23/08/2014

Plus de 1000 personnes en soutien au Peuple Palestinien et à GAZA!

Plus de 1000 personnes en soutien au Peuple Palestinien et à GAZA! Berne a vécu une après-midi aux couleurs des Drapeaux Palestiniens et aux slogans d'appel à cesser le massacre à Gaza, au boycott de l'Etat d'Israël tant que le blocus de la bande de Gaz n'est pas levé. Associations, syndicats et partis et élu-e-s politiques de Suisse, la Conseillère aux Etats genevoise Liliane Maury Pasquier,les Députés au Grand Conseil Jean-Charles Rielle et Olivier Baud (aussi Président du Conseil municipal de la Ville de Genève), de Sylvain Thévoz, Tobia Schnebli et Brigitte Studer conseiller municipal Ville de Genève, le chanteur Michel Bühler et Jean Ziegler qui a rappelé à ses devoirs et à sa responsabilité, la Suisse concernant sa coopération militaire avec Israël,et surtout sur l'obligation de la Suisse a faire respecter les Conventions de Genève, qu'Israël bafoue. Il a aussi rappelé que la suisse avait une bonne influence sur les nations unis .Par ailleurs "la spirale de la violence doit enfin être brisée" a pour sa part lancé la conseillère nationale Claudia Friedl (PS/SG) lors de son discours. Selon elle, la Suisse doit assumer ses responsabilités en ne coopérant pas militairement avec Israël et en renonçant à l'achat de drones fabriqués dans ce pays.

DSC_1288.jpg

DSC_1292.jpg

DSC_1293.jpg

DSC_1296.jpg

DSC_1297.jpg

DSC_1300.jpg

DSC_1302.jpg

DSC_1307.jpg

DSC_1321.jpg

DSC_1327.jpg

DSC_1329.jpg

DSC_1336.jpg

DSC_1342.jpg

DSC_1352.jpg

DSC_1358.jpg

DSC_1361.jpg

DSC_1362.jpg

DSC_1391.jpg

DSC_1403.jpg

DSC_1421.jpg

DSC_1434.jpg

DSC_1448.jpg

DSC_1455.jpg

DSC_1463.jpg

DSC_1466.jpg

DSC_1511.jpg

DSC_1515.jpg

DSC_1517.jpg

DSC_1526.jpg

DSC_1533.jpg

DSC_1546.jpg

DSC_1559.jpg

DSC_1575.jpg

DSC_1581.jpg

DSC_1595.jpg

DSC_1600.jpg

DSC_1603.jpg

DSC_1618.jpg

Discours de Monsieur Nikolaï Prawdzic

FÜR EINEN GERECHTEN FRIEDEN FÜR ALLE! 

POUR UNE PAIX JUSTE POUR TOUS


Chers activistes pour la paix, à vous tous qui vous sentez concernés,

Je vous parle en tant que représentant du GSsA, dont je suis secrétaire, et en tant que représentant de la Voix juive pour une paix juste en Israël et en Palestine, jvjp, dont je suis membre. Ces deux organisations sont humanistes et universalistes. Leur principe est le même : tous les hommes sont égaux, tous les peuples sont égaux en droits. Ainsi, une vie palestinienne n’a pas moins de valeur qu’une vie israélienne, ni qu’une vie à Alep.

C’est pourquoi le peuple  palestinien-arabe a le même droit à un Etat indépendant que le peuple israélien-juif afin, pour l’un comme pour l’autre peuple, de pouvoir vivre dans la paix, la sécurité et la liberté. Ce droit est cependant refusé jour après jour aux Palestiniennes et aux Palestiniens. L’agression militaire dévastatrice menée par Israël a causé la mort de milliers de personnes, victimes de la violence des armes.

Or le gouvernement de guerre en Israël prétend agir ainsi au nom de tous les Juifs du monde. Mais nous disons : « Pas en notre nom, au nom de personne » a-t-on le droit de continuer à mener la guerre contre les Palestiniennes et les Palestiniens, à occuper la Palestine et à pratiquer la discrimination à l’encontre des citoyens palestiniens en Israël. Je me tiens ici devant vous, comme des milliers d’autres personnes d’origine juive qui se dressent, en Israël et dans le monde, avec la conviction que l’occupation de la Cisjordanie, le blocus de Gaza et les bombardements sont un crime. En tant que militant pacifiste, engagé dans le Groupe pour une Suisse sans Armée contre le militarisme et pour la paix dans le monde autant que pour le respect des droits humains et du droit international, et en tant que personne juive, je suis profondément touché par cette violence abjecte, qui est nourrie de part et d’autre, provoque insécurité et peur des deux côtés et renforce de plus la propension à la violence.

Je vous le demande : où cela peut-il mener, lorsque chaque nouvel acte de violence renforce des deux côtés la puissance de ceux qui sont prêts à la violence, affaiblit ceux qui recherchent le dialogue, et repousse toujours plus loin la perspective d’une paix juste ?! C’est ce conflit, la réponse à cette question, qui m’ont amené au mouvement pacifiste, m’ont politisé et m’ont convaincu que la violence n’entraîne que plus de violence. Depuis la Nakba, c’est-à-dire l’expulsion des Palestiniennes et des Palestiniens, le conflit dure depuis près de 70 ans. Ses racines plongent notamment dans l’anti-sémitisme européen et dans le colonialisme européen. Aujourd’hui, toutes les personnes du Moyen-Orient qui ont été entraînées dans ce conflit ont des peurs, des besoins et des droits. Il faut en prendre toute la mesure et s’engager pour eux.

Des forces extrémistes des deux côtés présentent l’autre côté comme l’incarnation du mal. Le racisme, l’islamophobie ou l’antisémitisme sont pourtant un mépris de l’humanité, une marque de stupidité, et le frein à toute solution humaine et juste. Les personnes qui comme nous tous veulent une paix juste se demandent comment faire cesser la violence, faire taire les armes et vaincre la haine et la méfiance mutuelles. Aussi longtemps que les gens en Israël et en Palestine auront peur les uns des autres, une peur justifiée, les deux côtés opteront pour des moyens militaires et la violence ne s’arrêtera pas. Ce n’est que lorsque le gouvernement israélien ne tirera plus profit, en politique intérieure, du lancement de missiles sur des civils ; que quand, en Palestine, la perspective d’un Etat palestinien indépendant, incluant toutes les régions occupées en 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale et une vie dans la dignité deviendra une réalité ; que quand il semblera plus sensé aux deux parties de faire des pas en direction d’une vie de paix dans la dignité et la sécurité contre les agressions que d’utiliser la violence ; alors seulement il y aura une chance de briser le cercle vicieux pour qu’advienne une paix juste. Il n’y a pas de paix sans justice. Nous ici en Suisse pouvons contribuer à lutter pour la fin du blocus de Gaza et de l’occupation et pour une paix juste. En particulier en renforçant les mouvements en faveur de la paix des deux côtés et en défendant le respect du droit international. Nous pouvons le faire en nous impliquant activement pour le dialogue entre Palestiniens et Israéliens et en soutenant les gens sur place qui s’engagent pour la fin du blocus et de l’occupation et pour la défense des besoins de sécurité et des droits de tous. D’autre part, nous devons renforcer la pression politique sur les politiciens suisses qui veulent renforcer la coopération militaire avec Israël et nous devons faire cesser tout commerce d’armes avec le Moyen-Orient. En clair cela signifie également : pas de drones israéliens ! Car en achetant ces drones, la Suisse soutient les forces qui bloquent toute solution et qui profitent également de l’escalade de la violence. Ces forces agissent contre les intérêts de la politique étrangère de la Suisse qui prône, tout comme l’initiative pour la paix de la Ligue arabe, une solution juste à deux Etats, avec un Etat palestinien indépendant et viable, dans les frontières de 1967.

