui la Ville est à Vous c’est 26 jours de fête dans 13 quartiers différents et avec seulement 190'000 francs en tout et pour tout. Autant dire que sans la participation bénévole des habitants, la ville ne pourrait jamais se permettre ces fêtes.

En bref, la suppression de l’agenda 21 ne ferait qu’abandonner des projets utiles à tous, et qui pour beaucoup ont fait leur preuves, et n’offrir qu’un avenir plus maussade pour les habitants de Genève.

Fin des UAC et des espaces de quartier : les conséquences

Les UAC (Unité d’Action Communautaire) s’occupent de soutenir des projets de quartier pour renforcer les liens sociaux et l’équilibre social dans chaque quartier. Ils collaborent quotidiennement avec la population et offrent des services d’aide tant aux personnes âgées, qu’aux jeunes et aux adultes. La fin des UAC signifierait donc aussi la fin de projets d’intégration de personnes en difficulté, de projets d’aide quotidienne aux personnes âgées et de soutiens aux associations actives en ville de Genève. Quant aux espaces de quartier, ils occupent des places importantes dans la vie des genevois. Certains espaces comme l'espace Sècheront sont occupes par exemple par un restaurant scolaire, un espace de vie enfantine, des locaux de musique, des salles polyvalentes...etc.

AJE Association des Jeunes Engagés Communique de presse

Leur fermeture serait une grande perte pour la vie de tous les jours des genevois, car ils perdraient des lieux de vie et de partage où ils peuvent se rencontrer et pratiquer différentes activités culturelles ou sportives.

Suppression des services : les conséquences humaines

Il ne faut pas oublier que les services publics ne sont pas les seuls en jeu, il y a aussi des emplois. Car si nous supprimons tous ces budgets, il faudra aussi supprimer 37 postes rien que pour les UAC. Est- ce que la ville de Genève pourrait assumer une telle mise au chômage alors que nous avons justement besoin de préserver les emplois sur notre canton ?

C’est pour toutes ces raisons que nous nous mobilisons et demandons à nos élus de voter de maniéré réfléchie et responsable ce samedi 14 décembre, car un vote tel que celui de la commission des finances mettra en péril l’avenir de Genève et des genevois, qu’ils soient jeunes ou âges, suisses ou étrangers, travailleurs ou chômeurs, hommes ou femmes. 

11/12/2013

Prestation de serment du conseil d'Etat: Genève ! Vive la République ! Vive la Suisse !

Les nouveaux conseillers d'Etat ont prêté serment hier à la Cathédrale Saint-Pierre. Le président du gouvernement, François Longchamp, a déclamé le traditionnel discours annonçant les grands engagements du collège pour la législature à venir. Des centaines de citoyens étaient présents aux côtés des autorités fédérales, de ministres des cantons du Valais, de Fribourg et de Vaud, ainsi que des membres d'organisation non-gouvernementale.

photo-1556.jpg

photo-1568.jpg

photo-1573.jpg

photo-1582.jpg

photo-1583.jpg

photo-1584.jpg

photo-1586.jpg

photo-1588.jpg

photo-1592.jpg

photo-1593.jpg

photo-1594.jpg

photo-1595.jpg

photo-1596.jpg

photo-1597.jpg

photo-1598.jpg

photo-1599.jpg

photo-1601.jpg

photo-1603.jpg

photo-1605.jpg

photo-1606.jpg

photo-1609.jpg

photo-1611.jpg

photo-1613.jpg

photo-1617.jpg

photo-1620.jpg

photo-1625.jpg

photo-1626.jpg

photo-1628.jpg

photo-1632.jpg

photo-1639.jpg

photo-1640.jpg

photo-1641.jpg

photo-1647.jpg

photo-1648.jpg

photo-1650.jpg

photo-1666.jpg

photo-1678.jpg

photo-1682.jpg

photo-1687.jpg

photo-1688.jpg

photo-1691.jpg

photo-1692.jpg

photo-1693.jpg

photo-1696.jpg

photo-1697.jpg

photo-1699.jpg

photo-1700.jpg

photo-1702.jpg

photo-1714.jpg

photo-1718.jpg

photo-1720.jpg

photo-1721.jpg

photo-1724.jpg

photo-1726.jpg

photo-1728.jpg

photo-1730.jpg

photo-1732.jpg

photo-1734.jpg

photo-1735.jpg

photo-1737.jpg

photo-1739.jpg

photo-1742.jpg

photo-1747.jpg

photo-1750.jpg

photo-1752.jpg

photo-1754.jpg

photo-1757.jpg

photo-1758.jpg

photo-1761.jpg

DES PHOTOGRAPHES À SUIVRE:

 

http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2013/12/10/prestation-de-serment-du-conseil-d-etat-250776.html

Prestation de serment du conseil d'Etat

Les nouveaux conseillers d'Etat ont prêté serment hier à la Cathédrale Saint-Pierre. Le président du gouvernement, François Longchamp, a déclamé le traditionnel discours annonçant les grands engagements du collège pour la législature à venir. Des centaines de citoyens étaient présents aux côtés des autorités fédérales, de ministres des cantons du Valais, de Fribourg et de Vaud, ainsi que des membres d'organisation non-gouvernementale.

photo-1178.jpg

photo-1179.jpg

photo-1180.jpg

photo-1181.jpg

photo-1182.jpg

photo-1183.jpg

photo-1184.jpg

photo-1185.jpg

photo-1188.jpg

photo-1191.jpg

photo-1194.jpg

photo-1196.jpg

photo-1198.jpg

photo-1200.jpg

photo-1204.jpg

photo-1205.jpg

photo-1206.jpg

photo-1207.jpg

photo-1208.jpg

photo-1210.jpg

photo-1213.jpg

 

photo-1216.jpg

photo-1222.jpg

photo-1223.jpg

photo-1228.jpg

photo-1236.jpg

photo-1240.jpg

photo-1244.jpg

photo-1253.jpg

photo-1269.jpg

photo-1283.jpg

photo-1284.jpg

photo-1287.jpg

photo-1290.jpg

photo-1296.jpg

photo-1298.jpg

photo-1299.jpg

photo-1301.jpg

photo-1302.jpg

photo-1303.jpg

photo-1305.jpg

photo-1306.jpg

photo-1307.jpg

photo-1308.jpg

photo-1310.jpg

photo-1312.jpg

photo-1314.jpg

photo-1322.jpg

photo-1326.jpg

Discours de  M. Antoine DROIN, Président du Grand Conseil Séance extraordinaire du Grand Conseil à Saint‐Pierre ‐ 10.12.13

Monsieur le Président du Conseil d'Etat,

Madame et Messieurs les Conseillers d'Etat,

Monsieur le Procureur général,

Monsieur le Directeur général par intérim de l’Office des Nations Unies à Genève,

Mesdames et Messieurs les Directeurs et Secrétaires généraux des Organisations internationales,

Excellences,

Mesdames et Messieurs les Membres des Conseils d’Etat des cantons de Fribourg, de Vaud et du Valais,

Messieurs les Représentants des autorités de la France voisine,

Mesdames et Messieurs les Députés genevois aux Chambres fédérales,

Madame et Monsieur les Juges fédéraux,

Mesdames et Messieurs les membres du bureau du Grand Conseil,

Mesdames et Messieurs les Présidents de juridiction,

Mesdames et Messieurs les Consuls généraux,

Mesdames et Messieurs les Députés,

Madame la Chancelière d'Etat,

Madame le Sautier,

Madame la Maire de la Ville de Genève,

Madame et Messieurs les Anciens Magistrats,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Autorités judiciaires,

Madame et Messieurs les Magistrats de la Cour des comptes,

Mesdames et Messieurs les Anciens Présidents du Grand Conseil,

Mesdames et Messieurs les Représentants des autorités communales,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Autorités militaires, universitaires et ecclésiastiques,

Mesdames et Messieurs,

En préambule, je voudrais remercier les magistrats sortants Mesdames Isabel Rochat et Michèle Kunzler ainsi que Messieurs Charles Beer, David Hiler et Pierre François Unger pour leur engagement, leur dévouement sans relâche en faveur du bien public.

