31/07/2015

Manifestation contre l'enfermement des migrants en lutte

Environ deux cent personnes ont manifesté jeudi après-midi sur la plaine de Plainpalais et au centre-Ville pour dénoncer les arrestations de six membres du collectif No Bunkers.

DSC_7829 - copie.jpg

Communiqué de presse 30.07.15

Vers de vraies solutions

Aujourd’hui même, une délégation de notre collectif No Bunkers a rencontré la délégation du Conseil d’Etat incarnée par le Conseiller d’Etat M. Poggia. Lors de cette rencontre, de nombreux points de discussions ont été abordé et le collectif est heureux d’annoncer que des solutions durables se dessinent pour la sortie de la crise dite du Grütli.

149 places pour l’automne
Le dialogue initié s’est poursuivi et commence a porté ses fruits notamment pour des solutions de relogements des personnes en bunkers. Ainsi 69 places « en dur » (dans des bâtiments déjà existants) ouvriront durant le mois de septembre. 80 autres places aménagées dans des containers modulables seront disponibles aux alentours de la fin septembre. C’est ainsi pas moins de 149 places qui vont être créées et permettront d’atténuer quelque peu la crise. Si bien sûr la situation reste loin d’être satisfaisante puisque Genève compte 250 personnes actuellement dans les bunkers, nous nous félicitions de cette avancée.
Concernant le Collectif, nous nous réjouissons également que l’Etat, et M. Poggia en particulier, travaille, à trouver une solution de relogement provisoire au 15 août en attendant le relogement définitif au mois de septembre des migrants.

Dialogue et arrestations
Lors de cette discussion, nous avons également échangé avec la délégation du Conseil d’Etat sur la situation extrêmement problématique des arrestations des migrants actuellement membre du collectif. M. Poggia nous assuré que les pressions sur les membres du collectif n’étaient pas admissibles et que le Conseil d’Etat n’avait aucune volonté de placer les personnes du collectif dans une situation particulière ! En effet, de notre point de vue, le dialogue ne peut se poursuivre avec les arrestations et les intimidations dont sont victimes les migrants du collectif. Espérons que le message soit passé !

Et la suite ?
Loin de s’arrêter, les discussions avec le Conseil d’Etat continueront afin de permettre de soutenir l’effort vers un horizon sans bunkers. Dans ce cadre, déjà deux solutions sont en projet permettant d’accueillir 20-40 migrants fin 2015 et 100 migrants fin 2016. Les efforts doivent être maintenus afin que l’on puisse atteindre cet objectif humainement responsable et juste à savoir de se priver du recours aux bunkers comme lieux de vie.

 

DSC_7832.jpg

DSC_7835.jpg

DSC_7837.jpg

DSC_7844.jpg

DSC_7853.jpg

DSC_7860.jpg

DSC_7891.jpg

DSC_7892.jpg

DSC_7903.jpg

DSC_7908.jpg

DSC_7917.jpg

DSC_7936.jpg

DSC_7924.jpg

DSC_7965.jpg

DSC_7980.jpg

DSC_8004.jpg

DSC_8017.jpg

Copyright ©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ. 

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

 

Pour toute demande, merci de me contacter.  

Les commentaires sont fermés.