Chers participants,

Les émotions, la rage et l’incompréhension se mêlent à un sourd espoir de paix, presque silencieux. Ne laissons pas la haine gagner, rassemblons nos forces et soutenons les gens qui sur place s’engagent pour les droits de tous : pour la sécurité, la liberté et la justice ! Que nous soyons juifs, musulmans, chrétiens ou athées, nous sommes des êtres humains, nous avons tous la même valeur, engageons nos forces pour le dialogue et la réconciliation, pour la solution d’une paix juste, grâce à laquelle le peuple palestinien-arabe et le peuple israélien-juif pourront vivre en paix.

Je vous remercie pour votre attention : Shalom-Salam-Paix-Pace Frieden!

Nikolaï Prawdzic, GSsA à la manifestation pour la paix à Gaza du 23.08.14 à Bern | 24.08.14. 

DSC_1622.jpg

DSC_1627.jpg

DSC_1637.jpg

DSC_1655.jpg

DSC_1673.jpg

DSC_1687.jpg

Discours de Madame Cindy Zahnd (BDS Suisse)


Remercier d' être la pour affirmer votre soutien à la lutte du peuple palestinien pour sa liberté. Cette lutte est fondamentale car la Palestine est devenue le symbole du mouvement de résistance à la domination coloniale occidentale.

Je vais vous donner quelques éléments sur les raisons de la campagne BDS Suisse.

Dans le contexte actuel dramatique de la Bande de Gaza la demande d’une commission d’enquête a été formulée.

Nous soutenons cette revendication, tout en sachant qu'aucune commission d’enquête ne pourra arrêter les violences et les destructions en cours, tant que la grande majorité des gouvernements du monde continuent d'être complices de la politique de l’état d’Israël.

Je voudrais rappeler qu'il y a dix ans, la cour internationale de Justice rendait un avis consultatif concernant le mur de séparation. Cet avis stipulait clairement :

1) Les Etats ne doivent pas reconnaître ni contribuer au maintien de la situation illicite découlant de la construction du mur.

2) Tous les Etats qui ont signé la 4ème convention de Genève ont l'obligation, de faire en sorte qu' Israël respecte le droit international humanitaire dont il est question dans cette convention.

Or, les gouvernements européens y compris la Suisse n’ont rien entrepris dans ce sens . Bien au contraire, ils n'ont fait qu'intensifié la collaboration économique, scientifique et militaire avec Israël.

Plus récemment, il y a 5 ans, l’Assemblé générale des nations unies approuvait les recommandations de la commission dite Goldstein sur la guerre contre la bande de Gaza en hiver 2008/09. Ce vote etait présenté comme une « déclaration importante contre l’impunité d' Israël ».

Or, rien n’a été entrepris ces 5 dernières années pour condamner les responsables de crimes établis par la commission.

Aujourd'hui, la population de Gaza subit de nouvelles attaques militaires et des guerres de plus en plus meurtrières. Elle souffre une fois encore des mêmes violations du droit international humanitaire.

En même temps, en Cisjordanie, la situation n’a cessé d‘empirer ces 20 dernières années. Les Palestiniens de Cisjordanie ont aujourd'hui moins de droits et d'espace de vie que jamais.

C’est dans ce contexte que la campagne BDS palestinienne appelle tous les gens de conscience à faire pression sur le gouvernment israelien pour le forcer a remplir ses obligations

Il est temps que la Suisse arrête toute collaboration militaire et sécuritaire avec Israël et annule son projet d’achât de drones israélien.

Il est temps que la Suisse interdise l’importation des produits en provenance des colonies illégales.

Il est temps que les associations, églises, universités, syndicats et entreprises arrêtent la coopération avec Israel. Qu'ils retirent leurs investissements de toute institution et entreprise qui tire profit de cet état d’injustice.

C’est à nous, en tant que consommatrices et consommateurs, de montrer au gouvernement et aux grands distributeurs que nous refusons tout produit en provenance d’Israël tant que cet Etat ne respecte pas les droits fondamentaux des Palestiniens.

C’est a nous de faire entendre notre voix, une voix forte qui s'oppose à la politique israélienne d’occupation, de colonisation et d’apartheid. Une voix qui soutien les droits fondamentaux des Palestiniens, y compris le droit au retour dans les villages dont ils ont étés chassés.

L’exemple du boycott du régime d'apartheid en Afrique du Sud a montré que la société civile internationale a un rôle à jouer, qu'elle doit se montrer solidaire en faisant monter la pression contre l'etat d'israel. Les 10aines de miliers de personnes qui ont défilé dans les rues de Cape Town en Afrique du Sud, pour demander le boycott du régime d'apartheid israélien nous montrent l'exemple.

Une citation de Nelson Mandela, qui, en parlant de l' Afrique du sudDSC_1690.jpg

DSC_1692.jpg

Discours d'ALBA SUIZA par Madame Patricia Ogay-Salomon

STOP à la barbarie militaire STOP au Génocide !!

L’Amérique Latine a toujours été une terre de Résistance. En 1791, la révolution haïtienne, a été la première révolution d‘esclaves réussie au monde. Depuis le temps, nous avons pris la décision historique de ne plus jamais être des esclaves. Cette audacieuse résolution, nous a coûté cher et dès lors, nous savons ce que signifie la répression, le génocide, la spoliation de nos ressources naturelles et surtout l’impérialisme. A maintes reprises les peuples de notre Amérique Latine ont défié les dictatures malgré le coût humain énorme : 30'000 morts en seulement 2 jours au Salvador, 200’000 morts au Guatemala, 1 million durant la Révolution mexicaine, etc.… Nous sommes bien placés pour comprendre la tragédie de nos frères et sœurs palestiniens.