Depuis 1827 cet édifice entend les serments des Conseillers et Conseillères d’Etat. Bien que notre nouvelle Constitution ne désigne plus ce lieu historique pour cette cérémonie, il est apparu important à notre Conseil de privilégier la continuité de cette tradition. Nous remercions l’Eglise protestante, le Conseil de paroisse de Saint-Pierre Fusterie et la Fondation des clefs de St-Pierre pour leur collaboration à cet évènement de notre vie civique.

Cette cérémonie placée sur le thème de l’ouverture, sera agrémentée par les prestations musicales d’horizons divers. Notre gratitude va au groupe de chanteuses cubaine Orisha Oko, à Madame Lingling Yu virtuose de luth chinois et au groupe de Sankoum Cissokho, joueurs de Kora. Ces artistes sont honorés de jouer pour nous ce soir et veulent marquer par leur présence leur gratitude à Genève qui les a accueillis.

Bien entendu nous ne saurions oublier Monsieur François Delor qui embellit fidèlement la cérémonie des harmonies des grandes orgues de la cathédrale.

En ce jour j’aimerais vous adresser un message d’espoir.

Genève a toujours su s’ouvrir aux idées novatrices et marcher avec son temps, regarder autour d’elle et être actrice de son destin. Son histoire et son héritage sont marqués par de nombreuses luttes, tant politiques pour acquérir son indépendance, que religieuses quant à l’expression de la foi chrétienne. Ainsi nous a été légué un précieux climat de liberté et de responsabilités.

Genève est un carrefour de cultures autant par les migrations que par la présence des représentations diplomatiques et des organisations internationales. Etre ville de paix est sa vocation universelle et cela s’impose comme une évidence. Elle abrite les organisations qui œuvrent en matière de formation et d’éducation, de commerce, d’environnement et de développement durable, de maintien de la paix et de la sécurité, de météorologie, de propriété intellectuelle, de santé, de télécommunication et de travail.

Elle est le berceau des droits humains abritant en son sein le Haut commissariat sis à la maison de la paix, plateforme importante des efforts des Nations Unies à travers le monde. Le siège européen de l’ONU ne se situe-t-il pas à l’avenue de la Paix ? Comment ne pas y voir un symbole parlant ?

Notre Canton profite depuis de nombreuses générations de sa situation, de son expérience, de son intérêt pour l’environnement politico-économique de notre planète permettant le partage, la régulation, l’interpellation, la dénonciation, le témoignage, sans oublier naturellement ses bons offices pour être au service des nations et des peuples. Une illustration en est l’œuvre d’Henri Dunant, premier récipiendaire du prix Nobel de la paix en


1901 pour le fondement de l’action humanitaire du CICR dont l’acte initial fut signé le 22 août 1864 dans la salle de l’Alabama au sein même de notre Hôtel de Ville, au cœur du pouvoir politique. Cet autre symbole ne trompe pas !

Depuis peu, notre ville, s’enorgueillit d’un nouveau pôle de neuroscience : le projet piloté par l’EPFL du « Human Brain Project ». Partenariat européen et mondial entre universités, hôpitaux, instituts, avec l’appui de nombreuses entreprises internationales il pousse aussi à la collaboration entre cantons. Ce projet de « la Métropole lémanique », permettra de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau.

La région « franco-genevoise » est également la vitrine des prouesses du CERN, à cheval sur la frontière. La découverte du boson de Higgs, et l’attribution du prix Nobel de physique à ses chercheurs nous honore. Cette découverte contribue à la compréhension des actions des particules les plus élémentaires et ouvre des horizons à la compréhension de l’Univers. Par ces deux pôles de recherche au cœur des sciences, voici que la Genève, même microscopique, renforce son rayonnement dans le monde.

J’ose cependant croire que l’on peut, sans arrogance, prétendre rester pour celles et ceux qui y vivent, une petite cité à visage humain, à l’image de ce que Genève a toujours été, un lieu de rassemblement, une patrie de femmes et d’hommes libres, un berceau du savoir, du savoir être et du savoir faire.

En ce jour je garde donc espoir.

Je garde espoir car, la nouvelle Constitution acceptée par une majorité modérée de votants, est entrée en vigueur le 1er juin dernier. Elle s’est nourrie des forces de notre passé et mise désormais sur nos capacités pour envisager notre avenir. Acceptée par certains ou rejetée par d’autres, elle est malgré tout devenue le ciment qui lie les citoyens et citoyennes de notre République. Elle nous rappelle dans ses cinq préambules que le peuple de Genève est reconnaissant de son héritage, convaincu des possibilités inventives et créatives de ses membres, résolu à renouveler son contrat social, attaché à son ouverture au monde et déterminé à renforcer la République par les richesses humaines conjuguées de ses majorités et de ses minorités.

Selon l’article 16 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen du 26 août 1789 :

"Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution."

En six mois Genève aura renouvelé ses trois pouvoirs : le premier, le législatif, le second, l’exécutif et le troisième, le judiciaire. Aujourd’hui, les regards se tournent vers nous ici rassemblés en séance extraordinaire. Notre République, dotée d’un nouveau parlement, a élu un nouveau Conseil d’Etat. Il va prêter serment dans quelques instants. Le troisième pouvoir suivra au printemps prochain par l’élection de ses membres après un vote populaire.

Pourtant la légitimité de notre présence ici n’est pas sans soulever des questions. Que penser des seuls quarante et quelques pourcent de votants qui s’acquittent de leurs droits et devoirs civiques ? A contrario, que penser des soixante autres pourcent, non votants ? Boudent-t-ils nos institutions ou sont-ils trop satisfaits ? Serait-ce dire que depuis largement plus d’une décennie Genève a mal à ses responsables politiques ?


Ce repli, ce désintérêt, ne tiennent-ils pas en partie à nos individualismes, égoïsmes collectifs et personnels, à nos modes de vies ? Le désintérêt du bien commun existe. Il est le reflet d’une époque ambiguë, d’une période où parfois les communautés s’ignorent alors même qu’elles se sentent bien ici, s’excluant de la construction nécessaire voire inéluctable d’une région dont nous avons tous besoin, croyant que désigner des boucs émissaires sans rien proposer est suffisant à résoudre les questions.

Pourtant j’ose croire !

Fidèle malgré tout à nos traditions, aux principes fondamentaux de notre nouvelle Constitution, le rassemblement de ce jour, tout comme les délibérations en leur temps, ont à forger les liens de notre vie citoyenne et renforcer notre respect des institutions. Cette vie commune nous pousse immanquablement, à nous accepter les uns et les autres et à trouver ensemble les moyens de bâtir le Grand Genève, la Métropole lémanique ouverte sur l’Europe et plus largement sur le monde. Sans quoi nous nous appauvrirons tout aussi immanquablement.

Alors, en ce jour, je garde espoir.

La cathédrale Saint Pierre est un lieu de culte. Elle est aussi un lieu laïc de rassemblement proche du parlement. Elle s’est prêtée aux discours et aux échanges du Conseil Général et aux grandes heures de notre vie politique. Comme pour les anciennes prestations de serment du Conseil d’Etat, elle contribue aujourd’hui à nous faire vivre un moment d’exception.

Au cœur du pays genevois, la cathédrale trône sur ses hauteurs, accessible aux regards d’où que vous veniez. Elle est le visage de notre ville / canton ou canton / ville, un lieu de convergence, le reflet d’une contrée ouverte au monde, aux préoccupations des temps actuels. Mais bien entendu aussi, aux préoccupations des temps futurs, car nos modes de vie nous poussent toujours plus vers des enjeux colossaux en matière d’équilibres sociaux, de gestion environnementale, de défis économiques mondialisés. L’avenir des générations futures en dépend et nous avons donc une responsabilité à l’égard de l’héritage que nous leur laissons.

photo-1356.jpg


Mesdames et Messieurs, Aujourd’hui j’ose espérer !

