10/07/2015

Conférence parallèle ONU organisé par Cetim; "Les Sociétés Transnationales (STN) et les Droits Humains"

En juin 2014, le Conseil des droits de l'homme a adopté la résolution 26/9 sur l'élaboration d'un instrument international juridiquement contraignant sur les sociétés transnationales et autres entreprises et les droits de l'homme. ll s’agit là d’un résultat historique après des décennies de discussions et de tentatives avortées aux Nations Unies. Un tel instrument peut potentiellement améliorer sur le long terme et à l’échelle mondiale la protection et la réalisation des droits humains. Il peut contribuer à mettre fin à l’impunité dont bénéficient trop souvent les STN pour les violations des droits humains commises, en particulier dans les pays du Sud, et assurer l'accès à la justice pour les victimes de leurs activités.

La Campagne mondiale pour démanteler le pouvoir des sociétés transnationales et mettre fin à l'impunité, un réseau international qui regroupe plus de 200 mouvements sociaux, réseaux, organisations et représentants de victimes et de communautés affectées du monde entier, était fortement impliquée et a organisé la venue de dizaines de délégués pour une semaine de mobilisation à Genève durant la session du Conseil des droits de l'homme de juin 2014 pour demander de nouvelles normes contraignantes sur les droits humains et les STN.

A l'occasion de la première session du groupe de travail intergouvernemental chargé d'élaborer un instrument international juridiquement contraignant sur les sociétés transnationales et autres entreprises et les droits de l'homme, qui se tient du 6 au 10 juillet 2015 à Genève, le Centre Europe-Tiers Monde (CETIM) et la Campagne mondiale pour démanteler le pouvoir des sociétés transnationales et mettre fin à l'impunité ont organisé la conférence parallèle suivante au Palais des Nations, le 7 juillet 2015, pour présenter au groupe de travail intergouvernemental les éléments clés de leur contribution écrite qui contient ses propositions par rapport à la nature, la forme, la portée et le contenu du nouvel instrument international contraignant. Ces propositions ont été formellement approuvées par plus de 100 organisations, mouvements sociaux, syndicats et représentants de victimes et de communautés affectées de tout autour du monde.

8 Propositions pour le Nouvel Instrument International Contraignant sur les Sociétés Transnationales (STN) et les Droits Humains

Intervenants:

Alberto Villarreal
Amis de la Terre International - REDES, Uruguay

Tchenna Maso
 Movimentos de Atingidos por Barragens (MAB), Brésil

Melik Özden
Centre Europe-Tiers Monde (CETIM), Suisse

Rachmi Hertanti
Indonesia for Global Justice (IGJ), Indonésie

Juan Hernández
Université du Pays basque, Espagne

Modération:

Brid Brennan
Transnational Institute (TNI), Pays-Bas

 

DSC_6309.jpg

DSC_6314.jpg

DSC_6320.jpg

DSC_6328.jpg

DSC_6345.jpg

DSC_6354.jpg

DSC_6369.jpg

DSC_6378.jpg

DSC_6386.jpg

DSC_6391.jpg

DSC_6393.jpg

DSC_6394.jpg

DSC_6395.jpg

DSC_6399.jpg

DSC_6402.jpg

DSC_6437.jpg

DSC_6446.jpg

DSC_6454.jpg

DSC_6460.jpg

DSC_6464.jpg

DSC_6479.jpg

DSC_6483.jpg

DSC_6485.jpg

DSC_6488.jpg

DSC_6497.jpg

DSC_6509.jpg

DSC_6519.jpg

Copyright ©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ. 

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.  

Les commentaires sont fermés.