À Gaza, nous assistons à une guerre de conquête de territoires, c’est une guerre génocidaire puisqu’elle implique la disparition d’autrui. Ici, les codes de la guerre tels que les conventions de Genève sont bafoués pour répondre aux mythes fondateurs et aux intérêts des politiques israéliennes.

Gaza, la prison à ciel ouvert la plus grande du monde, ne peut pas rester toute seule. En tant que citoyens démocrates, nous devons nous battre de toutes nos forces, pour faire cesser le blocus criminel imposé depuis sept ans à la population palestinienne. Il serait trop long de citer ici toutes les humiliations quotidiennes et les exactions vécues par le peuple palestinien, mais nous sommes certains que celui qui sème l’injustice récolte la résistance.

La Résistance vaincra!

L’internationalisme entre les peuples nous rappelle l’impératif moral de ne pas garder silence face à ce génocide. L’Amérique Latine nous rappelle que nous devons crier, tous ensemble et d’une seule voix, que le peuple palestinien a le droit de choisir son destin. L’autodétermination des peuples est un droit inaliénable, c’est pour cela que nous refusons toute ingérence, toute tentative d’imposer aux palestiniens un gouvernement servile aux intérêts impérialistes. Défendons la souveraineté des Peuples afin d’empêcher l’intromission de l’impérialisme. Nous vivons le temps des Peuples, ce n’est plus le temps des empires.

Nous savons aussi que, par malheur, la terre palestinienne est pleine de richesses. Dans ses eaux se trouve un gros gisement de gaz naturel, Gaza Marine. D’autres gisements de gaz et de pétrole, selon une carte établie par la U.S. Geological Survey (agence gouvernementale étasunienne), se trouvent en terre ferme à Gaza et en Cisjordanie. La voici, la raison pour laquelle vouloir faire disparaître GAZA. L’armée israélienne est dans une opération militaire génocidaire afin d’infliger des grandes souffrances à la population civile, afin de l’exterminer ou la déplacer. Israël est un régime impérialiste, une machine de mort qui est en train de reproduire les méthodes génocidaires du fascisme.

Depuis la Grande Patrie de Bolivar, plusieurs gouvernements ont :
- rompu des relations diplomatiques et économiques avec le régime israélien,


- ont crée des abris pour les Palestiniens déplacés, des foyers au Venezuela pour les enfants blessés ou orphelins,


- ont envoyé 12 tonnes des médicaments, denrées alimentaire

- et surtout dénoncé ouvertement la futilité, l’incompétence et l'insignifiance du Conseil de sécurité de l'ONU, contrairement au silence complice des gouvernements européens et des médias libéraux.


Nous disons à haute voix, nous sommes toutes et tous de palestiniens!


Chaque acte génocidaire contre les palestiniens, est un acte contre l’humanité entière. L’impérialisme met en danger la survie de l’humanité donc nous devons le combattre jusqu’au dernier souffle de notre vie.
 
Ceux qui sèment l’impérialisme, récolteront la Résistance des peuples 
 
Jallalla Palestina!!

Tahya Falastine !!

Vive le droit à la Résistance du peuple palestinien!

ALBA Suisse rappelle que :

a) Nous devons tous/toutes travailler pour approfondir le boycott des produits israéliens

b) Nous devons demander aux partis politiques suisses de prendre position vis-à-vis du génocide contre le peuple palestinien. Ça suffit de garder un silence complice ! Ici, il n’y a pas de place pour la dite « neutralité »

c) Nous disons NON à la collaboration militaire entre la Confédération Suisse et Israël

d) Nous refusons la lecture d’être face à un conflit entre le Hamas et l’armée israélienne, ici nous sommes face à une opération de punition collective, qui cherche à consolider la colonisation de GAZA

Palestine Résiste, Palestine Existe, Palestine Insiste!

ALBA SUISSE , 23 août 2014

DSC_1713.jpgwww.photographygeneva.com

Commentaires

J'apprécie beaucoup vos reportages.

Écrit par : Baumgartner Carlo | 24/08/2014

1'000 selon les organisateurs et 300 selon la police, à voir les photos, je dirais plutôt 300 !

Écrit par : Corto | 24/08/2014

Concernant les conventions de Genève, quel culot !

Écrit par : Corto | 24/08/2014

Allez faire une manif pour la paix à Gaza !!

Afin d'allonger la liste de liquidations faite par le hamas !

Je ne vois pas une seule inscription mentionnant le hamas ou le djihad islamique, pourtant, il semblerait que ce soit eux qui tirent des missiles et font creuser des tunnels par des enfants bédouins ??

Écrit par : Corto | 24/08/2014

Un dernier détail, le blocus de Gaza est uniquement maintenu par l'Egypte, Israël n'a aucune obligation ni juridique, ni morale d'avoir des liens avec Gaza !!!

Écrit par : Corto | 24/08/2014

Suisse, Neutralité à quoi je souhaite ajouter Croix-Rouge pour dire que la photo présentée ce matin, TDG, du directeur du CICR retient l'attention par l'expression plus perplexes que profondément mobilisés des traits de cet homme doigt sur la bouche évoquant la "déshumanisation de l'autre" en ce qui concerne l'évolution du doit humanitaire. En son livre "Le cœur conscient" Bruno Bettelheim annonçait le prolongement de la déshumanisation de l'autre, visée même des nazis également par le langage administratif "propre", "correct"! concernant cette démarche. Aujourd'hui, sans comparer (contrairement à ceux mal informés qui le font) Gaza aux camps de concentration en vue d'extermination du juif, de l'homo ou du tzigane, le "nettoyage", ce mot, de la bande de Gaza par terrifiants bombardements, pour ne donner qu'un bref exemple, est "bel et bien"! de la même eau (de même que les noms comme "tempête" de ceci ou cela! et multiples autres appellations désignant les "interventions" militaires.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 25/08/2014

Pour mémoire, et pour Corto, concernant le respect du droit international et des Conventions de Genève :
À l'issue de la guerre des Six Jours, la Cisjordanie (y compris Jérusalem-Est) et la bande de Gaza sont passées sous le contrôle militaire d'Israël. Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté des Résolutions (242 puis 338 et autres) demandant la fin immédiate de cette occupation. Jusqu’à aujourd’hui, elles sont restées lettre morte.
Dans l'intervalle, tant que dure l'occupation, le droit international définit les limites du pouvoir de l'occupant (droits et devoirs) et protège les civils. Le principal instrument applicable est la quatrième convention de Genève.
Dans le cas des Territoires palestiniens occupés, l'une des normes les plus importantes est celle qui interdit les « colonies de peuplement » (art. 49, fin : « La Puissance occupante ne pourra procéder à la déportation ou au transfert d'une partie de sa population civile dans le territoire occupé par elle »).
Cette convention est très détaillée et précise. Parmi toutes ses dispositions, la violation de certaines - dont l'article interdisant la colonisation - constitue une « infraction grave », correspondant à un crime de guerre. Ces violations sont : « l'homicide intentionnel, la torture ou les traitements inhumains, y compris les expériences biologiques, le fait de causer intentionnellement de grandes souffrances ou de porter des atteintes graves à l'intégrité physique ou à la santé, la déportation ou le transfert illégaux, la détention illégale, le fait de contraindre une personne protégée à servir dans les forces armées de la Puissance ennemie, ou celui de la priver de son droit d'être jugée régulièrement et impartialement selon les prescriptions de la présente Convention, la prise d'otages, la destruction et l'appropriation de biens non justifiées par des nécessités militaires et exécutées sur une grande échelle de façon illicite et arbitraire. »
Or, à part peut-être l’obligation de servir dans les forces armées ennemies dont je n’ai pas entendu parler, Israël s’est rendu coupable de tous ces crimes, et cela depuis des décennies.
Bien à vous.