J’ose espérer qu’après la déstabilisation vécue par nos institutions fragilisées dans leur fonctionnement, la compréhension des rôles et des fonctions des deux premiers pouvoirs nous pourrons donner, redonner une image respectable et respectée par nos actes et engagements. Nous avons à y apporter notre sagesse. Nous avons à donner et redonner la confiance nécessaire au développement du bien commun de notre République et de notre région franco-valdo-genevoise.

Pour ce faire il est nécessaire, indispensable que l’union des forces, nouvelles et anciennes, la convergence des idées, la compréhension et le respect des objectifs communément établis prédominent.

En ce jour de prestations de serment, et d’engagements du Conseil d’Etat pour la législature, il nous revient implicitement à vous et moi, Mesdames et Messieurs les députés et vous Madame et Messieurs les Conseillers d’Etat, de sceller à nouveau un pacte républicain entre législatif et exécutif pour défendre et renforcer l'État de droit et le service au public, en assurant notre « contrat social » et le respect des principes fondamentaux de notre Constitution. C’est là que réside la force d’un Etat égal pour toutes et tous, chargé de redistribuer justement ses biens matériels et immatériels, de s’ouvrir aux autres.

Pour ce faire, nul doute que le nouvel engagement du Conseil d’Etat que nous allons découvrir fera état des enjeux de notre canton et de la définition des repères nécessaires à guider l’action publique pour les cinq années à venir. La redéfinition de l’organisation de l’Etat, les nouveaux paradigmes définis par la Constitution, les nouvelles répartitions des forces législatives et exécutives, le cadre fixé par le Grand Conseil, devront inspirer vos élans de créativités en matière notamment d’aménagement du territoire, de mobilité, de logement, d’énergie, de sécurité et d’emplois, thèmes principaux de préoccupation des citoyennes et citoyens de notre canton.

Aujourd’hui, marqué par l’image de Nelson Mandela, personnalité d’exception, homme de paix qui a lutté contre la haine et pour l’unité, je veux être positif et ne peux terminer ce message qu’en restant, tout comme lui l’a été, optimiste. C’est pourquoi je me permets de transformer le « je » en un « nous » et affirmer pour nos deux premiers pouvoirs : osons croire, osons espérer, restons confiants, mais aussi soyons lucides et construisons l’avenir. Et pourquoi pas... osons être utopiste.

Que vivent Genève et la Suisse pour toutes et tous. 

photo-1339.jpg

photo-1340.jpg

photo-1341.jpg

photo-1342.jpg

photo-1344.jpg

photo-1345.jpg

photo-1347.jpg

photo-1354.jpg

photo-1359.jpg

photo-1362.jpg

photo-1365.jpg

photo-1372.jpg

photo-1376.jpg

photo-1378.jpg

photo-1390.jpg

photo-1395.jpg

photo-1397.jpg

photo-1399.jpg

photo-1403.jpg

photo-1406.jpg

photo-1409.jpg

photo-1413.jpg

photo-1422.jpg

photo-1427.jpg

 

photo-1474.jpg

Discours de François Longchamp,  président du Conseil d’Etat  

(Le mardi 10 décembre 2013 dans la cathédrale, lors de la prestation du serment du Conseil d'Etat )


Il y a 200 ans, Genève a choisi la Suisse. Choisir la Suisse, c'est défendre l'idée que l'Etat est au service du citoyen et non le contraire. Choisir la Suisse, c'est prendre le temps de négocier avant de décider et respecter, pour un gouvernement élu, les engagements pris par celui qui l'a précédé. Choisir la Suisse, c'est avoir le respect des minorités, rechercher le consensus et gouverner dans la collégialité. Ces vertus, notre gouvernement entend les pratiquer.

Genève a choisi la Suisse. Mais Genève n'a pas choisi sa frontière. La vraie frontière de Genève, celle que la nature avait dessinée avant que la politique ne se mêle de géographie, c'est le Salève et le Jura.

Un territoire en partage

Aujourd'hui, notre frontière politique cristallise les difficultés. Nous devons les résoudre, afin que les habitants de notre région puissent travailler, se loger, se déplacer. Notre gouvernement, fidèle aux valeurs suisses mais respectueux aussi de celles de nos voisins, poursuivra donc le dialogue avec les autorités vaudoises et françaises pour aménager ce territoire précieux que nous avons en partage. Nos ambitions sont, au regard de l'histoire, somme toute assez modestes, puisqu'il s'agit de faire aussi bien qu'il y a un siècle, quand Genève avait construit une ligne ferroviaire pour Lyon puis Lausanne, et des trams jusqu'à Saint-Julien, Douvaine, Gex ou Annemasse. Ou quand, plus tard, il a négocié un échange de terrains avec la France pour construire notre aéroport commun. C'est à cela que doit servir le Grand Genève: apporter des solutions concrètes.

Notre nouvelle constitution légitime ce dialogue. C'est même la première mission dont elle charge le président du Conseil d'Etat. Pour le constituant, Genève dépend de la qualité de ses relations avec ses voisins. Les cantons suisses, d'abord. La France voisine, ensuite. Le reste du monde, enfin.

Notre Conseil d'Etat n'oublie pas qu'il n'est, certes, qu'un gouvernement cantonal parmi vingt-six. Mais ce canton est Genève et Genève n'est pas rien. En ce jour de 65e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme, souvenons-nous que dans tous les pays en guerre ou en crise humanitaire, lorsque tout espoir semble disparu, les secours parviennent encore par des véhicules où l'on peut lire en français: "Comité international, Genève". Quand le monde tremble devant la menace d'une crise nucléaire en Iran, c'est à Genève que les grandes puissances renouent le dialogue. Quand le peuple syrien pleure ses morts, c'est encore vers Genève que se portent tous les espoirs.

Cette position unique implique aussi des devoirs. D'abord s'engager pour que les organisations internationales puissent bénéficier demain encore du cadre nécessaire à leurs activités. Aux côtés de la Confédération, nous soutiendrons la rénovation de leurs sièges, en particulier celui des Nations Unies. Cela permettra à notre canton de rester le lieu mondial de la négociation humanitaire, diplomatique, sanitaire, climatique, du travail ou du commerce. Nous nous y attèlerons collectivement, en veillant à renforcer nos atouts: une desserte aérienne d'exception, une densité unique de représentations diplomatiques et consulaires, des hautes écoles de qualité, la sécurité et la paix confessionnelle dans un monde en proie aux déchirements religieux.

 

photo-1483.jpg

Une place pour chacun


Outre ces missions que nous assigne la nouvelle constitution, nous n'oublions pas que la responsabilité première de toute communauté humaine, c'est de s'assurer que chacun de ses membres y trouve sa place.

Une place pour chacun, c'est renforcer l'école publique, gratuite et laïque, seule garante de l'égalité de chances. Elle doit aussi être une école de qualité, où l'on travaille plus et mieux. Il nous reviendra la mission d'étendre l'école primaire le mercredi matin. Nous réduirons les structures bureaucratiques afin de redonner de l'espace aux enseignants de terrain. Nous lutterons de manière précoce contre les situations d'échecs, qui engendrent souffrances et gaspillages, en orientant mieux les élèves et en revalorisant les filières professionnelles, afin que chaque jeune puisse atteindre une certification à la hauteur de son potentiel et de ses mérites.

