29/03/2014

Manifestations pour la liberté des peuples au Rojawa en Syrie

Cet après midi, une centaines kurdes se sont rassemblé à la place des nations pour soutenir le peuple Rojawa en Syrie ( les kurdes, les syriaque, les arménien les turkmènes et les arabes). Afin de protester contre les groupes lié à Al-Qaida (EIIL), depuis trois semaines le peuple  mènent des attaques massives. La semaine dernière, les rebelles islamistes syriens ont aussi attaqué un village majoritairement habité par des arméniens, au Kassab en syrie. Les manifestants ont défilé à la place des nations jusqu’à la zone piétonne du Mont-Blanc, avec le drapeau Kurdes et ont acclamé les slogans.

Rojawa-1494.jpg

Rojawa-1503.jpg

Rojawa-1531.jpg

Rojawa-1160121.jpg

Rojawa-1555.jpg

Rojawa-1575.jpg


A la presse et à l’opinion publique


Les gangs de
l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) lié à Al-Qaida mènent des attaque massives depuis ces dernier trois semaine contre la région de Kobanê qui est l’un des cantons du Kurdistan Rojava  en Syrie et qui avait avec Cizire et Efrin déclaraient leur autonomie démocratique. Depuis aout 2013, ces gangs qui opèrent sous le masque de l’islam et qui sont soutenus par les états de la région, et notamment par la l’Iran, la Turquie et la Syrie mènent des attaques contre la population qui vont jusqu’au massacres.
 
Au Kurdistan Rojava, les kurdes, les syriaque, les arménien les turkmènes et une partie des arabes ont mis en place des assemblées populaires communes à Kobani, Cizire et Efrin et déclaré leur autonomie démocratique. Ils sont passés à un système de Cantons. Avec le système qu’ils ont mis en place toutes les peuples, les minorités religieuses et culturelles sont représentées librement avec leurs propres identités démocratiquement. La région la plus stable et sécurisée en Syrie est le Kurdistan Rojava.
 
Dans un tel contexte, le fait que
l’EIIL retire ces troupes sans la moindre difficulté des régions sous control du régime syrien et qu’il se rassemble dans une région précise pour débuter ses attaques contre les kurdes est clairement en accord avec le régime syrien. Le but de ces attaques est de briser le lien entre les cantons de Kobani, Efrin et Cizire. Ainsi, en faisant tombé le canton de Kobani qui se trouve au milieu des trois cantons ils veulent isolé les cantons les uns des autres et les attaquer par la suite pour réduire à néant le système de l’autonomie démocratique déclaré. Pour cela, ils font des massacres dans tous les villages et quartiers kurdes sans distinction enfants et femmes, de 7 à 70 ans.

Les attaques contre le peuple kurde qui lutte pour sa liberté et une vie démocratique ne sont pas uniquement l’œuvre de ces groupes armés. Ceci d’autant plus qu’ils attaques le peuple le plus opprimé du Moyen-Orient et le peuple qui n’a fait de tort à aucun peuple et aucune force politique. Derrière ces attaques il y a les états d’Iran, de Turquie et de Syrie qui refusent de résoudre la question kurde, de se démocratiser et qui ne digèrent pas les acquis démocratique des kurdes et des autre peuple au Rojava. C’est en particulier l’état turc qui au bénéfice d’un leadership pour ce qui est de hostilité contre les kurdes qui provoque ces attaques. Il est maintenant très clair que les assaillants sont à la solde de la Turquie. Le fait que des individus soient recrutés de toutes part, que des armes et des munitions soient envoyés de Turquie et que dans les villes et les localités de la Turquie des camps d’entrainement soient mis en place démontre clairement que la Turquie est le véritable acteur de cette guerre. Ils veulent anéantir entièrement le fait que les kurdes s’auto dirigent de manière libre et démocratique sur leur terre ancestrale avec les autres peuples.
 
Cette attitude de la Turquie au Rojava et en dernier lieu à Kobani montre clairement pourquoi l’état turc ne fait pas de pas pour la résolution de la question kurde au Kurdistan Nord et ce malgré l’existence de toutes les conditions nécessaires et les efforts positifs de la partie kurde.
 
Nous faisons appel en particulier à toutes personnes progressistes, démocrates et solidaires à l’humanité à réagir dans tous les domaines contre ces attaques pour protéger les acquis dans les cantons d’autonomie démocratique représentant touts les peuples, kurde, arabe, syriaque, tchétchène et arménien qui vivent au Rojava. La révolution du Rojava, le statut et les acquis de cette région sont les acquis de toutes les partie du Kurdistan. Par la même occasion ces acquis sont l’avenir et le model concret de la Syrie et du Moyen-Orient démocratique. Si Kobani et de manière plus général le Rojava perd toutes les parties du Kurdistan, toute la Syrie et tout le Moyen-Orient perdront. Nous invitons l’Union Européenne, le Conseil de l’Europe et les institutions politiques et humanitaires telles que les Nations Unies à intervenir contre ces attaques incompatibles avec le droit humanitaire et qui ont pour but le massacre des kurdes. De même, nous leur demandons de respecter la volonté et choix des peuples du Rojava et à reconnaître les le Gouvernement des Cantons dans cette région.
Association Culturelle Kurde – Genève


 

Rojawa-1160143.jpg

Rojawa-1160159.jpg

Rojawa-1160172.jpg

Rojawa-1160196.jpg

Rojawa-1160210.jpg

Rojawa-1160215.jpg


Commentaires

La place des nations, l'antichambre des chiottes des peuples !

Écrit par : Corto | 30/03/2014

Désolée, mais les enfants n'ont pas leur place ici!

Une honte!

Écrit par : Patoucha | 05/04/2014

Les commentaires sont fermés.