11/11/2015

11'000 manifestants mobilisés pour défendre les services publics


Le Mouvement populaire des familles apporte son soutien aux employés de la fonction publique en grève
Communiqué de presse

Pour le MPF cette grève est on peut plus légitime au vue des attaques irresponsables du Conseil d’Etat.

Pour rappel si la situation financière de l’Etat est ce qu’elle est, c’est bien par la volonté politique des partis de droite qui sont à l’origine des plusieurs baisses d’impôts, depuis 1996, favorisant essentiellement les personnes les plus riches de ce canton. A titre d’exemple la seule baisse d’impôts de 12 % votée en 1996 pour les personnes physiques a engendré de 1997 à ce jour une perte d’environ 9 milliards de francs, pour l’Etat de Genève. Sans cette diminution d’impôt, la dette du canton s’élèverait aujourd’hui à moins de 4 milliards de francs.

Ce n’est donc pas aux employés de la fonction publique ni à la population de faire les frais et de payer la note des résultats de la politique irresponsable voulu par les partis bourgeois en matière de financement de l’Etat.

Le Mouvement Populaire des familles est solidaire de la position et des revendications exprimées par les Associations syndicales et les employés de la fonction publique ainsi que des actions menées pour faire valoir leurs droits.

De plus, alors qu’il est prôné par quasi tous les acteurs de la société l’importance de trouver des solutions pour concilier vie familiale et vie professionnelle, l’augmentation de l’horaire de travail de 40 à 42 heures par semaine, à moins d’être schizophrène, va exactement à l’encontre de cette nécessité reconnu par tous. Ceci va donc péjoré la vie des familles alors que celle-ci sont déjà passablement sous pression.

Le Mouvement Populaire des familles appelle encore toutes les familles à exprimer leur solidarité et à soutenir la grève de la fonction publique et la grève des maçons.

Pour le Mouvement populaire des Familles
Jean Blanchard
Secrétaire général
mardi 10 novembre 2015

DSC_5777.jpg
Message de solidarité du SSP Vaud avec les grévistes de la fonction publique et de la construction de Genève


Chères et chers collègues,
Le région Vaud du Syndicat des services publics vous adresse ses plus chaleureuses salutations et son soutien le plus total pour votre mobilisation importante de ce jour et des jours suivants.

Dans votre canton comme dans le notre, les cadeaux fiscaux à répétition faits aux possédants entrainent une dégradation des conditions de travail et des prestations du service public. Cette situation a des conséquences sur l’ensemble de la population salariée. Quand les grandes entreprises et les grandes fortunes empochent les cadeaux fiscaux, nous devons tous passer à la caisse pour payer la facture : c’est cette logique que votre grève de ce jour combat. Nous sommes d’autant plus solidaires de votre lutte que dans notre canton, les mêmes causes produisent les mêmes effets. Sur l’austérité déjà installée et après les attaques contre les retraites (caisse de pensions) et la dégradation des conditions de travail de l’ensemble de la fonction publique et du secteur parapublic, le gouvernement veut transférer plus de 500 millions de francs des collectivités publiques vers les très grandes entreprises multinationales. Nous combattons aujourd’hui ce projet vaudois de RIE 3 par un référendum tout en sachant que, demain, nous devrons comme vous nous organiser et nous défendre contre les attaques par la grève et la lutte collective.

Nous saluons également et apportons notre soutien le plus total à la lutte des travailleurs de construction. Elle montre que ceux qui cherchent à opposer les salariés du secteur privé et du secteur public ne font que le jeu des employeurs et des gouvernants. C’est de luttes ensemble et de solidarité de toutes les travailleuses et de tous les travailleurs dont nous avons besoin pour résister aux offensives patronales et gouvernementales.

DSC_5793.jpg
Soutien de l’Union syndicale vaudoise aux camarades en lutte
Fonction publique et secteur de la construction :



Contrairement à ce que d’aucun aimerait nous faire croire, la fonction publique n’est pas constituée de salarié-e-s trop gâté-e-s, mais de femmes et d’hommes qui accomplissent, avec beaucoup de conscience, les tâches difficiles qu’on leur confie pour le bien de la société toute entière.

Ne pas le reconnaître c’est condamner les services publics (les services AU public) à la sous-dotation systématique. C’est mettre en danger la santé des salarié-e-s et programmer une baisse des prestations aux usager-e-s que nous sommes tou-te-s !
C’est le cas à Genève et ce sera certainement aussi le cas dans le canton de Vaud si on accepte la réforme RIEIII.

La retraite à 60 ans, dans le secteur du bâtiment, n’est pas non plus un privilège. C’est une condition indispensable dans un secteur où l’espérance de vie est statistiquement plus faible que dans d’autres secteurs moins dangereux pour la santé. Une bonne convention collective de travail dans le bâtiment, qui emploie beaucoup de monde, est également une arme efficace contre le dumping salarial et la dégradation des conditions de travail pour tou-te-s les salarié-e-s.


L’immense majorité des gens subit depuis trop longtemps l’injustice d’une répartition des richesses (produites par les travailleuses et les travailleurs) qui se fait de plus en plus en faveur des riches. Il est temps de revendiquer que les services à la population et les conditions de travail de tou-te-s soient clairement amélioré, pour permettre aux habitant-e-s de ce pays de vivre dans la sécurité et la dignité.
C’est pourquoi, l’Union syndicale vaudoise soutient les salarié-e-s de la fonction publique genevoise ainsi que ceux du bâtiment, dans leur lutte indispensable pour un monde plus juste.

Lausanne, le 10 novembre 2015

DSC_5828.jpg
La section Genève de syndicom soutient le combat des fonctionnaires

COMMUNIQUÉ
NON aux coupes dans les prestations ! NON à la dégradation des conditions de travail !


Le service public ne doit pas être détruit ! Nous sommes contre la destruction des services publics et leur privatisation. Les fonctionnaires n’ont pas à payer seuls la facture des cadeaux faits aux entreprises et aux plus riches.


Une délégation de syndicom Genève sera présente au côté des fonctionnaires ce mardi 10 novembre 2015.
Genève, le 9 novembre 2015
José Ramon Gonzalez, membre du comité

DSC_5829.jpg

DSC_5847.jpg

DSC_5858.jpg

DSC_5875.jpg

DSC_5880.jpg

DSC_5888.jpg

DSC_5922.jpg

DSC_5929.jpg

DSC_5976.jpg

DSC_5983.jpg

DSC_5991.jpg

DSC_6002.jpg

DSC_6008.jpg

DSC_6017.jpg

DSC_6030.jpg

DSC_6036.jpg

DSC_6043.jpg

DSC_6058.jpg

DSC_6069.jpg

DSC_6103.jpg

DSC_6118.jpg

DSC_6135.jpg

DSC_6148.jpg

DSC_6156.jpg

DSC_6159.jpg

DSC_6164.jpg

DSC_6194.jpg

DSC_6195.jpg

DSC_6211.jpg

DSC_6261.jpg

DSC_6263.jpg

DSC_6295.jpg

DSC_6360.jpg

DSC_6368.jpg

DSC_6392.jpg

<Pour voir la suite des photos >
http://www.photographygeneva.com/gallery/greve-de-la-fonc...
Vous pouvez commander les photos de votre choix dans les albums de mon site internet
©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

Les commentaires sont fermés.