16/01/2014

Manuel Tornare défend les jeux de baby-plage

Baby plage: les citoyens donnent leurs voix au Grand Conseil

Ce matin devant l’Hôtel de la Ville, l'Association Cheetah Baby-Plage a remis au Grand Conseil une pétition (3’249 signatures) pour tenter de sauver ses installations.

L’ancien le mairie de la Ville de Genève et conseiller national Manuel Tornare défend les jeux de baby-plage et tente de les sauver.Baby-Plage-1120908.jpg

Baby-Plage-1120910.jpg

Baby-Plage-1120913.jpg

Baby-Plage-1120914.jpg

Baby-Plage-1120918.jpg

Baby-Plage-1120920.jpg

Baby-Plage-1120922.jpg

Baby-Plage-1120926.jpg

 

Communiqué de presse

Installation de l’aire de jeux de Cheetah Baby-Plage


Forts de plus de 3'000 signatures récoltées en un peu plus d’un mois, les amis de l’installation de jeux de Baby-Plage ont déposé leur pétition au Grand Conseil du Canton de Genève le mercredi 15 janvier à 11 heures auprès de Monsieur Constant, secrétaire scientifique de commissions.

Malgré une période peu propice à la collecte de signatures, la population  - genevoise et au-delà -  n’a effectivement pas manqué de réagir à l’annonce de la suppression de l’aire de jeux de Baby-Plage signifiée à la mi novembre et s’est massivement exprimée pour le maintien de l’installation.

Motivée par ce soutien, l’association Cheetah Baby Plage a déposé recours contre la décision de la Police du feu et a sollicité Ville et Canton pour que soient trouvés les moyens de légaliser, entretenir, développer et pérenniser l’installation.

Rappelons que, lancée en 2000, l’installation de jeux de Baby-Plage constitue plus qu’une simple aire de jeux. Unique en son genre, parfaitement intégrée, elle synthétise créativité, développement durable, expérience citoyenne et responsabilisation. Des valeurs aussi fortes qu’actuelles.
 
A l’heure où tout concourt à la standardisation, à la normalisation et donc à l’uniformisation, l’installation de jeux de Baby-Plage offre une approche réellement originale et humaine, qui lui vaut son immense popularité.
 
Espace ouvert sans règlement particulier, elle dispose de vertus pédagogiques en éveillant la prudence de l’enfant et en l’incitant à se responsabiliser.
 
En 13 ans, des dizaines de milliers de jeunes et de moins jeunes ont utilisé l’installation sans qu’aucun accident pour cause technique n’ait été signalé.

Genève, le 15 janvier 2014
 www.cheetah-babyplage.ch
infosite@cheetah-babyplage.ch

 

DSC03739.jpg

DSC03764.jpg

vie 4.jpg

vie 17.jpg

vie 43.jpg

Les commentaires sont fermés.