Une place pour chacun, c'est construire pour loger nos enfants. Notre canton compte aujourd'hui 100'000 habitants de moins de 20 ans que nous devrons loger dans les deux décennies à venir, et non les contraindre à s'expatrier. Cela suppose que nous redonnions l'envie de construire, en encourageant mieux les communes, en simplifiant notre réglementation et en rendant la liberté à nos architectes. Une place pour chacun, c'est aussi construire des quartiers durables et des quartiers pour tous, dans le souci de la mixité: des logements d'utilité publique pour les plus modestes, mais aussi des coopératives et, pour ceux qui le peuvent, l'accession à la propriété du logement, à condition d'y habiter. Le plan directeur cantonal 2015-2030 donne les pistes pour y parvenir.

Les accords bilatéraux, pour l'emploi

Une place pour chacun, c'est créer des emplois pour tous les niveaux de qualification. Ce qui fait la force de notre pays, c'est le partenariat social. Seul le dialogue permanent entre syndicats et patronat est à même d'offrir la sécurité et la flexibilité. Nous soutiendrons également les accords bilatéraux, qui ont rendu la prospérité à notre canton, permettant à nos entreprises de créer ici les emplois qu'elles auraient dû délocaliser sans eux. Nous devons nous montrer plus rigoureux encore dans l'application des mesures d'accompagnement pour que les métiers les plus exposés soient mieux protégés. La préservation de la paix sociale passe notamment par le développement des conventions collectives. Nous devons mieux orienter et placer ceux qui sont à la recherche d'un emploi. Les emplois de solidarité sont salutaires pour les situations les plus difficiles et il conviendra de les adapter.

Enfin, mieux encore qu'il ne le fait aujourd'hui, l'Etat veillera à ce que les emplois qu'il pourvoit ou qu'il subventionne soient proposés aux demandeurs d'emplois locaux, lorsqu'ils disposent des compétences adéquates.

Une place pour chacun, c'est aussi protéger notre territoire. Pour permettre à nos agriculteurs de nous nourrir, pour protéger notre patrimoine historique et nos sites naturels, les terrains appelés à être urbanisés doivent l'être densément, comme nos ancêtres ont si bien su le faire à leur époque.

Une place pour chacun, c'est faciliter les transports. Nous poursuivrons le chantier du CEVA, car il répond à nos besoins avérés. Nous préparerons, avec le soutien déjà acquis de la Confédération, l'élargissement de l'autoroute de contournement, une nouvelle gare souterraine à Cornavin et la réalisation de plusieurs lignes de trams. Il s'agira aussi d'étudier si un péage ou un partenariat privé nous permettra de réaliser une traversée du Lac, sachant que son financement exclusif par le seul canton est irréaliste dans les conditions budgétaires et d'endettement actuelles.

Intégrer et innover

Une place pour chacun, c'est garantir l'accès à des soins de qualité pour tous. C'est proposer aux aînés, mais aussi aux personnes handicapées, des prises en charge adaptées, par l'accompagnement à domicile ou, ensuite, par des structures d'hébergement adéquates.
Une place pour chacun, c'est garantir la sécurité des personnes et des biens, gage ultime de la sauvegarde de nos libertés publiques et privées. Nous poursuivrons la politique déterminée de lutte contre la criminalité dont les priorités ont été définies dans l'accord passé avec le Ministère public. La présence des forces de sécurité sera renforcée et trois nouveaux établissements pénitentiaires mis en service. Notre corps de police sera réformé dans le respect de sa mission régalienne et dans le souci de revivifier la valeur de l'autorité.
Une place pour chacun, c'est aussi favoriser le vivre ensemble. Nous devons mieux intégrer les migrants de tout statut social ou de toute origine, en engageant davantage la responsabilité réciproque de l'individu et de l'Etat.

Une place pour chacun, c'est enfin favoriser l'innovation. Nous n'avons pas oublié la perte, en 2012, de 1300 emplois au siège genevois d'une multinationale. Cette nouvelle nous a rappelé que notre richesse n'est pas éternelle. Demain, c'est dans le même bâtiment que Genève accueillera le Human Brain Project. Financé par l'Union européenne pour un milliard d'euros, il fera de Genève et de son voisin vaudois, la capitale mondiale de la recherche sur le cerveau. Tout comme Genève est déjà, aussi grâce à l'Europe, la capitale de la recherche en physique nucléaire. C'est ainsi sur nos terres que s'explorent les dernières véritables terrae incognitae.

Les missions que l'on attend de la fonction publique sont donc ambitieuses. Elles supposent que nous modernisions en profondeur les rapports de travail afin qu'ici aussi, chacun trouve sa place et que les efforts soient mieux valorisés.

photo-1505.jpg

Des conditions essentielles


Soyons clairs: tous ces objectifs ne pourront être poursuivis qu'à la condition que notre canton continue de créer des richesses, maîtrise sa dette et gère ses prestations publiques avec plus d'efficience.

La prospérité de Genève est liée à la présence d'entreprises actives dans le monde entier. Ce sont elles qui permettent à notre économie locale de prospérer également. Ce sont des dizaines de milliers d'emplois sans lesquels Genève deviendrait rapidement une ville de second plan, avec une augmentation massive du chômage et des baisses de prestations publiques.

Notre gouvernement est ainsi convaincu de la nécessité de réformer la fiscalité. Nous devons supprimer la discrimination entre entreprises locales et entreprises multinationales, afin de soutenir les premières et conserver les secondes. En lien avec la Confédération, nous défendrons l'objectif d'un taux d'imposition unique à 13%, seul susceptible de maintenir 40'000 emplois directs et de répondre aux standards fiscaux mondiaux. Il n'y a pas d'autre issue pour des entreprises qui réalisent l'essentiel de leurs profits à l'exportation ou à l'étranger.

La prospérité de Genève, c'est aussi garantir une architecture institutionnelle efficace. Nous sommes le canton où les habitants paient le plus d'impôts en regard des prestations offertes, sans pour autant être en mesure de réduire notre dette. C'est donc tous les liens entre le canton et les communes genevoises qui doivent être revus. La fiscalité doit être perçue au lieu de domicile car l'essentiel des charges est lié à la présence d'habitants. Les doublons doivent être supprimés et les compétences réparties de manière claire. Cela touchera toutes les politiques et concernera aussi nos participations dans nos régies publiques. Tout cela doit nous permettre de servir mieux nos concitoyens, à moindre coût pour le contribuable.

Cela fait exactement 704 ans que le gouvernement de Genève prête serment ici même, sous la tutelle protectrice des mêmes pierres, sous les élans des mêmes voûtes. La sacralité du lieu nous rappelle que l'exercice du pouvoir est un acte grave. Sa grandeur et sa permanence nous invitent à l'humilité, car ce pouvoir ne nous appartient pas, mais nous est délégué l'espace d'un temps, comme un patrimoine que nous devons enrichir pour le bien de tous. Au-delà de ce qui nous distingue, nous le ferons dans la conscience de nos responsabilités.

Vive Genève ! Vive la République ! Vive la Suisse !

http://www.ge.ch/conseil_etat/2013-2018/communications/20...

photo-1169.jpg

photo-1499.jpg

photo-1500.jpg

photo-1511.jpg

photo-1514.jpg

photo-1516.jpg

photo-1520.jpg

photo-1522.jpg

photo-1526.jpg

photo-1536.jpg

photo-1537.jpg

photo-1540.jpg

photo-1544.jpg

photo-1546.jpg

photo-1547.jpg

DES PHOTOGRAPHES À SUIVRE:

http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2013/12/11/vive-ge...