Écrit par : Mireille Vaucoret | 25/08/2014

Mireille, il faudra que vous relisiez attentivement la résolution 242 et ensuite preniez en compte que ni la Jordanie et encore moins l'Egypte aient accepter de reprendre les territoires que vous appelez naïvement "Palestine" !

De plus, trouvez une seule condamnation de la part des instances onusiennes condamnant Israël de quoi que ce soit ???

Après on discute !!

Votre intox est tellement répétée que vous la prenez pour argent comptant, c'est du flan et du mensonge, une seule condamnation, une seule !!!!

Écrit par : Corto | 25/08/2014

Au cours des derniers jours, la question des similitudes entre les organisations terroristes du Hamas et l’ISIS a fait les gros titres. Les points suivants montrent les similitudes entre les deux organisations:

Vision du monde et les aspirations

1. Les deux organisations terroristes partagent une vision du monde expansionniste qui aspire à établir un califat: un régime musulman gouverné par la charia (Les lois religieuses musulmanes).

2. Les deux organisations sont des extensions de mouvements globaux de l’islam radical: le Hamas est une extension des Frères musulmans tandis que l’ISIS est une émanation d’al-Qaïda.

hamas

L’emploi de la violence comme mode opératoire

1. Les deux organisations terroristes considèrent le jihad (guerre sainte) et les attentats-suicides comme principaux outils pour parvenir à leurs objectifs. La signification du nom du Hamas est « le Mouvement de la résistance islamique» (le terme «résistance» est un mot de code pour terrorisme et lutte armée).

2. Les deux organisations ont saisi des territoires par la force: le Hamas a pris Gaza lors d’un coup d’Etat contre l’Autorité palestinienne en 2007 et l’ISIS a pris le contrôle de grandes parties de l’Irak et de la Syrie avec de la barbarie également.

3. Les deux organisations imposent les lois islamiques radicales sur les territoires qu’ils capturent, grâce à la force et à la violence.

4. Les deux organisations exécutent leurs opposants: les membres de la Force 17 du Fatah ont été exterminés par le Hamas à Gaza en 2007 tandis que l’ISIS tue indistinctement des soldats irakiens et syriens, même quand ils se rendent !

5. Les deux organisations terrorisent les territoires qu’ils contrôlent par l’intimidation, les menaces, les exécutions et les efforts pour appliquer les lois de la charia les plus extrêmes, y compris la lapidation des femmes soupçonnées d’adultère et l’exécution des homosexuels. L’ISIS applique déjà ces édits, tandis que les membres du parlement du Hamas ont établi des lois dans cet esprit.

6 Les deux organisations éduquent (comprendre: lave le cerveau) des enfants, sanctifient la mort en martyr dans le jihad.

Droits de l’homme et l’oppression des minorités et des femmes

1. Les deux organisations terroristes persécutent et oppriment les minorités non musulmanes, y compris les chrétiens. Les chrétiens ont fui les zones gouvernées par ces deux organismes: la région de Mossoul et la bande de Gaza.

2. Les deux organisations violent délibérément le droit international et les traités relatifs aux droits de l’homme. Ils n’hésitent pas à blesser des civils dans les territoires qu’ils contrôlent et aspirent à tuer autant de civils que possible dans les territoires qu’ils souhaitent dominer: le Hamas tire des milliers de roquettes sur des civils israéliens, tandis que l’ISIS est prêt à tuer autant de civils que possible dans afin de conquérir de nouvelles terres.

Intentions de commettre le génocide et les crimes de guerre de masse

1. Les deux organisations terroristes cherchent à commettre un génocide contre leurs adversaires: le Hamas a annoncé son intention de rayer Israël de la carte et inscrit le meurtre des Juifs dans sa charte, tandis que l’ISIS assassine systématiquement des populations en Irak, y compris les chrétiens, les Yézidis et même d’autres musulmans, en particulier les chiites.

2. Les deux organisations exécutent des personnes qui sont soupçonnées de soutenir l’ennemi. L’ISIS exécute tous ceux qui sont soupçonnés de sympathie avec le régime d’Assad en Syrie ou le gouvernement irakien, tandis que le Hamas exécute les opposants palestiniens, ainsi que toute personne soupçonnée d’avoir des liens avec Israël.

Même les exécutions elles-mêmes sont semblables – des hommes masqués qui tuent violemment les victimes sur la place publique dans le but de terroriser la population.

Écrit par : Corto | 26/08/2014

Dans les années 30 vous auriez manifesté pour Mohammed Amin al-Husseini, collabo d'Hitler

Des socialistes, quoi! Les fossoyeurs de nos libertés à la solde des islamistes Hamas!

Une femme âgée de 75 ans a été victime mercredi 13 août dernier d’une agression antisémite dans les locaux de la maison communale d’Ixelles. Un homme l’a frappée et poussée au sol en raison de son patronyme à consonance juive.

Un couple de juifs de Turquie assassiné par le gardien d’immeuble et sa femme - 23 août 2014

Un couple juif turc très connu dans le pays, a été retrouvé assassiné dans la maison familiale d’Istanbul ce week-end.
La police a découvert les corps des époux, Jak Karako, 77 ans, et Géorgie Karako, 69 ans, à l’intérieur de leur appartement. Ils ont été poignardés à plusieurs reprises.

Il n'y a qu'avec l'Islam qu'on trouve une mort aussi horrible!

