28/05/2015

Colère du « sultan rouge » provoque une vague de répression en Turquie

APPEL URGENT TURQUIE : LA REPRESSION S’ACCRROIT SUR LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE

AUX DÉPUTE-É-S DU PARLEMENT EUROPÉEN ;

AUX ORGANISATIONS INTERNATIONALES ;

AUX DÉFENSEUR-E-S DES DROITS HUMAINS ET AUX MÉDIAS


Colère du « sultan rouge » provoque une vague de répression en Turquie


Á la veille des élections législatives, une vague de répression embrase la Turquie: attentats contre les bureaux du parti pro-kurde (HDP), interdiction de la tenue des meetings électorales pour les partis d'opposition, arrestations arbitraires, menaces, chantages... Le nouveau « sultan rouge » turc ne craint rien et ne recule devant aucun obstacle en vu d'instaurer un système présidentiel qui renforcera ses pouvoirs personnels (formels). Pour cela, il doit gagner, coûte que coûte, 2/3 des sièges du Parlement lors des élections législatives qui auront lieu le 7 juin prochain. Or, non seulement les sondages lui sont défavorables mais de plus l'alliance entre le parti pro-kurde et les milieux progressistes turcs chamboule tous ses plans. Alors le nouveau « sultan rouge » se met en colère et utilise tout l'appareil étatique contre l'opposition, en particulier contre le parti pro-kurde et ses alliés turcs. Voici les dernières informations alarmantes que nous avons reçues.

Le mercredi 27 mai 2015 dans la matinée, suite aux raids lancés par la police turc contre les membres de la Fédération des droits démocratiques (DHF) et le journal Quotidien du Peuple à Istanbul (dans les quartiers de Okmeydanı, Gazi Mahallesi, Dudullu, Sarıgazi et Nurtepe), 22 personnes ont été arrêtées et placés en garde à vue pour avoir manifesté le 1er mai pour réclamer justice à propos de l'assassinat de Berkin Elvan (mineur tué par des tirs des forces de l’ordre lors des manifestations du parc Gezi).

DHF taksim gozalti basin aciklamasi 5.jpgA l'heure de la rédaction de cet appel, les opérations de la police se poursuivaient. En effet, lors d'une descente aux domiciles des employés du journal Quotidien du Peuple pour l'arrestation de son rédacteur en chef M. Serdar Kaya, la police a confisqué l'ordinateur et tous les autres matériaux électroniques (disque dur, caméra, CD-Rom, etc.) de M. Erdal Atas, candidat aux élections législatives sur la liste de l'alliance DHF-HDP.

Il est évident que les arrestations arbitraires depuis plus d'une semaine dans les milieux progressistes turcs tels que DHF et parti social-démocrate est une violation flagrante du droit d'association et visent à empêcher le développement de l'alliance et activités communes entre les organisations démocratiques et progressistes.

La Fédération des droits démocratiques en Suisse appelle à la solidarité avec les militants turques et kurdes qui sont victimes de la répression du régime du parti AKP du nouveau « sultan rouge ». Il s'agit d'une solidarité en faveur de la démocratie, de l'état de droit et du respect des droits humains. 


Fédération des Droits Démocratiques en Suisse

info Maison Populaire de Genève
www.assmp.org

Les commentaires sont fermés.