10/12/2013

La 36ème édition de la Course de l’Escalade

photo-0069.jpg

photo-0072.jpg

photo-0144.jpg

photo-0175.jpg

photo-0190.jpg

photo-0233.jpg

photo-0308.jpg

photo-0311.jpg

photo-0317.jpg

photo-0323.jpg

photo-0352.jpg

photo-0359.jpg

photo-0376.jpg

photo-0383.jpg

photo-0390.jpg

photo-0411.jpg

photo-0428.jpg

photo-0431.jpg

photo-0439.jpg

photo-0443.jpg

photo-0455.jpg

photo-0457.jpg

photo-0462.jpg

photo-0518.jpg

photo-0585.jpg

photo-9341.jpg

photo-9344.jpg

photo-9371.jpg

photo-9379.jpg

photo-9388.jpg

photo-9390.jpg

photo-9400.jpg

photo-9408.jpg

photo-9408.jpg

photo-9416.jpg

photo-9423.jpg

photo-9428.jpg

photo-9430.jpg

photo-9470.jpg

photo-9471.jpg

photo-9476.jpg

photo-9501.jpg

photo-9513.jpg

photo-9518.jpg

photo-9521.jpg

photo-9531.jpg

photo-9532.jpg

photo-9539.jpg

photo-9542.jpg

photo-9546.jpg

photo-9548.jpg

photo-9549.jpg

photo-9551.jpg

photo-9553.jpg

photo-9556.jpg

photo-9557.jpg

photo-9577.jpg

photo-9579.jpg

photo-9583.jpg

photo-9585.jpg

photo-9596.jpg

photo-9602.jpg

photo-9605.jpg

photo-9631.jpg

photo-9632.jpg

photo-9634.jpg

photo-9635.jpg

photo-9653.jpg

photo-9681.jpg

photo-9690.jpg

photo-9698.jpg

photo-9705.jpg

photo-9721.jpg

photo-9731.jpg

photo-9760.jpg

photo-9783.jpg

photo-9785.jpg

photo-9798.jpg

photo-9803.jpg

photo-9805.jpg

photo-9817.jpg

photo-9827.jpg

photo-9904.jpg

photo-9929.jpg

photo-9934.jpg

photo-9941.jpg

photo-9946.jpg

photo-9949.jpg

photo-9953.jpg

photo-9959.jpg

photo-9964.jpg

photo-9970.jpg

photo-9973.jpg

photo-9991.jpg

Les autres photos 36è Cours de l'Escalade:

http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2013/12/08/temp-2f...

et

Concours déguisements de la 36è Course de l’Escalade et Cours Marmite

http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2013/12/09/temp-d3...

09/12/2013

Trente mille coureur-e-s dans les rues de la vieille ville

Un record et des conditions de rêve pour une 36ème édition de la Course de l’Escalade

 

Genève (7 décembre 2013) - Le ciel était entièrement dégagé et la température clémente aujourd’hui pour accueillir dans des conditions idéales les coureuses et les coureurs de la 36ème édition de la Course de l’Escalade et le nombreux public venu les encourager dans les rues de la Vieille-Ville de Genève. Sur 33'695 inscrits, un total record de 29'519 personnes ont franchi la ligne d’arrivée.

 

L’augmentation du nombre de participants cette année est considérable (+252), puisqu’en 2012, avait eu lieu la Course du Duc, qui n’est organisée que tous les cinq ans. En 2012, plus de 4650 coureuses et coureurs avaient terminé la Course du Duc. Ce sont donc plus de 4’900 coureuses et coureurs supplémentaires qui se sont ajoutés cette année aux courses traditionnelles du walking le vendredi soir, et des courses enfants, élite et jusqu’à la marmite ce soir.

 

Les courses de l’élite dames et messieurs ont été remportées par deux duos kenyans complétés par une canado-éthiopienne chez les dames et un éthiopien chez les messieurs :

 

Podium féminin :

Cynthia Kosgei, née en 1993, Kenya en 15.54 (20 ans dans 5 jours)

Jane Muia, née en 1986, Kenya en 15.55

Bacha Naster, née en 1983, Canada-Ethiopie en 15.57

 

Podium masculin :

Abraham Kipyatich, né en 1993, Kenya en 20.55

Patrick Ereng, né en 1987, Kenya en 21.11

Ahunin Addisu Workeneh, né en 1986, Ethiopie en 21.21

 

Le vainqueur de la course masculine, le jeune Abraham Kipyatich, tout juste âgé de 20 ans, est une révélation de la Course de l’Escalade. Il a été découvert récemment lors d’une course juniors au Kenya par un entraineur allemand. Abraham Kipyatich n’avait non seulement encore jamais quitté la région kényane de la Vallée du Rift, connue pour avoir produit de nombreux athlètes talentueux, il n’avait encore jamais couru sur du goudron. Pour son premier voyage hors du Kenya, il est arrivé hier en avion à Francfort avant de faire le trajet vers Genève en voiture pendant la nuit... pour finalement remporter la Course de l’Escalade avec une foulée de futur grand champion ! Premier Suisse, le stadiste Genevois Alexandre Roch s'est classé 22e à 1'38. Chez les dames, la marathonienne Magali Di Marco, a terminé 12e et première Suissesse.

 

Les organisateurs sont particulièrement réjouis de l’affluence à cette 36ème édition, notamment lors des épreuves de walking et de nordic walking dès le vendredi soir. Ils donnent rendez-vous à l’ensemble des sportives et sportifs de la région pour la 37ème édition et encouragent l’ensemble de la population à profiter des divers entrainements ouverts à tous dès le mois de juillet (v. les informations sur le site www.escalade.ch).

photo-7012.jpg

photo-7039.jpg

photo-7075.jpg

photo-7077.jpg

photo-7088.jpg

photo-7128.jpg

photo-7133.jpg

photo-7144.jpg

photo-7155.jpg

photo-7259.jpg

photo-7262.jpg

photo-7273.jpg

photo-7294.jpg

photo-7305.jpg

photo-7321.jpg

photo-7374.jpg

photo-7511.jpg

photo-7751.jpg

photo-7752.jpg

photo-7755.jpg

photo-7757.jpg

photo-7759.jpg

photo-7762.jpg

photo-7763.jpg

photo-7764.jpg

photo-7765.jpg

photo-7766.jpg

photo-7767.jpg

photo-7768.jpg

photo-7770.jpg

photo-7792.jpg

photo-7800.jpg

photo-7822.jpg

photo-7824.jpg

photo-7826.jpg

photo-7828.jpg

photo-7829.jpg

photo-7835.jpg

photo-7837.jpg

photo-7839.jpg

photo-7849.jpg

photo-7854.jpg

photo-7859.jpg

photo-7862.jpg

photo-7875.jpg

photo-7911.jpg

photo-7912.jpg

photo-7916.jpg

photo-7922.jpg

photo-7927.jpg

photo-7937.jpg

photo-7945.jpg

photo-7954.jpg

photo-7955.jpg

photo-7961.jpg

photo-7964.jpg

photo-8070.jpg

photo-8088.jpg

photo-8108.jpg

photo-8156.jpg

photo-8162.jpg

photo-8166.jpg

photo-8203.jpg

photo-8208.jpg

photo-8209.jpg

photo-8216.jpg

photo-8238.jpg

photo-8503.jpg

photo-8515.jpg

photo-8523.jpg

photo-8528.jpg

photo-8541.jpg

photo-8552.jpg

photo-8572.jpg

photo-8579.jpg

photo-8591.jpg

photo-8593.jpg

photo-8716.jpg

photo-8796.jpg

photo-8799.jpg

photo-8848.jpg

photo-8860.jpg

photo-8895.jpg

photo-8896.jpg

photo-8910.jpg

photo-8922.jpg

photo-8929.jpg

photo-8965.jpg

photo-8968.jpg

photo-8999.jpg

photo-9011.jpg

photo-9016.jpg

photo-9033.jpg

photo-9045.jpg

photo-9084.jpg

photo-9085.jpg

photo-9089.jpg

photo-9103.jpg

photo-9111.jpg

photo-9118.jpg

photo-9217.jpg

photo-9219.jpg

photo-9221.jpg

photo-9224.jpg

photo-9226.jpg

photo-9232.jpg

photo-9233.jpg

photo-9289.jpg

Les autres photos de la 36è Cours de l'Escalade:


http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2013/12/08/la-36em...

et

Concours déguisements de la 36è Course de l’Escalade et Cours Marmite

http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2013/12/09/temp-d38e291460d77cdf10824825b112dae6-250708.html

Concours déguisements de la 36è Course de l’Escalade et Cours Marmite

Concours déguisements de la 36è Course de l’Escalade 

Après la Course de la Marmite, a eu lieu le traditionnel Concours de Déguisements qui permet au nombreux public d’admirer les costumes et autres déguisements ayant participé à la Course.