- Berlin: les manifestants islamistes pro-Hamas scandent "Gazez les Juifs !". La gangrène antisémite islamiste gagne toute l'Europe

- Le CAIR ment-il au sujet d’un rassemblement pro-Hamas ? (dimanche 24 août 2014-par Daniel Pipes - Gatestone Institute | Adaptation française : Johan Bourlard

Le 20 juillet, à Miami: Des slogans islamistes agressifs, typiques des manifestations anti-israéliennes. En anglais, les manifestants hurlaient « Nous sommes le Hamas ! » et « Nous sommes le Djihad ». En hébreu, un partisan du Hamas criait « Fils de pute » et « Va en enfer ! » en s’adressant à un partisan d’Israël tout en faisant un geste obscène avec le bras. En arabe, la foule scandait l’infâme « Khaybar, Khaybar, ô Juifs, l’armée de Mahomet va revenir ! » (en référence au massacre de juifs organisé sous les auspices du prophète de l’islam en l’an 629) http://youtu.be/qt0Y4f_jU9U

À Genève, l'antisémitisme a commencé à la Praille. Il se déverse depuis Carouge, fief de la gauche!

Vendredi une folle islamiste est venue "manifester" sa haine à la Grande Synagogue. Elle est revenue à la charge avec une acolyte! Qu'a fait la police? Que fera la police, ou les fidèles musulmans, si la même chose se produisait à la Mosdquée du Petit-Saconnex?!

Stallone, Schwarzenegger mènent l’assaut hollywoodien contre le Hamas (lundi 25 août 2014-Times of Israel | en français)

Une longue liste de stars d’Hollywood ont signé une lettre blâmant le Hamas pour la « perte dévastatrice de vies d’Israéliens et les Palestiniens dans la bande de Gaza ». Les 187 signataires, parmi lesquels Mayim Bialik, Minnie Driver, Kelsey Grammer, Seth Rogen, Arnold Schwarzenegger, Sarah Silverman, et Sylvester Stallone, condamnent l’« idéologie de haine et de génocide qui se reflète dans la charte du Hamas, dont l’article 7 stipule ‘Un Juif se cache derrière moi, viens le tuer !’ »

"L’acteur Jon Voigh a également réagi à la prise de position des acteurs espagnols. Il a écrit une lettre au Hollywood Reporter dans laquelle il fustige Javier Badem et Penelope Cruz pour leur choix de mots. « Je suis plus que fâché, je suis totalement dégoûté. »

Pauvres espagnols, ils ignorent que la reconquête de l'Espagne par les barbares islamistes est annoncée!

20.000 Indiens pour Israël

10.000 israéliens:
http://www.rts.ch/video/info/journal-continu/6067237-grande-manifestation-pro-israel-a-tel-aviv.html

Etc.. Etc..

Qui écrit vos articles Demir Sönmez? Ceux qui vous offert le déplacement à Berne? Seriez-vous devenu leur photographe attitré? Pourtant vous n'avez pas fait de photos de Carouge... d'où sont arrivées les prémices de l'antisémitisme!

ToBeOrNotToBeStupid
DO YOU THINK THEY LOVE THEIR CHILDREN ?

Un prédicateur égyptien : Ne soutenez pas le Hamas ; ce sont des chiites et leurs leaders se cachent sous terre
http://youtu.be/3yu1wk7H5Yg

Écrit par : Patoucha | 26/08/2014

Corto petit pollueur tes potes de droites Nazi suisses fond fondre l'or du Congo 4 millions de morts Génocide
Pierre Weiss il va comment il est morts..
au blogueur je veux plus voir de photos de moi sur votre Blog
vous me mettez en danger vous savez qui je suis .
j'ai pas beaucoup apprécier votre soutien a des génocidaire moi je ne fait pas dans le second dégrées avec les Génocides .

Israël na le droit a aucune manif elle a le droit a un tribunal international pour Génocide
Corto dernier avertissement arrête de polluer ce genre de blog
nous on oublie pas et on pardonne pas
Palestine vaincra
pour la manif minimum 1200 personnes pour un pays qui a aider les Nazis ce n'est pas mal.....
NI DIEU NI MAITRE NI PATRIE
ZUT

Écrit par : zut | 26/08/2014

1. VIOLATION DES CONVENTIONS DE GENEVE..........


Etre obligée de faire un détour de plusieurs kilomètres dans les gravats, puis attendre des heures aux checkpoints sous le soleil, pour accéder à un hôpital pourtant tout proche, et pour y emmener son enfant en dialyse 3 fois par semaine, vous appelez ça comment ? Cela fait partie du non-respect des civils palestiniens par l’armée israélienne d’occupation, et c’est ça qui est contraire aux Conventions de Genève.


Corto, vous prêchez une convertie, je suis contre l’antisémitisme, mais là il ne s’agit pas de cela, il s’agit de l’occupation militaire brutale de la Palestine par l’armée israélienne, de la déportation de centaines de milliers de Palestiniens, de leur dépossession qui continue tous les jours (arrachage d’oliviers, détournement de l’eau, appropriation de villages, de terres) et de vexations quotidiennes depuis 66 ans, desquelles peuvent découler coups et blessures ou balles perdues.

Et ça c’est quand il n’y a pas de guerre comme ces jours-ci ! La 4ème convention de Genève n’est pas respectée car des populations civiles sous occupation militaire –et maintenant en période de guerre– ne sont pas protégées. C’est simple.


2. CONDAMNATIONS PAR L'ONU..........


Quant aux condamnations par l’ONU, elles sont très nombreuses. Au fait, suivant votre conseil, j’ai relu la Résolution 242 et ne voit pas en quoi elle contredit ce que j’écrivais l’autre jour :


Résolution 242 (22 novembre 1967). Le Conseil de sécurité condamne l’« acquisition de territoire par la guerre » et demande le « retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés ». Il affirme « l’inviolabilité territoriale et l’indépendance politique » de chaque Etat de la région.

Si vous en voulez encore juste une, voici :

Résolution 446 (22 mars 1979). Le Conseil de sécurité exige l’arrêt des « pratiques israéliennes visant à établir des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés depuis 1967 », déclare que ces pratiques « n’ont aucune validité en droit » et demande à Israël de respecter la convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre.

On en trouve toute une collection par exemple dans un article du Monde Diplomatique (adresse web : http://www.monde-diplomatique.fr/2009/02/A/16775)


JORDANIE ET EGYPTE.......... Quant à la Jordanie et l’Egypte, je ne comprends pas très bien, ce sont des Etats voisins de la Palestine, non pas d’anciens propriétaires à qui on aurait demandé de reprendre telle ou telle arrière-cour... (Ils ne sont d’ailleurs pas mentionnés dans la résolution 242).


3. ET A PROPOS DU BLOCUS DE GAZA..........


En 1967, à la suite de la Guerre des Six Jours, le commandement militaire israélien déclare la Cisjordanie et Gaza « zones militaires fermées ». À partir de 1972, des permis de sortie sont distribués, qui permettent aux habitants des territoires occupés de se déplacer librement.

Depuis, selon l’évolution de la situation, Israël retire ces permis de circuler librement, même pour toute la population de Gaza et même pendant de très longues périodes.

