29/08/2014

Commémoration du premier anniversaire des massacres d'Achraf

Vendredi 29 août, commémoration du premier anniversaire des massacres d'Achraf.  les Moudjahidines du peuple d'Iran à Genève se sont rassemblés sur la Place des Nations pour commémorer le premier anniversaire de l'attaque du camp des réfugiés iraniens d'Achraf en Irak. Les forces irakiennes ont attaqué, à la demande du régime iranien, le camp d'Achraf et ont tué 52 membres de l'opposition iranienne des Moudjahidines du peuple iranien (OMPI) et ont enlevé sept personnes dont six femmes.

DSC_2744.jpg

DSC_2757.jpg

DSC_2758.jpg

DSC_2771.jpg

DSC_2784.jpg

Discours de Monsieur Jean-Charles Rielle

Tout d’abord, je vous salue vous qui êtes ici présent-e-s, mis aussi je salue vous les Habitantes et Habitants du Camp Liberty. Nous sommes, avec mes collègues députés Jean-François Girardet et Marc Falquet, qui nous rejoindra, sur cette Place des Nations, devant l’ONU pour vous apporter tout notre soutien pour que vous recouvriez votre liberté.

Il y a 1 an, le 1er Septembre 2013, les forces irakiennes ont attaqué, à la demande du régime iranien, le camp d'Achraf et ont tué 52 membres de l'opposition iranienne des Moudjahiddines du peuple iranien(OMPI) et enlevé sept personnes dont six femmes.

Beaucoup de victimes ont été exécutées avec les mains liées derrière le dos, d'autres, pendant qu’ils recevaient des soins, dans le centre médical du camp.

Le massacre a été largement condamné par la communauté internationale, mais aucune enquête indépendante n’a été lancée.

Le gouvernement irakien, à la demande du régime iranien a intensifié ses mesures inhumaines et répressives contre les habitants du camp Liberty.‬ Actuellement, ces habitants sont victimes de la chaleur et les forces irakiennes empêchent le transport de six malades, dont un atteint d’un cancer, dans les hôpitaux de Bagdad.

A la veille du premier anniversaire du massacre du 1er septembre à Achraf, nous appelons au respect par les Nations-Unis et les États-Unis de leurs obligations vis-à-vis de la sécurité des habitants du camp Liberty en Irak.

Il faut qu’il y ait enfin une enquête internationale crédible, par les Nations Unies sur les massacres à Achraf, qui ont fait tous ces morts. Il faut que soit assurée, par des casques bleus, la protection physique des habitants internés dans le camp Liberty qui, chaque jour, risquent leur vie.

Nous devons exiger la protection des résidents du  camp Liberty, et la remise en liberté des sept résidents du camp d'Achraf  pris en otage par les forces irakiennes.

L’ONU n’a pas rempli son obligation d’empêcher à trois reprises le massacre des habitants d’Achraf. Elle a collaboré avec le gouvernement irakien pour imposer un déplacement forcé aux Achrafiens, elle a gardé le silence quand le gouvernement irakien a transformé le camp Liberty en prison avec des restrictions sur les médicaments et la nourriture et elle n’a pas ouvert d’enquête sur le massacre de 52 membres de l’OMPI commis par le gouvernement irakien le 1er septembre 2013.


Nous appelons  l’ONU et le gouvernement américain qui sont responsables de la santé et de la sécurité des habitants du camp à prendre des mesures immédiates pour mettre fin à ce blocus inhumain.

Le 20 août, les forces irakiennes, dans la poursuite de leur politique criminelle, ont intensifié le blocus des habitants de Liberty. En plus d’empêcher l’entrée du carburant et des camions de vidange des citernes, ils ont empêché l’entrée des camions de nourriture et de médicaments, aux ordres du pouvoir iranien.

Par une chaleur de 50 degrés, le gouvernement irakien bloque l’entrée du carburant dans le camp. Cette grave pénurie qui se répercute directement sur la production d’électricité plonge les habitants dans une grave crise.

Ces dernières semaines, le gouvernement irakien sous divers prétextes a empêché l’hospitalisation des malades.

Le blocus médical inhumain a causé jusqu’à présent trop de souffrances et de morts.

Vu les engagements répétés et par écrits du gouvernement américain et de l’ONU sur la sécurité et la santé des habitants de Liberty, la Résistance iranienne demande à juste titre d’intervenir d’urgence pour mettre fin à ce blocus oppressif et croissant contre Liberty.

 

Nous ne pouvons accepter une nouvelle catastrophe humanitaire à Liberty. Il faut au plus vite régler et garantir l’entrée du carburant, de la nourriture et des médicaments dans le camp et celle des camions de vidange.

 Au bout de deux semaines de blocage de l’entrée du carburant, de nombreux générateurs qui produisent de l’électricité sont à l’arrêt et les climatiseurs ne fonctionnent plus. Dans ces conditions, vu la température extrêmement élevée en Irak, vivre dans des baraquements en tôle est insupportable.

Nous appelons l’ONU et les USA à respecter leurs engagements !

Je vous remercie !

DSC_2788.jpg

DSC_2794.jpg

DSC_2814.jpg

DSC_2865.jpg

DSC_2834.jpg

DSC_2851.jpg

 

Commentaires

Manif devant l'ONU !!!

Vous auriez plus d'écoute devant le cimetière !

Écrit par : Corto | 30/08/2014

Scènes de joie en pays musulman avec un drapeau israélien que l’on ne brûle pas: Les kurdes remercient Israel pour avoir été le premier pays à demander un état Kurde en Irak, après des années de persécutions turques, irakiennes, syriennes et iraniennes.

https://www.youtube.com/watch?v=Ud8i3MB608o#t=39

Écrit par : Corto | 02/09/2014

Les commentaires sont fermés.