Cette année, la cuvée était exceptionnelle. Dans le cadre du 10è anniversaire de l’association "Le Respect, ça change la vie », co-organisateur du Concours avec Carrefour addictionS (qui regroupe la prévention du tabagisme, le CIPRET-Genève, la prévention des abus d’alcool et du cannabis, la FEGPA, et la prévention du jeu excessif, Rien ne va plus), le Concours a permis d’admirer tous ces déguisements.

Le Jury composé de Mme Loly Bolay, Présidente du Grand Conseil en 2006, M. Jean-Pierre Jobin, Président de Genève Tourisme & Bureau des Congrès, M. Claude Membrez, Directeur Général de Palexpo et de M. André Castella, Délégué à l’intégration, Initiateur et vice-Président de l’Association « Le Respect, ça change la vie » a eu le difficile exercice de désigner les gagnants. 4 catégories et une planche de prix de 2’550.- francs, avec des Bons Migros ou Aeschbach, a récompensé ces 12 gagnants.

 

  • 1.    Catégorie 1 Individuel enfant 1.  La Couturière (Bon 100.- francs). 2. Jasmine sur son tapis volant (Bon 75.- francs). 3. Souris blanche / Monster High (Bon 50.- Francs).
  • 2.    Catégorie 2 Individuel adulte 1. Arbre mort (Bon 150.- francs). 2. Centurion romain (Bon 100.- francs). 3. L’Escaladus (Bon 75.- francs).

 

        Catégorie 3 Groupe adultes (amis + entreprises)  1. Les Braconniers (Bon 500.- francs). 2. Montagnes russes (Bon 300.- francs). 3.  Lucy Airline (Bon 200.- francs).

       Catégorie 4 Groupe famille (enfants + adultes) 1. Nains de jardins (Bon 500.- francs). 2. Royaume de la salle de bain (Bon 300.- francs). 3.  Les mignons (Bon 200.- francs).

       Parmi d’autres thèmes, on a pu voir par exemple, Les Simpsons, Les P’tits Suisses, Cromignon, Citrouille, La cigarette Poumona, Les Fleurs font l’habit, la Famille Lapinou ou Les Samouraïs.

Ce dernier Groupe, Les Samouraïs, a d’ailleurs donné l’idée aux organisateurs du concours, d’ajouter en 2014, une 5è Catégorie "Genève internationale » afin de distinguer des Groupes de participant-e-s déguisés illustrant particulièrement une culture, un pays ou une origine.

A l’année prochaine, le samedi 6 décembre 2014, sous la Grande Tente de la Course de l’Escalade, dans le Parc des Bastions!

06/12/2013

"Sexe des fleurs"

Connu pour ses reportages photos dans la tourmente socio-politiques des années 80. Charly Schwarz revient avec une exposition tout en couleurs et humour sur le sexe des fleurs. Durant 2 ans, il a parcouru les jardins d’ici et d’ailleurs pour découvrir l’intimité cachée et souvent ignorée des fleurs qui nous entourent. Travail original pour le retour de ce photographe. »Exposition du 5 au 31 décembre 2013, Krisal 25 rue du Pont-Neuf, 1227 Carouge.

DSC_6523.jpgDSC_6521.jpg

DSC_6530.jpg

DSC_6533.jpg

DSC_6537.jpg

DSC_6540.jpg

DSC_6545.jpg

DSC_6550.jpg

DSC_6553.jpg

DSC_6554.jpg

DSC_6559.jpg

DSC_6561.jpg

DSC_6564.jpg

DSC_6567.jpg

DSC_6571.jpg

DSC_6572.jpg

DSC_6573.jpg

DSC_6575.jpg

DSC_6577.jpg

DSC_6579.jpg

DSC_6584.jpg

DSC_6588.jpg


05/12/2013

FEMMES AUTOCHTONES A L'ESPACE SOLIDAIRE PAQUIS: paroles et combats

A l'Espace Solidaire Pâquis, nos associations* ont accueilli trois grandes voix de l'Amérique centrale et du Sud, invitées à Genève à l'occasion du forum sur les principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme. Pour cadrer l'exercice, Melik Özden, pour le CETIM, a brièvement défini le cadre du demi-siècle de discussions qui se sont déroulées au Palais des Nations pour la mise en place de principes directeurs à l'intention des entreprises transnationales afin de faire respecter l'exercice des droits économiques, sociaux et culturels des populations.

Son constat est plus qu'amer : pendant toutes ces années l'écoute des témoignages, des souffrances vécues par les populations et des attaques à leurs terres n'ont eu aucun effet, les appétits des nouveaux prédateurs n'a en rien diminué. Aucune atrocité, aucun saccage de terres, pollution des eaux (par les industries d'extraction), atteinte aux cultures autochtones ne sera pris en compte dans ce cadre.

Ce forum n'a aucun effet juridique contraignant, ne conduit à aucun contrôle de la part d'instances juridiques, nationales et internationales. Les principes directeurs mentionnées sont « à bien plaire » pour les nouvelles oligarchies. Pour résumer : la réalité répond aux voeux de Percy Barnevick, ancien président du groupe helvético-suédois Asea Brown Boveri (ABB) : « je définirais la globalisation par la liberté pour mon groupe d'investir où il veut, le temps qu'il veut, en s'approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant supporté le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales. »

Premier exemple de ce genre de pratiques au Guatemala, où la criminalisation des défenseurs des droits de l'homme exerce une terrible pression sur les communautés autochtones, conduit à des assassinats ciblés qui restent impunis dans 95 % des cas. Hermelinda Simon, une femme de l'ethnie K'anjobal, y dénonce notamment le meurtre d'Andres Francisco Miguel perpétré par des employés d'une entreprise hydroélectrique espagnole active à Barillas.
Depuis qu'elle cherche à obtenir justice, elle et sa famille sont constamment menacées. Elle continue à défendre cette terre, sacrée, que le projet de centrale électrique stériliserait irrémédiablement. Et puis à quoi servirait cette électricité, hors de prix pour une majorité de la population, sinon aux entreprises ?

Patricia Gualinga Montalvo, jeune femme de la forêt équatorienne parle de son peuple Kichwa de Sarayaku : 1'200 personnes qui vivent en plein coeur de l'Amazonie et mènent depuis plus de 10 ans un combat vital pour empêcher toute intrusion d'entreprises extractives dans la forêt. Son peuple a déclaré l'état d'urgence sur son territoire et chacun s'est mobilisé pour en interdire physiquement l'accès à tous ceux qui voudraient le dévaster pour exploiter ses richesses en pétrole et en biodiversité. Les enfants ont été confiés aux membres de la communauté incapables de se battre. Patricia dit que son peuple n'a pas le choix, que leurs forces réunies se doivent de protéger la Madre Tierra, pour le bien de tous, de la planète comme de l'humanité !

En 2012 la Cour interaméricaine des droits de l'homme leur a accordé une victoire historique en reconnaissant le gouvernement équatorien coupable de violations des droits du peuple Sarayaku pour avoir autorisé l'exploration des pétroliers et la militarisation de ses terres. Dans les faits, dans la grande forêt, l'état de veille ne faiblit pas. Il s'agit maintenant de veiller l'application du droit obtenu de haute lutte sur le territoire Sarayaku, conclut la jeune femme.