Le dernier blocus date de 2007, cela fait 7 ans que les populations ne peuvent se rendre dans d’autres régions de Palestine et que l’approvisionnement en de nombreuses denrées est extrêmement difficile.

C’est pour cela qu’on appelle Gaza « une prison à ciel ouvert », nouvellement rebaptisée « cimetière à ciel ouvert ». Avec 1,8 millions d’habitants sur une superficie comparable à celle du canton de Genève, on ne voit pas où les gens pourraient bien aller se cacher des bombardements.


PS. Que l’Egypte ouvre ou non ses frontières vers Gaza ne change rien à la situation d’occupation par Israël.

Écrit par : Mireille Vaucoret | 26/08/2014

"situation d’occupation par Israël."

Il n'y a pas d'occupation! Israël est sur sa terre, que vous le vouliez ou pas, et que veulent ou pas ceux qui vous ont endormie, dupée et bernée, à moins que vous ayez des raisons personnelles inavouées..... Cet article pour vous instruire sachant qu'il portera ombrage à votre activisme anti.Israël...et pro-hamas!

Ils ont volé la terre des Juifs ! les arabes ont envahi la Palestine

Nouvelles crises cardiaques en vue : voici les preuves irréfutables à mettre entre toutes les mains, ce sont les Arabes qui ont envahi la Palestine et volé la terre aux Juifs.
A l’époque où le parti communiste soutenait les juifs (oui!) , à l’époque où les médias faisaient leur travail,-même l’AFP – à l’époque ou les Nations Unies rendaient leur terre aux Juifs, ce sont bien les nations arabes qui volaient la terre aux Juifs, et les nations s’en offusquaient… heureusement que les archives existent et que les journaux subsistent….
A diffuser sans modération.

A la Une des quotidiens

Présenté par Neutrinos (Documents d’archives de l’auteur)
-----------

Selon le Centre Palestinien d’Opinion Publique, 89% des gazaouis soutiennent les bombardements d’Israël
Publié le : 28 août 2014

Le dernier sondage préparé par le Dr Nabil Kukali et menée par le Centre palestinien pour l’opinion publique (www.pcpo.org), entre les 14 et 19 août 2014, représentant l’ensemble de la population palestinienne adulte de Gaza, révèle que 61.2% des habitants de Gaza s’opposent à un déploiement de l’ONU dans la bande de Gaza… mais l’important est ailleurs ! (le sondage complet, en arabe, est ici)

Répondant à la question: «quelle est votre opinion sur les tirs de missiles contre Israël ? », 60.3% des palestiniens affirment « soutenir pleinement » ces attaques et 28.6% ne disent que « soutenir »… 7% sont indécis, 1.4% s’oppose, 1% s’oppose fermement et 1.7% NSP.

75,4% des répondants croient que la dissuasion palestinienne a augmenté lors de cette opération, contre 12.8% qui pensent le contraire.

En ce qui concerne la question: «Quel est, selon vous, l’acte le plus réussi de la résistance palestinienne », 15,9% affirment que ce sont les tirs de missiles, 23.3% pensent que c’est les tunnels, 29% parlent des attaques militaires spécifiques comme celles contre Nahal Oz, et 12% parlent de la réussite de la coopération entre les différentes factions.

54% des palestiniens sont heureux de l’action de Mahmoud Abbas pendant Bordure Protectrice, contre seulement 7.4% qui le dénonce.

A la question: « quel pays, selon vous, a le mieux soutenu la résistance palestinienne face à l’agression israélienne sur Gaza, les réponses sont:
- 32.5% Egypte
- 3.5% Jordanie
- 23.5% Qatar
- 2.7% Arabie Saoudite
- 25.3% Turquie
- 8.1% Iran
- 0.1% Etats-Unis
- 0.5% Grande-Bretagne
- 1.5% France
- 0.1% Emirats Arabes Unis
- 0.7% Allemagne.

Par Nisso Amzar – JSSNews

La Suisse? LOL Inconnue au bataillon! :D

Une dernière à vous qui sciez la branche dans laquelle les travailleurs "Palestiniens" sont assis:

« Grâce » à BDS, 900 palestiniens perdent leurs emplois au profit de bédouins et de juifs israéliens
août 27, 2014

Nous tenions à souhaiter aux gens du Mouvement BDS des copieuses félicitations pour la réalisation de ce qui est certainement une victoire bien méritée dans la lutte contre l’occupation.

Je me réfère à l’occupation des plus de 900 palestiniens de Judée-Samarie (que vous appelez Cisjordanie) et de l’Est de Jérusalem, qui travaillent dans l’usine Sodastream de Maale Adumim.

En 2015, l’usine Sodastream de cette implantation sera fermée. Ou plutôt, délocalisée. Les 900 palestiniens qui y travaillent vont donc perdre un job bien payé, avec des conditions qu’aucun patron palestinien n’offre à ses employés.

Par contre, Sodastream se porte bien puisque la marque est en train de construire une usine de 40 millions de dollars, à Lahavim, une petite localité située en plein désert israélien du Néguev.

La nouvelle usine pratiquera toujours la méritocratie à l’embauche et fournira de nombreux emplois aux bédouins de la région… Mais cette fois, plus un seul « palestinien » n’y travaillera et il n’y aura aucune raison de « boycotter » la marque puisque les produits seront construits sur des territoires non-contestés.

Ah… Ne soyez pas trop excités, la décision de déménager est purement opérationnelle (et n’a aucun lien avec les actions de BDS)… mais vous l’avez voulu, vous l’avez eu. Les palestiniens vous remercient pour la hausse subite de leur taux de chômage.

Par IsraeliCool

JE N'Y CROIS PAS UN SEUL INSTANT à CETTE DEMARCHE POUR LA "PAIX", VU LES VERITABLES MASSACRES DE CIVILS musulmans et chrétiens qui, eux, ne sont pas des BOUCLIERS HUMAINS DESQUELS VOUS VOUS EN FICHEZ COMPLETEMENT!

Écrit par : Patoucha | 28/08/2014

Deux lignes ont sauté. Je reprends donc l'article:

Le Soir (journal belge), 16 mai 1948 titre :

« LES TROUPES ARABES ENVAHISSENT LA PALESTINE »


Ils ont volé la terre des Juifs ! les arabes ont envahi la Palestine

Nouvelles crises cardiaques en vue : voici les preuves irréfutables à mettre entre toutes les mains, ce sont les Arabes qui ont envahi la Palestine et volé la terre aux Juifs.

A l’époque où le parti communiste soutenait les juifs (oui!) , à l’époque où les médias faisaient leur travail,-même l’AFP – à l’époque ou les Nations Unies rendaient leur terre aux Juifs, ce sont bien les nations arabes qui volaient la terre aux Juifs, et les nations s’en offusquaient… heureusement que les archives existent et que les journaux subsistent….
A diffuser sans modération.

