29/03/2015

Création de l’Union des villes genevoises

En date du samedi 28 mars 2015, les représentant-e-s désigné-e-s des 6 principales villes du Canton : Carouge, Genève, Lancy, Meyrin, Onex et Vernier ont constitué l’Union des villes genevoises au Palais Eynard, siège de la Ville de Genève. Cette nouvelle association permettra aux exécutifs de ces villes de bénéficier d’une instance commune d’échange et de coopération visant à aborder spécifiquement les problématiques urbaines. Ils pourront ainsi mieux coordonner leurs actions et intensifier leurs collaborations en vue d’améliorer les prestations délivrées aux populations qui vivent, travaillent et se déplacent sur leurs territoires.

Les 6 villes qui viennent de fonder et de rejoindre l’Union des villes genevoises font face aujourd’hui à des charges, des problématiques et des projets de développement similaires. Néanmoins, bien que ces villes soient membres de l’Union des villes suisses (UVS) et de l’Association des communes genevoises (ACG), la première association est de portée fédérale et ne permet pas d’aborder les spécificités cantonales, et la deuxième poursuit des d’objectifs et a une représentativité qui ne permettent pas d’aborder les enjeux urbains propres aux villes genevoises.

Aujourd’hui, elles ont besoin d’une instance au sein de laquelle elles pourront échanger sur les questions urbaines liées à leurs responsabilités historiques, démographiques mais également aux charges de ville-centre qui leur incombent : logement, transport, aménagement, constructions, emploi et chômage, offre culturelle et sportive, loisirs, sécurité, voirie, etc., enjeux qui n’ont ni les mêmes dimensions, ni la même portée dans les communes rurales majoritaires du Canton. D’ailleurs, selon l’Union des villes suisses, les villes et communes urbaines dépensent 40% de plus que les autres dans les transports, 57% de plus en matière de sécurité sociale, ou encore 2.65 fois plus par habitant pour la sécurité publique.

Ces 6 villes, toutes de 18'000 habitant-e-s ou plus, représentent 323'735 habitant-e-s au total, soit 67.4% des habitant-e-s du Canton. Or, la problématique est analogue à celle qui prévaut sur le plan fédéral pour les grandes villes suisses : aucune instance politique ne leur offre de représentation spécifique et leur poids politique est inférieur à celui des petits cantons ruraux. Pourtant, les villes et communes urbaines représentent plus de 84% du poids économique helvétique ! C’est pourquoi, l’Union des villes suisses tente d’impulser des changements, de tendre vers une meilleure adéquation des structures politiques avec les espaces fonctionnels et d’atteindre une meilleure répartition des charges entre usagères et usagers, à travers, notamment, un travail de concertation, de documentation et de lobbying important.

A Genève, les villes rencontrent, à une moindre échelle, des problématiques similaires, renforcées par l’importante croissance démographique régionale. Elles ont donc estimé nécessaire de mettre en place aujourd’hui une association sur le modèle expérimenté avec succès par la Communauté des communes urbaines créée autour du projet PAV avec les communes de Carouge, Genève et Lancy. L’UVG représente une structure plus étendue aussi bien quant à ses membres, sa portée géographique que les thématiques qui seront traitées. L’UVG n’a pas pour vocation de remplacer ou de concurrencer l’ACG qui reste essentielle pour la collaboration entre les 45 communes genevoises dans toute leur diversité, mais à la compléter. Cette démarche se veut constructive et ouverte sur l’avenir de nos villes et de la région genevoise en général. La nouvelle association a décidé de contacter l’UVS pour établir des liens de coopération, et ira présenter ses objectifs et sa démarche au Comité et à l’Assemblée générale de l’ACG.

Par ailleurs, l’Assemblée a élu à l’unanimité Monsieur Nicolas Walder, Conseiller administratif de la Ville de Carouge, Président de l’UVG pour une période de 2 ans (sous réserve des résultats des élections municipales du printemps).

Pour finir, il convient de rappeler que 15 communes genevoises de plus de 10'000 habitant-e-s et/ou d’une densité de plus de 1500 habitant-e-s au km2, ainsi que la commune de Bernex très proche de l’un de ces critères, avaient été invitées à cette constitution par les Villes de Genève et de Lancy. L’Assemblée générale de l’UVG regrette que certaines d’entre elles aient décliné l’invitation à cette première séance constitutive, mais bien entendu, la porte de cette association restera ouverte pour accueillir de nouveaux membres. Les critères d’adhésion sont similaires à ceux de l’UVS et prévoient que « toute commune genevoise qui, du fait de ses traditions ou par la suite de son développement,revêt ou revêtira un caractère urbain, peut devenir membre de l’UVG pour autant que son Conseil administratif ait présenté une requête dans ce sens, ait adhéré aux statuts et que l’Assemblée générale de l’association ait approuvé l’adhésion ».

Communiqué de presse, Samedi 28 mars 2015

Contacts médias : Monsieur  Nicolas Walder, Conseiller administratif Ville de Carouge Et Président de l’Union des villes genevoises,   Monsieur  Sami Kanaan, Maire Ville de Genève,   Monsieur François Baertschi, Conseiller administratif Ville de Lancy, Madame Monique Boget,  MaireVille de Meyrin, Madame Carole-Anne Kast Maire Ville d’Onex et Monsieur Yvan Rochat Conseiller administratif Ville de Vernier.

 

DSC_9122.jpg

DSC_9005.jpg

DSC_9009.jpg

DSC_9015.jpg

DSC_9018.jpg

DSC_9030.jpg

DSC_9034.jpg

DSC_9036.jpg

DSC_9039.jpg

DSC_9044.jpg

DSC_9045.jpg

DSC_9048.jpg

DSC_9098.jpg

DSC_9098.jpg

DSC_9137.jpg

DSC_9168.jpg

DSC_9171.jpg

DSC_9175.jpg

DSC_9180.jpg

DSC_9183.jpg

DSC_9191.jpg

DSC_9194.jpg

DSC_9151.jpg

www.photographygeneva.com

Les commentaires sont fermés.