13/05/2015

Afin d'éviter le viol, une femme kurde se suicide!

Mardi après midi une cinquantaines de kurdes se sont rassemblée à la place des Nations-Unies pour exprimer leur colère contre le régime d’iran, qui a fait qu’une kurdes se suicides du 4ième étages de l' hôtel dans le quel elle travaillait après c’être fais violé par un membre des forces de sécurité et renseignement de la république islamique d’iran

 

DSC_6239.jpg


Communiqué de presse

Une femme kurde iranienne âgée de 25 ans, Farinaz Khosravani, s'est suicidée en se jetant du quatrième étage de l'hôtel dans lequel elle travaillait. Cet accident survient suite à une tentative du viol par un membre des forces de sécurité et de renseignement de la Republique islamique d’Iran.

L'incident a suscité la colère chez les habitants de la ville de Mahabad, dans la province de l'Azerbaïdjan occidental, dans le Kurdistan iranien. Des manifestants se sont rassemblés devant Hôtel Tara le jeudi après-midi, le 7 mai 2015, pour exprimer leur colère contre cet acte criminel.

Les forces anti-émeutes déployées, ont attaqué les manifestants pacifistes non-armés avec des gaz lacrymogènes et de matraques pour disperser la foule.

Par la suite, ces forces ont ouvert les feux sur les manifestants et en ont blessé au moins 20 civils. Selon des reports, de nombreux jeunes manifestants ont été arrêtés et plusieurs ont été envoyés en prison de Miandoab, une ville proche de la ville. Un grand nombre de blessés n’étaient pas en mesure d'aller à l'hôpital pour des traitements médicaux, car ils avaient peur d'être arrêté par les forces de sécurité. La population kurde s’est manifestée dans d’autres villes kurdes pour soutenir les habitants de Mahabad.

 Actuellement, plusieurs villes du Kurdistan iranien ressemblent à une zone militaire.

Les organisateurs de cette manifestation, tout en condamnant la tentative du viol contre Farinaz Khosravani, qui a conduit à sa mort, exigeons que :

• une commission indépendante soit mise en place, afin de mener une enquête sur les circonstances exactes de ce drame,

• afin d’amener devant la justice, les responsables de la mort du jeune femme, ainsi que ceux qui ont ouvert les feux sur les manifestants pacifistes,

• enfin, de libérer sans conditions, tous les manifestants.

Centre Zagros pour les droit de l'homme

DSC_6227.jpg

DSC_6228.jpg

DSC_6230.jpg

DSC_6236.jpg

DSC_6237.jpg

DSC_6248.jpg

DSC_6250.jpg

DSC_6253.jpg

DSC_6255.jpg

DSC_6259.jpg

DSC_6262.jpg

DSC_6266.jpg

DSC_6278.jpg

www.photographygeneva.com

Les commentaires sont fermés.