A la Une des quotidiens

Présenté par Neutrinos (Documents d’archives de l’auteur)

http://static.dreuz.info/wp-content/uploads/img002.jpg - La Une du journal Le Soir du 16 mai 1948


















Écrit par : Patoucha | 29/08/2014

Le Jihad islamique défile dans les rues de Gaza et promet de se « réarmer »
- Israël « ne peut pas gagner à Gaza », a déclaré le porte-parole connu sous le nom d’Abu Hamza

- Des milliers de combattants et de sympathisants du Jihad islamique ont participé vendredi dans les rues de Gaza à une parade militaire aux allures de démonstration de force, trois jours après un accord de cessez-le-feu illimité ayant mis fin au conflit avec Israël.

Masqués, arborant tenues militaires kaki et fusils d’assaut ou armes de poing, ils ont défilé en brandissant plusieurs roquettes similaires à celles tirées sur Israël durant la guerre.
- Le porte-parole de la branche armée du Jihad islamique à Gaza, les brigades Al-Qods, a pris la parole et remercié l’Iran et le mouvement chiite libanais Hezbollah pour leur soutien et assuré que son organisation « redoublerait d’efforts » pour se réarmer.
- Israël « ne peut pas gagner à Gaza », a déclaré le porte-parole connu sous le nom d’Abu Hamza.
- Le Jihad islamique est la deuxième force combattante de Gaza derrière le Hamas.

Le Hamas, qui contrôle le territoire, était la principale cible de l’opération israélienne « Bordure protectrice » lancée le 8 juillet.

Mais le Jihad islamique a également pris part aux combats et aux tirs de roquettes sur Israël. Il a aussi été associé aux discussions indirectes menées sous les auspices égyptiens pour conclure une trêve avec Israël.

Comme le Hamas, le Jihad islamique, d’inspiration iranienne, est considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis, l’Union européenne ou Israël. Sa branche armée, les Brigades Al-Qods (« Jérusalem », en arabe), revendiquent environ 8 000 hommes.

Israël « est un pays voué à l’extinction et à la défaite face à n’importe quelle armée de notre Oumma », la « nation musulmane », a déclaré Abou Hamza.

Tout comme l’avait fait la veille Khaled Meshaal le chef en exil du Hamas, le Jihad islamique a exclu tout désarmement.

« Nous confirmons que les armes de la résistance sont sacrées », a assuré le porte-parole.

« Même pendant la bataille, nous n’avons jamais cessé de produire des armes et nous redoublerons d’efforts… pour nous préparer à la prochaine étape qui sera – nous l’espérons – la bataille pour la liberté », a-t-il déclaré. AFP 29 août 2014,
----------
Au boulot les activistes. Ordre du Qatar! Préparez les manifs, drapeaux et keffieh, pour soutenir vos amis sanguinaires islamistes et sortez vos mouchoirs pour vos larmes de crocodiles pour les "gazaouiouis" qui se font massacrer par le Hamas, qui vous vomit, mais que vous servez comme des toutous.

http://tsahal.fr/2014/07/14/le-porte-parole-du-hamas-nous-menons-les-palestiniens-la-mort/

Vidéo de la TV indienne que vous ne verrez pas en France: comment le Hamas tir depuis les zones civiles ?
Une équipe de télévision indienne a capturé des images rares illustrant la façon dont le Hamas tire des roquettes depuis des zones civiles densément peuplées – mais seulement après que les journalistes sortent de Gaza.

NDTV a réussi à filmer secrètement un groupe de terroristes installant une rampe de lancement de missiles à quelques mètres de leur hôtel, « en plein milieu de ce qui est une zone résidentielle, avec des hôtels et des appartements uniquement. »Au départ, les terroristes installent une tente bleue dans la zone où ils s’installent, ils couvrent le tout de feuillage et de boue. Des éléments qui ont mis la puce à l’oreille des journalistes, qui ont alors tout filmé, secrètement, calmement. Puis, selon le journaliste, le missile est tiré depuis cette endroit, 1 minute avant l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu de 72 heures.
Le missile avait apparemment été programmée pour se déclencher automatiquement 24 heures après la mise en place de la rampe de lancement.
« c’est ainsi que le Hamas risque la vie des habitants de la région. »
« Vous voyez que c’est une zone très fortement peuplée - un grand nombre de bâtiments résidentiels et hôteliers sont tout autour, et si le Hamas tir une roquette à partir d’ici, il y aura des conséquences immédiates pour tout le monde ici. »

Il a ajouté que ce n’était pas la première fois cet endroit avait été utilisée pour tirer des roquettes; (....)
Valériane de Chardonnay - JSSNews Publié le : 5 août 2014
https://www.youtube.com/watch?v=A_fP6mlNSK8

160 enfants "palestiniens" morts dans la construction des tunnels!

"Les unités de tireurs d’élite du Hamas tirent du dixième étage du bâtiment principal du Croissant-Rouge !
http://alyaexpress-news.com/2014/08/les-unite-de-tireurs-delite-du-hamas-tirent-du-dixieme-etage-du-batiment-principal-du-croissant-rouge/

Des israéliens tués dans une embuscade organisée par des enfants dans un dispensaire de l’ONU »
Publié le : 1 août 2014

Matan Gotlib était un soldat israélien de 21 ans, à la recherche de l’entrée d’un tunnel dans le sud de la bande de Gaza. Il a été tué mercredi et enterré jeudi à Rishon Le Tsion.

" Des enfants palestiniens ont demandé de l’aide à l’unité de Matan. Mon frère et les autres ont voulu les aider, et sont rentrés dans le bâtiment. Mais le bâtiment était piégé...."
La bâtiment en question avait 2 particularités:
1. I s’agit d’un dispensaire médical.
2. Il appartient à l’UNRWA (ONU).
3. Un tunnel y a été découvert sous le dispensaire !

16 autres soldats ont été blessés.
Jérémyah Albert – JSSNews

Israël intercepte des « billes de mort » dans un convoi humanitaire turc vers Gaza - publié le : 1 août 2014
Lors de la fouille de ce chargement, les douaniers ont découvert des milliers de billes de plombs et d’acier, identiques à celles utilisées dans les missiles du Hamas (quand un missile touche sa cible, ces billes s’éparpillent, et blessent ou tuent ceux qui sont jusqu’à 200 mètres à la ronde).
Par Avi Retschild – JSSNews

Al Djazira, nous apprend que 75% des morts sont des "combattants"
camera.org http://www.camera.org/index.asp?x_context=2&x_outlet=118&x_article=2762

juil 21, 2014#GazaUnderAttack : la désinformation en images
http://www.liberation.fr/monde/2014/07/09/gazaunderattack-la-desinformation-en-images_1060428?refresh=794489

Des Palestiniens sont sortis hier soir dans les rues de leur quartier Shaja'iya pour se plaindre et protester contre les destructions et ont accusé le Hamas de la détérioration de la situation. Les hommes du Hamas, en ont rassemblés une vingtaine, les ont accusés d'être des collaborateurs d'Israël et leur ont envoyé une balle dans la tête !