Mais il n'y pas que le pétrole, la recherche des énergies dites propres fait aussi des ravages : d'immenses champs d'éoliennes sont en train de transformer l'isthme de Tehuantepec, dans l'Etat mexicain d'Oaxaca. Bettina Cruz, membre de l'assemblée des peuples autochtones de l'isthme s'est retrouvée en point de mire des sociétés transnationales et bénéficie de mesures de protection du gouvernement de l'Etat d'Oaxaca. Elle raconte l'emprise gigantesque sur la lagune et sur les terres des éoliennes censées apporter le développement. Cet isthme est pourtant une terre à la faune et à la flore extraordinaire, elle est le passage entre l'Amérique du nord et du sud, de l'est et de l'ouest pour des millions d'oiseaux migrateurs qui s'y ravitaillent. C'est aussi là qu'on retrouve ABB, parmi une liste immense d'entreprises énergétiques du monde entier.

Bettina témoigne des choix des peuples autochtones de garder leur environnement intact, de sauver la terre et les eaux qui les nourrissent et de penser le développement en d'autres termes. A savoir : sommes-nous riches quand nous sommes obligés de vendre notre force de travail, de courir après le papier-monnaie, d'abattre les arbres et les plantes qui enchantent notre monde et nous ont donné la vie ? Quant à cette force qu'elle dégage, à toutes ses luttes dangereuses qui font son quotidien elle ne manque pas de rappeler qu'elle n'a pas le choix ! Dignement, tristement.

Une réflexion imparable sur le maldéveloppement, le sens que prend la richesse selon le lieu où nous sommes nés, les conditionnements que nous subissons dans un monde voué à dévorer les territoires d'autrui pour faire tourner la machine « croissance ».

Quel bilan tirent ces femmes de leur présence dans le cadre du forum onusien ? Un bilan positif. Pas sur le forum en lui-même qui offre avant tout une tribune aux entreprises au sein des Nations-Unies sans leur imposer de cadre contraignant. Mais sur le fait de pouvoir rencontrer d'autres peuples confrontés aux mêmes problèmes à travers le monde, de pouvoir écouter et découvrir les discours lissés des entreprises, si loin du terrain, de mieux comprendre leur stratégie.

Les luttes de ces femmes et de leurs communautés continuent jour après jour. Elles nous ont rappelé que le soutien et la solidarité internationale sont une aide essentielle pour leur donner la force de les poursuivre.

Chantal Woodtli
secrétaire Km 207 Guatemala-Suisse

* associations : CETIM, Peace Watch Switzerland, Peace Brigades InternationalBI, Km207 Guatemala-Suisse, Uniterre, Docip, Plate-forme contre l'impunité, Espace Solidaire Pâquis, avec le soutien de la Ville de Genève et de Genève Ville Solidaire

DSC_6276.jpg

DSC_6283.jpg

DSC_6294.jpg

DSC_6304.jpg

DSC_6314.jpg

DSC_6324.jpg

DSC_6345.jpg

DSC_6368.jpg

DSC_6373.jpg

DSC_6380.jpg

DSC_6392.jpg

DSC_6396.jpg

DSC_6403.jpg

DSC_6418.jpg

DSC_6419.jpg

DSC_6420.jpg

DSC_6421.jpg

DSC_6430.jpg

DSC_6433.jpg

DSC_6436.jpg

DSC_6440.jpg


Un livre pour les parcs Genève

Aujourd’hui entrer 12h et 14h à eu lieu à l'Espace Ville de Genève la distribution de 200 exemplaire du livre intitulé “Genève dans ses parcs” offert à la population pour le 150ième anniversaires des espaces verts par Guillaume Barazonne, Conseiller administratif et Nic Ulmi,journaliste et Magali Girardin,photographe les ont dédicacé pour tous, "Leur travail démontre toute l'importance de la nature en ville et nous incite à adapter nos espaces verts aux attentes du public, tout en préservant la flore"

 

DSC_6446.jpg

DSC_6452.jpg

DSC_6455.jpg

DSC_6458.jpg

DSC_6460.jpg

DSC_6463.jpg

DSC_6467.jpg

DSC_6470.jpg

DSC_6471.jpg

DSC_6478.jpg

DSC_6482.jpg

DSC_6488.jpg

DSC_6490.jpg

DSC_6492.jpg

DSC_6494.jpg

DSC_6513.jpg

DSC_6518.jpg



03/12/2013

Mobilisation contre le "libre" échange

Manifestation ce soir contre les traités internationaux de libre échange. Près de 1000 personnes ont défilé entre la zone piétonne du Mont-Blanc et l'OMC. Ils dénonçaient des négociation secrètes à l'OMC qui marquent une nouvelle escalade du pouvoir des multinationales au détriment de la démocratie. L'Accord sur le Commerce des Services (ACS ou TiSA en anglais), qui est un nouveau projet de libéralisation des services auquel participe 22 pays dont la Suisse. L'Accord de Partenariat Transatlantique (APT) ainsi que l'Accord de partenariat Transpacifique (TTP). Les participants ont écouté diverses prises de paroles : les syndicats, le FSL, Attac, des délégués d'Amérique latine, Uniterre, la Coordination Climat et Justice Sociale, le Mouvement vers une Révolution citoyenne, solidaritéS, le PdT, les Verts, le PS genevois, La Gauche ainsi que La Gauche Anticapitaliste.

 

DSC_6193.jpg

Services publics, environnement et souveraineté populaire en danger!

Le « libre » échange menace la démocratie

OMC, TiSA, APT...


CONTRE de nouveaux traités négociés dans le dos des peuples!

Le « libre » échange menace la démocratie

Quinze ans après l'Accord multilatéral sur l'investissement (AMI), accord bloqué par une vague mondiale de protestations, des négociations secrètes en marge de l'OMC tentent à nouveau un véritable coup d'état mondial. Négociés en secret, de nouveaux traités permettraient aux multinationales d'attaquer en justice tout Etat dont les décisions pourraient nuire à leurs profits. Des amendes se chiffrant par milliards – imposées par des tribunaux extrajudiciaires composés d'avocats d'affaires – obligeraient les Etats à privatiser leurs services publics, puniraient un droit du travail trop contraignant ou encore une législation environnementale trop cohérente.

OMC, TiSA, APT... Un traité peut en cacher un autre !
 

Le 3 décembre, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) se réunit à Bali. Les prétentions exorbitantes des multinationales ont bloqué les négociations depuis une douzaine d'années, d'où le recours à ces négociations parallèles et secrètes pour imposer un fait accompli :

•    L'Accord sur le Commerce des Services (TiSA) actuellement négocié à Genève entre 27 pays dont les Etats-Unis, l'EU et la Suisse, imposerait la dérégulation de tous les services (notamment financiers !) et la privatisation des services publics. En effet, les Etats devraient subventionner autant les écoles et les hôpitaux privés que ceux du public, au nom d'une soi-disant « neutralité concurrentielle » ! Nos impôts financeraient leurs bénéfices !

•    L'Accord de Partenariat Transatlantique (APT) entre l'Amérique du Nord et l'EU (et qui s'imposerait à la Suisse via les bilatérales) attaquerait la souveraineté des Etats et des citoyens dans tous les domaines, notamment l'agriculture et l'alimentation . Ceux-ci ne pourraient plus interdire les OGM (ni même les étiqueter!) ou les additifs alimentaires toxiques, ni garantir la protection des données sur Internet, ni réglementer la finance. Même une municipalité n'aurait plus le droit de choisir le type d'aliments pour ses cantines scolaires, car les Etats devraient veiller à la « mise en conformité de leurs lois, de leurs règlements et de leurs procédures » avec le traité.

Sous couvert de stimuler une économie en crise, il s'agit en réalité d'éliminer toute règle pouvant limiter les bénéfices des transnationales et de livrer au capital financier des biens communs fruits de tant de luttes et sacrifices. Il s'agit des immenses « marchés » mondiaux des services publics, tels que la santé ($ 6460 milliards) ou l'éducation ($ 2500 milliards).

