04/02/2015

Mexique: Rassemblement de solidarité avec les familles des normaliens d'Ayotzinapa disparus

A l'appel de la Coordination pour Ayotzinapa en Suisse, près de 100 personnes bravant le froid polaire étaient venues à la Place des Nations pour manifester leur soutien aux parents des étudiants d'Ayotzinapa portés disparus ainsi qu'aux familles des disparus des autres régions du Mexique qui se comptent par milliers.

Durant la 8e Session du Comité des disparitions forcées du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, le Mexique a dû présenter son rapport. Les représentants du gouvernement mexicain ont dû s'expliquer en présence d'Hilda Legideño et Bernabé Abraján, mére et père de deux des 43 normaliens, Guadalupe Fernández et  María Olaya Dozal, mères d'autres jeunes portés disparus.

 

DSC_4308.jpg

DSC_4312.jpg

DSC_4322.jpg

DSC_4336.jpg

DSC_4352.jpg

DSC_4373.jpg

DSC_4388.jpg

DSC_4397.jpg

DSC_4399.jpg

DSC_4412.jpg

DSC_4416.jpg

DSC_4432.jpg

DSC_4436.jpg

DSC_4449.jpg

DSC_4464.jpg

J'aimerais exprimer aux parents ici présents, tout notre soutien au nom de la Jeunesse Socialiste, principal mouvement de jeunesse de Suisse.

Nous vous soutenons dans votre lutte pour que justice soit faite et pour qu'on connaisse réellement le sort de vos enfants. Même si aujourd'hui, cela peut paraître un peu utopiste qu'ils soient encore en vie, nous ne devons pas oublier que c'est le combustible qui maintient l'espoir en vie.

Mais n'oublions pas non plus qui'l ne s'agit pas seulement de 43 disparus mais de milliers d'autres. Aujourd'hui ce sont 23'000, les disparus au Mexique. Nous pouvons encore rajouter les autres disparus en Amérique Latine et ailleurs.

Nous sommes totalement solidaires avec vous. Aujourd'hui, ce n'est plus seulement les mexicains et mexicaines au Zocalo à Mexico City mais des milliers et des millions partout dans le monde qui vous soutiennent.

VIVOS SE LOS LLEVARON, VIVOS LOS QUEREMOS!

Bryan Chirinos, La Jeunesse Socialiste

DSC_4467.jpg

DSC_4468.jpg

DSC_4361.jpg

 

Les commentaires sont fermés.