Manifestation palestinienne durement réprimée par le Hamas : silence des journalistes étrangers
http://youtu.be/oCBR0Wl6vvI

Maintenant vous pouvez pleurer pour les enfants:
https://www.facebook.com/254832268012599/photos/a.345037402325418.1073741830.254832268012599/345699462259212/?type=1&fr

Comment le Hamas empêche par la force les civils de fuir et les contraint à "mourir en Martyrs".

إرهابيو حماس يمنعون المواطني في غزة من الإختباء في الملاجئ ويعتدون عليهم بالضرب

Images choquantes ! On y voit pour la première fois les nervis du Hamas en action contre leur propre peuple, les empêchant par la force de fuir les bombardements israéliens visant des caches d’armes afin de mourir en martyrs. Et certains civils palestiniens tentent de se révolter contre leur utilisation comme boucliers humains par le Hamas.
Le meilleur moment de la vidéo arrive à la fin... quand une femme palestinienne dit à un nervis du Hamas qu’ils sont bien " pires que les Juifs ".
Ces images ont été tournées le 16 juillet 2014 et diffusées par la télé allemande. Aucune chaîne de télé française n’a accepté de les diffuser.

Gaza,- PRISON CIEL OUVERT, GAZA BLOCUS.. ETC - des photos que vous ne trouverez pas dans les medias! Prenez vos mouchoirs...

Ibrahim Mansour Faraj est un photographe talentueux, c’est un Arabe palestinien né à Gaza. "il a étudié le journalisme à l’Université Al Aqsa de Gaza et travaille comme photographe freelance".
Allez à la Source pour voir les photos. Âmes sensibles s'abstenir.... :
http://danilette.over-blog.com/arti... lundi 30 juin 2014

Écrit par : Patoucha | 31/08/2014

@Mireille Vaucoret qui ne se prend pas pour la queue d'une poire, des "PALESTINIENS" se font MASSACRER par le sanguinaire Hamas que vous soutenez. Allez-vous brasser le même vent pour eux, comme vous le faites pour Israël? Ou bien vous n'en avez strictement rien à fiche, tant il est vrai, qu'ils ont été tués par vos amis!

Crime gratuit : les Gazaouis exécutés n’étaient pas des espions

jeudi 4 septembre 2014, par Crime de guerre du Hamas

Les renseignements affirment qu’aucun membre exécuté par le Hamas à Gaza n’a fourni d’informations à Israël.

Mahmud Hams (AFP)Les Palestiniens exécutés à Gaza par le Hamas soupçonnés de collaboration avec Israël pendant ses opérations militaires n’étaient pas des espions israéliens, a déclaré au Times of Israel un responsable du renseignement mercredi.

"Pas un seul des 27 n’était une source", a déclaré la source anonyme.

L’agence de sécurité du Shin Bet a corroboré les allégations de l’agent des renseignements, déclarant que tous les Palestiniens exécutés par le Hamas étaient en prison au cours de l’opération Bordure Protectrice. Pour cette raison il est peu probable que ceux qui ont été accusé n’aient eu des contacts avec les services de renseignements israéliens.

Le membre du Comité central du Fatah Tawfiq Tirawi a déclaré mercredi que les personnes tuées sur des accusations de collaboration ont probablement été ciblées parce qu’elles étaient considérées comme des "rivales".

"Qui sont ces gens qui ont été exécutés ?" a questionné Tirawi. "Certains de ceux qui ont été exécutés étaient d’anciens officiers de l’appareil de sécurité de l’Autorité palestinienne."

L’ONG de droits civils israélienne "Shurat HaDin - Israël Law Center", a déposé mercredi une demande devant la Cour pénale internationale afin d’ouvrir une enquête contre le Hamas et le chef du bureau politique Khaled Mechaal, en ce qui concerne l’exécution de 38 Palestiniens dans la bande de Gaza qui ont été accusés d’être des espions et des collaborateurs travaillant pour Israël.

Bien que ni Israël ni les Palestiniens ne soient membres du traité de la CPI, Mechaal a la citoyenneté jordanienne, qui le rend juridiquement apte à être mis en accusation devant le tribunal.

"L’assassinat des citoyens sans procès est un crime de guerre", a écrit Shurat HaDin.

Le Hamas a exécuté 18 citoyens le 22 août pour avoir aidé Israël dans son opération de six semaines sur le territoire dirigé par le Hamas.

Six des personnes exécutées ont été abattues devant une mosquée par des hommes en uniformes militaires du Hamas, ont confié des témoins à l’AFP. Ils ont été pris dans la foule de fidèles qui sortaient de la mosquée, leurs têtes étaient couvertes et les mains liées.

Un des hommes masqués a crié : "C’est le moment final des collaborateurs de l’ennemi sioniste", avant de les cribler de balles.

Plus tôt, un autre témoin a vu 11 personnes être abattues sur une place près de la préfecture de police de Gaza, bombardé par l’aviation israélienne. Une 18e personne a été tuée devant des spectateurs lors d’un incident séparé à proximité des lieux. Le site internet du Hamas Majd, a écrit que 11 hommes ont été tués après avoir "donné des informations à l’ennemi sioniste."

Les exécutions ont été condamnées par Amnesty International.

Israël fournit la preuve des tirs de roquettes depuis les écoles

Toujours mercredi, l’armée israélienne a fourni des preuves photographiques que les militants de Gaza ont tiré des roquettes stockées dans des écoles, a rapporté Reuters.

Selon le rapport, les Forces de défense israéliennes ont présenté un compte rendu détaillé de ses activités dans l’enclave pour justifier ses bombardements et frappes aériennes au cours du conflit de 50 jours.

La preuve présentée contient des cartes montrant les sites de lancement de roquettes du Hamas et du Djihad islamique situés dans les cours d’école, le nombre de roquettes tirées sur Israël ainsi que le nombre de "combattants" actifs dans la bande de Gaza.

"Le Hamas a au moins 16 000 agents répartis en six brigades à travers la bande de Gaza, chacune avec son propre commandant, tandis que le Djihad Islamique a une structure similaire et un total d’environ 6.000 agents", a déclaré un officier de l’armée israélienne au site d’informations Ynet.

L’officier a également déclaré que parmi les 2127 Palestiniens tués pendant la guerre, 706 étaient des civils et au moins 616 étaient des hommes armés. Les 805 autres victimes sont toujours répertoriées comme "inconnues".

i24news.tv

Écrit par : Patoucha | 04/09/2014

Les commentaires sont fermés.