De la politique fiction ? NON !

Déjà, une multinationale réclame des milliards à l'Allemagne pour sa sortie du nucléaire ; une autre 1 milliard à la France pour le retrait d'un permis pour les gaz de schiste ; une troisième attaque un Etat qui a relevé son salaire minimum ! L'OMC a même condamné les Etats-Unis pour des boîtes de thon labellisées « sans danger pour les dauphins » ! Les traités bilatéraux récemment signés entre la Suisse et la Chine, comme avec la Colombie, font fi des aspects sanitaires et environnementaux de production, comme des libertés syndicales...

Une fois adoptés, ces traités seraient imperméables aux alternances politiques et aux mobilisations populaires, car ils ne pourraient être amendés qu'avec le consentement unanime des pays signataires.

C'est la souveraineté populaire, le principe même d'un contrôle du politique (et des tribunaux) sur l'économie et la société qui est en jeu!

On comprend alors le secret qui entoure ces négociations. Alors que des centaines de multinationales y participent, rien ne doit filtrer aux journalistes et citoyens. Ils seront informés lorsqu'il sera trop tard.


ATTAC Genève, Vaud, Pays de Gex, Haute Savoie · Communauté Genevoise d'Action Syndicale · SIT · SSP-vpod · UNIA · CETIM · Coordination Climat et Justice Sociale · La Gauche · Gauche Anticapitaliste · Forum Social Lémanique · Mouvement Vers une Révolution Citoyenne · Parti Socialiste genevois · Parti du Travail · Présence latino-américaine · Solidarité Bosnie GE · solidaritéS · Uniterre · Les Verts · www.acidus.ch.

 

DSC_6015.jpg

DSC_6023.jpg

DSC_6025.jpg

DSC_6040.jpg

DSC_6050.jpg

DSC_6052.jpg

DSC_6059.jpg

DSC_6060.jpg

 

DSC_6065.jpg

DSC_6072.jpg

DSC_6077.jpg

DSC_6083.jpg

DSC_6087.jpg

DSC_6097.jpg

DSC_6101.jpg

DSC_6104.jpg

DSC_6108.jpg

DSC_6113.jpg

DSC_6128.jpg

DSC_6136.jpg

DSC_6137.jpg

DSC_6144.jpg

DSC_6145.jpg

DSC_6152.jpg

DSC_6153.jpg

DSC_6155.jpg

DSC_6161.jpg

DSC_6182.jpg

DSC_6184.jpg

DSC_6185.jpg

DSC_6188.jpg

DSC_6193.jpg

DSC_6198.jpg

DSC_6208.jpg

DSC_6220.jpg

DSC_6229.jpg

DSC_6238.jpg

DSC_6253.jpg

DSC_6257.jpg

DSC_6261.jpg

DSC_6264.jpg

DSC_6266.jpg

DSC_6272.jpg

01/12/2013

SIGNEZ CETTE PÉTITION " NON A L’EXTRADITION DE SUISSE DES OPPOSANT-E-S POLITIQUES KURDES ET TURCS "

SIGNEZ CETTE PÉTITION " NON A L’EXTRADITION DE SUISSE DES OPPOSANT-E-S POLITIQUES KURDES ET TURCS "

 

Unknown.jpg

Le lien pour signer la pétition:


http://www.assmp.org/spip.php?article784

 

Le gouvernement turc a accentué ces derniers mois la répression et l’intimidation vis-à-vis des opposant-e-s au régime. Désormais, les requérant-e-s d’asile et les réfugié-e-s en Suisse sont également en danger. En effet, des dossiers en vue de leur extradition sont déposés auprès de l’Office fédéral de la justice et de police (OFJ ci-après).


Aujourd’hui, l’OFJ fait sienne, sans la moindre critique, la position du gouvernement turc qualifiant les opposant-e-s politiques de terroristes. De son côté, l’Office fédéral des migrations (ODM ci-après) tend à changer sa pratique en matière d’asile en acceptant que les condamnations politiques fondées sur la loi anti-terreur en Turquie sont le résultat de procès équitables et justes dans un Etat de droit. Or, toutes les organisations de défense des droits humains, notamment Human Rights Watch, condamnent les pratiques actuelles de répression de la justice turque qui poursuit les manifestant-e-s et les militant-e-s politiques les qualifiant, par principe, comme ayant agi dans l’intérêt d’organisations illégales.

C’est ainsi que depuis 2009, plus de 10’000 cadres politiques kurdes ont été arrêté-e-s et poursuivi-e-s sur cette base. Récemment, de nombreux-ses avocat-e-s défendant les prisonnier-ère-s politiques ont été arrêté-e-s avant d’être accusé-e-s du même crime que leurs client-e-s.

Dans ce contexte, M. Özcan DUTAGACI, âgé de 27 ans, fait actuellement l’objet d’une demande d’extradition. C’est un opposant politique très actif dans la société civile, entre les années 2003 et 2007, dans sa ville natale de Tunceli. Il était membre du comité de l’Association des droits humains pour la Liberté dont les activités ont été farouchement réprimées. L’engagement de M. DUTAGACI au sein de cette association lui a valu des condamnations pour avoir lu un texte publiquement dénonçant l’usage des armes chimiques par l’armée turque contre les opposant-e-s kurdes, pour avoir publiquement dénoncé l’exécution sommaire d’un chauffeur de taxi par les forces de l’ordre et pour participation à des manifestations légales. M. DUTAGACI a été fallacieusement condamné pour appartenance à une organisation illégale à une peine ferme de 6 ans et 3 mois. Les chefs d’accusation étaient fondés sur les seules déclarations d’un agent délateur mettant en cause au total 20 personnes. Celui-ci avait, en échange de ses propos accusatoires à la police, pu négocier la nature et la quotité de sa peine. M. DUTAGACI a été accusé à tort d’avoir fourni des armes à une organisation interdite. Au procès, l’agent délateur n’a pas manqué de se contredire sur toutes ses déclarations. Quant au deuxième témoin entendu par le tribunal, il a mis hors cause M. DUTAGACI.

Sur la base de ce jugement inique, les autorités turques ont demandé en juin 2011 l’extradition de M. DUTAGACI pour participation à une organisation illégale. L’OFJ a soutenu cette demande et a décidé de donner suite à la requête d’extradition, considérant comme équitable le procès dont il a été l’objet. Cette position de l’OFJ est extrêmement inquiétante. Elle est contraire au fondement même du droit d’asile. Il se trouve en Suisse plusieurs milliers de réfugié-e-s politiques provenant de la Turquie dont une grande majorité ont été condamné-e-s au même titre que M. DUTAGACI. Toutes ces personnes peuvent désormais, avec la nouvelle pratique de l’OFJ, être qualifiées de terroristes et risquent des procédures d’extradition.

Les soussigné-e-s demandent à l’OFJ de refuser, hormis les crimes énumérés dans les conventions internationales, de cautionner les procédures judiciaires arbitraires amenant à des condamnations politiques en Turquie et de s’opposer sur cette base aux demandes d’extradition concernant les opposant-e-s politiques, en particulier celle de M. DUTAGACI.

Contact : non.extradition.dutagaci@gmail.com

Premier-ères signataires : Luc RECORDON, Conseiller aux Etats, Vaud, Carlo SOMMARUGA, Conseiller national, Genève, Liliane MAURY PASQUIER, Conseillère aux Etats, Genève, Eric VORUZ, Conseiller national, Vaud, Jacques NEIRYNCK, Conseiller national, Vaud, Josef ZISYADIS, ancien Conseiller national, Vaud, Jean-Michel DOLIVO, avocat, Sebastien GUEX, Professeur, Université de Lausanne, Marlene CARVALHOSA BARBOSA, doctorante, Université de Lausanne, Jean BATOU, Professeur, Université de Lausanne,